Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Les parties de The International 2013 qu'il faut voir ou revoir

22 août 2013 à 08:34 | Par Darwyn | 29 commentaires

The International 2013, le plus grand tournoi de Dota 2 organisé jusqu'à présent (et jusqu'à l'année prochaine, sans doute), est achevé. Quelles parties ont été les plus mémorables dans ce tournoi ?


Pour ne pas mettre toutes les parties sur le même plan, nous conseillerons d'abord les parties les plus intenses, les plus animées ou les mieux exécutées, bref, celles qui montrent un niveau particulièrement élevé de Dota. Dans un second temps, nous indiquerons les autres parties, celles qui tournent à la catastrophe, qui sont remplies d'absurdités, les parties mémorables dans le mauvais sens du terme.

Si d'autres parties vous semblent mériter de figurer dans cette liste, n'hésitez pas à le signaler (en indiquant pourquoi).

 

Les plus belles parties du tournoi

Alliance contre Na`Vi, Grande Finale, parties 2 à 5

Ces quatre parties n'ont pas spécialement besoin d'être présentées : elles montrent au mieux ce qu'est le Dota compétitif à l'été 2013. De l'action, encore de l'action, toujours de l'action. La cinquième partie montre l'exécution d'une des plus intelligentes décisions stratégiques de tout le tournoi.

 

Les stratégies de pub game, ça gagne aussi... : Na`vi contre TongFu, jour 3 des phases finales, Upper Bracket, partie 3

C'est l'histoire d'une équipe qui perd ses lignes, dont le carry a un farm désastreux à la fin de l'early game, et qui remporte finalement la partie avec un carry qui roule sur l'ennemi. Quelles sont les péripéties de cette partie ? Evitons les spoilers excessifs, mais un immense retournement de situation est à l'ordre du jour, avec en vedette un duo (de joueurs) très célèbre dans la scène professionnelle...

 

Et un match dans la poche : Orange contre DK, jour 4 des phases finales, Lower Bracket, parties 2 et 3

La veille, Orange avait perdu la première manche. Une défaite supplémentaire valait élimination. Qu'à cela ne tienne, les Malaisiens partent en guerre avec un Slardar et un Shadow Fiend, puis avec un Ursa. Deux parties durant lesquelles il est impossible de s'ennuyer : l'action est omniprésente, l'agression permanente.

 

On ne lâchera rien ! Orange contre Liquid, jour 2 des phases préliminaires, partie 2

Une partie pleine d'action. Orange tente l'agression rapide mais trouve du répondant du côté Liquid, qui parvient à inverser spectaculairement les courbes et le cours de la partie. Pourtant le combat est loin d'être terminé, aucune équipe ne s'avouant vaincue durant cette partie qui se joue sur le fil du rasoir...

 

L'exécution parfaite

Prenez une leçon de carry avec Burning : DK contre Alliance, jour 2 des phases finales, Upper Bracket, partie 2

La première partie perdue par Alliance dans ce tournoi. Burning, un des meilleurs joueurs de carry au monde (si ce n'est LE meilleur) donne une leçon de farm avec son héros fétiche, Antimage. A voir pour tous les apprentis carry du monde, voici l'utime niveau à atteindre.

 

Vous ne jouerez pas : DK contre Alliance, jour 2 des phases finales, Upper Bracket, partie 3

Après la défaite de la partie précédente, Alliance se venge de façon magistrale, étouffant totalement les héros adverses tout au long de la partie. Malgré une tête d'affiche qui ne dit rien qui vaille (Phantom Cancer + KotL), une partie très vivante et très agressive.

 

Queen of Pain, par Mushi : Na`Vi contre Orange, jour 4 des phases finales, finale du Lower Bracket, partie 1

Un early gagné, un adversaire étouffé, des mouvements incroyables : Mushi, capitaine d'Orange, jouait ici face à Dendi, emblématique et charismatique joueur de mid lane chez Na`Vi. Mushi est clairement le meilleur joueur de cette partie pleine d'action.

 

Quand on veut, on peut : LGD.cn contre Alliance, jour 2 des phases finales, Upper Bracket, partie 2

Alliance est mise en grande difficulté, sa défaite ne semble guère faire de doutes au vu du déroulement de la partie. Pourtant l'équipe suédoise n'abandonne pas et s'efforce patiemment de remonter la pente, déployant un jeu sans erreur, pour renverser finalement le cours des choses.

 

 

Les parties les plus fun

Fresh Meat : Na`Vi contre TongFu, jour 3 des phases finales, Upper Bracket, partie 1

Dendi. Pudge. Le joueur le plus emblématique de Na`Vi assure le spectacle, terrorisant ses adversaires de la minute 10 à la minute 30. Passé l'early game, l'équipe ukrainienne cherche constamment le combat. Une partie extrêmement animée et, même si son issue ne fait jamais de toute, palpitante.

 

 Clockwerk est dans la place ! Liquid contre LGD.cn, jour 2 des phases finales, Lower Bracket

La partie par laquelle LGD.cn a été éliminée de la compétition. Un Clockwerk complètement dopé, joué par Bulba, a presque à lui seul bloqué la stratégie adverse en faisant du Nature's Prophet adverse son ennemi numéro 1. La pauvre victime ne s'en est jamais remise.

 

Tutoriel, comment faire les pires erreurs de sa vie : Orange contre Na`vi, jour 5 des phases finales, finale du Lower Bracket, partie 3

L'exécution des erreurs par Orange est magistrale. D'une partie fermement tenue en main, Orange bascule à la faveur de mauvaises décisions dans l'enfer. Le pire Aegis du monde peut s'observer dans cette partie, dont le titre pourrait être aussi : "comment ne pas aller en finale du TI3", ou "comment perdre 300 000 $".

 

Le match All-Stars

Du grand n'importe quoi, avec dix des meilleurs joueurs du monde, choisis par la communauté. Des troll picks, des trolls tout court, du trashtalk, des tactical pauses...

 

 

Les parties qui resteront gravées dans les mémoires pour de mauvaises raisons

La partie la plus ennuyeuse : DK contre iG, jour 2 des phases finales, Upper Bracket, partie 2

Cette partie a été la plus longue de The International 2013 et la plus longue partie dans une compétition de Dota 2 qui ait jamais été disputée. Elle a duré 98 minutes 58 secondes exactement, avec une absence complète d'action la grande majorité du temps. Parfaite pour combattre les insomnies, cette partie doit être visionnée avec les commentaires d'Ayesee, dont les nerfs lâchent petit à petit.

Attention ! Déconseillée aux débutants qui veulent découvrir Dota 2 !

 

Dans la catégorie "les gros fails" : RaTtLeSnAkE contre Quantic Gaming, Wildcard match, partie 3

L'intérêt de cette partie réside essentiellement dans les mouvements complètements ratés de part et d'autre, notamment ceux du Sven de Quantic Gaming. Visionner l'intégralité du Wildcard match peut s'envisager lors des soirées étudiantes, un jeu à boire ayant été inventé par Selty, pilier de Bar et de la communauté.