Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Chroniques e-sportives (19) : après la DreamLeague, The Summit 2

03 décembre 2014 à 13:08 | Par Darwyn | 306 commentaires

Chaque semaine, le récapitulatif de l'actualité e-sportive sur notre site Dota 2. Au menu, un résumé de la DreamLeague et la présentation de The Summit 2 qui s'ouvre tout à l'heure.


The Summit 2 débute aujourd'hui

Présentation du tournoi

Sur la fin de la saison précédente, le studio de commentateurs Beyond The Summit avait lancé The Summit, un tournoi différent des autres dans son esprit, inspiré d'un précédent sur Starcraft II. Le principe était de ne pas chercher à organiser un gros évènement public, dans un environnement grandiose et face à une foule surexcitée, mais au contraire de réunir des joueurs, des personnalités et des commentateurs dans les locaux de BTS, afin de donner une atmosphère intimiste à la LAN.

La formule avait remporté un réel succès. Le prix de 50 000 $ avait grimpé jusqu'à 132 000 $ grâce au financement communautaire, et les équipes concernées s'étaient vraiment impliquées dans ce tournoi, avec de nombreuses parties commentées par des joueurs en maraude - BigDaddy/n0tail, Puppey... Les caméras disposées dans l'ensemble du studio avaient également permis de voir évoluer les figures du monde de Dota sous un jour différent.

Au terme de quatre jours de LAN, Evil Geniuses s'était imposée face à DK 3 à 2. Il s'agissait là du premier titre important d'EG, qui allait s'imposer au cours du mois de juin comme un sérieux concurrent pour TI4 et qui entamait là son ascension.

La deuxième édition reprend le même principe : un tournoi intimiste, six équipes seulement, une cohabitation des joueurs et des commentateurs. Le prix de base a été doublé (100 000 $), mais la communauté l'a porté à environ 300 000 $, ce qui en fait clairement un tournoi majeur de cette première partie de la saison - et qui montre que la communauté favorise avant tout les tournois qui se démarquent des autres au lieu d'opter pour la guerre des clones à laquelle se livrent la plupart des organisateurs.

Le format change légèrement pour cette édition. Une première phase de round Robin (elle débute à 18h aujourd'hui) permettra aux deux équipes arrivées en tête de se qualifier directement pour les demi-finales. Les quatre autres équipes joueront un round plus tôt.

The Summit 2, on en parle sur le forum e-sport : faîtes votre pari !

Les concurrents

Il y a dans l'ensemble trois concurrents très sérieux et très forts, deux prétendants et un outsider.

Evil Geniuses a été directement invitée à défendre son titre. C'est donc la seule des six équipes qui n'ait pas eu à passer par des qualifications. Les Nord-Américains sont sur une lancée impressionnante depuis le mois de juin ; s'ils ont échoué à TI4 (troisième place), ils ont remporté trois titres importants depuis fin août, dont le dernier est encore frais. Ils se sont imposés jusque là comme la meilleure équipe occidentale du moment - et pourtant, ils ont des faiblesses.

Vici Gaming sera la seule équipe venue d'Asie compte tenu du forfait de First Departure, qui s'est trouvée dans l'incapacité de se rendre aux USA. Après sa deuxième place à TI4, VG s'est reformée autour de son excellent duo de supports (fy et Fenrir) et a réalisé de belles performances en s'emparant du titre de la i-league puis de l'ESL One New York. L'équipe chinoise a peu joué ce mois-ci et n'a plus disputé de match depuis deux semaines : son entraînement sera-t-il à la hauteur du tournoi ?

Team Secret est certainement le troisième concurrent le plus sérieux. Formée fin août à partir d'éléments provenant de trois équipes (Na`Vi, Alliance et Fnatic), cette équipe regroupe des personnalités de talent et à large fanbase. Menée par Puppey, la Team Secret s'est vite imposée comme l'une des plus fortes équipes d'Occident, et sans doute la plus forte d'Europe. Aucun titre n'a encore été remporté, avec deux podiums ; mais la Team Secret est sur une très bonne lancée et cette occasion pourrait bien être la bonne.

Cloud 9 est le quatrième concurrent. L'équipe mi-européenne, mi-américaine a perdu la finale des qualifications européennes face à Secret (0 à 3). Elle a été repêchée par le vote des possesseurs du Compendium du tournoi et est devenue la "Redemption Team", un système déjà expérimenté à d'autres occasions et parfois critiqué. Cloud 9 n'a pas remporté un seul tournoi majeur de la saison et ne cesse d'accumuler les deuxième ou troisième places (encore le week-end passé à la DreamLeague). EternalEnvy a promis de se décolorer les cheveux si C9 parvenait à remporter un tournoi d'ici la fin 2014, alors...

La Team Tinker est une autre repêchée. L'équipe européenne a bénéficié du désistement de First Departure, qui tenait là l'occasion de jouer sa première LAN majeure, il y a quelques jours. L'équipe arrivée en seconde position des qualifications asiatiques, Invasion, ne pouvait pas non plus se rendre à Los Angeles : les délais pour se procurer les visas étaient trop courts. BTS a donc fait appel à cette équipe formée fin août, qui avait remporté un certain succès lors du vote pour la Redemption Team. La Team Tinker ne pourra pas jouer avec son carry habituel, qojqva, qui sera remplacé à The Summit 2 par Loda, star d'Alliance, qui retrouvera son ancien camarade EGM.

Enfin, le dernier concurrent est sans aucun doute le moins connu de tous : il s'agit de l'équipe péruvienne Not Today. Cette équipe a été formée en juin, principalement à partir de joueurs de Revenge eSports (qui avait été au coeur des qualifications américaines pour TI4, étant la onzième équipe invitée). Depuis, elle n'a pas réalisé de grandes performances mais a pu s'imposer sans difficulté dans les qualifications pour The Summit 2, en l'absence d'EG et Cloud 9, face à des équipes en pleine déroute (Na`Vi.US et Complexity Gaming). Not Today n'a rien à perdre dans ce tournoi, sur le modèle de MVP Phoenix lors de la neuvième saison du StarLadder, et ne peut que profiter de cette expérience, même s'il paraît presque inévitable que l'équipe finira à la dernière place.

 

EG remporte la DreamLeague

Notre fil de discussion sur la DreamLeague.

Après une douzaine de jours de LAN, la DreamLeague s'est achevée. Deux tournois à quatre équipes restaient à jouer après la phase de ligue de la semaine passée. Dans le premier, les deux équipes de l'écurie Virtus Pro ont pris à contre-pied la communauté et les analystes en se qualifiant face à la Team Tinker et à 4ASC.

Mais les équipes russes se sont ensuite heurtées à plus fortes qu'elles avec Cloud 9 et Evil Geniuses. Cloud 9 a cependant frôlé l'élimination, reléguée en Loser Bracket par Virtus Pro puis confrontée à une finale de ce Bracket en Bo5 face à la même équipe. VP a commencé à remporter deux victoires très rapides, puis Cloud 9 a retrouvé ses esprits et a gagné les trois parties suivantes. Ce match a cependant été terni par de longues pauses demandées par Cloud 9 pour cause de lag.

Cloud 9 a enchaîné ensuite un autre Bo5, cette fois pour la véritable finale, contre EG. Evil Geniuses a largement surclassé son adversaire, pour qui le poids de la fatigue (le premier Bo5 avait duré très longtemps, entre les cinq parties et les pauses) n'a pas aidé. L'équipe nord-américaine a donc remporté la victoire et le titre de champion de la DreamLeague sur un score de 3 à 1.

http://jolstatic.fr/www/captures/1402/2/100132.jpg

C'est le troisième titre majeur avec lequel repart EG depuis le début de la saison (après les WEC et la saison X du StarLadder), même si l'absence de certains concurrents initialement attendus ternit la performance. EG a également reçu un chèque de 40 000 $, un montant assez faible pour un tournoi majeur en cette saison, mais la DreamLeague n'a pas vendu beaucoup de tickets à cause des soucis rencontrés par les organisateurs.

 

Actualités diverses

En Asie du Sud-Est, un tournoi à haut enjeu pour la scène s'est achevé également ce week-end. Les finales du MGPL 2014 se déroulaient aux Philippines, avec six équipes dont la Team Malaysia très attendue. Le favori a cependant dû s'incliner face à une équipe vietnamienne, Aces, en Lower Bracket, tandis que la finale s'est jouée entre deux équipes philippines, Arcanys et Rave (basée en Corée du Sud mais composée de joueurs philippins). Rave a été couronnée championne du tournoi et est repartie avec plus de 17 000 $ de prix, un montant très élevé pour la zone SEA.

L'affiche des finales de la Dota 2 Pit League est presque entièrement connue. Evil Geniuses et la Team Secret, clairement les deux meilleures équipes occidentales du moment, ont toutes deux dominé leur groupe respectif et accèdent directement aux demi-finales. Cloud 9 affrontera Denial pour l'accès aux quarts de finales (la tâche sera rude pour les Français), auxquels VP.Polar est déjà qualifiée ; pour le groupe A, il y a encore un peu d'incertitude car le match entre la Team Tinker et Virtus Pro n'a pas été joué, on ne sait donc pas quelle équipe ira en quarts de finale et laquelle affrontera Complexity Gaming.

H4nn1 a officiellement quitté la structure Fnatic. L'équipe, stable depuis 2012, avait explosé après TI4 (deux joueurs sont partis dans la Secret Team) et la tentative de relance avec des joueurs différents, H4nn1 et Trixi avait fait long feu. H4nn1 jouait avec Alliance depuis plusieurs mois tandis que Trixi est le capitaine de 4ASC. Il semblerait que la structure Fnatic cherche à remonter une équipe, peut-être en recrutant un groupe déjà existant : plusieurs équipes sont actuellement seules, l'une d'elles sera-t-elle la nouvelle line-up Fnatic ?