Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Chroniques e-sportives (15) : après la victoire d'OG, en route pour le Major Winter

23 novembre 2015 à 07:45 | Par Darwyn | 1179 commentaires

Le compte-rendu de l'actualité compétitive hebdomadaire retracera évidemment le triomphe d'OG à Francfort, mais il s'agit aussi de donner un aperçu et un point de vue sur la suite.


L'incroyable semaine d'OG

Les Playoffs du Major Fall de Francfort (premier tournoi du genre) se sont tenus de lundi à samedi. Chaque jour, de une à quatre équipes ont été éliminées de la compétition via le Loser Bracket, tandis que les équipes qui se sortaient le mieux des matchs faisaient la course sans risque d'élimination directe en Winner Bracket.

Les premiers tours ont été assez calmes, avec des résultats plus ou moins attendus. Deux équipes ont eu une bonne dose de chance au vu des arbres, réussissant à se placer aux places 9 à 12 en ayant gagné une seule partie sur l'ensemble du tournoi (Alliance et Team Unknown), puisque le premier tour du Loser Bracket était joué en une manche unique.

Major ESL Francfort

La machine s'est emballée à partir du moment où deux équipes qui avaient clairement réalisé des contre-performances lors des phases de groupes se sont mis à monter en puissance de manière irrésistible : OG et EHOME ont remonté le Loser Bracket en éliminant les obstacles les uns après les autres, jusqu'à se débarrasser des demi-finalistes du Winner Bracket, dominé à ce moment par EG et Secret, deux des favoris du tournoi.

C'est donc jeudi que le Major a réellement basculé, trouvant un rythme épique qui ne s'est pas essoufflé jusqu'à la finale (malgré des ralentissements sur certains matchs). OG et EHOME se sont rencontrées le vendredi en fin de journée, avec un tableau de chasse impressionnant pour chacune. OG avait éliminé jusque-là Fnatic, Mineski, Virtus Pro, CDEC ; EHOME s'était chargée de NewBee.Young, Vega Squadron, LGD et Vici Gaming.

De la rencontre des deux bulldozers du Loser Bracket, OG a émergé comme clair vainqueur, surpassant de loin le génie stratégique dont EHOME avait fait preuve dans ses matchs précédents. La jeune équipe européenne n'a pas été arrêtée ensuite par EG, ni par Secret battue de manière explosive en finale.

Place Equipe Prix
1 OG 1 100 000 $
2 Secret 405 000 $
3 EG 315 000 $
4 EHOME 255 000 $
5-6 Vici Gaming
CDEC
202 500 $
7-8 Virtus Pro
LGD
105 000 $
9-12 Alliance
Vega Squadron
Mineski
Team Unknown
45 000 $
13-16 NewBee
NewBee.Young
Fnatic
Cloud 9
30 000 $

Pour la première fois dans un tournoi de ce niveau (en tenant compte des cinq Internationaux et du Dota 2 Asia Championship 2015), aucune des équipes du podium n'est originaire d'Asie. L'Occident a clairement dominé la compétition. C'est aussi la première fois qu'une équipe remonte l'intégralité du Loser Bracket pour accéder à la finale (les deux plus beaux parcours jusqu'ici en Loser Bracket étaient ceux de VG à TI5 et d'Orange à TI3).

C'est enfin la première fois qu'une équipe passée par les qualifications remporte le tournoi, même si CDEC a plus ou moins égalé la performance à TI5 (venue du Wildcard Tournament, l'équipe chinoise était parvenue en finale).

OG remporte le trophée

Quelle est cette équipe OG ?

OG est l'acronyme de rien du tout. Le sigle a été pondu le 31 octobre, sans aucune signification, pour renommer l'équipe connue à ce moment comme Monkey Business. Cette équipe avait été formée autour de deux anciens de Fnatic.EU, N0tail (aka BigDaddy) et Fly (aka Simbaaa), qui avaient fait partie de septembre 2014 à janvier 2015 de la première mouture de Secret, avant de se séparer, l'une pour Cloud 9, l'autre pour Complexity Gaming.

Les deux compères se sont retrouvés après The International 2015 et ont monté une équipe qui avait laissé un peu sceptique au premier abord. Ils avaient agrégé un autre ancien de coL, MoonMeander, un top MMR européen sans expérience en compétition, Miracle, et un joueur danois passé par tout un tas d'équipes sans jamais percer, Cr1t.

Septembre a été un mois assez mitigé, avec de belles fulgurances et des moments de creux. Le passage de N0tail en carry n'a pas fait l'unanimité à ce moment. A partir d'octobre, l'équipe a monté en puissance. Elle est loin d'avoir été ridicule dans la seule LAN jouée avant le Major (les MLG World Finals), même si elle n'a pas participé à la finale.

Elle s'est surtout imposée dans les qualifications pour le Major (puis pour The Summit), se plaçant dans le groupe des équipes de tête en Europe. Mais dans une scène dont Secret était absente.

C'est cette équipe, faite un peu de bric et de broc (deux Danois, un Polonais, un Israélien, un Canadien), avec des niveaux d'expérience en compétition Dota 2 variables, qui a remporté telle une tornade le Major de Francfort.

OG faisait partie, avant le début du tournoi, des équipes souvent placées parmi les favoris, ou juste derrière ces derniers. Pourtant, après le désastre des phases de groupe samedi 14, seuls les fanboys absolus se risquaient à les voir aller aussi loin.

 

Quelques conseils de matchs à regarder

Pour ceux qui n'auraient pas eu la possibilité ou la chance de voir en direct certains matchs, certains sont clairement plus marquants que d'autres. De manière assez nette, l'essentiel des parties les plus épiques ont été concentrées sur les derniers tours.

Les incontournables :

  • Grande Finale, OG contre Secret (l'intégralité, dans l'ordre)
  • Winner Bracket, finale, Secret contre Evil Geniuses (les trois manches)

Puis, dans le désordre :

  • Loser Bracket, finale, OG contre Evil Geniuses (en particulier la partie 2)
  • Loser Bracket, tour 4, EHOME contre Vici Gaming (partie 2)
  • Winner Bracket, demi-finale, Secret contre Vici Gaming (notamment la partie 2 avec un Meepo)
  • Loser Bracket, tour 3, Virtus Pro contre OG (partie 2)
  • Loser Bracket, tour 4, OG contre CDEC (partie 2)

 

Vers le Major Winter

Valve a dévoilé sur la fin du Major Fall la suite des évènements : le prochain major sera joué à Shanghai du mercredi 2 au dimanche 6 mars 2016, sous l'égide de Perfect World, exploitant du jeu en Chine. Il prend donc clairement (comme l'on pouvait s'y attendre) la suite du Dota 2 Asia Championship qui avait été disputé fin février 2015 dans la même ville avec le même organisateur. Le calendrier des qualifications et des invitations n'est pas encore connu.

En revanche, on sait que les équipes disposent d'environ deux semaines pour s'inscrire sur les listes pour le Major de Shanghai. Cela signifie qu'elles ont jusqu'au 8 décembre pour annoncer leur line-up. Si elles changent de joueurs après le 8 décembre, elles seront obligées de passer par les Open Qualifiers pour pouvoir avoir une chance de jouer le Major : pas d'invitation directe ni même d'invitation aux qualifications pour les mauvais élèves.

Il est difficile de prédire quelle sera l'ampleur des changements d'ici au 8 décembre. Il est probable que les équipes qui ont bien réussi le Major ne bougeront pas. En revanche, pour celles qui ont réalisé des résultats décevants (ou qui n'ont même pas réussi à aller à Francfort), l'occasion sera peut-être saisie. On peut à ce stade douter de l'importance des modifications en Chine, qui traditionnellement se déroulent plutôt vers le Nouvel An chinois, date de fin des contrats très encadrés par la ACE. Ailleurs, il y aura peut-être davantage de transferts.

En attendant le Major Winter, relevons l'annonce par Icefrog ce week-end de la version 6.86 pour la mi-décembre. Cette version devrait introduire des changements plus importants que la 6.85 qui avait simplement modifié les équilibrages entre les héros. C'est du moins ce que le même Icefrog avait déclaré en dévoilant la 6.85 il y a deux mois.

 

Et en attendant ?

Le Major Fall a conclu la première partie de la saison 2015-2016 avec une séquence exceptionnelle en termes de niveau de jeu et de beauté des parties ; l'épopée d'OG qui fait écho à celle de CDEC à TI5, donnera le ton des récits jusqu'au Major suivant et fait miroiter à toutes les équipes la possibilité d'une victoire. Ce premier Major valide donc définitivement le choix de Valve d'insérer trois nouveaux tournois entre deux Internationaux : il n'y a plus besoin d'attendre un an désormais pour retrouver l'intensité des sensations d'un tel tournoi Dota 2.

Entre les Majors, les tournois tiers ont encore une belle place, même s'ils ne seront plus les rois de la saison. Et c'est tant mieux, étant donnés les abus qui ont pu avoir lieu lors de la saison précédente (tournois à rallonge, phases qualificatives interminables, niveau médiocre sur le plan de l'organisation de certaines LAN...). Les Majors tirent l'ensemble de la scène vers le haut en forçant les tournois à se hisser à un certain seuil de professionnalisme pour toucher les meilleures équipes, plus sélectives du même coup, et moins enclines à se jeter sur tous les tournois - ce qui laisse de l'espace sous elle pour d'autres équipes qui évoluent dans les compétitions intermédiaires.

The Summit 4

D'ici au Major Winter, plusieurs LAN importantes se joueront. La première grande rencontre sera à Los Angeles pour The Summit 4, du 9 au 12 décembre. D'ici là, les meilleures équipes européennes (moins Secret, mais avec OG) auront déjà joué la DreamLeague saison 4, ce week-end. Trois gros rendez-vous suivront avec le World Cyber Arena 2015 en Chine en décembre, les finales du StarLadder/i-league en Biélorussie en janvier 2016 puis la MarsTV Dota 2 League Winter en Chine, toujours en janvier. Bref, nous n'aurons guère le loisir de nous ennuyer d'ici le prochain Major.