Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Chroniques e-sportives (29) : bilan des phases de groupe du Major de Shanghai

29 février 2016 à 08:58 | Par Darwyn | 395 commentaires

Le récapitulatif de la semaine compétitive s'intéresse essentiellement aux groupes du Major, avant le début des phases finales, avec tout un tas d'informations !


Résultats et surprises

Le début du tournoi a été très mouvementé avec un classement dans les groupes A et B très différent de ce à quoi l'on s'attendait au début. Les défaites d'EHOME (un joueur ayant eu une urgence médicale au milieu de la journée) et les victoires très enlevées de MVP Phoenix ont pris tout le monde à contre-pied. Le lendemain, c'est Vici Gaming qui a chuté tandis que les Malaisiens de Fnatic ont délivré une performance très convaincante.

L'équipe coréenne MVP, grande surprise de ce début de tournoi

Les deux derniers jours, en revanche, ont été nettement plus convenus. Il n'y a eu aucun coup de théâtre pour les groupes C et D. La seule information importante est que l'équipe européenne OG, qui a peu joué en 6.86, est clairement au rendez-vous.

Classement Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D
1 MVP (4) Alliance (1) OG (1) EG (1)
2 Secret (2) Fnatic (4) LGD (2) Liquid (2)
3 EHOME (1) Spirit (3) NewBee (3) VP (3)
4 CDEC (3) VG (2) Archon (4) coL (4)


Entre parenthèses, le classement le plus probable attendu selon les principaux statisticiens Dota 2. On notera que les prédictions des groupes A et B sont tombées pas mal à côté.

 

Rappelons que les deux équipes arrivées en tête de leur groupe débutent l'évènement principal en Winner Bracket et s'assurent donc le top 12, tandis que les autres commencent en Loser Bracket dans des matchs en une seule manche très meurtriers.

Parmi les huit équipes du Winner Bracket, seules quatre ont reçu une invitation directe au Major : quatre autres sont passées par les qualifications (Liquid, MVP, Fnatic et LGD). C'est bien moins qu'au Major de Francfort, où sept équipes invitées sur huit s'étaient placées dans le Winner Bracket (seule EHOME avait déjà atterri en Loser Bracket). Cela pourrait remettre en question la pertinence du système d'invitations, qui conduit à peu près mécaniquement le top 6 du tournoi Major précédent au suivant.

 

Un nouvel équilibre régional ?

Les groupes ont tout de même réservé de grosses surprises sur le plan des équilibres régionaux (notons qu'en raison de la constitution des groupes, les équipes asiatiques étaient concentrées sur trois groupes).

  Amérique Chine Europe SEA
Nombre d'équipes concernées 3 5 6 2
Victoires / Défaites 5-9 13-20 22-15 8-4
Pourcentage de victoires total 35,7 39,4 59,5 66,7
Victoires / Défaites contre des équipes d'autres régions 4-7 5-12 17-8 8-4
Pourcentage de victoires contre des équipes d'autres régions dans les phases de groupes du Major d'hiver 36,4 29,4 68 66,7
Pourcentage de victoires contre des équipes d'autres régions à The International 2015 (source) 64,3 62,0 45,2 26,7


Signalons tout de même que la comparaison avec The International 2015 est à relativiser, puisque les Playoffs peuvent donner des résultats très différents (et que la statistique calculée pour TI5 intègre l'ensemble du tournoi).

 

Le plus marquant est sans doute la faiblesse globale des équipes chinoises, qui donnaient pourtant des signes de reprise en décembre-janvier. Une seule équipe chinoise sur cinq impliquées (20 %) débute en Winner Bracket : à Francfort en novembre et à Seattle en août, il s'agissait dans les deux cas de trois sur six (50 %). Notons d'ailleurs que, parmi les cinq équipes chinoises, une seule a remporté un match contre une équipe non chinoise : NewBee contre Archon dans le groupe C.

L'autre sujet d'étonnement est l'excellente tenue des autres équipes asiatiques, alors que la zone SEA n'a pas reçu la moindre invitation : MVP a notamment dominé son groupe avec un jeu très agressif qui punit à merveille les drafts cupides. Les deux équipes concernées ont dû passer par les qualifications et débutent en Winner Bracket. C'est le meilleur début des équipes SEA dans un tournoi de ce calibre depuis The International 2012 !

Les mauvais résultats de la scène américaine ne sont guère étonnants à ce stade : en dehors d'EG, il n'y a pas grand chose à relever. L'Europe poursuit en revanche dans sa lancée du Major de Francfort, après un International désastreux. Depuis le début de la saison, l'Europe est redevenue le centre du Dota 2 mondial après plus d'un an d'éclipse et le reste ici, ce qui se traduit par un nombre plus important d'équipes dans le Major et par de bonnes performances.

Bien entendu, tout peut évoluer d'ici la fin des Playoffs, tant on sait que de bons ou de mauvais résultats dans les phases de groupe n'ont pas une influence déterminante pour la suite.

Major Shanghai 2016

Les parties jouées

Quarante-huit parties ont été jouées jusqu'à présent. Une seule a duré moins de 20 minutes (MVP contre Secret, manche 2), un quart environ ont duré moins de 30 minutes. Deux seulement ont passé la barre d'une heure de jeu, dont la plus longue a atteint les 75 minutes (OG contre LGD, manche 2). Le Dire semble nettement mieux réussir aux équipes pour le moment, avec 60,4 % de victoires, contre 39,6 % pour le Radiant.

Fun facts

  • Le record d'or par minute (GPM) s'établit pour l'instant à 876 : il a été établi par MATUMBAMAN (Liquid) sur Antimage, dans le groupe D.
  • Le record du nombre de monstres tués est en revanche détenu par Maybe (LGD) sur Sven, avec 937 ! Un record réalisé lors de la partie de 75 minutes contre OG, dans laquelle Miracle (OG) a tué quant à lui 693 monstres.
  • Le plus gros fermier du tournoi jusqu'ici est Loda (Alliance) avec 381 monstres tués en moyenne. Il est talonné par Miracle (OG) qui en tue 380 par partie, et par Hao (NewBee) à 376.
  • DuBu, support de MVP Phoenix, est en revanche le joueur qui tue le moins de monstres dans une partie, à peine 16 de moyenne. Vient ensuite l'autre support de la même équipe, Febby, à 27.
  • Iceberg de Team Spirit a réalisé le plus de kills dans une seule partie sur Outworld Devourer, en tuant 24 membres de Fnatic.
  • ALWAYSWANNAFLY (Spirit) est mort pas moins de 14 fois dans la même partie sur Earth Spirit contre Fnatic. Son adversaire Chrissy (Fnatic) n'est mort "que" 13 fois dans le même temps avec son Tusk.
  • Roshan est mort 112 fois, soit en moyenne 2,3 fois par partie. Tiny et Outworld Devourer ont été les plus méchants avec la grosse bête, l'achevant sept fois chacun.
  • L'Aegis a été volé quatre fois sous le nez de l'équipe tuant Roshan : par la Drow Ranger d'Arteezy (EG) contre VP, par la Vengeful Spirit de fng (VP) contre EG dans une autre manche, par le Spectre de Sylar (LGD) contre OG et par le Tusk de Chrissy (Fnatic) contre Team Spirit, ce qui lui permet peut-être de ne pas égaler le nombre de morts de ALWAYSWANNAFLY.
  • Vingt coursiers sont morts, tués également par le Radiant ou le Dire. Bounty Hunter, comme de juste, est le prédateur le plus redoutable avec quatre coursiers tués.
  • Il n'y a eu aucun Rampage réalisé pour le moment et seulement deux Ultrakills. Il s'agit de Maybe (LGD) sur Slark contre NewBee et de Iceberg (Team Spirit) sur Outworld Devourer contre Fnatic.

 

Les héros du Major

Quatre-vingt-six héros ont été présents dans les phases de draft jusqu'à présent, soit huit de plus que pour les phases de groupe du Major de Francfort, et déjà un de plus que dans l'ensemble de ce tournoi. Quatre-vingt-deux héros ont été joués à Shanghai, contre soixante-quatorze à peine à Francfort dans les phases de groupe et quatre-vingt-trois sur l'intégralité du tournoi.

Aucun héros n'a été présent dans tous les drafts : Earth Spirit, de loin le plus présent, a été ignoré une fois. Invoker le suit avec une présence dans 42 drafts sur 48. Seuls trois héros ont été présents dans plus de huit drafts sur dix (aux deux précédemment cités, il faut ajouter Enchantress), contre sept au Major d'automne.

Le taux de présence dans les drafts des dix héros les plus importants de ces phases de groupe s'élève à 36,4 % (autrement dit, ils représentent 36,4 % du total des héros draftés). C'est une proportion en net recul par rapport à ce que l'on a pu observer dans les mêmes phases à Francfort, où le taux de présence de ces dix héros était de 43,3 %. En revanche, à Francfort, 24 héros étaient présents dans trois drafts sur dix, contre 25 à Shanghai : la différence se fait sur l'absence d'un petit groupe de héros incontournables.

Le taux de présence des dix héros les plus choisis s'élève à 34,0 % contre 41,2 % pour les groupes du Major de Francfort. Le taux de présence des dix héros les plus bannis monte en revanche à 47,7 % (contre 49,8 % à Francfort). La variété est donc plus marquée sur les héros joués que sur les héros écartés.

La physionomie de ce tournoi reflète donc pour le moment la réussite d'Icefrog sur la version 6.86 (obtenue grâce à de nombreux rééquilibrages, tout de même) : la méta est nettement moins fermée actuellement qu'elle ne l'était sur la version 6.85, qui était elle-même plus ouverte que celle de la 6.84 (The International 2015). Cela signifie que les équipes peuvent davantage sortir d'un petit nombre de schémas préétablis et oser des stratégies alternatives, jouer des héros innovants.

Les héros les plus bannis sont, dans l'ordre, Earth Spirit (39 fois), Chen, Broodmother, Lone Druid, Invoker et Outworld Devourer (plus de 20 fois chacun). Du côté des héros les plus joués, Vengeful Spirit devance d'une courte tête Enchantress, 22 parties contre 21. Invoker et Nature's Prophet se tiennent en embuscade.

Les mal-aimés : Ancient Apparition, Wraith King, Medusa et Dragon Knight ont été bannis au moins une fois sans jamais avoir été joués.

Selon un mouvement déjà observé à de nombreuses reprises sur des gros tournois de ce genre, les héros les plus joués ne conduisent pas vraiment au succès (le Major de Francfort avait été une exception) : sur les onze héros les plus joués, seuls quatre ont un taux de victoires supérieur ou égal à 50 %. Il s'agit d'Enchantress, Nature's Prophet, Io et surtout Lion (75 % de victoires en douze parties).

Batrider a été le héros le moins efficace du lot, avec moins de 40 % de victoires, suivie de Vengeful Spirit. Aucun héros choisi cinq fois ou plus n'a connu que la défaite. Quelques héros ont en revanche de belles réussites à leur actif : Tidehunter avec sept victoires en huit apparitions, Slark invaincu en six parties.

 

Les finales

Les phases finales se joueront du 2 au 6 mars (mercredi à dimanche), cette fois en présence du public dans un grand stade de Shanghai. Les horaires seront sensiblement les mêmes, correspondant à la place 3h du matin - 16h pour l'Europe ; la grande finale se tiendra aux alentours de midi dimanche.

L'arbre du tournoi sera très classique, avec un Winner et un Loser Bracket : perdre en Winner Bracket entraîne la descente, perdre en Loser Bracket cause l'élimination du tournoi. Les premiers tours du Loser Bracket se feront en une seule manche (Bo1), le reste du tournoi en deux manches gagnantes (Bo3), la finale en trois manches gagnantes (Bo5). Les équipes arrivées en position 1 et 2 de leur groupe entrent en Winner Bracket, les troisièmes et quatrièmes en Loser Bracket.

Arbre initial du Major Winter
Arbre initial du Major Winter

Au terme de ces finales, les vainqueurs empocheront la coquette somme de 1,11 million de dollars. Les finalistes malheureux avec environ 400 000 $ et les troisièmes avec un peu plus de 300 000 $. Les derniers repartiront avec "seulement" 30 000 $.

 

Les autres informations

Pour ou contre James "2GD" ? La communauté s'est largement enflammée après l'éviction de l'animateur anglophone du Major de Shanghai par Valve le deuxième jour de la compétition. Cette éviction est intervenue en raison manifestement de divergences de conception sur la manière dont doit être animé un tournoi de cette importance. Un message de Gaben Newell sur Reddit, un long plaidoyer de 2GD puis des interventions dans tous les sens ont alimenté une gigantesque polémique qui a eu tendance à occulter les parties elles-mêmes. Tout cela a favorisé également une polarisation des positions, les nombreux fans du personnage 2GD étant particulièrement mobilisés sur Internet.

Les principaux messages sur cette affaire ont été indiqués dans une actualité précédente. Il y a eu d'autres développements depuis, mais passons.

Enfin, parce que le Major n'est pas seul au monde, signalons que Na`Vi a complété à nouveau sa line-up en recrutant officiellement GeneRaL, un joueur ukrainien arrivé sur la scène compétitive au printemps 2015 et passé par de nombreuses équipes depuis (comme titulaire ou remplaçant). GeneRaL jouait avec Na`Vi depuis quelques temps.