Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Vers le Major de Manille : les équipes (4)

31 mai 2016 à 21:43 | Par Darwyn | 495 commentaires

Fin de la présentation des équipes du Major de Manille qui s'ouvre vendredi, avec les quatre qualifiés.


Au-delà des douze participants invités, le Major compte quatre équipes supplémentaires, passées par le processus de sélection régionale au début du mois de mai. Avec elles, l'affiche est complète.

Présentation globale des joueurs
Présentation des équipes, partie 1
Présentation des équipes, partie 2
Présentation des équipes, partie 3

NewBee

Les vainqueurs de The International 2014 ont eu une année 2015 particulièrement difficile, du DAC au Major de Francfort, qui a conduit à l'aliénation du public (chinois comme occidental). En plein pataugement, il y a eu beaucoup de changements de joueurs tout au long de l'année. Progressivement, les joueurs du noyau originel (TongFu) sont partis : n'est resté que Mu, puis Hao est revenu après TI5. Ce turn-over très fort découlait évidemment des piteuses performances et d'une certaine lucidité quant à ces dernières : NewBee est l'une des rares équipes chinoises à avoir profité de la période d'ouverture des line-ups après Francfort.

  1. Hao (depuis septembre 2015)
  2. Mu (depuis février 2014)
  3. kpii (depuis mars 2016)
  4. ChuaN (depuis décembre 2015)
  5. Kaka (depuis mars 2016)

L'équipe actuelle est issue d'un processus long de recomposition : quatre joueurs ont été intégrés depuis le début de la saison, après les différents gros tournois où NewBee n'a pas brillé. La version formée en décembre semblait prometteuse mais le Major de Shanghai a été désastreux : deux joueurs ont été remplacés, ce qui a d'ailleurs permis de récupérer un nouveau capitaine. Sa volonté d'amélioration a porté ses fruits, puisqu'à la différence des autres écuries traditionnelles, NewBee s'est effectivement améliorée en mars 2016.

The International 2015 : 13-16ème
Major de Francfort : 13-16ème
Major de Shanghai : 9-12 ème
Epicenter : 2ème

Depuis lors, NewBee est, sinon la meilleure équipe chinoise, du moins l'une des trois meilleures avec Wings et VG.R. Elle a pulvérisé récemment le record de victoires d'affilée sans aucune défaite établi par Na`Vi plusieurs années auparavant. Force montante, elle a été snobée par Valve lors des invitations au Major, LGD lui passant étonnamment devant, mais s'est qualifiée sans la moindre difficulté. Elle n'a pas remporté l'EPICENTER, échouant d'un cheveu. Clairement, NewBee est une équipe qui a tout pour aller très loin à Manille, avec l'appétit gigantesque de victoire qui se manifeste. Reste à conjurer la malédiction des favoris et peut-être à éviter de croiser Wings.

A surveiller :

  • Le snowball de Mu, qui peut se transformer en un véritable ouragan
  • Les picks de confort très caractéristiques des joueurs (Hao sur Gyro et Lifestealer, ChuaN sur Enchantress et Lion...)
  • Les grosses deathballs

 

Digital Chaos

DC a été créée en août 2015 par SUNSfan, le propriétaire non-joueur qui s'est mis en avant dans le clip d'introduction initial de l'équipe... Evoluant sur la scène nord-américaine, cette première version de Digital Chaos semblait prometteuse mais n'a jamais rien donné hors de petits tournois online : les rares LANs ont été désastreuses et il n'y a pas eu la moindre qualification pour un Major.

  1. Resolut1on (depuis mars 2016)
  2. w33 (depuis mars 2016)
  3. Moo (depuis mars 2016)
  4. Saksa (depuis mars 2016)
  5. Misery (depuis mars 2016)

En mars, des rumeurs ont circulé après le départ de Arteezy et Universe pour Secret : DC a paru un temps en mesure d'attirer Fear et SumaiL. Mais finalement, c'est EG qui a absorbé Aui_2000 et BuLba, en conséquence de quoi les joueurs restants ont été mis à la porte - sauf pour Resolut1on débarqué d'Ukraine un mois plus tôt. Et Digital Chaos a été quasiment intégralement refondue, en récupérant les restes de Secret.

The International 2015 : non existante
Major de Francfort : non qualifiée
Major de Shanghai : non qualifiée

Pour sortir de la malédiction du NA trash, un remède a été trouvé, en copiant la recette de coL : faire jouer des Européens sur la scène nord-américaine. En dehors de Moo, tous les joueurs sont des émigrés du Vieux Continent. En avril, cela n'a pas donné grand chose mais, en mai, personne n'a résisté à Digital Chaos... en Amérique. Est-ce que l'équipe est forte, ou faut-il voir simplement là l'effet d'une concurrence inexistante ? DC a écrasé ces dernières semaines coL à plusieurs reprises, certes, mais coL est-elle au niveau actuellement ? A moins d'être un vrai fan, il est difficile de miser grand chose sur Digital Chaos.

A surveiller :

  • La transition de Resolut1on au poste de carry
  • La confrontation possible entre DC et Secret
  • L'accession de Misery au capitanat

 

Empire

Après la déception de The International 2015, Empire s'est cherché. Longtemps sans succès. Le manque de résultats a entraîné le départ de joueurs emblématiques, le capitaine Resolut1on puis Silent. Une mue générale est intervenue à la fin de l'automne, et là encore cela n'a rien donné. En mars, tous les joueurs ont été changés une fois de plus. La nouvelle line-up comporte plusieurs jeunes joueurs, qui ont moins de deux ans d'expérience de la compétition, appuyés par un capitaine et un mid qui ont davantage de bouteille.

  1. RAMZES666 (depuis mars 2016)
  2. Scandal (depuis mars 2016)
  3. Afterlife (depuis mars 2016)
  4. Miposhka (depuis mars 2016)
  5. KingR (depuis mars 2016)

Au départ, rien de très folichon. Progressivement, pourtant, Empire a commencé à émerger sur une scène est-européenne en plein déclin (hormis Na`Vi). A l'ESL One de Manille, elle a réussi à accéder aux Playoffs, battant Secret et EHOME qui, il est vrai, n'ont impressionné personne dans ce tournoi. Deux semaines plus tard, Empire se qualifiait pour le Major en battant, non sans mal, No Diggity et Ad Finem.

The International 2015 : 9-12ème
Major de Francfort : non qualifiée
Major de Shanghai : non qualifiée
ESL One Manille : 3-4ème

Le Major de Manille est clairement l'occasion pour l'équipe russe de montrer qu'elle peut gagner contre autre chose que des nains. Le pari n'est pas évident toutefois, car la scène européenne est largement désertée par les grands noms : les opportunités de se mesurer à plus fort que soi en compétition ne sont pas légion. Il faut de toute façon prendre ce qui viendra de manière positive, puisque ce Major sera de toute manière un baptême du feu pour trois joueurs. Il n'est pas sûr qu'Empire aille loin, mais c'est déjà beaucoup d'être arrivé jusque-là.

A surveiller :

  • KingR qui s'est imposé rapidement comme un excellent support (et son Disruptor)
  • Des drafts qui manquent un peu de variété
  • Les rotations de début de partie de Miposhka qui donnent du rythme

 

Mineski

Equipe philippine, Mineski est longtemps restée au second plan, sans sortir de la zone asiatique ni être en mesure de s'imposer dans les qualifications régionales face aux meilleures équipes du coin. La faiblesse de MVP cet automne a permis d'aller au Major de Francfort, la trop grande force de MVP et Fnatic au printemps ont valu à ces deux équipes une invitation directe pour Manille, libérant ainsi l'horizon de Mineski : voilà un deuxième Major pour les dignes représentants du Pinoy Doto.

  1. Bimbo (depuis novembre 2014)
  2. Benhur (depuis mars 2016)
  3. Bok (depuis mars 2016)
  4. Julz (depuis février 2015)
  5. Cast (depuis janvier 2016)

La line-up actuelle n'est cependant pas celle du mois de novembre : pas moins de trois joueurs ont été changés. Des joueurs présents dans les compétitions asiatiques depuis des années sont en place, renforcés par Benhur au mid, une pubstar qui est là dans sa première équipe (il a été recruté comme membre de droit à peine une semaine après avoir standin chez Mineski). Un pari à haut risque (high-risk high-reward gamble d'après le communiqué officiel de la structure) réalisé dans l'urgence.

The International 2015 : non qualifiée
Major de Francfort : 9-12ème
Major de Shanghai : non qualifiée

Est-ce que ces changements seront suffisants pour réaliser un bon Major ? En dehors des qualifications pour Manille, Mineski n'a réalisé aucun résultat notable depuis Francfort et a fait bien pâle figure à l'ESL One... de Manille. Sur la scène SEA, elle paraît être à des années-lumière de Fnatic, qui l'écrase régulièrement. Personne ne s'attend à ce que les Philippins fassent grand chose dans ce Major joué à domicile ; mais ils auront après tout la foule avec eux et peu de pression sur leurs épaules, alors pourquoi pas ?

A surveiller :

  • L'Invoker de Benhur
  • Bimbo, troisième joueur potentiel de Meepo dans ce Major (avec n0tail et w33)
  • Le pinoy dota en action

 

En dehors de NewBee, les équipes issues de ces qualifications apparaissent a priori assez faibles. Cependant des surprises n'ont cessé d'intervenir cette dernière année, avec des qualifiés arrivant très haut dans les tournois (CDEC et MVP Phoenix à TI5, OG à Francfort, Liquid, MVP et d'autres à Manille...).

A venir : des pronostics