Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Chroniques e-sportives (18) : l'avancée de la DreamLeague

26 novembre 2014 à 07:31 | Par Darwyn | 306 commentaires

Cette semaine, l'actualité compétitive résumée sur JoL Dota 2 est dominée par la DreamLeague, puisque les phases finales s'ouvrent demain.


DreamLeague : six équipes toujours dans la course

Après une semaine de matchs en Bo2 en LAN dans les studios de la DreamHack, deux des huit concurrents ont été éliminés. De manière attendue, il s'agit de deux équipes qui avaient été repêchées suite à l'annulation de la venue des deux équipes chinoises : Alliance et   MVP Phoenix ne participeront pas aux phases finales jouées pendant la DreamHack Winter.

Alliance était venue dans ce tournoi sans équipe fixe. Les joueurs présents ne comptaient notamment pas AdmiralBulldog, emblématique joueur de hardlane, qui prend des vacances. A Akke et Loda, les deux seuls joueurs d'origine restants en l'absence de Bulldog, s'ajoutaient H4nn1 (ex-Fnatic), Ace et Mynuts. La sauce a peu pris, Alliance a perdu la plupart de ses parties (battue sèchement par Cloud 9, EG et Virtus Pro) et n'a réussi à décrocher que quelques égalités, soit un score de 4 victoires pour 10 défaites.

MVP Phoenix était la seule représentante de l'Asie. Elle avait terminé à la dernière place, de loin, du groupe asiatique et ne devait sa présence qu'au désistement des équipes chinoises. L'équipe coréenne a pourtant bien débuté la phase de ligue, mais n'a pas réussi à s'imposer 2 à 0 dans la plupart des matchs à sa portée. Même si elle a été l'une des rares équipes à prendre une partie à Cloud 9, l'égalité entre Cloud 9 et VP le dernier jour l'ont reléguée à la septième place.

Demain, jeudi 27 novembre, commencera le premier tournoi des Playoffs. Il opposera quatre équipes et permettra de déterminer l'identité des deux équipes qui affronteront dans le tournoi final Cloud 9 et Evil Geniuses, qui ont terminé à égalité la phase de ligue avec un beau score de 10 à 4. Ces deux tournois suivront le même format : BO3 sur une double arborescence.

Le premier match opposera la Team Tinker à Virtus Pro. TT termine à la troisième place de la phase de ligue, avec une belle victoire contre Cloud 9 (c'est la seule équipe qui a vaincu C9, SingSing prend sa revanche). VP n'est en revanche que sixième et a sauvé sa place à la dernière minute en égalisant face à C9.

Le deuxième match se jouera entre 4 Anchors + Sea Captain, l'équipe finnoise menée par Trixi, et Virtus Pro Polar. Ces deux jeunes équipes, qui ont toutes deux le vent en poupe, ont réalisé un parcours honorable en ligue et leur match s'était soldé par une égalité.

Ce premier tournoi s'achèvera vendredi soir. Les deux vainqueurs iront se mesurer aux deux favoris, Cloud 9 et Evil Geniuses. Il faut signaler que EG n'a pas semblé si en forme que ça jusque là, concédant notamment la défaite face à Cloud 9 : cela laisse des espoirs de victoire, enfin, pour Cloud 9.

Venez discuter de la DreamLeague sur notre forum e-sport.

 

L'actualité des équipes

La Team Tinker a enfin trouvé un point de chute : elle devient la troisième équipe prise en charge par l'organisation GoodGame, qui gère déjà Evil Geniuses et Alliance. Le patron de cette organisation e-sportive, aussi à l'origine de la Dota 2 League, s'est longuement exprimé cette semaine sur Reddit. Il a notamment indiqué que la Secret Team était en discussion avec GoodGame en début de saison, mais que l'équipe avait choisi finalement une autre voie (sans plus de précisions).

L'équipe russe Moskow Five, qui a perdu récemment son joueur PGG (il est désormais leader de Moskow Five International), a disparu. Les joueurs russes avaient refusé de participer aux finales de la Synergy League à la place de NewBee, manifestement car ils pensaient ne pas avoir de chance de l'emporter. Cette attitude a conduit dans un premier temps l'un des joueurs, KingR, à quitter l'équipe, entraînant sa dissolution. Moskow Five avait reformé une équipe russe fin août, après deux ans d'absence de la scène Dota 2. En près de trois mois d'existence, elle a subi plusieurs changements de joueurs sans obtenir les performances attendues.

Complexity Gaming, équipe nord-américaine, s'est séparée de Bloody Nine, cinquième joueur recruté trois semaines plus tôt. Comme M5, coL a relancé une équipe Dota 2 fin août après deux ans de creux ; et comme pour M5, les résultats ne sont pas au rendez-vous pour l'instant. Bloody Nine n'a pas encore été remplacé.

Un instant cocorico : les Français de Denial eSports sont dans une bonne période après avoir fait quelques ajustements internes (changements de position, évolution des drafts pour prendre mieux en compte les points forts des joueurs). Ils pourront être prochainement suivis lors des finales de la Synergy League après le désistement d'Aftershock Gaming (qui manquait de fonds pour financer le déplacement). Ce sera la première LAN majeure de l'équipe. Les chances de victoire sont (très) faibles puisque VG sera présente, mais ce sera l'occasion pour les joueurs de faire leurs preuves.

ZeroGravity, le PDG de Natus Vincere, a accordé une interview (interne) dans laquelle il donne sa position sur un certain nombre de sujets. Il explique l'éclatement de l'équipe en début de saison par des conflits inter-personnels et la récente arrivée de Goblak par la volonté de revenir au meilleur niveau. Il estime qu'il est absurde pour Na`Vi de jouer autant (il parle de "30 matchs en 30 jours") et annonce qu'en 2015 l'équipe va se concentrer sur quelques tournois : StarLadder, Dreamhacks, ESL et MLG. Enfin, un grand changement se profile pour Na`Vi.US "qui ne montre aucun résultat".

 

Les différents tournois en cours

Le fiasco de la semaine (ce mois de novembre n'a décidément pas porté chance aux tournois) vient de la Synergy League, déjà évoquée. Alors que les finales étaient prévues pour la fin de la semaine - en plein conflit d'agenda avec la DreamLeague -, elles ont été repoussées début 2015, sans plus de précisions sur les dates. A l'origine de ce report se trouvent les très nombreux désistements parmi les équipes qualifiées : NewBee, Malaysia, VP.Polar et Aftershock Gaming. Des équipes de remplacement ont été sollicitées et ont parfois accepté, mais plusieurs ont décliné l'invitation (Moskow Five, entraînant la dissolution de l'équipe, et HellRaisers).

Dota 2

En prenant en compte un casting qui fondait à vue d'oeil, l'obligation de repêcher des équipes toujours plus mal classées, et des problèmes budgétaires (les organisateurs ont manifestement eu les yeux plus gros que le ventre), les finales de cette première saison de la Synergy League s'annonçaient catastrophiques. La décision de les repousser permettra peut-être de récupérer certains concurrents de poids afin d'éviter que le tournoi ne devienne "Vivi Gaming et les Sept Nains".

En attendant, il s'agit d'une preuve supplémentaire que le format "mini-TI4" (tournoi global, qualifications sur quatre régions, LAN dans un espace grand public avec des équipes majeures) ne peut pas être employé sur un nombre aussi important de tournois. A ce rythme, les équipes les plus fortes vont de plus en plus être amenées à choisir entre les tournois afin de se ménager, ce qui est normal, et des tournois qui se voulaient grandioses vont tourner en eau de boudin régulièrement.

 

Logo i-league

La deuxième saison de la i-league a débuté avec les qualifications américaines. Cloud 9 s'est facilement imposée en l'absence d'EG ; l'équipe jouait cette compétition dans la division Amérique - elle alterne régulièrement avec l'Europe. Les concurrents pour l'Europe et l'Asie du Sud-Est sont à peu près tous connus et ne devraient pas tarder à commencer leurs matchs. Ces qualifications se jouent rapidement, suivant des arbres simples (pas de Loser Bracket) et sans passer par des phases de ligue ; c'est à mettre à l'actif du tournoi, dans une période où les organisateurs visent le "toujours plus".

La saison XI du StarLadder se poursuit, en étant toujours dans la phase de round Robin : dans chacune des divisions, chaque équipe affronte toutes les autres. Suivront une phase de groupe (avec une sélection plus ou moins drastique suivant les régions) puis des Playoffs, afin de déterminer l'identité des qualifiés pour les finales. C'est en Asie du Sud-Est que le tournoi a le plus avancé, avec Invasion, First Departure et Rave en tête.

Les qualifications occidentales pour les finales de la Dota 2 League avancent assez peu, sans doute à cause de calendriers trop chargés (plusieurs concurrents sont impliqué dans la DreamLeague par exemple).   EG s'est cependant assurée d'être présente à la LAN de Las Vegas début 2015 ; pour l'Asie, CDEC et LV Gaming étaient déjà qualifiées.

Les qualifications pour le XMG Captain's Draft se sont achevées hier. Virtus Pro a largement dominé ses adversaires (12 à 2), suivie de la Team Secret (10-4) et de la Team Tinker. La quatrième place est restée incertaine jusqu'au bout entre EG, qui ne semble pas à l'aise avec ce format, Na`Vi et Power Rangers. Après les matchs de la dernière journée, c'est finalement  Na`Vi qui s'est imposée avec une victoire 2 à 0 sur Power Rangers.

 

Après la DreamLeague sur ce grand week-end, le rendez-vous majeur suivant ne tardera pas : la semaine prochaine, du mercredi au dimanche, se jouera The Summit 2 à Los Angeles. Le tournoi et les concurrents seront présentés dans la chronique suivante, même si tout cela est d'ores et déjà connu.

Retrouvez toutes les chroniques e-sportives JoL Dota.