Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

The International : le bilan complet des phases de groupe

31 juillet 2015 à 11:29 | Par Darwyn | 192 commentaires

Après quatre jours d'affrontements acharnés, le bilan définitif de ces phases de groupe : résultats, futur arbre de l'évènement principal, statistiques, parties à voir.


  • Résultats
  • Les poules de l'évènement principal
  • Statistiques régionales
  • Statistiques diverses
  • Les parties à voir

 

Les seize équipes en lice dans la cinquième édition de The International, le grand championnat Dota 2 qui vaudra bientôt 18 millions de dollars, se sont retrouvées pendant quatre jours dans des groupes de huit. Au sein de ces groupes, chacune a affronté toutes les autres dans des matchs en deux manches (avec possibilité de faire un match nul). Au terme de cette phase, les quatre premières équipes de chaque groupe passe en poule supérieure (Upper Bracket), les quatre dernières en poule inférieure (Lower Bracket).

La différence entre les deux poules est importante : perdre en poule supérieure envoie en poule inférieure ; perdre en poule inférieure est éliminatoire. Gagner dans une poule permet d'y rester pour le tour suivant. L'enjeu de ces groupes était loin d'être nul, par conséquent.

Les résultats finaux

La quatrième journée a été décisive pour de nombreuses équipes, en particulier dans le groupe B qui est resté très incertain jusqu'au bout. Trois des quatre grands favoris se retrouvent en tête de leurs groupes respectifs ; le quatrième plonge en Lower Bracket après avoir connu un véritable effondrement. De belles surprises sont intervenues pour plusieurs équipes.

Les parties ont été racontées (pour la plupart d'entre elles) dans l'actualité en direct d'hier soir.

Groupe A

Equipe

Victoires/Nuls/Défaites Points
LGD 5/2/0 17
Secret 4/3/0 15
coL 4/1/2 13
Cloud 9 3/1/3 10
MVP Phoenix 1/3/3 6*
iG 1/3/3 6*
Fnatic 0/4/3 4
Na`Vi 0/3/4 3

Les équipes sur fond vert passent en Upper Bracket, celles en orange tombent en Lower Bracket. Les équipes en gras peuvent choisir leurs adversaires parmi les 3-4e ou les 7-8e du groupe B.

* : Le départage s'est fait sans match, selon les résultats des parties précédentes.

Les deux équipes arrivées en tête n'ont rien de surprenant, de même que l'ordre dans lequel on les retrouve : LGD ne s'est pas relâchée y compris le dernier jour contre Fnatic, tandis que l'on a senti Secret assez peu batailleuse à partir du troisième jour, c'est-à-dire après s'être assurée du passage en poule haute (d'où des parties qui donnent parfois l'impression d'être prises par-dessus la jambe, ce qui a pu entraîner des punitions bienvenues).

Avec une victoire contre Cloud 9 au tour 16 puis contre Fnatic juste après, compLexity Gaming a démontré si besoin en était encore que sa place en Upper Bracket n'était pas un simple accident de l'histoire. Il n'est pas exagéré de considérer coL comme l'outsider complet du groupe A, et pourtant, tout au long de ces quatre jours, l'équipe nord-américaine a constamment été dans la moitié supérieure du tableau de son groupe.

L'ordre des équipes qui passent en poule basse s'est joué sur la dernière journée, même si plusieurs équipes savaient déjà qu'elles n'avaient plus d'espoir de passer en poule haute. Un match nul arraché par MVP Phoenix à Secret (qui ne l'a pas prise au sérieux dans la première partie) a permis à l'équipe coréenne de se placer en cinquième position. C'est un bon résultat si l'on garde à l'esprit que les Coréens jouent vraiment à Dota depuis deux ans seulement (et si l'on se souvient que cette équipe avait échoué lors du Wildcard l'an passé, puis avait échoué à la dernière place du DAC).

Grâce à sa victoire nette contre Na`Vi lors de leur dernier match, iG quitte la dernière place et évite ainsi l'infamie (risquer d'être choisie comme adversaire par l'équipe la mieux classée du groupe B). Se retrouvent ainsi en bas du tableau Fnatic après ses deux défaites du jour et Na`Vi qui n'a plus rencontré le moindre succès après un premier jour encourageant.

 

Groupe B

Equipe

Victoires/Nuls/Défaites Points
EG 3/4/0 13*
CDEC 4/1/2 13*
EHOME 2/5/0 11
Empire 2/3/2 9**
VP 2/3/2 9**
VG 1/4/2 7
NewBee 0/6/1 6
MVP Hot6ix 0/2/5 2

Le tableau se lit de la même manière que le précédent.

** : Le départage a été effectué sur un match en deux manches gagnantes (Bo3) car il avait un enjeu important - la poule d'atterrissage.

Le dernier jour était crucial pour quasiment toutes les équipes, car, hormis CDEC, toutes les autres pouvaient espérer une place en Upper Bracket si les conditions étaient réunies (y compris MVP Hot6ix, qui avait certes besoin de l'équivalent d'un alignement de toutes les planètes du système solaire pendant que cinq comètes passaient entre elles à la suite). Et, par conséquent, elles risquaient presque toutes la descente en Lower Bracket.

La première place s'est jouée à un cheveu. EG a remporté brillamment la première partie contre CDEC (cf. "les parties à voir), difficilement la seconde. Pourtant l'équipe chinoise avait la possibilité de finir en tête en gagnant contre EHOME au dernier tour - elle n'a décroché que le match nul et les scores ont départagé les deux équipes.

EHOME avec une victoire et un match nul hier soir, a su s'assurer l'Upper Bracket et a fait preuve d'une réelle solidité tout au long de cette phase. Ce n'est pas le cas d'Empire et Virtus Pro dont les résultats ont été inconstants : les premiers ont attendu le dernier tour pour trouver la victoire contre MVP Hot6ix qui leur a permis de disputer un match de départage, les seconds ont perdu ledit match.

Pour son dernier match, VG n'a pas impressionné, c'est le moins que l'on puisse dire : NewBee a su parfaitement contrer sa stratégie et arracher un match nul qui a relégué définitivement l'équipe qui a dominé la scène chinoise entre septembre et juin ! Le plus rude pour VG est sans doute de n'avoir gagné que contre une seule équipe, et pas la plus faible du lot, Empire.

NewBee, avec ses six matchs nuls (seule CDEC l'a battue), a vengé l'humiliation subie au DAC il y a six mois : certes, il semble difficile de remporter The International une deuxième fois, mais les champions de l'an dernier ont donné du fil à retordre à (presque) tout le monde. En revanche MVP Hot6ix a été la victime de ce groupe B - elle n'a pas à rougir pour autant, puisque ses deux points lui évitent le triste sort connu d'autres années par des équipes d'Asie du Sud-Est reparties sans gagner la moindre partie à The International.

 

Les poules de l'évènement principal

Les équipes arrivées en tête de la moitié de chaque groupe ont déjà choisi leurs opposants, les poules sont donc connues. Les premiers matchs seront joués le 3 août, après une pause de quelques jours pour permettre aux équipes de se reposer.

L'arbre initial de l'évènement principal de TI5
L'arbre initial de l'évènement principal de TI5

EG a donc choisi comme adversaire compLexity Gaming : venant de la même région, il est probable qu'EG connaisse mieux coL que les autres équipes et il semble qu'ils ne craignent pas la petite équipe qui monte. LGD a choisi Empire plutôt qu'EHOME (une équipe qu'ils connaissent bien).

Pour la poule inférieure, MVP Phoenix a préféré rencontrer NewBee que sa consoeur MVP Hot6ix. Il faut noter que si les deux équipes s'étaient rencontrées, l'une d'entre elles était assurée d'accéder au top 12 (avec 200 000 $ à la clef) ; là, les deux courent le risque d'une élimination le premier jour, dans les deux cas face à des équipes chinoises. Virtus Pro a donné la préférence à Fnatic sur Na`Vi.

Dans l'ensemble, à l'exception de EG, les équipes ont donc choisi des équipes hors de leur zone géographique. Est-ce pour éviter des adversaires connus et redoutés (on peut craindre un résultat imprévisible, que ses stratégies soient contrées...) ou pour éviter de devoir éliminer (ou se faire éliminer) par une équipe que l'on apprécie ? Peut-être un peu des deux.

 

Les équilibres régionaux

Les statistiques confirment la très mauvaise tenue des équipes d'Asie du Sud-Est : avec moins d'une partie sur quatre remportées contre les équipes des autres régions, il n'est pas étonnant que les trois équipes de la zone se retrouvent en Lower Bracket.

Le rattrapage des équipes européennes du jour 3 ne s'est pas confirmé, avec notamment de lourdes défaites face à des équipes chinoises pour Virtus Pro et Na`Vi. Les équipes européennes ont dans l'ensemble dû utiliser les équipes d'Asie du Sud-Est comme un réservoir de points pour tenter de se hisser en Upper Bracket, ce qui a avantagé les équipes du groupe A où deux équipes de la zone SEA se trouvaient.

Avec seulement deux équipes qui ont chacune bien réussi dans le tournoi, les Etats-Unis s'imposent comme la région qui a le mieux réussi, juste devant la Chine. Cependant ces nombres ne doivent pas être surinterprétés : le décalage est logique dans la mesure où il y a davantage d'équipes chinoises dans le tournoi, donc forcément certaines qui réussissent moins.

  USA Chine SEA Europe Total Pourcentage de victoires contre
des équipes d'autres régions
USA - 5-5 6-0 6-4 17-9 65,4 %
Chine 5-5 - 11-5 13-7 29-17 63,0 %
SEA 0-6 5-11 - 4-12 9-29 23,7 %
Europe 4-6 7-13 12-4 - 23-23 50 %

 

Statistiques diverses

Quatre-vingt-sept héros en tout ont été aperçus au moins une fois dans cet International. Cela a laissé sur le banc de touche vingt-et-un autres. 80 % des héros du jeu (disponibles en Captain's Mode) ont donc été draftés à un moment où à un autre. Cependant, ce chiffre masque de grandes disparités.

Sept héros ont été présents dans au moins huit parties sur dix, deux dans toutes les parties (toujours Gyrocopter et Leshrac), soit qu'ils soient joués, soit qu'ils soient exclus. En tout, les dix héros les plus en vue du tournoi ont représenté 43,4 % du total des héros draftés (999 occurrences sur 2300) et 40,4 % des héros effectivement joués - ils ont donc été légèrement plus souvent bannis que joués.

Les 24 héros les plus en vue ont représenté 77,6 % du total des héros présents dans les phases de draft, laissant donc une faible place (22,4 %) aux 63 autres héros. Dix héros n'ont été draftés qu'une seule fois, vingt-neuf ont été présents dans moins de cinq drafts.

Pour comparaison, lors de The International 2014, les dix héros les plus draftés représentaient 38,0 % du total et les vingt-quatre premiers, 65,8 %. La polarisation est donc plus forte à The International 2015. Il faut cependant garder en tête que les données pour 2014 incluent l'évènement principal, susceptible de faire bouger légèrement les choses.

Dota 2

Les trois héros les plus draftés restent les mêmes.

Cinq héros ont été joués dans plus d'une partie sur deux. Il s'agit, dans l'ordre, de Gyrocopter, Queen of Pain, Tusk, Dazzle et Lina. Quatre autres ont été bannis plus d'une fois sur deux : Leshrac (banni 102 fois sur 115 !), Shadow Fiend, Undying et Naga Siren. Les plus grosses distorsions entre le taux de présence effective et le taux de bannissement concernent Leshrac, présent dans 100 % des drafts et joué seulement 11 % des parties, et à l'autre bout de l'échelle Crystal Maiden, jouée dans 20 % des parties et bannie dans moins de 2 %.

Parmi les dix héros les plus joués, qui représentent en tout 44,4 % du total des 1150 héros joués dans cette phase de groupe, seuls deux ont un taux de victoires inférieur à 50 %. Il s'agit de Earthshaker (39 % de victoires) et de Bloodseeker (38 %). Ceux qui réussissent le mieux dans le lot sont Bounty Hunter (60 %), Undying (58 %) et Gyrocopter (57 %). Il faut noter une réelle évolution sur les quatre jours, Gyrocopter ayant terminé le premier jour à 77 % de victoires : les équipes ont donc trouver comment le contrer efficacement durant ces quelques jours.

Pour comparaison, lors de The International 2014, cinq des dix héros les plus joués avaient un taux de victoires inférieur à 50 %, dont les deux plus joués (Razor et Skywrath Mage). Lors de TI4, les héros les plus en vue étaient donc nettement moins décisifs que dans l'International 2015.

 

Les gros ratages sont peu nombreux : un seul héros joué dans plus de dix parties a gagné moins de 30 % de ses matchs (il s'agit de Lion). Sept héros joués dans plus de dix parties ont en revanche 60 % de victoires ou plus ; le trio de tête est Templar Assassin, Crystal Maiden et Dragon Knight, Leshrac suivant de peu (ce qui montre assez que le bannir quasi systématiquement est une idée intelligente).

Les héros joués plus de dix fois qui ont le meilleur KDA (ration entre les kills effectués seul ou en coopération et les morts encaissées) sont Leshrac, Queen of Pain, Templar Assassin, Storm Spirit, Gyrocopter. Il s'agit donc de héros joués comme des carrys (principaux et, plus rarement, secondaire) qui sont très forts dès le milieu de partie et dont une grande partie de la puissance repose sur un effet boule de neige : récupérer un kill ou deux permet d'obtenir le surcroît de puissance nécessaire pour en trouver un peu plus, etc.

Dazzle est sans surprise aucune le héros le plus joué qui a le pire KDA, ce qui est tout à fait normal pour un support joué de manière extrêmement défensive sur cet International (son unique job est de soigner et de sauver ses alliés à l'heure actuelle).

http://jolstatic.fr/www/captures/1402/0/107130.png

Sept parties déjà, quelle horreur ! Même NewBee s'y est mis ! Au secours !

Il y a eu 21 Ultrakills (4 héros tués par le même ennemi en un laps de temps court) jusque-là, réalisés par 13 héros différents. Lina est le héros qui en a le plus effectués, suivie de Queen of Pain et Gyrocopter. Un unique Rampage (5 héros tués suivant le même principe) est intervenu, réalisé par Juggernaut.

Techies s'est suicidé à 43 reprises pour le moment, soit une moyenne d'environ six fois par partie. Gyrocopter est le héros qui a le plus tué ses alliés : il en a sacrifié deux. Roshan a été tué 224 fois (1,9 fois par partie) et l'Aegis a été volé trois fois à l'équipe qui a tué Roshan.

299 Black King Bar ont été achetés et utilisés environ 1250 fois. La Blink Dagger a été achetée presque autant mais utilisée en moyenne 40 fois par partie. Huit Divine Rapier ont été achetées. Certains des objets très dédaignés du tournoi ont été Silver Edge, Mjollnir, Heaven's Hallberd.

 

Les parties à voir

De nombreuses parties de la dernière journée des groupes méritent le coup d'oeil. Elles sont à retrouver sur la DotaTV (gratuitement) ou sur diverses chaînes de streaming, dont la chaîne officielle de TI5 (en anglais) ou la chaîne de GamingLive (en français). Il s'agit bien entendu d'une sélection subjective.

Tour 18, CDEC contre EG, partie 1 : Ma préférée de la soirée sans aucun doute, EG appliquant à la lettre les principes de la guérilla théorisée par les révolutionnaires du XXe siècle. Contrôler le terrain (avec Techies et la mobilité des héros) et la population (neutraux), puis détruire les objectifs militaires (héros et tours) pour instaurer un sentiment de peur, enfin passer à l'attaque sur les villes (base) pour prendre le pouvoir. Une très belle façon de contrer les drafts les plus en vogue de cet International et une excellente Lina par SumaiL.

Dota 2

Mao est fier de ses disciples américains, comme l'indique son sourire éclatant.

Tour 16, compLexity Gaming contre Cloud 9, partie 2 : L'histoire d'une belle remontée et d'un minutage impeccable en fin de partie.

Tour 16, MVP Phoenix contre Secret, partie 1 : Il ne faut jamais prendre ses adversaires à la légère dans un International, même lorsque l'on est considéré comme l'équipe la plus forte du moment.

Tour 17, compLexity Gaming contre Fnatic, partie 2 : coL donne une réponse extrêmement convaincante et peu courante à un draft massif et agressif de Fnatic, avec une excellente exécution dans les combats (on fera particulièrement attention au timing des ultimes de Naga Siren).

Tour 17, NewBee contre VG, partie 1 : Avec un draft très intelligent (autour d'un Silencer étonnamment oublié par beaucoup d'équipes), NewBee casse complètement la dynamique de combat de VG.

Tour 16, Fnatic contre LGD, partie 2 : Fnatic donne tout pour contrer Antimage, utilisant en particulier un Nature's Prophet très puissant. Les combats sont archi-disputés dans cette manche.

 

Pour voir de "beaux" plantages...

Tour 17, Fnatic contre coL, partie 1 : Comment perdre une partie sur une action totalement ratée ? Fnatic vous explique tout ça. (Bon, ils ne sont pas les premiers du tournoi...)

 

Pour voir un(e) excellent(e)...

Techies : tour 18, CDEC contre EG, partie 2, dans laquelle Aui a largement permis à son équipe de se sortir d'une situation vaseuse, le reste de l'équipe (notamment ppd sur Dazzle) commettant de grosses erreurs.