Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Les équipes de TI8 : Winstrike Team

30 juin 2018 à 11:21 | Par Darwyn | 493 commentaires

Dixième article de présentation des futurs concurrents de TI8 sur dix-huit, celui-ci concerne les vainqueurs du tournoi de qualification de la zone CIS.


"Winstrike Team ? Jamais entendu parler !" Cette organisation russe est en effet parfaitement inconnue, puisqu'elle a acquis le 20 juin 2018 deux équipes, l'une sur CS:GO et l'autre sur Dota 2. Celle qui nous intéresse ici était appelée FlyToMoon jusqu'alors. Pour y voir plus clair, Namax et Profchen feront part de leur sagesse au cours de cet article.

Vous pouvez par ailleurs retrouver les épisodes précédents :

  1. Team Liquid, les vainqueurs de 2017 (écrit par Llewela ; invités : Kaoru et Ze_HailD)
  2. Virtus Pro, favoris trop tôt ? (invités : Profchen et YouYou)
  3. PSG.LGD, le nouveau rêve chinois (invités : Xavyeahz et Profchen)
  4. Team Secret, enfin la bonne année ? (écrit par Guiguioh ; invités v0ja et Namax)
  5. Mineski, entre originalité et inconstance (invités : Llewela et v0ja)
  6. Newbee, ombre d'elle-même (invités : Ze_HailD et Shiba)
  7. Vici Gaming, une EG à la chinoise ? (invités : El Ap0c et Hugo)
  8. VGJ.Thunder, invités par défaut (invités : YouYou et Shiba)
  9. VGJ.Storm, les Digital Chaos de 2018 ? (invités : YouYou et Hugo)

 

Un mix CIS qui émerge

Le début de la saison a été difficile pour les équipes de la zone CIS : Virtus Pro, en dépit de son top 6 à The International 2017, n'a pas été invitée aux premiers tournois du circuit pro et Na`Vi a fait un excellent départ. De ce fait, la plupart des Qualifiers étaient remportés par l'une de ces deux équipes et, comme la zone CIS ne disposait à chaque fois que d'une place, les autres équipes étaient totalement étouffées.

Cette situation s'est maintenue jusqu'au mois de décembre. Par la suite, Na`Vi a entamé sa longue descente vers les abysses (tout en obtenant des invitations à des tournois) tandis que la victoire de Virtus Pro à l'ESL One Hambourg a débouché sur des invitations directes. Il faut par conséquent attendre le mois de janvier 2018 pour que les autres équipes de la scène bénéficient d'un appel d'air et aient enfin la possibilité de se faire remarquer.

Ce blocage affecte mécaniquement les équipes T2 qui, prises au piège, ne trouvent de solution que dans un shuffle récurrent pour espérer tomber sur une bonne combinaison - vieille habitude, vieux défaut de la zone CIS.

En février, juste avant le roster lock, un nouveau roster est enregistré sous le nom de FlyToMoon. Il s'agit de cinq joueurs issus d'horizons très variés, qui ne jouaient pas ensemble auparavant et qui sont, pour la plupart, sans équipe depuis plusieurs semaines. Un mix CIS comme il en a existé des centaines au cours des années.

FlyToMoon à l'EPICENTER XL : Alwayswannafly, nongrata, NoFear, Silent, Iceberg

Tout cela aurait pu ne déboucher sur rien : FlyToMoon échoue à se qualifier dans les premiers tournois tentés. A la fin du mois de mars, l'équipe trouve enfin à s'exprimer en remportant le Madness Qualifier pour l'EPICENTER XL. Dans la foulée, elle remporte une place dans un Minor, le SLi Invitational 5 qui n'est pas une réussite grandiose (top 6). Par la suite, FlyToMoon ne décroche pas d'autre place dans un tournoi du circuit pro.

L'EPICENTER XL change la donne : après un départ correct (troisième place de sa poule), FTM réussit à atteindre les Playoffs en Lower Bracket. La machine s'emballe ensuite. Après une victoire contre paiN Gaming pas étonnante, l'équipe CIS bat OG au cours d'une partie très mouvementée, puis réussit un coup d'éclat en surclassant Virtus Pro ! L'aventure s'arrête en finale du Lower Bracket face à Team Liquid, mais FlyToMoon a réussi son tournoi.

 

Palmarès de la saison

  • EPICENTER XL : 3ème
  • Total DPC : 675 (15ème place)

 

Les 225 DPC obtenus ne suffisent évidemment pas pour prétendre à une invitation à The International, et FlyToMoon n'a plus d'autre chance de remporter des DPC. Qu'à cela ne tienne, une place est disponible via le Qualifier CIS pour TI8, dans lequel FlyToMoon part largement favorite. Elle est également l'une des deux seules équipes invitées dans ce Qualifier, toutes les autres devant passer par les deux Open Qualifiers.

FlyToMoon ne démérite pas : elle finit en tête du round Robin avec six victoires et une seule défaite (contre Double Dimension), puis remporte les Playoffs. Non sans mal, d'ailleurs, car l'équipe Espada rencontrée en finale de l'Upper Bracket puis en grande finale lui pose des difficultés, forçant des matchs très longs.

Renommée au beau milieu du Qualifier Winstrike Team, cette équipe représentera donc - avec Virtus Pro, bien entendu - la zone CIS à TI8. Namax de la FroggedTV nous aide à décrypter son jeu :

Comment définirais-tu le jeu de Winstrike Team ?
Agressif, push, reject.

Quel est leur principal point fort ?
Des frappes chirurgicales suivies de prises d'objectifs.

Et leur principal point faible ?
La gestion du late game.

Quels héros emblématiques pourrais-tu citer ?
Le Lycan de Silent, le Disruptor d'Alwayswannafly et le Clockwerk de nongrata.

Qui est le joueur clef et pourquoi ?
Selon moi c'est Iceberg : sa phase de ligne donne souvent le ton au reste de la partie. D'ailleurs durant le draft c'est autant que possible son héros qui est last pick.

Le top 3 à l'EPICENTER XL était un accident pour toi ?
Non, ils méritent largement leur top 3. Certes ils ont eu des matchs assez chanceux en Playoffs, mais je n'oublierai jamais le 2-0 qu'ils ont mis à Virtus Pro.

Selon toi, une victoire à TI8, ce serait...
La plus belle histoire de 2018.

 

Les joueurs

NB : certaines photographies des joueurs datent quelque peu...

Silent

Silent est dans le circuit compétitif depuis 2010, sur DotA d'abord, Dota 2 à partir de 2012. Il a fait partie d'équipes diverses avant de devenir un pilier de la Team Empire deux années durant (lorsque Resolut1on était au mid), d'août 2013 à décembre 2015. Il a ensuite évolué dans diverses équipes de la scène CIS sans retrouver vraiment le succès - Virtus Pro, Vega Squadron, Team Empire - et il est un peu sorti des radars.

  • The International 2014 : Team Empire, 13-14ème
  • The International 2015 : Team Empire, 9-12ème

Silent joue carry chez Winstrike Gaming, un poste qu'il a tenu avec succès chez Team Empire à l'époque ; il a jadis joué support également. En dehors de son Gyrocopter (200 parties sur le héros, excusez du peu), de Luna et de Mirana qu'il a aussi beaucoup pratiquées, il a un pool de héros conséquent, du moins tant qu'aucune micro-gestion n'est nécessaire. Mais il y a aussi des héros qu'il joue très peu quelle que soit la méta, et il faut espérer pour son équipe que ce ne soit pas les incontournables de TI8.

A surveiller : Lycan, Mirana

 

Iceberg

Iceberg est un joueur assez récemment arrivé sur la scène Dota 2, puisque ses débuts véritables datent de la deuxième moitié de 2015, lorsqu'il intègre à sa fondation les CIS Rejects qui deviennent un peu plus tard Team Spirit. Au sein de cette équipe, il côtoie des joueurs majeurs de la scène CIS passée présente et future. En juin 2016, il bascule dans l'équipe Polarity (où il joue avec Silent et ALWAYSWANNAFLY), puis change plusieurs fois de crèmerie. Il passe la plus grande partie de l'année 2017 chez Team Spirit à nouveau, puis quitte temporairement les équipes en vue de la scène CIS pour végéter chez Gambit Esports. FlyToMoon lui donne une occasion de revenir (d'arriver ?) au premier plan.

  • Première participation à The International

Iceberg est un solo mid talentueux capable de jouer la plupart des héros classiques de la midlane (avec une prédilection pour les casters attaquant à distance), mais qu'on ne lui demande pas des choses moins conventionnelles ! Ce n'est pas lui que l'on verra sur du PL, du Meepo ou du Lone Druid à TI8. Il sort souvent un farm impressionnant, cependant il reste assez inconstant dans ses performances.

A surveiller : Zeus, Lina

 

nongrata

nongrata est dans le Dota compétitif depuis 2014, pourtant on ne l'a jamais vu évoluer dans un tournoi majeur avant le printemps 2018. Jusqu'à son recrutement par FlyToMoon, il ne faisait en effet partie que d'équipes très secondaires de la scène CIS (comme Double Dimension ou Effect), avec des périodes parfois longues d'inactivité entre deux.

  • Première participation à The International

Offlaner de Winstrike Team, nongrata n'a pas un pool gigantesque de héros : il y en a cinq qu'il a beaucoup joués, une dizaine d'autres qu'il a pris une dizaine de fois... et c'est tout. Il est généralement plutôt sur des initiateurs ou des héros utilitaires (énormément de Doom dernièrement) et joue vraiment comme un position 3 : on ne le voit presque jamais sur un héros qui va basculer sur un rôle de carry pour remplacer un autre core mal en point.

A surveiller : Puck, Dark Seer

 

Nofear

Nofear est l'un de ces joueurs présents sur la scène depuis des années et des années sans avoir réussi à percer : il a fait ses débuts en 2012 et s'est vraiment investi à partir du début 2014. Il a cependant eu du mal à se faire reconnaître par les grosses équipes de la zone, avec des passages rapides sinon éphémères chez Vega Squadron, Team Empire ou Virtus Pro. FlyToMoon est la première équipe avec laquelle il décroche des résultats de ce niveau.

  • Première participation à The International

Nofear a occupé beaucoup de postes dans sa carrière. Chez Winstrike Team, il a la double casquette de capitaine et de support position 4 : il joue en général en duo sur l'offlane avec nongrata. Il s'est fait connaître (en pubgame comme en compétition) sur des roamers comme Eath Spirit, Chen ou Bouty Hunter et il les joue encore régulièrement - mais en duo. Il est de ce fait très souvent ciblé par les bans des adversaires.

A surveiller : Chen, Clockwerk

 

ALWAYSWANNAFLY

ALWAYSWANNAFLY est lui aussi dans le circuit depuis très longtemps : 2012 pour de bon. Il a fait partie d'équipes diverses et variées dans ses premières années. Sa carrière décolle après TI3 lorsqu'il (ré)intègre Team Empire, au sein de laquelle il passe deux belles années (en dehors des Internationaux qui constituent deux échecs), en compagnie de Silent d'ailleurs. Après TI5, il se retrouve dans des équipes de moindre importance, avec quelques mois chez Team Spirit. Dans l'ensemble, on l'a rarement vu sur des tournois conséquents entre TI5 et l'EPICENTER XL.

  • The International 2014 : Team Empire, 13-14ème
  • The International 2015 : Team Empire, 9-12ème

Au cours de sa longue carrière, Alwayswannafly a presque toujours occupé le même poste, celui qu'il tient chez Winstrike Team : support de ligne, position 5. Il a pratiqué huit héros près de cent fois chacun, dont une grande partie sont jouables actuellement. Il ne joue pas énormément de héros différents sur chaque patch car il n'en a pas besoin : il peut généralement prendre les plus adaptés.

A surveiller : Ancient Apparition, Windranger

 

Conclusion

Il est assez difficile de cerner Winstrike Team : elle n'est apparue que dans très peu de tournois du circuit pro, plutôt en fin de saison. L'EPICENTER XL a été une belle épopée, mais il s'agit d'une performance isolée. Les joueurs qui composent l'équipe ne sont pas forcément ceux qui ont fait le plus parler d'eux ces dernières années, alors qu'ils sont présents depuis longtemps. Pis, ils manquent souvent d'expérience à The International.

Les qualifications CIS pour TI8 ont cependant été nettement remportées. En battant Virtus Pro à l'EPICENTER, FlyToMoon avait battu non seulement la meilleure équipe de sa région, mais aussi la meilleure équipe du moment. Il y a donc peut-être une fenêtre - sur quoi débouchera-t-elle cet été ? Profchen, streamer sur la FroggedTV et fan inconditionnel des équipes russes, les voit aller loin :

Je pense que cette équipe peut arriver très haut dans le tournoi, un top 4, après sa qualification et sa victoire brillante contre ESPADA. Pourquoi aussi haut ? Simplement parce que les Qualifiers ont souvent constitué le point faible de l'équipe. Dans le seul Major auquel elle a participé, elle a réalisé un top 3 en battant l'un des grands favoris de TI8 et en donnant du fil à retordre à Team Liquid, autre favori du TI.

Je les vois top 4 aussi car il y a un incroyable mélange entre expérience (Silent, ALWAYSWANNAFLY) et jeunesse (Iceberg, Nongrata), avec tout ce qu'apportent le capitaine Nofear mais aussi le coach Sh4dowehh que l'on oublie trop souvent. Enfin leur style de jeu agressif, sans move inutile.

Tout ça me fait dire, en bon fan du Dota CIS, qu'ils ont presque le niveau des meilleures équipes.