Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Billet d’humeur de Ze_HailD-TI Main event et projections

14 août 2015 à 10:45 | Par Ze_HailD | 23 commentaires

Deuxième bilan personnel de Ze_HailD après celui sur les phases de groupe de TI5 ; il revient cette fois sur l'ensemble du tournoi et sur ses suites.


Bonjour à tous et bienvenue pour la seconde édition de mon billet d’humeur. Je vais immanquablement déblatérer sur ce TI5 qui s’est conclu samedi. Merci à ceux qui m’ont lu la première fois, en espérant que ça vous intéresse une fois de plus. Et n’hésitez pas à commenter et débattre. (Pas de like ou de suscribe nécessaire !)

 

Les résultats

Les résultats complets sont à retrouver ici. Je pars du principe que vous les connaissez pour la suite.

 

Les déceptions

Secret

Commençons par l’évidence, la déception de ce TI est sans hésitation possible la pauvre performance de secret. Et plus que le résultat en lui-même, c’est la manière qui étonne. J’ai senti l’équipe supérieure à beaucoup d’autres (en terme d’individualités, d’exécution, de décisions au cours de la partie, etc.) mais souffrir pour s’imposer voire perdre face à des équipes à sa portée. Même si je ne les voyais pas personnellement gagner, ils en avaient objectivement les moyens. Que s’est-il donc passé ?

Comme Secret est avant tout un assemblage de joueurs expérimentés qui ont fait leurs preuves, revenons sur les performances de chaque joueur. Arteezy a été indéniablement le MVP de la team : farming proche de la perfection, très peu d’erreurs et de la constance au fil des matchs. Il a tenu son rang. De même, Puppey a été globalement solide. De bonnes parties de Dazzle, une excellente de Shadow Shaman. Dans le même registre, zai a joué beaucoup Dark Seer et a été très bon avec quelques highlights en prime. Kuroky en revanche a été plus effacé. On ne l'a certes pas vu beaucoup sur Rubick et peu de choses lui sont reprochables sur son Bounty Hunter mais rien de transcendant sur le reste. La faute reviendrait-elle à S4 ? En résumé - et malheureusement, car c’est un joueur que j’apprécie - oui. A part son excellente performance sur QoP lors du match 2 contre VP et sa Lina contre iG, il a été loin de son niveau habituel. Il n’a pas dominé ses mids, a été souvent mal placé et a été sur courant alternatif sur l'évènement principal.

Mais en dehors de cet égarement individuel, leurs drafts ont été incompréhensibles et bien probablement la cause de leur maux. Comment expliquer le first pick Shadow Fiend contre iG alors que le héros leur avait apporté la défaite par deux fois contre EHOME la veille ? Pourquoi ce dernier pick Enigma très très risqué contre VP, au vu de leur draft, leur amour pour Silencer et le besoin de défendre une Luna ? Un draft sans stun contre Storm, deux fois ? Pour finir avec un SF, qui les renvoie chez eux cette fois contre VP. Arteezy a été bon dessus, mais il ne peut pas gagner seul une partie avec un SF contre Drow et Storm. Ni monter assez tôt le high ground contre Earthshaker et Lina.

On a senti une hésitation entre s’abandonner totalement aux picks de la méta, qu’ils ont aidé à construire sans aucun doute avec leurs victoires dans les tournois précédant TI, et une volonté de rester avec des picks qu’ils connaissent et qui ont bien marché pour eux dans le passé. Certains avancent la théorie de l’arrogance qui les aurait conduits à refuser d'évoluer. Je penche surtout sur une déstabilisation après leur match contre EHOME et une interrogation sur leurs picks qui les a menés à leur perte.

Dans tous les cas, il y a eu du potentiel non exploité et une sortie prématurée pour cette équipe all stars. Je me risquerai d’ailleurs à me demander si leur coach a vraiment bien joué son rôle.

LGD

Passons maintenant à LGD. Je les ai mis dans les déceptions car je suis un fanboy et je considère qu’ils auraient pu faire mieux. Ne fermez pas cet onglet tout de suite : leur troisième place est loin d’être mauvaise.

Revenons à nos moutons. LGD c’est, avec VG, l’équipe all stars côté chinois et en plus, ils sont en forme. On a vu leurs très bons résultats et leurs victoires nettes dans les phases de groupe, donc j’avais une grosse attente pour eux. Et ils ont globalement péché là où je ne les attendais pas. Pas de grosses erreurs individuelles mais des drafts et des décisions en jeu étonnamment bancals par moment.

Leur parcours est relativement simple à résumer : deux victoires propres et bien exécutées contre VP et VG. Et deux défaites. La première contre CDEC est étonnante pour plusieurs raisons, dont  la violence de l'échec et l’apparent manque de solutions côté LGD contre son ancienne petite sœur. Contrairement aux autres équipes, en particulier européennes, LGD connaissait plutôt bien CDEC et n’a donc aucune excuse pour s’être laissée surprendre. CDEC était auparavant l’équipe B de LGD avant de prendre son indépendance et les deux équipes se sont beaucoup rencontrées en match officiel juste avant TI5. Ca va également dans l’autre sens bien sûr. Mais jusqu’alors, LGD était toujours sortie gagnante.

La partie 1 se résume à un plan de jeu mal exécuté par LGD, ils n’ont pas pris assez d’avantage contre Phantom Lancer et n’ont pas su pousser quand ils étaient devant. La deuxième défaite est un outdraft total, notamment à cause du Silencer en dernier pick. Des erreurs peu communes pour une équipe dirigée par xiao8.

La deuxième et dernière défaite est plus pardonnable. Ils ont tenu la dragée haute pendant deux parties très serrées à EG qui s’est ensuite envolée pour remporter le tournoi. Mais justement on peut nourrir des regrets au vu de la proximité du niveau des deux équipes, surtout sur la partie 1 où LGD perd sur un manque de discipline et des combats brouillons, alors que c’est normalement leur grande force.

Bref, ils ont bien joué, mais pas assez pour ne pas nourrir de regrets.

Cloud 9

Que dire de Cloud 9 ? Difficile d’exprimer beaucoup de choses. Victimes d’un tableau compliqué, ils sont tombés rapidement lors de l'évènement principal, ce qui ne reflète pas le jeu de qualité qu’ils peuvent par moment offrir. Comme l’a exprimé N0tail lors de son passage sur le panel des analystes, ils étaient préparés contre CDEC mais pas assez pour savoir comment les contrer. Ils ont vu venir le bus, mais il est venu trop vite pour eux. Un stomp qui n’offre pas de contestation. Ils sont ensuite tombés sur une solide VG réveillée après la pause post-phase de groupe. Ils ne se remettront pas de leur défaite en partie 1 contre le Rubick de fy- malgré leur domination, jusqu’à 18k or à la minute 37 (sur un match de près d’1 h 11). La partie 2 ayant été une formalité avec un pick Pugna de l’espace qui n’a pas fonctionné. Victime du tableau et de ses propres démons, C9 est sortie prématurément sans s’exprimer.

 

Les surprises

CDEC

La surprise qui n’en est plus une depuis les poules. CDEC a fait plus que confirmer, ils ont joué crânement leur chance pour finir au pied de l’Aegis. Toujours dans la méta et à l’aide de leurs agressifs picks Gyro et PL pour Agressif, leur plan de jeu n’a pas bougé d’un iota : se regrouper tôt, porter l’agression, une exécution parfaite des combats pour prendre l’ascendant et ne plus regarder derrière. Ils traversent le Upper Bracket en coup de vent avec des 2-0 à C9 puis LGD (excusez du peu) et puis prennent leur revanche contre EG, qui les avaient battus dans le groupe B, toujours 2-0 sans être contestés. Ils tombent sur un os en finale contre EG pour leur troisième rencontre dans le tournoi.

Il n’y a pas grand-chose à dire sur leur parcours à part relever l’excellence de celui-ci. Ils ont été jusqu’au bout de leurs possibilités sans succomber à la pression et s’installent comme une top team.

MVP Phoenix

MVP Phoenix a joué plus de parties dans l'évènement principal que C9 et finit au même rang que Secret. Je crois que peu de monde les voyait faire aussi bien. Après une bonne phase de groupe malgré quelques égarements, ils sont arrivés prêts et n’ont pas fait de cadeau à une Newbee sans surprise ni à une équipe Empire transparente. QO en forme et un excellent kpii leur font réussir cet international. Leur défaite contre une VG au top les sépare des tous premiers. Il leur reste une étape à franchir pour se battre pour les premières places mais ils ont montré qu’il faut compter sur eux pour les grands évènements. Une très bonne surprise (même si pas de Warlock).

Ehome

Ehome a envoyé Secret en Lower Bracket et pris une manche à EG (ce que LGD n’a pas pu faire). Elle se place parmi les tops teams chinoises. Rotk et ses acolytes, venant des qualifications, ont fait mieux que beaucoup. Malgré leur tableau compliqué, ils se sont battus avec rigueur et vaillance. Rotk était préparé contre secret et n’a pas fait de quartier. Ils prennent une partie à EG de façon très convaincante avant d'être paralysés contre le Techies d’Aui - ils ne s’en remettront pas à temps pour la partie 3. Ils livrent ensuite deux parties très serrées, perdues sur le fil, contre VG. Ils m’ont étonné par leur rigueur dans le plan de jeu et leur bonne organisation tout au long de la partie. Pour une équipe comportant les impétueux Rotk et Cty, ils ont montré du jeu discipliné, propre et du bon Dota. Ils peuvent être fiers de leur parcours, surtout pour une équipe ensemble depuis mai seulement.

 

Les autres

Newbee, Na’Vi, Fnatic et MVP hot6

Pas grand-chose à dire sur ces équipes. La logique du classement des poules a été respectée. Aucune surprise n’a eu lieu. Elles n’avaient pas le niveau, elles sont sorties. Mention honorable pour Na’Vi qui a offert de la résistance et une belle game contre VG.

Empire, complexity, iG

Même bilan qu’au-dessus, en mieux. Le niveau montré aux poules n’a pas bougé, elles n’ont pas réussi à élever leur jeu pour aller plus loin. De bonnes parties pour chaque équipe qui ne repartent pas fanny, mais pas assez de constance pour mieux. Mention spéciale à Burning sur Antimage et la perte du Eul's Scepter de swindlemelon pour 21 mana.

VP, VG

Ni des surprises, ni des déceptions. Elles ont été au niveau que l’on peut attendre de ces équipes.

VG s’est réveillée après des phases de poules absconses pour faire le meilleur parcours en Lower Bracket tous TI confondus. Elle tombe contre LGD qui était tout simplement meilleure cette année. Bien joué de la part de fy d'avoir réveillé ses troupes et d'avoir su s’adapter à temps pour obtenir une belle et logique quatrième place, et de nous avoir offert de jolies games au passage.

VP peut remercier God au mid pour avoir joué de façon exceptionnelle et son capitaine fng pour avoir su bien draft et faire les bons choix dans la partie. Court parcours mais pertinent pour VP. Victoire contre coL logique, puis contre Secret qui est passée à côté, les Russes tombent sans démériter contre LGD. Même si Illidan est passé à travers de plusieurs parties, ce roster de la scène CIS qui s’est démené toute l’année n’est pas passé à côté de l’évènement.

 

La finale

Une finale de TI est toujours le maitre étalon du tournoi tout entier. C’est la série dont on se souvient et qui fait référence. [A] et le rat Bulldog, le "million dollar coil" ? Finale TI3. Xbox sur Nyx ? Finale TI2. Le néant ? Finale TI4. C’est pourquoi il me paraissait justifié d’y revenir brièvement.

EG contre CDEC. Objectivement les deux meilleures équipes du tournoi. Elles ont chacune amplement mérité leur place. Elles se connaissent bien pour s’être affrontées deux fois avant. 2-0 pour EG puis 2-0 CDEC. Je ne vais pas faire l’analyse complète du draft, mais vous pouvez retrouver celle du capitaine de EG ici.

Le tournant de cette finale est en fait la partie 2 de EHOME contre EG. Tout s’est axé autour de la peur de CDEC de jouer contre deux héros de Aui : Techies et Naga Siren. CDEC se sentant obligée de bannir ces deux héros constamment en première phase, ppd s’est retrouvé libre de choisir les héros de son choix et de dicter le reste du draft. Il déclare également qu’EG s’est beaucoup entrainée avant et pendant TI (lors de la pause) contre CDEC. Il savait donc que CDEC ne maîtrisait pas parfaitement Leshrac alors qu’eux si.

Arrivent donc les parties : les manches 1, 2 et 4 ont été conformes au méta avec des avantages pris autour de la minute 20 qui ne seront plus lâchés jusqu’à la fin. Un Gyrocopter tout le temps pris pour EG et du Phantom Lancer pour CDEC. Le Clockwerk d’Universe pris pour les trois premières parties puis échangé contre la Naga d’Aui sur la dernière. La seule surprise vient du pick Broodmother mid de CDEC qui surprend EG et permet de gagner la partie 2.

Des parties de haut niveau, disputées certes mais pas au point d’avoir des retournements de situation sur ce patch punitif. La partie la plus intéressante et la plus serrée est sans conteste la troisième. Un pick surprise Slark pour CDEC qui correspond bien à Agressif (le joueur) et le style de jeu des Chinois. Cette partie a été indécise jusqu’au bout avec des combats allant dans un sens puis dans un autre. C’est celle qui fera date. EG peut d’ailleurs remercier la très grosse partie de Universe qui est mon MVP pour cette finale et pour l’équipe en général.

EG - Universe

http://jolstatic.fr/www/captures/1402/5/104855.jpg

Méta

Changements

Après l’analyse faite de ce qu’on a pu observer dans les phases de poules, je vais désormais analyser les changements opérés par les teams pendant la pause et les évolutions apportées qui ont légèrement changé les parties entre celles des poules et celles de l'évènement principal.

Tout d’abord, et c’est sans surprise, le déroulement des parties a été relativement similaire à ce que j’ai pu décrire précédemment, le rythme a peu changé et bien que le niveau entre les teams se soit réduit au fur et à mesure, les parties ont suivi le même schéma. Il suffit de regarder la finale pour s’en convaincre.

Le changement s’est plus opéré dans le choix des héros et des bans lors du draft. Gyrocopter a été plus ban que joué vu le succès qu’il a eu dans les groupes. Il finit tout de même avec 18 picks pour 67 % de parties gagnées. Queen of Pain a été beaucoup pick mais avec un succès moindre : 25 % seulement pour 20 choix. On peut imputer ce résultat au grand nombre de dual mid (deux héros sur la ligne du milieu) et la présence de soutien constant. QoP est un héros fait pour dominer le mid puis snowball (prendre un kill, puis un autre et devenir de plus en plus riche à chaque fois) par la suite via des ganks. En étant autant contrôlée, elle ne peut snowball et son impact dans la game est grandement diminué.

lina

Lina a largement supplanté sa soeur dans l'évènement principal

Dark seer fait une apparition remarquée et vole la place de Clockwerk et Tusk comme offlane privilégié. Autant il est inefficace contre une trilane défensive en place, autant contre beaucoup de dual voir contre un carry seul sur sa ligne, il peut s’exprimer et prendre les niveaux dont il a tant besoin. De même, Lina remonte dans le classement des héros les plus choisis et le devient, loin devant les autres. Pick au mid mais aussi beaucoup plus souvent en support, son contrôle et surtout son burst passant le BKB font d’elle un atout très prisé par les équipes. A raison, vu son taux de victoires de 62.5 %.

Chez les supports, Dazzle, Rubick et Earthshaker ont été les plus en vus. Les deux derniers s’en sortent bien, notamment grâce à leur capacité de contrôle, indispensable contre le grand nombre de QoP ou Storm Spirit alors que Dazzle a été très en vue mais peu en réussite avec 32 % de victoires. On remarquera que les meilleures équipes ne l’ont d’ailleurs que peu utilisé voire pas du tout. De même pour SF, que seule LGD a utilisé avec succès. Undying quant à lui a plus ou moins disparu, les équipes ayant appris à le contrer et encore une fois son manque de contrôle l'a pénalisé. Leshrac a disparu des parties pour cause de ban quasi systématique. Et finalement Bounty Hunter a eu un parcours étonnant. Très choisi le premier jour avec 100 % de succès, il a été ensuite peu choisi et surtout souvent banni. C’est le second héros le plus banni juste devant Gyrocopter. Il finit tout de même avec une unique défaite pour 13 parties. Sa contribution a ennuyé les soutiens adverses en début de partie puis l’argent obtenu avec le track a été la clef de sa réussite. A noter : l’apparition de Luna chez les carry, devancée par Gyro et PL, et qui n'avait été utilisée qu’une fois pendant les poules.

meepo

Aucune équipe n'a osé jouer Meepo cette année, même pour le donner à n0tail.

J’ai été aussi assez déçu du manque de variété des picks de façon générale. On a retrouvé strictement les mêmes picks chez toutes les équipes et on n'a eu le droit qu’à peu voire aucun pick surprise ou inattendu. C’est assez dommage pour le spectacle même si c’est compréhensible que les équipes de restent sur ce qui marche.

Dernier petit mot sur le patch de façon un peu plus généralise. En dehors des matchs très serrés où l’écart d'or entre les équipes n’atteint pas 4k/5k et reste longtemps marginal, faute de gros combats avec beaucoup de victimes, il est difficile de revenir dans la partie. Un ou deux mauvais combat en mid game décident la partie et sont très punitifs pour la suite, à moins d’avoir la composition pour turtle (= défendre la base uniquement et jouer ultra-défensif) et mise sur le late (et encore).

 

Equilibre Dire/Radiant

J’aimerais aussi revenir brièvement sur l’équilibre entre Radiant et Dire. Au vu des statistiques et des résultats des tournois pré-TI, j’étais persuadé que choisir le coté Radiant serait décisif pour de nombreuses équipes. Le Radiant a le meilleur mid, par la position des escaliers et son accès plus facile à la forêt. Son offlane est également plus aisée avec la possibilité de pull le gros camp. Le Dire a toujours l’avantage de Roshan mais il a été diminué depuis les changements sur la carte. Mais finalement, en voyant les équipes chinoises choisir constamment le Dire et surtout CDEC, qui semblait le favoriser plus que le premier pick, je me suis interrogé.

Sur l'évènement principal, il y a eu 20 victoires Radiant pour 28 Dire (statistiques Ze_HailD corporations TM). Et vu les résultats de CDEC, il ne fait pas de doute que le Dire était le coté à prendre sur ce TI. L’équilibre des creeps sur son offlane ne la rend pas moins aisée que sa contrepartie. L'absence des supports auprès du carry en safelane rend l'offlane plus aisée, annulant l'avantage du Radiant sur ce plan. Et l’avantage du Roshan s’accentue sur les parties de très haut niveau. On a vu en plus que l’Aegis était un outil presque indispensable, sauf erreur adverse, pour aller prendre les T3.

 

La psychologie dans dota

Je voulais réagir là-dessus au moment de la saison de Dota où c’est le plus propice, The International. En dehors de la pression liée à l’évènement, aux sommes en jeu, etc., on a vu l’impact que peut avoir un Techies sur une partie par sa seule présence, même dans une partie à TI. Et j’ai envie de dire : en particulier dans une partie à TI où la tension est décuplée. Même si tout le monde a pu connaitre les peurs de se balader sur la carte contre un Techies en pub comme EHOME contre EG, personne ne sait ce qu’est de jouer la peur au ventre de voir la moitié de son équipe exploser d’un coup, permettant à l'équipe adverse de prendre Roshan et baraquements dans la foulée, pour se voir ensuite envoyer en Lower Bracket. Il faut comparer ça au fait de perdre 25 MMR. Et c’est cette peur qui fait perdre la partie.

Surpriiiiiiiiiiise !

Le même effet a pu être constaté les années précédentes dans les parties où Dendi jouait Pudge. Sa renommée est telle qu’elle permet à elle seule d’effrayer l'équipe adverse de jouer normalement et de bouger correctement sur la carte, laissant tout l’espace voulu aux quatre autres membres de Na’Vi. Même s’il ne fait pas un hook de la partie.

Voyons donc, en dehors de ces héros spécifiques qui peuvent instiller la peur, quels sont les facteurs psychologiques dans un partie de Dota et comment en tirer parti.

 

Le Draft

Je ne vais pas vous apprendre ici comment drafter, étant assez mauvais dans l’exercice et surtout manquant d’expérience, mais quelles sont les astuces employées par les pros pour prendre un ascendant psychologique (supposément, je ne connais pas ppd personnellement) et l’impact du draft sur la suite de la partie.

Une méthode classique pour prendre l’avantage est de ne pas bannir un héros considéré comme OP (surpuissant). Il y a fort longtemps, au moment de la domination de Lycan, il était tellement banni que le laisser passer dans une partie offrait deux solutions à l'équipe adverse : ne pas le prendre et vous le laisser, avec les risques de se faire rouler dessus, ou le prendre tout en sachant qu’elle ne le maitrise pas bien car elle manque tout simplement d’entrainement avec le héros ! C’est exactement la stratégie employée par ppd contre CDEC, qui laissait passer Leshrac. Cela présente également l’avantage d’ouvrir votre draft.

Dota 2

Leshrac aura rarement été autant joué que lors de la finale : trois parties sur quatre.

Plus courant, prendre un héros définissant votre draft (carry ou mid) dans les premiers picks, puis le jouer dans une position peu commune et choisir en fin de draft un second carry (ou mid) pour faire s’interroger votre adversaire qui commencera la partie dans l’expectative. De plus, il sera peut-être parti entretemps sur des contres inadaptés.

Plus globalement, vous devez essayer de masquer au mieux votre stratégie, surtout si elle tend vers le cheese (stratégie non conventionnelle misant sur la surprise), et essayer de faire douter votre adversaire. De cette manière, il sera plus enclin à s’interroger sur ce que vous allez faire qu'à se concentrer sur son propre plan de jeu.

 

Les lignes

De même que précédemment, les maîtres mots sont la surprise et le mystère. Vous devez toujours essayer de positionner vos lanes de façon à en gagner plus que votre adversaire, voire de le forcer à les changer. Il part ainsi en position d’infériorité dans la partie, ce qui vous donne un avantage certain. Il n’y a rien de pire que d’arriver sur sa safelane et se retrouver face à trois ennemis assoiffés de sang.

Une fois en lane, prendre l’ascendant psychologique est une question de mouvement, de vision et de présence sur la carte. En tant que support, ne pas se montrer est un avantage certain. L’offlaner va douter de votre présence et ne pas oser s’approcher pour prendre de l’expérience. S’il le fait, vous pouvez être là pour le punir. En étant non visible sur la carte, vous mettez aussi indirectement de la pression sur les autres lignes qui vont légitimement s’inquiéter d’un gank imminent.

Avoir la vision sur l’adversaire et qu’il ne l’ait pas sur vous est donc crucial. Il doit toujours avoir à se demander où vous êtes. Cela rendra aussi vos ganks sous smoke moins détectables et prévisibles. Dans la même veine, si un de vos héros est dangereux pour eux, sa non visibilité entrainera logiquement le regroupement des adversaires qui devront bouger à plusieurs, ce qui limitera leur farm et leur acquisition d’expérience.

 

Roshan et monter le high ground

Roshan est un élément majeur de dota et sa prise ou non décide souvent les parties. Il est ainsi important de surprendre son adversaire, surtout si votre composition manque d’AoE (sorts de zone) et que vous vous sentez vulnérables à un combat dans l'antre de la bête. Une prise sous smoke avec peu de personnes est souvent la bonne décision. Vous devez également être attentifs au timing et vérifier un maximum sa présence. Si vous ne pouvez pas, le reste est question d’intimidation. Il faut faire croire à l'équipe adverse que vous êtes plus forts qu’eux en combat et qu’ils n’ont pas la possibilité de contester. Certains objets pour le tuer rapidement peuvent aussi grandement aider, comme le Medaillon.

De même que pour Roshan, monter ou défendre le high ground (= la base) est une guerre psychologique entre deux camps, l’un essayant de dissuader l’autre de prendre des actions. Un bon placement est plus qu’important mais l’aspect psychologique est non négligeable. Il faut arriver à donner l’impression à l’autre que ce qu’il fait est une mauvaise idée.

 

L’après TI

Le patch

Une tradition maintenant ancrée dans les mœurs que les vétérans de Dota 2 connaissent bien est évidemment le patch post-TI. Pour rappel, suite à la méta développée à TI, icefrog sort un patch visant à diminuer l’efficacité des stratégies gagnantes et en particulier celle des gagnants avec en sus un nerf des héros les plus en vogues (RIP Morphling après TI3). Cela a pour but de donner un nouveau souffle au jeu, les équipes s’orientent vers d’autres stratégies et une rotation des héros s’effectue.

Pour se faire une idée, la 6.82, version post-TI4, est sortie le 24 septembre et était majeure. On a eu le droit à une refonte de la carte avec notamment un déplacement de l’antre de Roshan, le nerf de la « deathball » avec diminution de l’argent donné par les tours, le rafraîchissement de la glyphe de fortification quand les T1 tombent, le nouveau mécanisme de la double apparition de runes avec la Bounty et surtout le changement sur les gains d'expérience et d'or en tuant des héros plus riches qui a été dénommé par la suite « rubberband effect » (mécanisme de comeback) faute de mieux.

Donc quoi, quand, qui, comment ? Pour le moment, ça sera la surprise. Il faut tabler sans doute sur le courant septembre mais avec le premier Major arrivant vite, peut-être plus tôt que l’année dernière pour que les équipes puissent s’entrainer. Tout dépendra aussi de ce qu’icefrog a dans sa besace. Un simple changement des équilibres entre héros prendra moins de temps que l’énorme patch de l’année précédente.

Justement, que peut-on espérer ? Si ça révèle plus de la voyance que de l’analyse pure, je dirais moins que l’année dernière. Les matchs ont été plus excitants, la finale plus intéressante, donc il y a moins besoin de changements. De même, les changements sur la localisation de Roshan et une nouvelle rune étaient des demandes de longues dates de la communauté. Or rien de tel depuis à ma connaissance. Donc je vois le patch plutôt léger à ce niveau, rien de majeur ne devrait apparaitre.

Du coté des héros, se feront nerf Leshrac, Gyrocopter, Lina et Bounty Hunter, peut-être aussi Pphantom Lancer, Techies, Tusk. Pour les buffs, c’est beaucoup plus difficile à prévoir, mais Tinker, OD, Alchemist, Batrider, Terrorblade, Invoker entre autres en auraient besoin.

Dernièrement, on a vu la volonté d’icefrog de doter tous les héros d’un effet d’Aghanim Scepter. Il reste à ce jour 34 héros qui n’ont pas encore d’amélioration liée à l’item :

Antimage, Batrider, Bloodseeker, Bounty Hunter, Bristleback, Broodmother, Chaos Knight, Clinkz, Death Prophet, Dragon Knight, Drow Ranger, Ember Spirit, Io, Kunkka, Lycan, Magnus, Medusa, Mirana, Oracle, Phantom Assassin, Phantom Lancer, Riki, Shadow Fiend, Slardar, Slark, Sniper, Spectre, Storm Spirit, Templar Assassin, Terrorblade, Tidehunter, Troll Warlord, Ursa et Winter Wyvern.

Vous pouvez donc commencer à prendre les paris sur qui recevra le précieux. Enfin, Pit Lord ou Arc Warden pourraient (enfin) faire leur apparition pour rejoindre la mêlée, sans oublier les dernières récompenses Compendium, à savoir le terrain désertique, les effets météo et l’immortel pour Axe.

 

Le mercato

Comme vous le savez surement déjà, les équipes doivent avoir leurs joueurs prêts pour le Major de novembre avant le 1er septembre. Les rumeurs vont bon train et continueront de s’accélérer d’ici-là. Les drames et épanchements sur twitter vont apparaître en même temps que le déballage des tensions présentes dans les équipes. Ne ratez donc rien des trois semaines version Voici de Dota. Vous pouvez tout suivre et discuter des infos sur ce fil du forum.

Dendi et xbox se sépareront-ils ? Que va devenir Arteezy ? Réunion de r0tk et Burning ?

 

Continuer dota

Petit mot de la fin, j’ai eu le plaisir de voir de nouvelles têtes apparaitre sur le forum pendant le tournoi. Joueur de Dota vétéran qui n’ose pas participer, total débutant ou transfuge de LoL, venez jouer maintenant et posez vos questions ! Plein de joueurs vous répondront et aideront dans les débuts qui peuvent être difficiles. Venez parler Dota avec nous, on ne mord pas tant que ça ! Et merci de votre lecture.