Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

NewBee, l'équipe aux cinq millions de dollars

21 juillet 2014 à 22:51 | Par Darwyn | 13 commentaires

L'équipe chinoise NewBee vient de remporter la Grande Finale de The International 2014 et le prix de plus de cinq millions de dollars qui va avec. Retour sur un succès.


Effet de la magie et du déséquilibre de The International 2014 : NewBee, qui avait gagné environ 46 000 $ depuis sa formation en février 2014, se situant à la onzième place pour les gains sur la période février-début juillet (en gagnant deux tournois sur quatorze), se retrouve tout d'un coup propulsée à la première place des équipes Dota 2 pour les gains cumulés depuis 2011 !

Cinq millions de dollars d'un coup, c'est plus du double de ce que Na`Vi a gagné sur Dota 2, alors qu'il s'agit des premiers vainqueurs d'un International, d'une équipe trois fois finaliste et qui a remporté trente tournois, mineurs comme majeurs. Et près du triple des gains d'Alliance et iG, autres champions du monde en 2013 et 2012. L'inflation colossale du prix à The International 2014 a sans doute permis de donner de plus de visibilité au tournoi - elle a aussi brouillé les cartes.

Dota 2

Le parcours d'un challenger

Mais ne relativisons pas la performance : si le montant du prix est démesuré par rapport aux standards précédents, NewBee mérite amplement sa victoire. Formée en février 2014 seulement, elle avait pour objectif déclaré The International. Elle est composée de vétérans de la scène chinoise : son capitaine, xiao8, a longtemps dirigé LGD.cn, les quatre autres joueurs opéraient sous le nom TongFu l'an passé. Le premier avait atteint la troisième place à TI2, les autres la quatrième à TI3. Ils savaient donc tous ce qu'était la pression de la compétition au plus haut niveau.

NewBee a mis du temps avant de faire fonctionner ce nouvel attelage : les premiers résultats, en mars-avril, ne sont pas des meilleurs. C'est à partir du mois de mai que l'équipe décolle et commence à atteindre les podiums. Le premier (et seul) tournoi remporté est la Mars TV Dota Elite, jouée sur quelques jours à peine. Au mois de juin, NewBee se place en troisième position au plus gros tournoi chinois avant TI4, la WPC ACE 2014, et finit à la deuxième ou troisième place sur une série de tournois mineurs.

Le gros problème, à ce stade, est le manque d'expérience contre des équipes étrangères, notamment occidentales : elle n'a croisé que brièvement Alliance ou Cloud 9 à la WPC. Elle n'a en revanche pas réussi à se qualifier pour The Summit, ni pour l'ESL.

 

The International 2014

Cela explique sans doute les difficultés rencontrées dans le tournoi en round Robin (phase 2 des Playoffs de TI4), où elle concède cinq parties à des équipes occidentales dont trois européennes. Avec seulement sept victoires pour huit défaites, elle doit passer par des matchs de départage contre LGD et mouz, qu'elle remporte. A partir de là, l'équipe s'enflamme.

Trois matchs en trois manches gagnés dans la poule B : NewBee a littéralement écrasé toutes ses adversaires, Titan, Na`Vi puis iG. Elle se propulse ainsi en une soirée du statut de possible éliminée à celui de participant à l'Upper Bracket. Et s'assure au moins la sixième place au classement final, soit un gain d'un minimum de 650 000 $ - quatorze fois ce que l'équipe a gagné depuis sa création.

Elle affronte en Upper Bracket Vici Gaming, qui avait survolé le tournoi en round Robin. Les deux équipes se connaissent bien. NewBee l'anéantit en la battant à son propre jeu - c'est le seul match en Bo3 perdu par VG avant la Grande Finale. C'est ensuite au tour d'Evil Geniuses, qui ne parvient même pas à arracher une victoire. En position de force, NewBee devient le premier finaliste de TI4, en ayant battu de nombreux favoris.

 

Arrive la Grande Finale, lundi soir, contre Vici Gaming : le match retour. NewBee perd sévèrement la première partie, permettant à VG de déployer sa stratégie optimale. Pour les trois parties qui suivent, NewBee se contente d'attendre que VG vienne à eux, enchaîne les bons échanges et trouve un avantage sans problème. VG a abandonné très tôt ces trois manches, incapable de briser cette défense.

La finale a été fort peu spectaculaire, extrêmement rapide et, avouons-le, très décevante, mais elle a montré la capacité de NewBee à contrer tous ses adversaires : NewBee est la seule équipe sur laquelle Vici Gaming s'est brisée, dans les deux seuls matchs importants qu'elle a perdus. Et elle se conclut par un chèque de plus de cinq millions de dollars.

Dota 2

Les chemins de la victoire

NewBee s'est imposée grâce à un jeu supérieur à ses adversaires, du moins sur ce tournoi où le niveau était nettement plus homogène que pour les éditions passées. La grande force de NewBee réside dans l'alchimie qui s'est produite entre ses membres à partir du mois d'avril (le mois de mars ayant été plus chaotique) : un tempérament agressif du carry (Hao) et du joueur mid (Mu), des supports (Banana et Sansheng) qui opèrent des rotations très tôt dans la partie pour sécuriser le farm de Hao et Mu et un capitaine/offlaner expérimenté (xiao8), qui sait calmer l'ardeur de ses troupes et qui sonne le rassemblement. Ses qualités de drafteur ont été déterminantes dans cet International.

L'équipe a souvent un début de partie fulgurant, grâce à des attaques précises sur les héros adverses les plus importants. En prenant l'avantage rapidement, elle capitalise dessus et le fait grossir par effet boule de neige sans laisser à l'adversaire le temps de se reprendre. Cela passe bien souvent par un regroupement des cinq joueurs assez tôt, parfois même aux alentours de dix minutes comme l'autre finaliste, Vici Gaming.

Comme elle, NewBee pratique avec talent et succès le "deathball push", cette stratégie qui a si bien marché à TI4 et qui consiste à prendre les tours les unes après les autres, puis des baraquements avant la vingtième minute, en restant groupée et en aplatissant l'adversaire au passage. Mais elle est davantage capable de s'adapter, tant au niveau de la stratégie générale (il y a incontestablement plus de variété chez NewBee, même si cela reste loin de la polyvalence de DK) qu'au cours même de la partie.