Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Vers le Major de Manille : les équipes (1)

24 mai 2016 à 13:44 | Par Darwyn | 495 commentaires

Le Major de printemps commence dans deux semaines : présentation brève des concurrents, en débutant par le top 4 du Major d'hiver.


Aux alentours du 3 juin, les phases de groupe du Major de Manille seront lancées. Seize équipes se retrouveront pour préparer l'évènement principal. Douze d'entre elles ont été invitées, quatre autres se sont qualifiées. Au cours de la semaine, ces seize concurrents seront présentés, en les découpant en quatre tranches. La première concerne les équipes du top 4 lors du Major de Shanghai.

Ne ratez pas la présentation globale des joueurs publiée la semaine dernière !

Secret et ses difficultés

Créée après The International 2014, Secret a été quasiment intégralement refondue après The International 2015, ne conservant que son capitaine Puppey. Dès l'origine, l'objectif de Secret a été d'être la meilleure équipe mondiale, ce qu'elle a incontestablement réussi à être à quelques moments de son histoire : au printemps 2015, pendant une grande partie de la saison actuelle. Favorite pour le Major de Francfort, elle a fini à une marche de la victoire. A celui de Shanghai, en dépit de résultats en demi-teinte dans les LAN précédentes, elle n'a laissé personne se mettre en travers de sa route.

  1. EternalEnvy (depuis août 2015)
  2. Arteezy (depuis mars 2016)
  3. Universe (depuis mars 2016)
  4. Puppey (depuis août 2014)
  5. pieliedie (depuis août 2015)

Après la victoire au Major de Shanghai, la Dota 2 Pit League a été totalement ratée. A la surprise générale, Secret a alors procédé à deux changements de joueurs : w33 et Misery ont été évacués pour faire de la place à deux transfuges de EG, Arteezy et Universe. L'histoire se répète - l'an dernier, en janvier, Arteezy et zai avaient été débauchés, en provenance là encore de EG. Une vraie équipe all stars naissait... pour le moment, sans aucun succès. A l'ESL One Manille comme à l'Epicenter, Secret est apparue faiblarde, sans cohésion, sans cohérence. Il semble que les joueurs n'aient pas vraiment réussi à trouver une dynamique commune, avec notamment des supports peu coordonnés avec les autres et un Universe à contretemps.

The International 2015 : 7-8ème
ESL One New York : 2ème
MLG World Finals : 1er
Nanyang Championships : 1er
Major de Francfort : 2ème
Major de Shanghai : 1er

Les mauvais résultats enregistrés depuis Shanghai ne signifient pas que Secret doive être enterrée d'office. Cet hiver, ils n'étaient guère plus brillants et Secret s'est réveillée pour le Major. L'équipe est formée de cinq joueurs talentueux, elle est dirigée par un capitaine d'exception et, de l'Epicenter à Manille, elle dispose d'un mois hors des projecteurs pour se reprendre et se trouver. Secret sera certainement l'une des principales inconnues de ce Major.

A surveiller :

  • L'émergence d'une cohésion d'équipe
  • Le Dark Seer de Universe, si décevant dernièrement
  • Les big plays d'EternalEnvy

 

Liquid, l'irrésistible ascension ?

Liquid fait partie des équipes européennes formées après The International 2015. Initialement sous le nom de 5Jungz (elle est devenue la branche Dota 2 de Liquid en octobre 2015), elle regroupe des anciens et des joueurs plus jeunes, sous la direction de Kuroky. Les débuts ont été plutôt prometteurs, Liquid s'imposant avec OG comme l'une des équipes qui en voulaient le plus sur la scène européenne dans les premiers mois de la saison. L'échec lors des qualifications pour le Major de Francfort n'a pas abattu le moral, les joueurs ont persévéré ensemble.

  1. Matumbaman (depuis août 2015)
  2. FATA- (depuis août 2015)
  3. MinD_ContRoL (depuis août 2015)
  4. JerAx (depuis août 2015)
  5. Kuroky (depuis août 2015)

Le choix de la stabilité s'est révélé payant : Liquid a atteint le Major de Shanghai et y a brillé, parvenant en finale. Aucune raison de changer une équipe qui gagne, manifestement, et les joueurs n'ont pas bougé ensuite. Dans les LAN suivantes, les résultats ont été excellents. En mai, Liquid a enfin décroché son premier titre dans un tournoi majeur en battant une équipe NewBee particulièrement forte.

The International 2015 : non existante
Major de Francfort : non qualifiée
WCA 2015 : 3ème
Major de Shanghai : 2ème
ESL One Manille : 2ème
EPICENTER : 1er

A l'EPICENTER, mai 2016

Liquid n'a pas cessé de monter en puissance depuis le début de la saison. Elle n'est sans doute pas l'équipe qui marque le plus, ses joueurs ne sont pas des vedettes ni des starlettes, sa fanbase n'est pas la plus enthousiaste. Et pourtant, l'esprit d'équipe est là, le style de jeu colle bien aux tendances depuis des mois et évolue parfaitement en accord avec la méta. Elle aborde le Major de printemps comme l'un des principaux favoris.

A surveiller :

  • Le Earth Spirit de JerAx et ses rotations de début de partie en général
  • Le Puck de FATA-
  • Le rat de MinD_ContRoL

 

Evil Geniuses en petite forme

Vieille équipe de la scène nord-américaine, EG a réellement décollé à partir de 2014 avec l'arrivée de joueurs très prometteurs (ppd, zai, Arteezy). Elle a remporté les deux tournois majeurs de la saison 2014-2015, le DAC et TI5. Auréolée de ces succès, elle aurait pu rester stable, mais a choisi de remplacer Aui_2000 par le fils prodigue, Arteezy, revenu de Secret pour prendre le poste de carry. La sauce n'a pas vraiment pris, les résultats ont été globalement bons, sans atteindre le niveau souhaité pour autant compte tenu de la qualité des joueurs en place. EG s'est hissée à la troisième place des deux Majors déjà joués : c'est bien, est-ce assez ?

  1. Aui_2000 (depuis mars 2016)
  2. SumaiL (depuis janvier 2015)
  3. BuLba (depuis mars 2016)
  4. Fear (depuis octobre 2011)
  5. ppd (depuis février 2014)

Manifestement, ça n'était pas assez pour Arteezy et Universe, débauchés par Secret quelques jours avant la limite fixée par Valve pour les transferts après le Major d'hiver. Un temps la rumeur de la dissolution de l'équipe a couru. Finalement, c'est Digital Chaos qui a été vampirisée avec le retour de Aui_2000 (mais cette fois, au poste de carry) et l'intégration de BuLba. Les résultats se tassent encore depuis, EG ne brille guère depuis le changement de son roster, et joue peu.

The International 2015 : 1er
MLG World Finals : 2ème
Major de Francfort : 3ème
The Summit 4 : 1er
MarsTV Dota 2 League Winter : 2ème
Major de Shanghai : 3ème
Dota 2 Pit League saison 4 : 2ème

EG peut-elle atteindre une fois de plus le podium du Major, afin de maintenir au moins sa troisième place ? Le pari paraît risqué, tant le jeu récemment montré manque de puissance. Il est même possible que, pour la première fois en deux ans, EG ne soit plus la meilleure équipe de la scène américaine. La seule consolation, pour le moment, vient peut-être du fait que Secret a encore plus de mal. Comme pour cette dernière, cependant, l'équipe ne manque pas de talents et dispose de la capacité à rebondir à Manille. Voilà donc une autre grande inconnue du tournoi.

A surveiller :

  • Une éventuelle rotation des rôles entre Aui et Fear, plusieurs fois évoquée, jamais réalisée
  • Le retour du Storm Spirit de SumaiL ?
  • Les nombreuses morts de ppd

 

MVP Phoenix : le temps de la Corée ?

La Corée n'a jamais vraiment accroché à DotA, ni à Dota 2. Fin 2013, Nexon avait tenté de promouvoir le jeu dans le pays en finançant largement des ligues. Quelques vocations ont été suscitées, vite retombées une fois les vannes coupées dans le courant de l'année 2015. Est restée, presque seule, MVP Phoenix, ce qui n'est guère étonnant : le noyau traditionnel de l'équipe était actif avant Nexon, il le demeure après. MVP Phoenix était clairement la meilleure équipe sud-coréenne à l'époque, sans pour autant parvenir à vraiment percer sur la scène internationale. The International 2015 a constitué le premier bon résultat de l'équipe. Par la suite, MVP n'a pas spécialement brillé ; elle n'a notamment pas réussi à atteindre le Major de Francfort, se faisant coiffer au poteau par Mineski.

  1. MP (depuis août 2015)
  2. QO (depuis mars 2014)
  3. Forev (depuis décembre 2015)
  4. Febby (depuis février 2015)
  5. DuBu (depuis décembre 2015)

Après Francfort, MVP a subi des changements, notamment dus au départ pour le service militaire de March, capitaine historique de l'équipe. Pour le remplacer, l'équipe a pioché - comme souvent - dans la deuxième line-up, MVP Hot6ix, et a intégré DuBu, un joueur avec une expérience plus limitée mais à fort potentiel, devenu le nouveau capitaine. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la nouvelle formule a détonné : après une magnifique quatrième place à Shanghai, MVP a remporté pas moins de deux LAN internationales majeures, en particulier la Dota 2 Pit League.

The International 2015 : 7-8ème
Major de Francfort : non qualifiée
Major de Shanghai : 4ème
Dota 2 Pit League saison 4 : 1er
WePlay Dota 2 League saison 3 : 1er

MVP Phoenix remporte la Dota 2 Pit League 4 (image joinDOTA)

Vainqueurs à la Dota 2 Pit League, mars 2016

L'heure de la Corée a-t-elle enfin sonné sur Dota 2 ? Le style de jeu ultra agressif de MVP Phoenix colle parfaitement à la méta des deux dernières versions ; de plus, les joueurs bénéficient en 6.87 d'un effet d'aubaine puisqu'ils sont souvent à l'aise avec les héros forts du moment. MVP excelle à écraser l'adversaire et à le piétiner ensuite sans lui laisser la moindre occasion de respirer. Cependant, il faut relever que si les Coréens s'en sortent bien face aux équipes occidentales, ils marquent le pas sur la scène SEA et se font régulièrement battre par Fnatic... Il n'est donc pas certain que le style MVP suffise face aux autres équipes asiatiques.

A surveiller :

  • Le Slark de QO
  • Le rouleau compresseur aiguillé par Forev
  • Les stratégies parfois atypiques

 

A suivre : les équipes classées 5 à 8 au Major de Shanghai.