Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Vers le Major de Manille : les équipes (3)

29 mai 2016 à 23:25 | Par Darwyn | 495 commentaires

La présentation des équipes du Major de printemps se poursuit dans nos colonnes avec les quatre derniers invités.


Au-delà du top 8 du Major précédent, quatre équipes ont été invitées sans avoir réalisé de bonnes performances dans les Majors cette saison. Trois d'entre elles viennent de Chine (rappelons que le Major de Shanghai a été catastrophique pour l'ensemble des équipes chinoises), dont deux qui ont gagné des tournois internationaux majeurs récemment.

Présentation globale des joueurs
Présentation des équipes, partie 1
Présentation des équipes, partie 2

Wings Gaming

Wings fait partie depuis deux saisons de ces équipes chinoises qui évoluent en dehors des grosses structures et qui, ponctuellement, parviennent à des résultats. Entièrement réorganisée en août (sans changement depuis lors), elle n'a cependant pas cessé de monter en puissance, apparaissant sur les radars à partir de la fin 2015 et sa première compétition majeure de la saison.

  1. Shadow (depuis août 2015)
  2. bLink (depuis août 2015)
  3. Faith_bian (depuis août 2015)
  4. iceice (depuis août 2015)
  5. Innocence (depuis août 2015)

Composée de joueurs avec une très faible expérience des compétitions de haut niveau (seul iceice a participé à un tournoi officiel, le DAC, avec Big Gods), elle s'est imposée comme l'une des meilleures équipes chinoises après la débandade du Major de Shanghai. N'ayant pas été touchée par le reshuffle, elle a aisément remporté les qualifications pour l'ESL One Manille... gagné triomphalement face à Liquid ! Cette victoire lui a valu une invitation logique au Major de printemps.

The International 2015 : non qualifiée
Major de Francfort : non qualifiée
WCA 2015 : 4ème
Major de Shanghai : non qualifiée
ESL One Manille : 1er

Qu'attendre de Wings ? Sans doute beaucoup de choses, si le stress de la première compétition de ce niveau n'est pas trop fort. Elle a remporté cette semaine les qualifications pour The Summit 5 face à NewBee et VG.R, ce qui n'est pas rien. Le jeu est dynamique, les picks variés, les joueurs affamés de victoires. Elle peut clairement aller loin dans le tournoi.

A surveiller :

  • Le style agressif qui n'est pas sans rappeler CDEC en 2015
  • Les drafts surprenants voire basés sur des cheeses
  • Le teamplay dont font preuve les joueurs

 

Vici Gaming Reborn

VG.R est née après le Major de Shanghai, en remplacement de Vici Gaming Potential qui jouait le rôle de réserve de l'équipe principale. Mais, avec l'arrivée de Fy, capitaine de VG depuis des années, il n'est plus question d'équipe secondaire - d'ailleurs, les résultats depuis l'ont bien montré, Vici Gaming, en dépit de ses gros noms, ne gagne rien tandis que VG.R est une étoile montante. Fy rejoignait notamment Zyf, un joueur très prometteur recruté par VG après TI5 mais mis sur la touche après l'acquisition de Burning.

  1. Zyf (depuis mars 2016)
  2. Yang (depuis mars 2016)
  3. Nono (depuis mars 2016)
  4. Fy (depuis mars 2016)
  5. DDC (depuis mars 2016)

Depuis la constitution de l'équipe, VG.R s'est clairement installée dans le trio de tête en Chine, aux côtés de NewBee et de Wings. Elle a gagné les quatre premières éditions de la H-Cup, un tournoi mineur joué online organisé depuis la fin du Major de Shanghai, et surtout le StarLadder i-League Invitational en avril (alors qu'elle jouait sans son mid, remplacé par le coach !). En mai, l'équipe a un peu ralenti, ne parvenant pas à se qualifier pour The Summit 5 ni pour l'ESL One Francfort (elle a échoué les deux fois en finale).

The International 2015 : non existante
Major de Francfort : non existante
Major de Shanghai : non existante
StarLadder i-League Invitational : 1er

Vici Gaming Reborn dispose de forces certaines, à commencer par l'un des meilleurs capitaines de la scène chinoise contemporaine. Sa composition allie joueurs expérimentés (notamment le duo de supports) et joueurs issus de générations nouvelles. Avec Mikasa en coach, le potentiel est également là pour grandir (pour ceux qui l'ignorent, Mikasa est un ancien pro qui se concentre sur des joueurs à très haut potentiel : il a ainsi longtemps été attaché à Maybe). Le talent individuel, le capitaine, l'expérience, l'encadrement, tous les ingrédients sont réunis. Reste à faire prendre la sauce et à éviter les drafts trop prévisibles.

A surveiller :

  • Les phases de lane et les rotations de début de partie
  • Les stratégies globales
  • Les emplacements des wards

 

LGD

LGD est l'un des derniers monstres sacrés de la scène chinoise, depuis que DK a disparu et qu'iG a chuté. Active depuis maintes années sur DotA puis Dota 2, elle dispose d'un palmarès impressionnant. Mais après TI5, elle a beaucoup perdu - suite en particulier au retrait temporaire du capitaine xiao8. Les résultats se sont progressivement tassés, jusqu'à la déconvenue du Major d'hiver. Cela a entraîné une réorganisation importante de l'équipe, avec le retour de xiao8.

  1. Agressif (depuis mars 2016)
  2. Maybe (depuis mars 2015)
  3. xiao8 (depuis mars 2016)
  4. September (depuis mars 2016)
  5. MMY (depuis août 2014)

Des douze invitations, celle-ci est sans doute la moins légitime : fin avril, la nouvelle line-up LGD n'avait rien accompli de remarquable. NewBee aurait certainement été un choix plus logique au vu des performances des deux équipes. LGD a sans doute largement bénéficié du poids des noms qui la composent : hormis September (seul joueur sans grande expérience), voilà un beau groupe de stars. Depuis le mois de mai, cependant, LGD est sortie de sa torpeur. Elle s'est qualifiée pour l'ESL One Francfort et fait la course en tête dans la Dota 2 Pro League.

The International 2015 : 3ème
Major de Francfort : 7-8ème
WCA 2015 : 2ème
Major de Shanghai : 9-12ème

Le potentiel est là, une fois de plus : xiao8 est sans doute le plus grand capitaine chinois en activité, individuellement les joueurs sont très bons à leur poste. Le niveau de jeu n'a cependant pas été constant, même si depuis deux semaines il semble nettement meilleur. Contrairement aux périodes précédentes, LGD a beaucoup joué et cette expérience sera certainement un atout.

A surveiller :

  • La discipline caractéristique de l'équipe (perdue cependant cet hiver)
  • Un style de jeu très spécifique, celui d'une des équipes les plus patientes de la scène
  • L'aisance (ou son absence) de Maybe, qui donne en général le ton de la partie

 

Na`Vi

Alliance is back, Na`Vi is back... sommes-nous de retour en 2013 ? Après un an de déperdition, Natus Vincere, la grande équipe ukrainienne de légende, revient dans une compétition au plus haut niveau. Un régal pour des fans qui n'avaient jamais perdu la foi. Evidemment, on ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs : d'août à décembre 2015, Na`Vi a changé beaucoup de joueurs, et souvent. Des anciens ont été expulsés, de Funn1k à XBOCT. Du passé, faisons table rase ? Dendi, figure iconique, est resté, Na`Vi s'est reconstruite autour de lui.

  1. Ditya Ra (depuis décembre 2015)
  2. Dendi (depuis décembre 2010)
  3. GeNeRaL (depuis février 2016)
  4. SoNNeikO (depuis octobre 2015)
  5. Artstyle (depuis décembre 2015)

Alliage de nouveaux, d'anciens, de moins anciens, la Na`Vi actuelle aurait pu n'être qu'une variante parmi d'autres, qu'une simple étape dans le processus de décomposition. Les résultats en hiver n'ont pas été extraordinaires. L'incorporation de GeNeRal et l'entraînement ont débloqué la situation : petit à petit, Na`Vi est parvenue à se positionner dans des tournois importants sans y faire piètre figure.

The International 2015 : 13-16ème
Major de Francfort : non qualifiée
Major de Shanghai : non qualifiée
StarLadder i-League Invitational : 2ème

Certes, Na`Vi n'a pas remporté de titre depuis... novembre 2014, mais clairement l'équipe actuelle ne joue pas dans la même cour qu'au cours de toute l'année 2015, avec un jeu bien plus rythmé, un réel teamplay et des stratégies mieux formulées. L'invitation directe était-elle justifiée ? Peut-être pas, après tout il n'y a rien eu de transcendant, même en avril-mai. Cependant, il faut prendre en considération que Valve voulait sans doute un représentant de la scène CIS, et qu'en dehors de Na`Vi ces derniers temps, il n'y a pour le moins pas grand chose. Faut-il s'attendre à grand chose de Na`Vi ? Les fans, évidemment, y croient.

A surveiller :

  • La capacité de nuisance de GeNeRaL sur l'offlane
  • Le push rapidement mis en place
  • L'exécution des combats

 

A suivre : la présentation des qualifiés