Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Dota 2 en France : regain d'activité

15 novembre 2014 à 14:46 | Par Darwyn | 5 commentaires

Ces derniers temps, diverses initiatives ont été prises au sein de la communauté pour relancer la scène, compétitive ou non, en France.


Dota 2 a historiquement du mal à percer en France. Une série d'interviews publiées sur le site JoL Dota 2 au printemps 2014 revenait avec divers acteurs de la communauté sur les raisons de la faiblesse de la scène française, au-delà de la domination de LoL : éclatement des structures, manque d'intérêt pour le jeu du côté des sponsors, manque de visibilité en général...

Partie 1 : le point de vue d'Elha, administrateur de dota2.fr
Partie 2 : Hugo, de ZeroRespect
Partie 3 : Luciqno pour la FroggedTV
Partie 4 : Spidah, ancien membre de aAa

Depuis quelques mois, des éléments de renouveau se font cependant jour et la poussière est secouée.

 

La structuration : Dota2fr et la ligue du Bourbier

La communauté française était éclatée jusqu'au début 2013, moment de la création du site dota2.fr (dans un premier temps, dota2bourbier.fr) dont Elha est l'administrateur et le développeur. Site géré par des bénévoles, sans soutien financier, il va cependant parvenir à fédérer massivement et rapidement la communauté française, en particulier autour de sa ligue du Bourbier.

Dota2.fr reprend en partie des idées et des codes mis en place pour DotA (la Argh Ligue) mais est globalement parvenu à élargir son cercle au-delà des initiés de l'époque. La ligue du Bourbier débute pour sa première saison dès le mois de janvier 2013. Soixante-quatre équipes s'inscrivent et sont réparties dans huit divisions.

Logo ligue Dota2fr

La ligue se poursuit ensuite, à un rythme de trois saisons par an (hiver, printemps, automne, avec une pause correspondant en gros aux vacances d'été). Les saisons 2 et 3 attirent un nombre croissant d'équipes. En 2014, la ligue se poursuit avec des tentatives pour lui donner plus de visibilité : focus sur la division 1, avec un ticket achetable sur le marché Steam, volonté d'organiser les matchs et les streams... Les saisons 4 et 5 se déroulent dans cette optique.

Il y a cependant un tassement dans le nombre d'équipes impliquées et un essoufflement sensible au fil du temps. La saison 6 se fait sur sept divisions seulement (dont la division Clanwar) et réunit 81 équipes ; il n'y a plus de division 1 par manque de volontaires, plus de ticket non plus. Les commentateurs se raréfient sur les matchs.

Si en 2013 la communauté française se fédère autour de la ligue dota2.fr, le site jouant le rôle de centre d'impulsion, c'est moins le cas en 2014. Le forum dota2.fr demeure en revanche le coeur des échanges entre les différents acteurs de la communauté (amateurs, débutants, joueurs chevronnés voire semi-professionnels, commentateurs, créateurs de contenu...). Le Ladder est pourtant relancé à l'été 2014 et attire un public non négligeable.

Dans l'ensemble, l'année 2014 est en demi-teinte pour la plate-forme qui a jusque là joué un rôle d'agrégateur et de catalyseur pour la communauté. Les impulsions vont alors provenir d'autres sources.

 

Eté-automne 2014 : les initiatives reprennent

En périphérie du centre dota2.fr, d'autres sites ou communautés se sont plus ou moins intéressés à Dota 2. En dehors des sites et forums généralistes (Jeuxonline, CanardPC, Jeuxvideo.com...), les structures spécialisées dans l'e-sport se sont peu tournées vers ce jeu. Millenium avait sa FroggedTV et bon nombre de guides, Fureur avait une WebTV et une équipe semi-pro. En outre, une série de chaînes de commentateurs existait (Metatrone, Raxitou...). L'ensemble demeurait assez éclaté.

En mai, une transformation de poids a eu lieu avec le passage de la FroggedTV dans la structure Jeuxvideo.com, devenant Gaming Live, qui a aujourd'hui une programmation complète (stream de pub, commentaires de matchs pro... et rediffusions pour la nuit). Ce passage de Millenium à JVC a largement augmenté l'audience de la chaîne, qui a en outre fédéré plusieurs chaînes pour devenir la référence incontestée du stream francophone Dota 2. Le revers de la médaille a été le détachement par rapport à la scène compétitive française qui manque d'attrait pour une chaîne à large public.

Ces dernières semaines, d'autres structures ont lancé/relancé leur activité concernant Dota 2. Fureur a ainsi relancé la FureurTV active en 2013, ainsi que son portail Dota 2. Eléments Gaming a également lancé un portail, autour d'une équipe motivée. Il y a donc un net regain d'activité dans des communautés liées à l'e-sport en France.

Davantage de tournois

A côté de la ligue dota2.fr et du tournoi de fin de saison qui va s'ouvrir très prochainement, des tournois plus resserrés sont organisés, avec - et c'est une nouveauté pour la scène française - la distribution de prix. En premier lieu, une petite initiative hors structure lancée par deux joueurs (membres de l'équipe Les Diots Du Stade), Betelgeuse et Mélaclim : le YOLO Tournament, qui a fait s'affronter huit équipes en octobre, avec 50 € de prix (crédités sur Steam). C'est l'équipe Camping Your Ancient qui l'a remporté, devant l'ASR.

Plus ambitieux, le tournoi de Noël lancé par Eléments Gaming, qui se déroulera en fait sur la première quinzaine de décembre. Cette fois, ce sont 300 € de prix qui sont prévus (150 € pour les premiers, 100 pour les deuxièmes, 50 pour les troisièmes), avec seize équipes, voire trente-deux si les inscriptions suivent. Les inscriptions peuvent être effectuées jusqu'au 29 novembre. Toutes les informations et modalités sont à retrouver sur la page dédiée ou sur le sujet JoL.

Enfin, des tournois Dota 2 seront encore organisés en LAN prochainement (après, par exemple, la SLE à Toulouse début octobre). Dota2.fr organise dans un premier temps une LAN au cybercafé Milk de Châtelet le 29 novembre, sur une nuit, entre huit équipes. Dota 2 sera également présent pour la première fois à l'InsaLan de Rennes, en février. Huit à douze équipes sont attendues au moins pour que le tournoi prévu ait lieu et un prix total de plusieurs centaines d'euros devrait être distribué. Les informations sur cette LAN sont à retrouver sur le forum dota2.fr.

 

Tout cela pourra donner une nouvelle vigueur au développement du jeu en France et devrait stimuler la croissance des compétitions. On pourra toutefois regretter que la logique actuelle soit à la création de nouveaux pôles plutôt qu'au développement de l'existant, avec un risque d'émiettement de la communauté.