Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

TI 5 : bilan du deuxième jour de la phase de groupe

29 juillet 2015 à 13:21 | Par Darwyn | 192 commentaires

Le bilan complet (ou qui vise à l'être) de la deuxième journée des phases de groupe du plus gros tournoi e-sportif de l'année.


  • Résultats et classements
  • Statistiques diverses
  • Quelle méta dans cet International ?
  • Les parties à voir

Cette deuxième journée a clairement été mieux gérée par l'organisation : poursuivant dans la lignée des derniers tours d'hier, les parties ont été lancées indépendamment des autres, permettant de limiter largement le retard - inévitable tout de même puisque le planning initial ne prévoyait que deux heures par Bo2.

L'état des lieux après le jour 2

Les matchs ont peut-être été un peu moins spectaculaires qu'hier, encore qu'il y ait eu des pépites. Une fois de plus, quelques résultats sont surprenants à première vue et les classements le reflètent. Deux équipes issues des qualifications sont ainsi en bonne position dans leurs groupes respectifs, ce qui n'était pas vraiment attendu.

Après deux jours, le classement peut encore largement évoluer mais certaines équipes n'ont plus qu'un ou deux petits points à marquer pour s'assurer la place en Upper Bracket (et donc le top 12 minimum lors de l'évènement principal). Pour d'autres, au contraire, le Lower Bracket se rapproche à grands pas. Déjà acharnés, les matchs deviendront frénétiques ce soir.

Il y a eu moins d'égalités aujourd'hui : seulement trois sur huit en groupe A, deux sur sept dans le groupe B, soit sur l'ensemble de la journée un match sur trois. Le classement s'en ressent, avec des évolutions marquées.

Groupe A

Equipe

Victoires/Nuls/Défaites Points
LGD 3/1/0 10
Secret 3/1/0 10
coL 2/1/1 7
Cloud 9 1/1/2 4
iG 0/3/1 3
Fnatic 0/3/1 3
Na`Vi 0/2/2 2
MVP Phoenix 0/2/2 2


Dans le groupe A, Secret a marqué son territoire avec deux victoires, contre C9 puis Na`Vi. L'équipe a montré un niveau de jeu nettement supérieur à celui de ses adversaires : même avec un départ chaotique (ce qui a souvent été le cas hier), Secret parvient à remonter grâce à des stacks constants dans la forêt et grâce à une intelligence du jeu d'un autre standing. Du coup, les Européens se retrouvent à égalité en tête avec LGD, à qui iG a arraché un nul grâce à l'Antimage légendaire de Burning. Le départage se fera ce soir, lors du tour d'ouverture (sauf si le match aboutit à une nulle). Quoiqu'il en soit, les deux équipes sont déjà presque assurées de passer en Upper Bracket.

contre

Ce soir sur vos écrans !

compLexity a réalisé de belles opérations hier avec sa victoire sèche contre Na`Vi puis son match nul contre iG, décidément peu en forme. coL, que l'on attendait en bas du classement, se retrouve en position très favorable. Même avec des matchs difficiles à venir (Secret, C9 et Fnatic), les Américains peuvent tout à fait espérer grappiller un point ou deux et passer en Upper Bracket.

La grosse chute du classement est due à Na`Vi, qui a perdu deux matchs, contre Secret puis coL. Après une bonne première journée, les Ukrainiens se sont effondrés au niveau de MVP Phoenix, qui a joué LGD et a tout de même égalisé face à Fnatic. Cloud 9, avec une victoire contre Fnatic, remonte un peu et, surtout, a déjà joué ses plus gros adversaires : les deux derniers tours devraient lui assurer le Upper Bracket.

Groupe B

Equipe

Victoires/Nuls/Défaites Points
EG 2/2/0 8
CDEC 2/0/1 6
VP 1/2/1 5
VG 1/2/1 5
Empire 1/1/2 4
NewBee 0/3/0 3
EHOME 0/3/0 3
MVP Hot6ix 0/1/2 1


A l'inverse de ce qui était anticipé, le groupe B reste très ouvert après deux jours. Il faut dire que les matchs ne tournent pas forcément comme on s'y attend. La série la plus étrange a été celle qui a opposé entre elles VP, Empire et CDEC : chaque équipe a remporté l'un des trois matchs 2 à 0, ce qui a figé le classement au milieu.

L'équipe clairement dominante hier était EG, qui a littéralement pulvérisé VG dans la deuxième manche, après une première partie un peu moins propre qui a failli mal tourner. EG s'est appuyé sur une stratégie clairement préparée à l'avance à base d'Enchantress hardlane et VG s'est retrouvée totalement dépassé. Il faut garder à l'esprit qu'EG est la bête noire de VG sur l'ensemble de la saison. EG a également battu MVP Hot6ix, qui avait arraché hier un nul à VG ; le premier jour médiocre semble derrière.

"C'est qui ton papa ?"

Pour VG, en revanche, c'est un jour sombre : outre la défaite contre EG, l'équipe chinoise a dû concéder un match nul à EHOME et chute à la troisième place, derrière CDEC. Cette dernière fait un départ en trombe, malgré sa défaite contre VP. Cependant il paraît difficile de maintenir cette deuxième place avec EG et VG qui restent à affronter.

MVP Hot6ix se retrouve seule dans le bas du classement : les Coréens n'ont pas réédité l'exploit d'arracher une manche à des favoris contre EG. EHOME et NewBee, avec leurs trois points, conservent leurs chances dans un groupe très serré.

 

Statistiques diverses

Commençons par quelques données régionales : si l'on ne prend en compte que les résultats des matchs joués contre les équipes des autres régions, que constate-t-on ?

  USA Chine SEA Europe Total
USA - 4-4 4-0 3-1 11-5
Chine 4-4 - 6-2 6-4 16-10
SEA 0-4 2-6 - 2-4 4-14
Europe 1-3 4-6 4-2 - 9-11

Pour lire ce tableau : les équipes d'Amérique du Nord (USA) ont gagné 4 parties pour 0 défaites contre les équipes d'Asie du Sud-Est (SEA).

Secret et Cloud sont considérées comme équipes européennes et sont regroupées avec les équipes de la zone CIS. Pour la zone SEA, Fnatic et les deux équipes coréennes MVP sont prises en compte.

Bien sûr, ces résultats ne sont pas encore très significatifs et masquent des situations très différentes (Secret est loin devant les autres équipes européennes). Toutefois il semble clair que, pour l'instant, les équipes chinoises demeurent extrêment solides ; grâce aux performances inattendues de coL, l'Amérique s'en sort excessivement bien.

En revanche les équipes d'Asie du Sud-Est sont prises à la gorge, ce qui était en grande partie attendu (peu de monde espérait vraiment voir les équipes coréennes réussir ; Fnatic est en revanche assez décevante). Les équipes européennes peinent, sauf contre les équipes de la zone SEA. En regroupant les zones occidentales et orientales (ce qui n'a pas forcément grand sens, mais enfin, pourquoi pas), on tombe sur 20-12 pour les équipes occidentales et 20-20 pour les équipes orientales.

 

Les parties ont été un peu moins longues en ce deuxième jour (ce qui explique aussi pourquoi le retard a été moins important) : seules trois ont dépassé l'heure, avec un maximum de 66 minutes, ce qui est loin de la partie de 97 minutes entre iG et Fnatic. Cela peut être mis en relation avec la plus grande proportion des matchs se soldant par une victoire nette : au jour 2, les équipes ont trouvé leurs marques.

Il n'y a eu aucune Rapier, du coup, en cette journée, un contraste net avec la première. Le record du plus gros GPM est établi par Burning à 846 sur Antimage. Techies a été joué deux fois, toujours en combinaison avec Tusk, lors du même tour - et a gagné deux fois. Le premier Rampage de cet International a été effectué par le Juggernaut de Silent contre CDEC (ce qui n'a pas empêché Empire de perdre la partie). Le coursier le plus malmené du tournoi est celui de EHOME, tué pas moins de quatre fois par NewBee en une seule partie (EHOME a tout de même gagné).

Dota 2
L'infâme débarque à TI5

Quatre-vingt-un héros ont été draftés en tout dans ces deux jours : neuf petits nouveaux sont entrés dans TI5 hier soir, à savoir Techies, Chaos Knight, Venomancer, Sven, Chen, Tinker, Axe, Beastmaster et Juggernaut. Quelques héros qui avaient été bannis le premier jour sans être joués sont aussi sortis, comme Enchantress. Il reste donc vingt-sept héros ignorés, dont quatorze sont des héros de type agilité.

Il n'y a plus que deux héros qui aient été présents dans tous les drafts de cet International, Gyrocopter et Leshrac. Queen of Pain et Tusk suivent avec 57 parties sur 60. Les dix héros les plus présents représentent 43 % du total des héros draftés, ce qui reste strictement équivalent à la proportion d'hier. La proportion occupée par vingt-quatre héros les plus draftés baisse en revanche significativement, passant de 77 % hier à seulement 67 % après deux jours. Autrement dit, si l'on retrouve toujours un peu les mêmes héros, ceux qui se placent autour des piliers incontournables ont eu tendance à varier davantage le deuxième jour.

Le héros le plus banni reste Leshrac (51 fois sur 60), suivi de Shadow Fiend et Undying. Gyrocopter, qui était le plus joué au jour 1, a été rattrapé par Tusk : ils sont tous deux été pris dans 38 parties (63 % du temps). Dazzle et Queen of Pain suivent.

Trois héros seulement ont été bannis sans avoir été joués (Pudge, Drow Ranger, Nyx Assassin). Trois autres ont été joués plus de cinq fois sans être jamais bannis (Treant, Shadow Shaman et, étonnamment peut-être, Tiny). Le héros le plus ignoré par les bans est Crystal Maiden, bannie seulement une fois et jouée dans treize parties.

crystal maiden

Le meilleur héros de Dota 2 n'est plus invaincu après le jour 2. :((

Alors qu'hier les dix héros les plus présents apportaient peu de réussite, la situation a changé : désormais quatre d'entre eux ont un taux de victoires supérieur à 50 % (Gyrocopter, Lina, Undying et Naga Siren). Les dix héros les plus joués uniquement au jour 2 ont été assez victorieux, seuls Winter Wyvern et Bounty Hunter étant sous les 50 %.

Gyrocopter a été moins fort qu'au jour 1, son taux de victoires chutant à 68 % (56 % pour le jour 2 seul). Les héros à succès du jour 2 ont été plutôt Naga Siren, soit comme support soit comme carry, Storm Spirit et Razor, tous trois à plus de 70 % de victoires ; Ember Spirit, avec 4 victoires en cinq parties, fait mieux encore. En revanche, les héros souvent joués qui ont conduit à la défaite le plus souvent sont Lion (1-5), Winter Wyvern, Bounty Hunter et Bloodseeker. On relèvera que Crystal Maiden a été vaincue à trois reprises au jour 2 après un jour 1 exceptionnel (7-0).

Les héros joués plus de dix fois sur l'International qui réussissent le mieux sont, pour l'instant et dans l'ordre, Crystal Maiden (évidemment), Storm Spirit et Naga Siren, entre 75 et 70 % de victoires. Gyrocopter, Bane et Undying suivent à plus de 60 %. Les héros qui conduisent souvent à la défaite sont Winter Wyvern (26 % de victoires) et Bloodseeker (33 %).

 

La méta de TI5

Quelques tendances se dessinent après deux jours. Il n'y a clairement plus de modèle académique comme cela pouvait être le cas certaines années (2012 et le 4-1, 2013 et les trilanes défensives). Les équipes adoptent des stratégies diverses malgré des héros en partie qui sont finalement toujours un peu les mêmes. C'est que leur agencement varie beaucoup.

Les structures qui ont le vent en poupe sont le "2+3" (deux gros carrys et trois semi-supports, sans véritable hardlaner) ou un tri-core avec des héros capables de rester seuls, libérant les supports. Moins que jamais les supports ne se fixent sur leur safelane : des trilanes défensives n'ont été jouées que dans 14 parties. Les supports qui restent au mid ou qui gravitent autour sont intervenus dans presque la moitié des parties jusque-là et la dual hardlane est la norme.

Assez souvent, les équipes décident de placer en safelane un carry qui peut faire sa vie seul, ce qui permet de placer une dual hardlane très forte (ou non) et de garder en réserve un support qui aide tantôt le mid, tantôt la safelane. On se retrouve du coup avec des stratégies d'évitement des dual hardlanes qui conduisent des héros à des places totalement inattendues. La ligne du milieu est souvent un point de fixation de trois ou quatre héros en début de partie, ce qui est largement dû à la forte présence des Bounty Hunter (l'équipe opposée amenant un support défensif pour protéger son mid).

Schéma simplifié de la méta TI5
Schéma simplifié de la méta TI5

Une autre tendance de l'International pour l'instant est la précocité des mouvements des carrys : peu de héros carry sont joués traditionnellement et reste à farm sur leur ligne pendant quinze ou vingt minutes. En fait, sauf des héros prévus pour (Antimage, Naga), on voit au contraire les carrys s'investir très tôt dans les rotations, soit via des téléportations, soit par des smokes. Cette manière de faire, apparue sur la scène européenne (et notamment CIS) en 6.84, a été adoptée par de très nombreuses équipes, y compris chinoises.

La principale orientation des drafts est d'avoir une domination claire en teamfight, avec un regroupement à cinq à plus ou moins brève échéance. Face à ça, le splitpush est finalement assez peu employé, même si l'on voit des Antimage ou des Naga Radiance (le premier remportant un peu plus de succès).

Certaines tactiques considérées comme très fortes semblent trouver leurs contres : Naga Siren pour temporiser les engagements de Bloodseeker, Sven support pour neutraliser un Techies en début de partie, une attention plus grande apportée à la ligne mid et au coursier face à Bounty Hunter, etc. Les équipes s'adaptent donc très rapidement, en témoigne également le taux de victoires en chute libre de Gyrocopter (- 20 %).

 

Les parties à voir

Et pour ceux qui n'ont pas le temps de regarder beaucoup de parties, une sélection est proposée pour le jour 2, en gardant à l'esprit qu'il y a sans doute eu moins de parties d'anthologie cette fois. Vous pouvez retrouver ces parties sur la DotaTV, sur le site officiel de l'International ou sur diverses chaînes Youtube (dont la FroggedTV qui poursuit un travail de bonne qualité).

Tour 9, Evil Geniuses contre Vici Gaming, partie 1 : Un départ fulgurant avec un support deuxième au net worth en milieu de partie (si si  !), des mouvements un peu vaseux par la suite et vingt bonnes dernières minutes absolument épiques. Le Storm Spirit de SumaiL, toujours éblouissant.

Tour 9, Virtus Pro contre Empire, partie 1 : Certains conseillent la seconde de la série, mon choix se porte plutôt sur la première, restée plus indécise. On y voit une remontée d'un Storm loin derrière. Au vu des courbes, c'est plutôt une partie de yoyo que de Dota 2. C'est très russe, pas très propre mais toujours divertissant.

 

A voir si l'on aime les humiliations :

Tour 9, Evil Geniuses contre Vici Gaming, partie 2, avec de l'Enchantress hardlane et du Spirit Breaker support.

Tour 8, MVP Phoenix contre Fnatic, partie 2 : une Lina hors de contrôle.

Tour 6, Na`Vi contre coL, partie 1 : comment rater son timing et perdre face à une Naga Siren pas si impressionnante que ça.

 

Pour voir un(e) excellent(e)...

Antimage : tour 6, LGD contre iG, partie 2. Personne n'égalera jamais Burning sur Antimage, sans aucun doute.

Techies + Tusk : tour 7, iG contre coL, partie 2 (davantage que la partie Cloud 9 Secret où le combo a été nettement moins décisif ; on peut voir dans cette partie plutôt le potentiel du Sven contre Techies).

Il y a eu aussi beaucoup de très bons Storm Spirit : par exemple EG (SumaiL) contre VG partie 2, NewBee (Rabbit) contre EHOME partie 2, iG (Ferrari_430) contre coL partie 1 ou Empire (Resolut1on) contre VP partie 1.

 

Le tournoi reprend ce soir à 18 h avec un énorme match d'ouverture : LGD contre Secret, les deux équipes à égalité au sommet du groupe A.