Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Présentation des concurrents de TI7 : Team Secret

09 juillet 2017 à 11:42 | Par Darwyn | 138 commentaires

Et les présentations des équipes de la plus grosse compétition e-sportive annuelle continuent avec l'eurasiatique Team Secret, qualifiée en première place pour la région Europe.


En 2015, la Team Secret faisait partie des favoris pour The International - et s'est écrasée. En 2016, les espoirs étaient nombreux dans la fanbase : TI6 a été un nouvel échec, suivie de gros problèmes d'image. Le climat semble plus serein désormais : les conditions sont-elles plus favorables cette année ? Guiguioh, fan assumé de cette équipe depuis longtemps, la présente ici, avec quelques ajouts par Darwyn (première partie et conclusion) et un éclairage final de Bartsake.

Retrouvez les articles précédents :

  1. OG, une nouvelle fois favoris
  2. Invictus Gaming, la dernière chance de BurNIng ?
  3. Virtus Pro, le nouvel espoir d'une victoire CIS
  4. Evil Geniuses, deux fois champions ?
  5. Liquid, can they do it ? (par Llewela)
  6. Newbee, les chokers chinois
  7. TnC Pro Team ou la promesse pinoy
  8. Team NP, le retour de Cloud 9 (par Llewela)
  9. iG.Vitality, un destin à la CDEC ? (par Ze_HailD)

 

Des stars dans la tourmente

La Team Secret a été créée après The International 2014. Elle réunit alors des joueurs venus de trois équipes européennes (Na`Vi, Fnatic et Alliance) et adopte un positionnement d'indépendance vis-à-vis des structures e-sportives habituelles. Les résultats sont plus que prometteurs dans les (plutôt rares) tournois auxquels Secret choisit de participer. Pourtant, en janvier 2015, les deux anciens de Fnatic (n0tail et Fly) sont remplacés par deux joueurs très en vue qui abandonnent alors Evil Geniuses, Arteezy et zai.

Le changement se révèle immédiatement payant : les résultats sont bons dès l'hiver et s'améliorent encore au printemps. L'équipe trouve des sponsors et obtient une maison de bootcamp luxueuse en Turquie. En mai-juin 2015, Team Secret accumule les succès et les titres majeurs. Elle fait partie des grands favoris à l'ouverture de The International 2015, réalise une très bonne performance pendant la phase de groupe... et s'écrase dans le Main Event. La saison se conclut sur un top 8, loin des ambitions initiales.

Une réorganisation d'ampleur suit TI5, sur fond de drama entre deux partants, Arteezy et Kuroky, qui rejettent l'un sur l'autre la responsabilité de la défaite. Tous quittent le navire, en dehors du capitaine Puppey, qui remonte une nouvelle line-up. Il ne s'agit pas vraiment d'une équipe all-stars cette fois, avec plusieurs anciens de Cloud 9 et w33, une pubstar qui n'a pas vraiment fait ses preuves. Pourtant les performances sont bonnes, une fois de plus, et Secret parvient en finale du Major de Francfort (pour perdre contre OG, l'équipe de n0tail et Fly : on n'échappe pas à son karma).

Mais ensuite, les succès marquent le pas. Les classements décevants succèdent aux classements médiocres. Secret choisit de se concentrer sur sa préparation au Major de Shanghai, un tournoi remporté brillamment en mars 2016. Mais, deux semaines et un tournoi raté plus tard, deux joueurs sont éjectés (w33 et Misery) tandis que, comme en 2015, deux joueurs d'EG arrivent, dont Arteezy.

Pensée comme une nouvelle équipe all-stars, comme l'équipe du début 2015, cette quatrième version de Secret tourne au ridicule. Les échecs s'enchaînent et Team Secret est balayée dans le Major de Manille. EG et Secret s'échangent alors leurs offlaners, Universe repart chez EG tandis que BuLba vient prendre sa place. Les deux équipes doivent passer par l'Open Qualifier de TI6, les deux parviennent à se qualifier pour le tournoi.

The International 2016 est une expérience douloureuse : la phase de groupe est miteuse et Secret est éliminée en Bo1, au premier tour du Main Event, par une équipe LGD en petite forme. Le rideau ne se referme pourtant pas : juste après l'élimination éclate un nouveau drama, des conversations privées sont divulguées révélant des problèmes de paiement pour les anciens joueurs, des soucis de communication internes, des tensions entre les joueurs, le capitaine Puppey et la structure (notamment le CEO Kemal). Le feuilleton se poursuit durant plusieurs semaines, alimenté par les révélations d'EternalEnvy qui quitte Secret avec fracas.

Secret au printemps 2017 : le coach SunBhie, YapzOr, KheZu, Puppey, MidOne et MP

2016-2017 : la reconstruction

Team Secret en 2017 n’est plus la line-up all stars que les fans de dota ont pu connaitre lors des deux dernières années. Suite au cuisant échec de la campagne de TI6 et aux révélations scandales d’EternalEnvy sur le fonctionnement de l’équipe après son départ, le fondateur Puppey avait la lourde de tache de reconstruire un roster autour de lui.

Fin août 2016, Team Secret surprend tout le monde et annonce une line-up qui mixe des joueurs européens et de la scène SEA. Deux anciens joueurs de MVP Phoenix arrivent, MP en carry et Forev pour l’offlane ainsi que MidOne le petit prodige midlaner malaisien en provenance de Fnatic. Le duo de supports lui reste inchangé, Puppey et pieliedie continuant l’aventure.

Les premiers résultats ne sont pas au rendez-vous, Secret ne se qualifiant pas pour le premier Major de la saison à Boston. Dans la foulée, Team Secret annonce le remplacement de Forev et l’arrivée en offlane du jeune joueur allemand Khezu, qui avait montré quelques belles performances jusqu’ici chez Escape Gaming.

S’ensuivent de meilleurs résultats pour l’équipe avec une victoire en LAN (ROG MASTERS) fin 2016 et, début 2017, une qualification pour le second Major de la saison, celui de Kiev. Team Secret arrive en outsider pour cette compétition mais devient l'un des favoris après la phase de poule où ils restent invaincus. Le premier match du Main Event de ce Major de Kiev raconte une autre histoire. Secret perd 2-1 contre le Petit Poucet brésilien du tournoi, SG e-sports, après avoir dominé la première manche, sans doute car l'équipe a sous-estimé son adversaire dans la suite du Bo.

Les conséquences de cette contre-performance se font vite sentir. pieliedie quitte l’équipe après Kiev et Secret annonce l’arrivée de Yapzor, un talentueux support de position 4 jordanien qui avait joué avec Khezu en 2016 chez Escape Gaming. Puppey passe en position 5 de ce fait, ce qui pose immédiatement de nombreuses d’interrogations sur la capacité de l’équipe à trouver un équilibre de jeu.

Le pari s’avère finalement gagnant pour Team Secret, Yapzor se révèle rapidement comme un des piliers et comme le playmaker de l’équipe. Les résultats arrivent eux aussi, avec une demi- finale à l’EPICENTER et une finale perdue 3-2 contre les tenants du titre Virtus Pro au Summit 7.
Même si ces bons résultats sont insuffisants pour recevoir une invitation directe pour TI7, Team Secret fait office de grand favori au moment d’aborder le Qualifier régional européen - qu’ils parviennent de fait à remporter en s’adjugeant la première place du groupe directement qualificative.

L’objectif est atteint, avec plus de difficultés que prévues, notamment une défaite cinglante contre les grecs de mousesports et une grosse frayeur contre les Danish Bears. Mais Team Secret sera bien présente pour ce TI7 et fera office si ce n’est pas de favoris au moins de sérieux outsider pour la victoire finale.

 

Depuis la 7.0...

  • 127 parties jouées pour 68,5 % de victoire
  • 54 parties côté Radiant, 73 côté Dire
  • Score moyen des parties : 24-19
  • Durée moyenne des victoires : 37 minutes 11
  MP MidOne Khezu YapZor* Puppey
Nombre de héros différents joués 32 30 25 16 32

*sur 63 matchs avec Team Secret seulement

 

Les joueurs

MP

Pyo "MP" No-a est un joueur coréen qui est passé pro sur Dota 2 en 2013. Il s’est fait connaitre sur la maintenant défunte scène coréenne en remportant notamment la première saison de la ligue organisée par Nexon avec l’équipe StarTale. Il rejoindra en 2015 la structure MVP pour jouer d’abord avec leur équipe secondaire Hot6ix puis leur squad principale Phoenix. Deux équipes avec lesquelles il participera consécutivement à The International. Son contrat arrivé à expiration, il rejoint à la surprise générale Team Secret après TI6.

  • The International 2015 : MVP Hot6ix, 13-16ème
  • The International 2016 : MVP Phoenix, 5-6ème

Solo mid de formation, MP est actuellement le carry de Team Secret, un poste qu’il a commencé à jouer sur la fin de son passage chez Phoenix ou il alternait mid et carry en fonction des héros draftés par son équipe. C’est un carry dont le style de jeu est actuellement très sacrificiel, il se retrouve souvent seul sur sa ligne et reçoit rarement d’aide de ses supports. Il est vu dernièrement comme le point faible de l’équipe car il carry très rarement les parties même s’il s’intègre plutôt bien dans un collectif très greedy sur les quatre autres postes.

Héros-signatures : Weaver, Troll Warlord, Huskar
A surveiller : Necrophos

 

MidOne

Zheng "MidOne" Yeik Nai est un jeune prodige malaisien. Repéré par le manager de Fnatic sur des tournois semi-pros de la scène sud asiatique, il accepte l’offre de rejoindre leur équipe en fin d’année 2015. Il est la pierre angulaire d’une équipe Fnatic qui domine pendant neuf mois la scène SEA et qui culmine avec une place d’honneur à TI6. Il décide à ce moment de changer d’air et accepte l’invitation de Puppey de venir jouer en Europe sous la bannière Secret.

  • The International 2016 : Fnatic, 4ème

MidOne comme son pseudo l’indique est le midlaner de Team Secret. C’est un joueur mécaniquement très talentueux et très versatile en pub games ou il joue énormément de héros et de positions différentes. Il fait actuellement partie du Top 5 des plus haut MMR du monde à la fois en solo et en groupe. Il est aussi connu pour ses talents de joueur de Tetris qu’il montre parfois lors de ses sessions de streaming, un jeu auquel il joue depuis l’âge de trois ans. Ses talents de playmaker font de lui le moteur principal actuel du jeu de Team Secret et il n’est pas rare pour lui d’être la cible principale des rotations de ses adversaires pendant la phase de ligne.

Héros-signatures : Ember Spirit, Invoker, Shadow Fiend
A surveiller : Dragon Knight

 

Khezu

Maurice "KheZu" Gutmann est un joueur allemand de 22 ans qui a commencé sa carrière professionnelle sur Heroes of Newerth. Il décide de faire la transition sur Dota 2 fin 2015 et il rejoint sa première équipe sérieuse No Diggity après le major de Shangai. Devenue Escape Gaming, la squad du capitaine Synderen se qualifie grâce à la Wildcard pour TI6 et offre à Khezu ses premières expériences de compétition de haut niveau sur Dota 2. Après une qualification manquée pour le major de Boston, Khezu rejoint Team Secret à la place du coréen Forev.

  • The International 2016 : Escape Gaming, 13-16ème

Khezu joue le rôle d’offlaner pour Team Secret, un poste qu’il occupait déjà sur HON. C’est un joueur solide même si parfois inconstant, il a énormément progressé depuis son arrivée chez Secret. Il s’est vu allouer de plus en plus de priorité de farm dans le plan de jeu de l’équipe ces dernières semaines. Sa performance au Faceless Void contre Danish Bears lors des qualifications de TI7 est particulièrement à noter. Il a, à lui seul, sauvé son équipe d’une défaite qui paraissait inévitable.

Héros-signatures : Dark Seer, Enigma, Nyx Assasin
A surveiller : Faceless Void

 

Yapzor

Yazied "YapzOr" Jaradat est un joueur jordanien qui a commencé sa carrière professionnelle dans l’équipe Balkan Bears en 2015. Il se fait rapidement remarquer comme une valeur montante de la scène Tier 2 européenne et il est recruté par syndereN en début d’année 2016 pour former l’équipe No Diggity qui devient par la suite Escape Gaming. Yapzor fait ses premières expériences du très haut niveau avec cette équipe avec notamment une qualification pour TI6. L’absence de bons résultats par la suite met fin à leur collaboration et Yapzor rejoint pour la nouvelle année la Team Bears, une équipe montée par FATA- que tout le monde appréhende comme un nouveau candidat sérieux en Europe. Après des débuts prometteurs, Bears manque la qualification pour le major de Kiev et la team se sépare dans la foulée. Yapzor est alors approché par Team Secret pour palier au départ de Pieliedie et il rejoint la squad début mai 2017.

  • The International 2016 : Escape Gaming, 13-16ème

Yapzor joue le support position 4 de Secret. Il ne joue quasi exclusivement que des héros en position de roamer et il est l’un des meilleurs joueurs du monde dans ce domaine. Il s’est rapidement intégré dans le collectif et il s’avère souvent décisif à la fois sur la phase de ligne pour faciliter le snowball de MidOne ou en team fight plus tard dans la partie pour retourner des situations difficiles. Une grosse part de farm lui est d’ailleurs accordée par l’équipe malgré son rôle de support.

Héros-signatures : Rubick, Clockwerk, Earthshaker
A surveiller : Zeus

 

Puppey

Clement "Puppey" Ivanov est le capitaine emblématique et le fondateur de la structure Team Secret. Ce vétéran estonien de 27 ans est l’un des trois joueurs qui a participé à tous les Internationaux de Dota 2 à ce jour. Il était déjà là en 2011 avec Na`Vi pour remporter la première édition du tournoi - Na`Vi étant la seule véritable autre équipe dont il ait porté les couleurs. Après TI4, il fonde Secret dans le but d'en faire une machine à gagner avec les meilleurs joueurs de la scène occidentale autour de lui. Depuis, il est resté le pilier de cette équipe, remontant après TI5 puis TI6 de nouvelles line-ups.

  • The International 2011 : Na’vi, 1er
  • The International 2012 : Na’Vi, 2ème
  • The International 2013 : Na’Vi, 2ème
  • The International 2014 : Na’Vi, 7-8ème
  • The International 2015 : Team Secret, 7-8ème
  • The international 2016 : Team Secret, 13-16ème

Puppey joue actuellement le support position 5 de Team Secret, un changement récent provoqué par l’arrivée de Yapzor dans l’équipe, auquel il s’est plutôt bien accommodé. Il reste néanmoins un support très greedy qu’on voit plus souvent dans les bois dans les premières minutes de jeu que sur sa safelane. Ses talents de drafteurs seront sans doute encore une fois encore la clef de la réussite (ou de l’échec) de Team Secret à TI7.

Héros-signatures : Crystal Maiden, Chen, Enchantress
A surveiller : Ancient Apparition

 

Conclusion

Apparue après The International 2014, Team Secret a dès ses origines fait parler d'elle. Deux années durant, elle n'a cessé d'être au centre de l'attention, pour de bonnes mais aussi de mauvaises raisons. L'image écornée après un International 2016 raté et de nombreuses polémiques, elle a disparu du top mondial et s'est patiemment reconstruite, avec une formule originale mixant des joueurs européens et asiatiques.

Cette éclipse a fait du bien à une équipe qui s'était trop souvent retrouvée au coeur de dramas sans fin. Il a fallu du temps, mais les problèmes semblent désormais appartenir à l'histoire. En mars 2017, Team Secret s'est d'ailleurs séparée de son CEO historique, le Turc Kemal, dont certaines actions avaient pu faire l'objet de controverses.

Le climat, manifestement plus serein, a permis de reconstruire un groupe soudé et efficace, qui n'a cessé de monter en puissance au cours du printemps 2017. La qualification à The International 2017 était attendue, elle est méritée. Cependant il faudra maintenant que Secret transforme l'essai dans le véritable tournoi. Les deux précédentes éditions ne lui ont pas réussi. La troisième sera-t-elle la bonne ? Bartsake, streamer FroggedTV et grand adorateur de Puppey, nous livre son éclairage :

Team Secret a une meilleure équipe / cohésion d'équipe qu'à l'approche de TI6 il y a un an. Pourtant cette équipe a peu joué le Major de Boston et a complètement raté son Major de Kiev alors qu'elle faisait partie des favoris. Je pense qu'ils ont maintenant atteint leur pic de force et qu'ils vont aborder le TI avec beaucoup de hargne.

C'est sûrement la meilleure chance pour Puppey depuis TI4 de raccrocher avec le top 3 TI, lui qui était considéré comme le meilleure capitaine de Dota. Un sérieux concurrent pour EG, OG et VP, même si ils doivent encore prouver leur stabilité.