Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Vers le Major de Manille : les équipes (2)

27 mai 2016 à 15:03 | Par Darwyn | 495 commentaires

La présentation des équipes concurrentes à Manille se poursuit avec celles du reste du top 8 du Major précédent, toutes invitées.


Au Major de Francfort, seul le top 6 de The International avait reçu une invitation, deux autres équipes avaient été choisies pour leurs résultats depuis. Au Major de Shanghai, le schéma avait été identique, le top 6 de Francfort et deux autres équipes aux bonnes performances. Pour les invitations à Manille, en revanche, Valve nous a pris à contrepied en invitant douze équipes, dont l'intégralité du top 8 du Major d'hiver. Après avoir présenté il y a deux jours le top 4 de Shanghai, passons donc aux équipes 5 à 8.

Présentation globale des joueurs
Présentation des équipes, partie 1

Fnatic

Fnatic est le dernier avatar en date des équipes malaisiennes dirigées par Mushi depuis son retour de Chine (où, en 2013-2014, il dirigeait l'équipe DK). Après une tentative sous l'égide de EHOME, l'équipe redevenue la Team Malaysia est finalement passée dans le giron de Fnatic au printemps 2015. Après TI5, elle a été largement remaniée, ne conservant comme noyau que Mushi et Ohaiyo, compagnons de longue date. L'intégration du joueur allemand Black^ n'a duré que quelques mois, les résultats avec ce fonctionnement étant relativement médiocres.

  1. Mushi (depuis mars 2015)
  2. Miduan (depuis décembre 2015)
  3. Ohaiyo (depuis mars 2015)
  4. DJ (depuis août 2015)
  5. 343 (depuis mars 2016)

Jusqu'au début 2016, Fnatic restait certes l'une des meilleures équipes de la scène SEA, mais ses performances au-delà n'avaient rien de très excitant. L'éviction de Black^, le retour de Mushi en position 1 et l'arrivée de Miduan ont nettement amélioré les choses et, au Major de Shanghai, Fnatic s'est clairement révélée. Après ce tournoi et le retrait temporaire de Mushi pour raisons de santé, la domination sur la scène SEA s'est encore accrue, Fnatic réalisant un parcours impressionnant.

The International 2015 : 13-16ème
Major de Francfort : 13-16ème
Major de Shanghai : 5-6ème
ESL One Manille : 3-4ème

Le retour de Mushi, l'incorporation à part entière de 343 (auparavant remplaçant) et le départ de Net en mai ont donné à Fnatic son visage définitif, tout en mettant visiblement fin aux jours heureux. Fnatic paraît désormais solide, mais peut-être moins forte qu'en mars-avril, lorsque Mushi était absent. Elle demeure le leader incontesté de la scène asiatique, devançant même MVP Phoenix. Les espoirs restent donc ouverts pour cette équipe malaisienne.

A surveiller :

  • Le jeu explosif de Miduan (MidOne) malgré son arrivée récente en compétition
  • Les choix de héros parfois étranges sinon discutables de Mushi
  • La capacité/volonté du capitaine à opter ou non pour des héros avec lesquels les joueurs pourront exprimer leur plein potentiel

 

Complexity Gaming

Pour plusieurs raisons, coL détonne dans le paysage actuel. Composée depuis sa réorganisation en novembre 2015 en majorité de joueurs suédois, elle n'en continue pas moins à jouer sur la scène nord-américaine, moins bouchée que la scène européenne. Elle est originellement formée par des anciens de Heroes of Newerth (comme en son temps Fnatic branche européenne), qui ont conservé certains traits de cette période. Enfin, elle est constituée de joueurs qui non seulement se connaissent bien comme joueurs, mais qui sont aussi liés plus profondément, puisque l'on y trouve deux paires de frères.

  1. Chessie (depuis novembre 2015)
  2. Limmp (depuis novembre 2015)
  3. swindlemelonzz (depuis août 2014)
  4. Zfreek (depuis août 2014)
  5. Handsken (depuis novembre 2015)

Après s'être fait remarquer au printemps 2015 en remportant les qualifications américaines pour TI5, puis lors de ce tournoi (elle a même accédé brièvement au Winner Bracket), les performances de coL ont marqué le pas, ce qui était certainement lié aux départs de Fly et MoonMeander partis former OG. L'échec de la qualification au Major de Francfort a sans aucun doute pesé lourd dans la décision d'ouvrir l'équipe à trois joueurs suédois, libres depuis la dissolution de NiP.

The International 2015 : 9-12ème
Major de Francfort : non qualifiée
Major de Shanghai : 5-6ème
Dota 2 Pit League saison 4 : 3-4ème
Epicenter : 4ème

Le pari s'est avéré payant puisque, depuis le mois de novembre 2015, coL est la force dominante de la scène américaine (sur laquelle n'évolue plus EG, systématiquement invitée aux compétitions). Un excellent Major de Shanghai et quelques bons résultats depuis peuvent même laisser penser que coL, à l'heure actuelle, est l'équipe numéro 1 des Amériques, EG comprise. Il faudra évidemment confirmer à Manille, mais voilà l'occasion de détrôner pour de bon le roi. Quoiqu'il en soit, Complexity a certainement le potentiel pour réaliser un très bon tournoi.

A surveiller :

  • La capacité de l'équipe à tirer le meilleur parti possible de la forêt dès la minute 1
  • Les teamfights massifs
  • Le retour de l'Enigma de Zfreek

 

Alliance

Alliance is back : tel est le refrain des fans de cette équipe depuis des années, qui s'apparente largement à la méthode Coué. Après avoir outrageusement co-dominé (avec Na`Vi) la scène mondiale tout au long de l'année 2013, Alliance a ensuite disparu des radars pendant longtemps. Les changements de joueurs, les différentes versions, le temps, rien n'a enrayé la triste décrépitude des anciens champions... jusqu'à cet hiver. Après un Major de Francfort assez médiocre, Alliance a reconstitué l'équipe de 2013 en réintégrant EGM. Et l'horizon des possibles s'est rouvert.

  1. Loda (depuis octobre 2012)
  2. s4 (depuis août 2015)
  3. AdmiralBulldog (depuis mai 2015)
  4. EGM (depuis décembre 2015)
  5. Akke (depuis octobre 2012)

Deux semaines plus tard, Alliance remportait sa première LAN majeure depuis la DreamLeague 1 en juin 2014. Un mois plus tard, elle confirmait au StarLadder. Ces deux victoires dans des tournois où se tenaient en embuscade des compétiteurs très forts ont relancé le mythe [A] comme jamais, et les Suédois ont débarqué à Shanghai en étant considérés comme certains des prétendants les plus sérieux au top 3, sinon au titre. Mais il a fallu à la fin se contenter d'un top 8.

The International 2015 : non qualifiée
Major de Francfort : 9-12ème
WCA 2015 : 1er
StarLadder 13 - i-League 4 : 1er
Major de Shanghai : 7-8ème

Depuis, rien de palpitant n'est à signaler. Comme le font cette saison beaucoup d'équipes qui ont réalisé quelques belles performances, Alliance joue désormais très peu. Ses rares apparitions depuis Shanghai, en 6.87, n'ont impressionné personne. Les fans continueront certainement à croire dans leur poulain et peut-être la surprise de la fin 2015 peut-elle se reproduire. Quoiqu'il en soit, l'élargissement du nombre d'invitations à 12 pour Manille a sans doute sauvé l'équipe : avec le même système d'invitations que pour les autres Majors, il n'est vraiment pas certain que l'équipe suédoise serait parvenue à se qualifier.

A surveiller :

  • AdmiralBulldog sur "ses" héros, notamment Nature's Prophet ou Lone Druid
  • La vision stratégique qui permet de "voler" des victoires
  • Le refus acharné de reconnaître une défaite et l'obstination jusqu'à la dernière seconde

 

OG

Lorsque OG a été constituée, après The International 2015, peu croyaient vraiment dans les chances de cette équipe de bric et de broc (entre HoN trashs et pubstars), à l'exception des fans de la vieille équipe Fnatic. OG a cependant beaucoup joué, maîtrisant à plein la version 6.85, et s'est qualifiée pour le Major de Francfort. Cela lui a permis de lever progressivement les doutes initiaux. Elle a mal débuté dans le Major (son premier gros tournoi), pour finir par le remporter brillamment après avoir remonté l'intégralité du Loser Bracket.

  1. Miracle- (depuis août 2015)
  2. n0tail (depuis août 2015)
  3. MoonMeander (depuis août 2015)
  4. Cr1t (depuis août 2015)
  5. Fly (depuis août 2015)

Cette victoire a définitivement propulsé OG dans la cour des grands : elle a reçu par la suite des invitations directes dans plusieurs grandes compétitions. Cela a peut-être eu un effet pervers, car de ce fait OG a peu joué après Francfort. Là où, en automne, elle bénéficiait de sa pratique intensive de la version, elle est apparue moins à l'aise sur la 6.86. Les résultats sont demeurés bons, sans être très bons. A Shanghai, le top 8 a été atteint, certes, toutefois pour les champions en titre, le résultat est mitigé.

OG remporte le Major Francfort

The International 2015 : non existante
Major de Francfort : 1er
DreamLeague saison 4 : 1er
MarsTV Dota 2 League Winter : 3e
Major de Shanghai : 7-8ème
EPICENTER : 3ème
DreamLeague saison 5 : 1er

Où en est OG actuellement ? L'invitation à Manille n'est pas dénuée de sens (après tout, OG a remporté un Major sur la saison), même si elle ne correspond pas aux critères d'invitation que l'on pensait discerner après les deux premiers tournois du genre. Ces derniers temps, à l'EPICENTER de Moscou surtout, elle a prouvé qu'elle était une force avec laquelle compter. Le principal atout d'OG à l'heure actuelle est certainement Miracle- ; le problème, quant à lui, est de se retrouver avec un duo de cores qui fonctionne à l'envers, tant les performances sont amoindries quand n0tail joue en position 1 et Miracle- en 2.

A surveiller :

  • Les choix d'objets de Miracle-, toujours parfaitement réfléchis pour être en adéquation avec la situation
  • Un éventuel retour du Meepo de n0tail
  • Les stratégies cheesy rencontrées dernièrement


A suivre : les quatre autres équipes invitées