Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Présentation des concurrents de TI7 : Infamous

16 juillet 2017 à 08:52 | Par Darwyn | 138 commentaires

Les articles présentant les dix-huit équipes de The International 2017 se poursuivent avec la première équipe sud-américaine présente dans un TI : les Péruviens d'Infamous.


La séparation en deux de la zone américaine pour les qualifications dans les tournois Valve, expérimentée pour le Major de Kiev, a été perpétuée pour The International. En conséquence, une équipe sud-américaine jouera pour la première fois le grand tournoi annuel à Seattle : découvrez ici Infamous.

Retrouvez les articles précédents :

  1. OG, une nouvelle fois favoris
  2. Invictus Gaming, la dernière chance de BurNIng ?
  3. Virtus Pro, le nouvel espoir d'une victoire CIS
  4. Evil Geniuses, deux fois champions ?
  5. Liquid, can they do it ? (par Llewela)
  6. Newbee, les chokers chinois
  7. TnC Pro Team ou la promesse pinoy
  8. Team NP, le retour de Cloud 9 (par Llewela)
  9. iG.Vitality, un destin à la CDEC ? (par Ze_HailD)
  10. Team Secret, l'équipe eurasiatique (par Guiguioh)
  11. Fnatic, sans Mushi
  12. Empire, jeunes espoirs CIS

 

Peruvian Dota

Le Pérou est l'une des deux nations les plus actives sur Dota 2 en Amérique du Sud, avec le Brésil (qui a émergé plus tardivement). Sur cette scène s'affrontent un certain nombre d'équipes plus ou moins connues à l'étranger. Peu d'entre elles ont pu accéder par-ci par-là à des tournois internationaux de premier plan, et elles n'y ont guère brillé.

Infamous fait partie de ces quelques noms d'équipes péruviennes que l'on peut connaître, avec Not Today, Elite Wolves ou Unknown.xiu. Ce sont d'ailleurs d'anciens membres de cette dernière qui ont fondé Infamous en décembre 2015. Des fondateurs, il n'en reste désormais plus qu'un : Accel, le position 5, qui avait participé au Major de Francfort sous la bannière Unknow.xiu en novembre 2015.

Infamous a connu le sort de la plupart des équipes péruviennes. La volatilité du roster a été très forte. L'équipe a tenté, avant TI6, de faire appel à un mercenaire expérimenté, DeMoN, mais la collaboration a tourné court rapidement et le Nord-Américain est parti aider TnC. Infamous, de son côté, n'a pas franchi l'Open Qualifier de TI6.

Après The International 2016, Infamous avait perdu trois de ses membres fondateurs, partis les uns après les autres chez Not Today. De nouveaux joueurs sont arrivés, des anciens sont parfois revenus : la composition n'a cessé de fluctuer au fil des mois. En 2017, plusieurs réorganisations d'ampleur ont eu lieu début février, puis fin mars. La composition finale date à peine de la mi-mai.

Le caractère très transitoire des line-ups n'ont pas empêché Infamous de réussir quelques petites performances dans les tournois régionaux, qui rapportent toujours quelques milliers de dollars. A l'automne puis en hiver, avec les World Electronic Sports Games, elle a récupéré en tout 90 000 $, ce qui est considérable pour une équipe sud-américaine.

En revanche, elle n'a pas réussi à se qualifier à un seul tournoi majeur avant le mois de juin 2017 : elle a souvent échoué de peu, parfois en se plaçant tout de même sur le podium (pour le Major de Boston notamment). En juin, elle a décroché enfin sa place pour les Galaxy Battles après avoir battu toutes les bonnes équipes sud-américaines et même quelques stacks nord-américains, dont la Team Freedom. Dans le véritable tournoi, elle a perdu rapidement : mauvaise phase de poule suivie d'une élimination par TnC au premier tour.

L'équipe de TI7 : Matthew, Timado, Benjaz, Kingteka, Accel

Elle n'était pas la plus en vue des équipes du Qualifier sud-américain pour TI7, en particulier parce que SG e-sports était plus attendue par ceux qui ne connaissent guère la scène. Infamous a bien géré le round Robin puis a écrasé la concurrence dans les Playoffs, notamment SG e-sports battue sans même prendre une manche en Winner Bracket puis en grande finale.

Depuis ces qualifications, Infamous a participé au tournoi The Final Match 2017, premier tournoi international organisé au Pérou. Seule équipe de la compétition qualifiée pour The International, elle s'est fait éliminer sans tambours ni trompettes au premier tour du Loser Bracket par la Team Spirit. Pas de quoi mettre en confiance avant The International.

 

Sur la 7.06...

  • 30 parties jouées avec 73 % de victoires
  • 12 parties côté Radiant, 18 côté Dire
  • Score moyen des parties : 26-20
  • Durée moyenne des victoires : 36 min 46
  • Nombre de victoires contre des équipes présentes à TI7 : 0

Les joueurs

Benjaz

Benjaz évolue depuis le début de l'année 2014 sur la scène péruvienne. Il a fait partie en 2015 et en 2016 de Not Today. Il a rejoint Infamous en juillet 2016. Il en est le capitaine.

  • Première participation à The International

Benjaz est le carry de l'équipe. Il joue surtout des héros forts en début et en milieu de partie, mais qui peuvent s'essouffler si la partie s'éternise. En effet, il n'est souvent pas le véritable position 1 de l'équipe, ce rôle revenant plutôt à Timado.

Héros-signatures : Juggernaut, Lifestealer, Ursa
A surveiller : Bloodseeker

 

Timado

Jeune joueur de seize ans, Timado a commencé les compétitions en 2016 dans l'équipe Balrogs où il cotoyait Benjaz. A la fin de cette année, il a rejoint la Team Freedom, un stack nord-américain. Il est retourné dans une équipe péruvienne avec Infamous à la fin du mois de mars 2017.

  • Première participation à The International

Comme souvent pour ces joueurs très jeunes, Timado est le solo mid du groupe. Il joue essentiellement des héros qui agressent en milieu de partie puis profitent d'un effet boule de neige. Pour un solo mid, il y a quelques trous potentiellement gênants dans son pool de héros, ce qui pourrait constituer une faiblesse si la méta évolue d'ici TI7.

Héros-signatures : Puck, Queen of Pain, Shadow Fiend
A surveiller : Meepo

 

Kingteka

Kingteka a commencé les compétitions en 2015. Pendant deux ans, il a beaucoup tourné entre trois équipes : Elite Wolves, Not Today et Infamous (avec laquelle il a participé au WESG). Il avait quitté Infamous en janvier 2017 ; son retour date seulement du mois de mai.

  • Première participation à The International

Offlaner d'Infamous, Kingteka ne se coule pas forcément dans le moule des positions 3 de TI7 : certes, il a joué un certain nombre d'initiateurs ces derniers temps, mais pas de manière exclusive. Il y a un peu de tout dans les héros de Kingteka, en particulier certains que l'on voit davantage au mid dernièrement et que l'on pourrait s'attendre à voir plutôt sur Timado - comme Queen of Pain.

Héros-signatures : Slardar, Batrider, Faceless Void
A surveiller : Legion Commander

 

Matthew

Matthew a commencé les compétitions avec Unknown.xiu, avec laquelle il a joué à la fin de 2015. En 2016, il a fait partie d'une équipe péruvienne moins connue (et qui a rencontré moins de réussite), Luccini, puis a été quelques temps remplaçant pour Not Today. Il a rejoint Infamous à la fin du mois de mars 2017.

  • Première participation à The International

Support de position 4, Matthew joue surtout des roamers, des héros force qui stun ou des héros agilité qui se faufilent sournoisement. Il y a quelques particularités surprenantes dans ses héros depuis la 7.0, en particulier une poignée de Magnus support ou un peu d'Undying, un héros assez peu prisé ces derniers mois. Il n'y a guère que lorsque Infamous fait une trilane offensive qu'il reste sur la ligne - avec son Rubick en général. Il est donc assez facile de deviner s'il faut se méfier d'une trilane offensive face à Infamous : deux supports de lane dont un Rubick en annoncent une.

Héros-signatures : Earth Spirit, Bounty Hunter, Rubick
A surveiller : Magnus

 

Accel

Accel était l'un des membres d'Unknown.xiu à l'automne 2015. Cette équipe, qui était sa première, lui a offert son baptême du feu : il s'est qualifié avec elle au Major de Francfort. Unknown.xiu était alors la première équipe sud-américaine à participer à un tournoi Valve. Après une phase de poule difficile, l'élimination de Newbee en Bo1 a permis de décrocher un top 12. Cela fait d'Accel le seul joueur d'Infamous qui ait une expérience des tournois Valve. Avec une partie de ses coéquipiers, il est parti après le Major fonder As1-, qui devait regrouper des Péruviens et deux Etats-Uniens (dont DeMoN), mais l'expérience tourne court. Les trois Péruviens ont alors créé Infamous en décembre 2015. Il est resté dans cette équipe depuis : il est le dernier membre historique de la line-up.

  • Première participation à The International

Accel est un pur support de position 5. Il se concentre sur des supports de ligne et a pour mission dans la vie de faire en sorte que Benjaz puisse farm. Il a joué énormément de Rubick ces derniers mois (davantage que n'importe quel autre joueur pro), mais aussi beaucoup de héros plus défensifs (disposant d'un sort de soin, notamment).

Héros-signatures : Dazzle, Lion, Rubick
A surveiller : Treant Protector

 

Conclusion

Infamous fait partie de ces petites surprises des qualifications, des équipes dont le nom fait un vague écho, avec des joueurs totalement inconnus pour quiconque est extérieur à la scène sud-américaine. Les Brésiliens de SG e-sports paraissaient plus à même de se qualifier à première vue, après leur performance à Kiev. Infamous a cependant su monter en puissance de manière continue depuis le printemps et sa qualification n'est a posteriori pas une surprise.

Pour autant, peut-on attendre quelque chose de l'équipe dans The International 2017 ? Les performances des équipes sud-américaines dans les rares grosses compétitions internationales n'ont jamais été extraordinaires (surtout dans les phases initiales). Dans les Galaxy Battles, Infamous a affronté deux autres équipes qualifiées pour TI7 (iG.V et TnC) et s'est fait battre deux fois à plate couture, sans parler du désastre qu'a représenté The Final Match.

Bref, à un mois de l'ouverture du tournoi, Infamous apparaît comme l'une des prétendantes les plus sérieuses à l'élimination directe lors des phases de groupe. C'est peut-être là sa chance : si ses adversaires ne la prennent pas au sérieux et omettent de se préparer contre elle, ne peut-elle pas les surprendre ?