Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

TI5, phase de groupe, jour 1

27 juillet 2015 à 17:49 | Par Darwyn | 192 commentaires

Les seize concurrents de TI5 étant connus, ils s'affrontent pendant quatre jours dans des groupes de huit pour déterminer le placement lors de l'évènement principal.


Les équipes ont été réparties en deux groupes de huit équipes. Chaque équipe affrontera, au cours des quatre soirées et nuits à venir, les sept autres de son groupe dans une série de matchs en deux manches. Une équipe qui remporte les deux manches gagne 3 points, l'équipe qui perd 0. En cas d'égalité, les deux équipes gagnent 1 point. Au terme de cette phase, les quatre équipes arrivées en tête de leur groupe passent en Upper Bracket, les quatre autres en Lower Bracket. Le placement dans l'arbre dépend en outre de la position.

S'il n'y a aucune équipe éliminée au terme de cette phase, contrairement à l'an dernier, elle n'en devient pas pour autant anodine : se retrouver en Upper Bracket assure le top 12 (donc plus de 200 000 $) et surtout évite de se faire éliminer en Bo1 au premier tour du Lower Bracket - les matchs en Bo1 s'apparentant souvent à de la loterie.

Les groupes ont été faits de manière plutôt intéressante et équilibrée. De l'avis général, davantage d'incertitude règne sur le milieu de tableau du groupe A où quatre équipes devraient être en mesure d'obtenir une place dans le top 4 aux côtés de Secret et Cloud 9 qui, sauf catastrophe, s'y placeront. Le groupe B semble moins disputé (avec un probable quatuor EG-VG-VP-Empire) mais le format réserve des surprises : perdre une manche contre une équipe réputée moins forte peut s'avérer lourd de conséquences et les erreurs sont durement sanctionnées.

 

Compte tenu du grand nombre de parties (quinze matchs en deux manches, joués sur cinq tours), il sera impossible de tout regarder, encore plus de tout raconter. Cette actualité sera mise à jour au fur et à mesure pour donner les résultats et tentera de signaler les parties les plus intéressantes.

Les matchs qui s'annoncent comme les plus importants du premier jour sont :

Tour 1, LGD contre Cloud 9 : il donnera des enseignements précieux sur l'état de deux équipes capables d'atteindre le top 4 au classement général.

Tour 2, Secret contre iG : les favoris sont-ils au meilleur de leur forme ?

Tour 2, Cloud 9 contre Na`Vi : dans quelles dispositions Na`Vi entre-t-elle dans ce tournoi ?

Tour 4, Empire contre VG : un clash entre deux très gros concurrents.

Tour 5, EG contre VP, mais Empire contre EHOME vaudra peut-être aussi le coup d'oeil.

 

Tour 1, groupe A (18 h)

LGD - Cloud 9 (parties 1 et 2 à voir +++)

Dans la première partie, Cloud 9 a sorti Batrider, quasiment absente depuis la 6.84, et dispose d'une composition très orientée début/milieu de partie. LGD souffre logiquement pendant la phase de laning mais stabilise ensuite la partie, restant tout de même derrière. Cloud 9 ne parvient pas à concrétiser son avance en objectifs jusqu'à pouvoir attaquer enfin Roshan minute 29. Cela donne le poids suffisant pour attaquer la base et, à partir de là, l'écart se creuse à nouveau en faveur de C9 qui parvient à exécuter des combats très disciplinés. Cloud 9 écrase LGD, prend les baraquements du bas et... part faire les clowns à la fontaine, offrant 3000 Or au Gyrocopter minute 43. Avec un nouvel Aegis, Cloud 9 perce la base adverse sur une autre ligne (min 48), ce qui coûte tout de même cher.

L'Ember Spirit de Maybe tend à avoir un impact de plus en plus important et les dix minutes suivantes ne voient pas d'avancée significative. Une Rapier sur Ember devrait débloquer la situation : ce n'est pas le cas, Cloud 9 évite de s'avancer trop et le tout s'enlise. La perte du courrier avec Satanic empêche LGD d'être agressif ; son arrivée minute 64 permet à LGD de défendre brillamment le milieu de la base. Il semble clair que l'initiative a changé de camp désormais, le draft de LGD arrive à un réel pic d'efficacité. Les Chinois partent attaquer la base ennemie minute 65, avec succès. En quelques minutes, LGD a remonté de manière incroyable : le dernier combat dans la base de Cloud 9 met fin à la partie minute 70 !

Cette première partie a été magnifiquement jouée par LGD, qui n'a jamais baissé les bras, tandis que Cloud 9 a extrêmement bien géré la première moitié de la partie... jusqu'à l'erreur grave de la fontaine minute 43. Une première partie à voir quoi qu'il en soit !

Pour la partie 2, le draft de Cloud 9 commence étonnamment avec Pugna et Antimage ; au terme de la phase de pick, LGD semble avoir une structure nettement plus solide. Cela se confirme dans la phase de laning avec une nette avance de last hit pour LGD et les premières morts sont encaissées par C9. La suite est à l'avenant, LGD restant largement devant, même si Cloud 9 parvient à trouver un peu d'espace pour un Antimage mal parti. LGD peine cependant à capitaliser sur son avantage et Cloud 9 commence vers la minute 25 à dicter le tempo avec un Antimage (presque) impossible à attraper. LGD ne parvient pas à casser la base ennemie et perd énormément de temps à chasser les héros qui splitpush partout.

Minute 42, LGD fonce au mid tandis que Cloud 9 prend le bas, à l'aide d'une Rapier sur Antimage. LGD n'a pas réussi à gagner tandis que Cloud 9 a égalisé dans une situation très difficile. La partie est très tendue dans les dix minutes suivantes, LGD ne réussit pas à attraper l'AM ni à détruire la base, tandis que Cloud 9 détruit une T3 pendant que les Chinois s'occupent de Roshan. Minute 54, LGD attaque à nouveau la base mais se fait finalement contrer, Cloud 9 pulvérise quatre héros et l'Aegis. EternalEnvy s'empare d'une partie des baraquements top dans la foulée. Malgré un score de 13 - 34 et une grosse avance en or comme en expérience, LGD voit la victoire lui échapper de plus en plus.

Un mouvement décisif peut-être intervient minute 65 : LGD parvient à contrôler complètement Antimage et à récupérer la Rapier par dessus. Les Chinois foncent dans la base, prennent une nouvelle ligne. EternalEnvy se rachète, Cloud 9 tente son va-tout mais, grâce à la Rapier, Maybe tient suffisamment longtemps et arrache le combat pour son équipe. Après 66 minutes, LGD remporte donc la deuxième manche, à nouveau très disputée. C'est une magnifique série qui se conclut.

2 - 0

coL - MVP Phoenix : coL ressort dans la première partie leur stratégie classique de deathball push avec Enigma, Nature's Prophet et Dragon Knight, alors que rien n'est étonnant côté MVP Phoenix. La partie est tendue, l'avantage de coL en milieu de partie est ensuite rattrapé par MVP et, minute 40, les deux bases sont sérieusement amochées. Le potentiel de push de coL fait la différence : les mega creeps tombent minute 43. En dépit d'une excellente défense et d'une tentative d'égaliser les mega, MVP Phoenix perd minute 48 sur un final mouvementé.

Dans la deuxième manche, coL change totalement sa stratégie et part sur de l'agression avec Tusk et Clockwerk. La partie se termine nettement plus facilement, MVP Phoenix abandonnant minute 30.

2 - 0

Fnatic -  Secret : Secret a sorti la Crystal Maiden pour Puppey et, de manière attendue, domine largement le début de la première partie. Cependant de bonnes décisions de Fnatic permettent de défendre la base un peu plus longtemps que l'on ne pouvait s'y attendre. Se battre n'est cependant pas suffisamment face à des core (Gyro + Viper) aussi gros et Secret remporte la première manche minute 39.

Pour la deuxième manche, de nouveaux héros sortent : KotL et Clinkz pour Secret, Bloodseeker et Bane pour Fnatic. Contrairement à la partie précédente, c'est cette fois Fnatic qui se tire bien des premières minutes. La partie vire ensuite à la catastrophe pour Secret qui se fait littéralement pulvériser : minute 20, le score est de 20 à 3, avec 20 000 d'or de différence. Fnatic ne lâche rien, prend deux lignes minutes 26-27 et Secret abandonne peu après.

1 - 1

Ce premier tour a apporté son lot de surprises, en particulier la contre-performance de Secret qui a encaissé un second round particulièrement violent. Cloud 9 et LGD ont toutes deux montré un excellent niveau, les parties ont été très disputées malgré les avantages nets pris en early et, même si Cloud 9 perd 2 à 0, l'équipe européenne a clairement indiqué qu'il faudra compter avec elle.

 

Tour 2, groupe A (horaire prévu 20 h, horaire réel 21 h 45)

Secret - iG

Partie 1 : Les deux équipes optent pour des héros annonçant beaucoup de combats. iG a pris un Bloodseeker mid qui bénéficiera de l'aide de Zeus pour gagner de la vitesse de mouvement, tandis que Secret est sur des héros plus conventionnels, mais sans aucun stun. Secret joue une trilane agro excessivement active, et la ligne du bas devient une zone de bataille très vite (avec une fortification lâchée minute 1 par iG, suivie de la rotation des deux supports).

Le tempo ralentit ensuite, au profit de Secret qui récupère des stacks et de l'expérience un peu partout sur la carte tandis qu'iG, en dehors d'un Bloodseeker très bien dans sa partie, manque d'arguments. Si le score reste équilibré, Secret contrôle toute la carte et récupère des quantités gigantesques d'or en forêt (Radiant comme Dire), et prend Roshan minute 14. Tours et héros tombent pendant la séquence suivante et Secret construit un avantage dangereux.

iG prend des combats qui n'auraient pas dû l'être sur les tours extérieures puis, minute 26, sur un Roshan en fin de vie. La punition est immédiate : Secret détruit dans la foulée la base d'iG, malgré une défense acharnée sur la deuxième ligne de baraquements. La partie est alors virtuellement terminée.

Partie 2 : Puppey reprend sa Crystal Maiden tandis que zai retrouve une Broodmother qu'il joue excellemment. Encore une fois, les deux équipes ont des drafts qui annoncent des combats acharnés, qui commencent sur la bot lane minute 1. iG prend un bon départ, avec des lignes globalement gagnées, mais relâche sa pression et permet à Secret de revenir rapidement.

Le milieu de partie est mouvementé, Secret étant désormais en très bonne position avec une Broodmother active et très riche. Les combats désastreux s'enchaînent pour iG, qui tente de temporiser ensuite. Toutefois les temps morts sont eux aussi à l'avantage de Secret qui dispose de stacks constants dans la forêt. Les courbes s'envolent inexorablement. Grâce à un très bel ultime de CM, Secret annihile iG minute 26, s'empare de deux lignes. Sur l'ensemble de la série, Secret a montré sa domination face à une équipe iG totalement dépassée.

2 - 0

Cloud 9 - Na`Vi

La partie 1 s'ouvre sur un gros clash dans la forêt du Radiant : avant l'apparition des creeps, Na`Vi ouvre le score et débute avec un 3-1 prometteur. L'équipe ukrainienne a opté pour une composition très dynamique, avec un Tusk et un Slardar en particulier. Cela paie en early, avec une avance nette. Cependant Na`Vi ne semble pas parvenir à transformer cet avantage précoce en milieu de partie et chaque équipe se replie sur des positions sûres pour farm et trouver la bonne opportunité.

Cloud 9, à l'aide d'un Aegis, cherche un combat et le prend d'une manière désastreuse minute 40, encaissant un teamwipe complet avec Gyrocopter qui meurt deux fois. Na`Vi ne peut pas aller au-delà de la T3 mid adverse mais ce simple combat a donné 5 000 Or aux héros des Ukrainiens. Cela ouvre des possibilités ; un chassé-croisé sur Roshan donne un Aegis à XBOCT sur son Slardar et, peu après, Na`Vi récupère les baraquements du mid.

Le late game s'annonce bien pour la team ukrainienne. Toutefois, quelques minutes plus tard, Na`Vi s'attarde trop près de la base ennemie et perd trois héros : Cloud 9 fonce et égalise dans la base Radiant. Les combats s'enchaînent, désastreux pour une équipe puis pour l'autre, l'issue reste très indécise. Na`Vi prend un Roshan, immédiatement suivi des baraquements top minute 59, mais C9 ne lâche rien. EternalEnvy achète une nouvelle Rapier, Cloud 9 fonce chez Na`Vi, massacre des héros qui ne peuvent se racheter et arrache ainsi la première manche.

Pour la partie 2, Cloud 9 réitère son choix ultra rapide d'Antimage, annonçant une quatrième partie très longue pour cette soirée. Bone7 obtient Legion Commander, un de ses héros signatures sur la saison. Avec Centaur, Gyrocopter et Leshrac, Na`Vi annonce sa volonté de rentrer vite et fort dans C9. La ligne du top est hyper animée pendant toute la phase de laning : presque tous les kills s'y passent, fixant de nombreux héros. Cela laisse l'Antimage d'EE totalement libre de farm. Dans l'autre camp, Dendi sur son Leshrac prend un départ fulgurant.

Les combats s'enchaînent sans cesse : le score est de 10 à 17 pour Na`Vi minute 15. Le milieu de partie est dans la continuité de l'early, un véritable bain de sang. Cela favorise clairement Na`Vi qui se crée rapidement un avantage important, porté par SoNNeikO sur Earthshaker et Dendi sur Leshrac, tous deux excellents dans cette partie. Grâce à une excellente phase, Na`Vi s'empare des baraquements mid minute 23 puis se dégage proprement. C9 reconnaît sa défaite deux minutes plus tard, lorsque Na`Vi recommence l'opération sur la ligne du bas.

1 - 1

LGD - coL

Ce match semble être le moins incertain de la série. coL se sort pourtant honorablement de la phase de laning. Mais l'exécution largement supérieure de LGD en combat fait la différence en milieu de partie : le score décolle en faveur des Chinois vers la minute 11. Ils ne se précipitent pas, attendent patiemment d'être sûrs d'eux et entrent dans la base minute 24, pour ne plus la quitter.

La deuxième partie est une autre promenade de santé pour LGD : à 15 minutes, le score est de 21 à 1. Le Tiny de Maybe, qui a alors 12 kills, est absolument gigantesque. Il semble que la partie soit d'ores et déjà pliée. LGD détruit la base, attaque au pied de la fontaine et remporte complètement la manche.

2 - 0

Le tour 2 a vu deux matchs intéressants se jouer - comme on pouvait s'y attendre. Cloud 9 finit sa journée avec un seul petit point qui ne reflète pas vraiment la qualité de certaines parties : nul doute que d'autres matchs lui seront plus favorables. LGD avec 6 points prend un excellent départ.

 

Tour 3, groupes A et B (23 h 45 en décalé, 1 h 45 de retard au mieux)

Fnatic contre iG

Un match important pour le milieu de tableau du groupe A se joue ici. Fnatic innove avec Shadow Shaman, iG avec Brewmaster sur Ferrari. iG prend directement l'ascendant avec une duo lane agressive Undying + Tusk qui oblitère littéralement la trilane défensive de Fnatic. iG poursuit dans cette veine et essaie d'étouffer complètement les Malaisiens, avec un Tusk joué par Luo totalement hors de contrôle. Le score est extrêmement déséquilibré (17-1 pour iG), pourtant Fnatic parvient à limiter la casse, à stabiliser à son avantage la partie et à trouver de bons échanges. Il devient cependant de plus en plus dur de tenir le Phantom Lancer de Burning et iG parvient à déborder finalement Fnatic, qui abandonne minute 42. Le score final laisserait penser que cette première manche a été un stomp, mais il masque tout l'investissement de Fnatic pour activer tous les leviers possibles et tenter de retourner la partie.

Pour la deuxième manche, Fnatic sort le premier Wraith King du tournoi et adopte Crystal Maiden à son tour. Après quelques minutes d'attente, le tempo s'est accéléré d'un coup, avec des attaques un peu partout sur la carte, à l'avantage des uns puis des autres. Progressivement Fnatic prend l'ascendant, même si rien n'est joué : des deux côtés les T2 tiennent longtemps et l'avance en or est faible.

Une phase de stase commence, aucune des équipes ne souhaitant faire une erreur qui donnerait la victoire à l'adversaire ; des deux côtés, on attend les objets qui permettront de débloquer la situation, ou une ouverture. iG trouve une opportunité minute 37 mais Fnatic, peu après, renvoie la balle. La partie entre en late et demeure particulièrement indécise. Après quelques temps, c'est iG qui finit par s'imposer, prenant la base malaisienne à petit feu. Et pourtant Fnatic n'abandonne pas, tue des héros et prend une partie de la base d'iG. L'écart en or a totalement disparu minute 67.

Une nouvelle période sans affrontement s'installe. Le jeu est alors très stratégique, rythmé par les apparitions de Roshan. Les héros sont équipés, parfois à outrance (les core sont 7-slot). Après 30 minutes sans aucun kill et des Aegis inutilisés sur Crystal Maiden, Fnatic réussit enfin à percer la défense d'iG dans un combat final à sens unique.

1 - 1

MVP Phoenix contre Na`Vi

Trois nouveaux héros entrent dans TI5 avec ce match : Phantom Assassin et Magnus pour Na`Vi, Slark pour MVP Phoenix. L'early game ne voit pas de percée décisive, même si Phoenix semble en meilleure position grâce à un Gyrocopter de kpii particulièrement efficace. C'est aux alentours de la minute 20 que MVP, gagnant une paire de combats importants, prend l'avantage pour de bon. Na`Vi ne parvient plus à trouver les initiations nécessaires (et Dendi échoue à plusieurs reprises en essayant de RP Slark, claquant ses ultimes dans le vide). Na`Vi renverse temporairement la vapeur mais grille immédiatement ses cartouches : MVP Phoenix s'empare de deux lignes de baraquements min 37-38, de la partie peu après.

Na`Vi ressort les héros anti-armure (Slardar + SF) de sa partie 1 contre Cloud 9 pour la deuxième manche. Dès les premières minutes, les Ukrainiens indiquent qu'ils veulent leur revanche. Le SF de Dendi a une large avance et les tentatives d'agression de MVP Phoenix se heurtent à des réponses immédiates. Na`Vi ne fait pas d'erreur et creuse méthodiquement son avance. A la minute 18, avec plus de 15 000 or et expérience d'avance, Na`Vi devrait clairement remporter la manche. C'est fait quelques minutes plus tard.

1 - 1 

NewBee contre VP

Ce premier match du groupe B est aussi l'occasion de voir si les champions de TI4 vont faire quelque chose après une période de huit mois catastrophiques. Le draft chinois est très classique, tandis que VP sort deux héros pour la première fois du tournoi, Treant Protector et Shadow Shaman (présent chez Fnatic au même moment). Sans surprise, VP prend l'avantage dans les mouvements, avec un Bloodseeker mid joué par God.

Cependant NewBee résiste mieux que l'on pouvait s'y attendre, jouant le même jeu que VP : du combat à outrance (NewBee joue comme cela depuis longtemps). NewBee a cependant deux problèmes : un Tusk totalement transparent et un Gyrocopter adverse qui devient vite menaçant. Cela explique la montée en puissance de VP par la suite. A partir de la minute 17, VP gagne clairement les escarmouches et distance NewBee de plus en plus nettement. Les Russes rentrent enfin dans la base et NewBee abandonne minute 35, sans avoir été ridicule.

Peu de héros originaux pour la seconde manche, même si NewBee sort un Distuptor en combinaison avec Dark Seer et Gyrocopter, misant donc largement sur les gros ultimes AoE. VP gère bien le laning mais NewBee parvient à équilibrer la partie par la suite. Mieux pour les Chinois, ils sont en mesure de déployer leurs combinaisons lors de plusieurs affrontements à la suite : à partir de la minute 19, NewBee déploie le rouleau compresseur et prend les baraquements mid. June sur Dark Seer fait un travail important, contrairement à son Tusk absent de la première manche. Les courbes cessent de plonger mais la base de Virtus Pro devient un champ de ruines. NewBee obtient l'égalité à la minute 33.

1 - 1

Ce tour conclut les parties du groupe A pour la journée. Il donne quelques motifs d'espoir pour MVP Phoenix et NewBee, les deux équipes qui avaient fini aux dernières places du DAC il y a quelques mois. Le groupe A sera très serré : on s'y attendait, on en a eu confirmation avec de très longues parties, très difficiles à conclure et des comebacks bien exécutés.

 

Tour 4 : groupe B (1 h 50, environ 2 h de retard)

EG contre NewBee

NewBee sort Storm Spirit et Night Stalker (pour la première fois de la soirée) et prend un bon départ contre l'une des équipes favorites du tournoi. La différence se fait sur l'efficacité des rotations des supports (NS pour NewBee, BH pour EG). Etonnamment, NewBee se trouve vraiment bien dans sa partie en début de mid game et les Chinois se paient le luxe de faire deux Bloodstones en premiers objets sur Storm Spirit et Leshrac. NewBee joue méthodiquement par la suite, enchaîne les kills et consolide son avance. Sans aucun respect pour leurs adversaires, ils les massacrent jusque dans leur base et EG concède la première manche.

EG change d'orientation pour la partie suivante avec des héros un peu plus offensifs, mais laisse à nouveau Leshrac à Mu. EG conserve d'ailleurs son Clinkz sur Fear qui n'a pas fonctionné à la partie précédente. Le départ est globalement en faveur de NewBee à nouveau, même si EG cette fois parvient à limiter les dégâts et à trouver de l'or sur ses deux core, Clinkz et Lina. La partie est stabilisée en mid game, EG a globalement égalisé, même si NewBee conserve un peu plus de contrôle sur la carte. Le rythme demeure très lent, ce qui profite clairement à EG : à la faveur des deux seuls teamfights intervenus depuis la minute 17, l'équipe nord-américaine se construit un avantage conséquent, qui se transforme finalement en une victoire, patiente.

1 - 1

Empire contre VG

Ces deux équipes se sont affrontées plusieurs fois ces deux derniers mois, à l'avantage d'Empire. Le draft de la première partie ressemble furieusement à des drafts précédents, avec notamment Io + Tiny pour Empire. Durant la première phase de la partie, il semble que VG ait trouvé une réponse à cette dual lane. Les deux équipes rentrent alors dans un mid game agité, marqué par des rotations d'à peu près tout le monde indistinctement, notamment les carrys qui sont loin d'être statiques.

Le rythme ralentit ensuite, les deux équipes sentant que des risques insensés pourrait coûter trop cher. Il semble cependant que VG maîtrise le tempo de la partie. Un Roshan trop osé tué par Empire est puni immédiatement par VG qui s'empare d'une partie de la base minute 26. Les Chinois ne font pas d'erreurs et prennent les bâtiments petit à petit, sans s'attarder là où il ne faut pas. Empire finit par abandonner minute 39.

Pour la deuxième manche, Empire adopte un trio de cores très mobiles : Storm Spirit, Ember Spirit et Spirit Breaker, un draft particulièrement spirituel donc. VG a de quoi les fixer avec Bloodseeker et Winter Wyvern. Le début de partie est extrêmement animé, les deux équipes cherchant des kills sur toutes les lignes. VG s'en sort mieux en réussissant en outre à récupérer un peu plus de creeps alors que l'Ember Spirit sort de la phase de laning très pauvre.

Le milieu de partie est nettement en faveur de Vici Gaming qui parvient systématiquement à transformer ses bons combats en objectifs. Une première tentative pour entrer dans la base d'Empire se termine pourtant mal suite à un rachat de Resolut1on. C'est un premier tournant dans la partie, Empire capitalisant là-dessus pour snowball violemment : en quelques minutes, VG a perdu son avance. Les baraquements mid commencent à tomber vers la minute 35, à un prix élevé.

Cela laisse cependant VG dans une bonne position pour continuer : avec un Aegis sur QoP, VG maintient la pression et s'empare après un long combat d'une deuxième ligne de baraquements. Portés par une QoP avec des items de dégâts, elle-même appuyée par une Wyvern de grande qualité, les Chinois obtiennent les méga creeps et la partie peu après, bien qu'Empire se soit battu jusqu'au bout.

0 - 2

MVP Hot6ix contre CDEC

CDEC choisit un héros totalement absent, de manière surprenante, jusqu'ici : Phoenix. Il y a de gros potentiels de teamfight des deux côtés, avec un combo d'ultimes plus fort côté CDEC peut-être. CDEC se montre clairement au-dessus au début de la première manche, pressant l'avantage acquis très tôt. Pourtant Hot6ix ne se laisse pas démonter et, petit à petit, améliore sa position.

Aux alentours de la minute 40, CDEC a globalement perdu son avantage dans une partie dont l'issue n'est plus écrite : l'avance de kills réelle ne signifie pas grand chose en définitive. Les combats s'enchaînent après la 45ème minute, sans qu'une équipe prennent un ascendant définitif et les bases demeurent à peu près intactes. La partie dépasse la barre des 60 minutes, CDEC reste devant (en or, en kills, au niveau de la base) mais sa position est mal assurée. Il faut attendre encore pour que CDEC trouve enfin les combats décisifs qui lui assurent, non sans mal d'ailleurs, la victoire.

Pour la deuxième partie, CDEC peut retrouver le Gyrocopter qui a donné de bons résultats tandis que Hot6ix a sorti un Omniknight, qui est un bon contre à ce héros. L'early est plutôt réussi pour CDEC qui est parvenu à étouffer l'Ember Spirit adverse. Cependant l'avantage reste modéré et Hot6ix conserve du répondant pendant longtemps. CDEC a d'ailleurs du mal à concrétiser son avance, comme dans la partie précédente. Les baraquements mid tombent après plusieurs assauts ; dans la foulée, CDEC récupère la partie.

0 - 2

 

En raison de l'heure très tardive, le cinquième tour ne sera pas suivi. Il s'agissait de :

  • EG contre VP
  • VG contre MVP Hot6ix
  • Empire contre EHOME

Les résultats seront quand même à retrouver demain sur le site JoL Dota 2 dans le bilan de cette première journée des groupes.