Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Billet d’humeur de Ze_HailD sur le début de The International 2015

01 août 2015 à 12:35 | Par Ze_HailD | 192 commentaires

Jolien de longue date, Ze_HailD donne son point de vue sur les phases de groupe de The International 2015. Sa vision de la méta du tournoi est très éclairante.


http://jolstatic.fr/forums/customavatars/avatar138113 3.gif
  Bonjour à tous et bienvenue sur cette première édition de mon billet d’humeur. Pour ceux qui se demande le concept de cette actualité ou de quoi ça va parler, c’est simple, ce qui va suivre est un long post très subjectif sur un évènement. Je vais parler de ce qui me passe par la tête plus en détail que dans un simple post sur le forum. En espérant que ça vous intéresse.

 

The International sur le net (à part JoL)

Je sais que certains sont allergiques à l’anglais, donc je vais commencer par le stream FR : GamingLive Dota 2. Pour ceux qui veulent regarder TI mais ne savaient pas où aller, plus d’excuses. Pour les autres qui connaissent mais ne sont pas passés, allez-y. La Frogged TV a fait un gros travail de production cette année mais surtout la qualité des invités mérite le détour. Thib, Cerinnz, JesusQuintana, 7uckingmad sont passés sur le canapé en plus de Crio_j, Shiba, Bartsake, Youyou, Hugo qui sont des permanents. L’initiative mérite vraiment d’être saluée, autant pour l’effort de réunir la communauté française autour du stream que pour la qualité en net progrès des commentaires et des analyses post-matchs. Bref, allez-y, ça fait plaisir de voir des initiatives sérieuses et de qualité sur la scène française. (On peut aussi passer par ce site.)

Parce que j’aime bien James Harding 2GD, je vous partage ceci : https://instagram.com/twitch_chat_reporter/. C’est un "behind the scene" très léger et second degré. On appréciera ou pas, mais ça change entre deux matchs sérieux de Dota. Jetez-y un coup d’œil.

Si vous avez aimé les présentations des joueurs sur le stream officiel, allez les revoir via la chaine youtube officielle.  Vous avez également des interviews de hotbid à ne pas rater.

Pour les gens plus sérieux et intéressés par les stats, allez sur dotabuff qui fait un beau boulot sur la section réservée à l'évènement. N'hésitez pas à naviguer pour voir les picks des teams et leur impact, les stats des joueurs et qui sont les pauvres héros que personne n’a encore pick (RIP Terrorblade).

Et pour finir, l’incontournable Liquipedia pour les dates des matchs et les résultats. C’est clair, complet et actualisé en live.

Performances des teams

(Les résultats de la phase de groupe sont à retrouver sur une autre actualité JoL.)

Groupe A

Le groupe qui m’apparaissait comme le plus dur et indécis pour les places 3 à 6 aura en fait été le plus rapide à être décidé après la surprise coL. LGD et Secret dominent ce groupe mais pas de façon si aisée, avec quelques longues parties pour LGD qui auraient pu basculer contre eux ou une mémorable défaite contre Fnatic pour Secret. Ils auront néanmoins été les plus rapides à s’adapter, à draft correctement et surtout à être propres dans leur jeu et prendre les bonnes décisions in game et exploiter les erreurs adverses. Ils seront sans aucun doute favoris pour le prochain tour lors de l'évènement principal. Derrière, Cloud 9 inconstante comme à son habitude mais impressionnante par moments, comme lors du stomp de Fnatic. Rien d’inattendu donc. Etre régulier sera la clef pour eux afin de continuer loin dans le tournoi, mais le potentiel est là et ils sont en place.

La surprise qui n’en est plus une vient donc des Américains de coL. L’équipe la plus basse dans les classements avant TI5 montre qu’elle est prête et très solide. Leur style de jeu naturel colle parfaitement à la méta et ils ont montré leur capacité à enchaîner les bonnes performances. Seule ombre au tableau, ils ont perdu 2-0 sec contre les deux top du groupe, LGD et Secret. On peut donc s’interroger sur leur capacité à battre les grosses écuries de ce tournoi pour aller loin. Mais ils ont prouvé qu’il faudra compter sur eux et qu’ils sont au niveau de cet International.

La deuxième surprise de ce groupe est la cinquième place de MVP Phoenix arrivée via la deuxième place du Wildcard Tournament. Portés par un QO sur courant alternatif mais surtout un excellent kpii (notamment sur Gyrocopter), leur prise de risque permanente leur a permis de gagner de belles parties et de montrer qu’ils méritaient également leur place. Leur style de jeu agressif a étonné et payé.

Les trois derniers, iG, Fnatic et Na`Vi sont les déceptions du groupe sans aucun doute. L’arrivée de Burning avait un temps redynamisé iG mais les tournois précédents TI avaient exposé leurs lacunes et ils n’ont pas rassuré. Avec beaucoup de mauvaises décisions et un jeu hésitant, ils n’ont rien prouvé à part que Burning sait toujours jouer Antimage. Fnatic était attendue au tournant. Largement dominante sur la scène SEA, on voulait voir les Malaisiens en action contre les meilleurs. Et le niveau n’est pas là. A part une belle partie de Mushi qui les porte à la victoire contre Secret, rien de très convaincant. De même pour Na’Vi qui avait laissé entrevoir un beau regain de forme lors des qualifications après une année plus que morose. On a vu du grand Dendi, du magnifique SoNNeikO mais beaucoup de morts sur toute la carte et un manque d’organisation qui empêchent de vraiment peser.

 

Groupe B

Le groupe B apparaissait moins élevé en terme de niveau pur mais très serré derrière EG pour le reste des places. Il ne m’a pas fait mentir et le suspens a tenu jusqu’au tout dernier match voire plus avec le tie breaker entre empire et VP. EG prend donc la tête de ce groupe B mais d'une très courte avance sur CDEC (le départage se fait sur leur victoire préalable contre elle). Ils n'ont pas perdu de série mais ont lâché des manches à beaucoup de monde. Ils finissent sans défaite mais avec plus d'égalités que de victoires. Leur performance est donc en-deçà de ce qu'on attendait de cette équipe mais on a entrevu par moments leur vrai niveau et il est certain qu’ils seront dangereux pour la suite. En termes de gameplay, ils nous ont habitués à des picks plus exotiques. ppd s'est contenté dans l'ensemble de rester dans la méta. Peut-être nous réserve-t-il quelques surprises pour l'évènement principal, comme ces deux Techies pour Aui dans leur série victorieuse contre CDEC lors du dernier jour, ô combien importante.

La surprise positive de ce groupe vient des gagnants du tournoi Wildcard, CDEC. Menés par un excellent Agressif (le nom de leur carry), ils disaient en interview viser le top 8. Ils sont en tous cas bien partis. Assez irréguliers, ils ont perdu contre VP mais surtout contre EG le jour 4. En revanche, ils ont beaucoup gagné et leur jeu à cinq très tôt et leur bonne exécution des combats ont surpris ; cela s'est révélé être une stratégie payante. Difficile de savoir si leurs adversaires arriveront à trouver la solution à temps, mais il faudra compter sur eux pour offrir une opposition de qualité.

En troisième arrive EHOME, une équipe irrégulière au possible sur le papier à cause de leurs jeunes joueurs et des fantasques rOtk et Cty, capable du pire comme du meilleur. Ils sortent finalement un parcours proche de celui d'EG. Aucune défaite, seulement deux victoires mais cinq égalités. Difficile donc de prédire leur avenir dans les phases de Bo3, mais le talent est là. Équipe à suivre en espérant que la pression ne les atteindra pas.

Quatrième suite à un match de départage concluant cette phase de groupe, Empire arrache littéralement sa place dans l'Upper Bracket. Équipe dominante sur la scène CIS cette saison, son parcours chaotique lors de ces poules nous rappelle que TI leur réussit assez peu. Empire, peu en forme, est assez décevante. Ils peuvent tous remercier l'excellent yoky ( à prononcer yoku)  pour ce résultat et leur victoire face à leur Némésis VP.  Ils ont semblé perdus dans des "picks méta" qui ne leur correspondent pas. Difficile à dire si la pause leur permettra de retrouver une bonne dynamique, mais à l'heure actuelle, je ne les vois pas vraiment aller loin.

VP arrive donc à la cinquième place après une bonne phase de groupe. Leur belle performance est éclipsée par leur défaite contre un EHOME en forme le tout dernier jour et celle contre Empire dans le match russe. Ils ont prouvé leur valeur notamment contre CDEC. Solides et poussés par un G (God) très chaud, ils peuvent faire quelque chose.

La grosse déception de ce groupe vient de Chine. VG a été loin de ses performances de début d'année et du dernier Starladder. En mauvaise forme depuis l'ESL One de Francfort, ils n'ont visiblement pas remonté la pente ni su s'adapter à la méta. Seul fy a été performant, comme toujours. Ils ont les joueurs pour aller très loin mais on est aujourd'hui loin du compte.

Septième, Newbee a été étonnante à la fois en bien et en mal. Incapable de gagner, elle a aussi perdu uniquement face à CDEC. Victime directe du système de points, elle se retrouve donc en bas de classement, comme prévu, mais avec un jeu meilleur que ce qu'on pouvait attendre. Peu en réussite depuis le DAC, ayant perdu leur guide xiao8, les anciens champions prouvent tout de même qu'ils méritent leur invitation et pas seulement pour leur titre de l'an passé. Difficile tout de même de les voir réitérer la performance de l'année dernière.

Dernière, l'autre équipe MVP, Hot6ix, ayant pourtant dominé son partenaire lors des qualifications, s'est montrée beaucoup moins convaincante. C'est l'équipe la plus faible des seize. Le coaching de Black^ a intérêt à être efficace pour qu'on les voit faire quelque chose.

 

Performance des joueurs

Cette partie va être relativement courte. C’est compliqué de mesurer et d’expliquer les bonnes performances de tel ou tel joueur, mais je voulais tout de même les souligner.

Le joueur le plus impressionnant jusqu'ici : Maybe de LGD

Le MVP de ce group stage est pour moi Maybe de LGD. Il a carry (= porté vers la victoire) son équipe dans chaque partie. Très peu d’erreurs et impressionnant sur tous ses héros : Templar Assassin, Shadow Fiend, Tiny, Leshrac, Storm Spirit, Puck, Bristleback. C’est LE joueur de ce début de TI.

En carry, Arteezy a été très solide également et a porté Secret sur ses épaules quand c'était nécessaire. Agressif pour CDEC a également fait le travail.

Fly pour coL dans son offlane a été impeccable ainsi que yoky chez Empire.

Febby chez MVP Phoenix mérite une mention de son Io ainsi que SoNNeikO pour son Earthshaker pour Na`Vi. En continuant dans les supports, fy chez VG a été très bon.

Et finalement au mid God chez VP a fait peu de mauvais moves ( il a été bon, quoi).

 

La méta de The International 2015

Déjà, pour cette analyse, on mettra de côté le premier jour de ce group stage. On a en effet pu voir énormément de longues voire très longues parties uniquement ce premier jour, ce qui est lié à la pression sur les équipes et à la tension de l’évènement. Et la majorité de ces parties ne reflètent pas ce qu’on a pu voir par la suite ni la stratégie des équipes pour le tournoi.

Je vais me baser sur le super article de Darwyn sur la méta qui pose des bases et construire dessus.

 

Cette année, les équipes à The International se concentrent sur la fin de l’early (début de partie) et les combats mid game (milieu de partie) pour gagner avec une grosse masse de dégâts magiques. Exemples :

Ces trois parties prises au hasard reflètent bien ce que l’on a pu voir dans cette phase de groupe. En vrac, la phase de laning et les 10 premières minutes ont perdu de leur importance. Le meilleur moyen de gagner est de concentrer son draft sur les combats du début de mid game (minutes 15 à 20, en gros), puis se créer un avantage (pick off par rotation, smoke, stacks), gagner le contrôle de la carte en allant chercher le combat à cinq que l’ennemi ne voudra pas prendre se sachant inférieur, ce qui permet de prendre les tours. Ensuite, il suffit de les enfermer dans leur base pendant cinq minutes de plus, de les outfarm (gagner plus d'or) pour sortir les objets permettant d’aller prendre les baraquements. Fin.

Tout ceci est reflété dans le timing des parties et surtout dans les choix de héros. Les équipes privilégient donc les cores (= héros qui nécessitent pas mal d'or et/ou d'expérience et qui sont donc privilégiés dans la répartition) qui peuvent combattre rapidement sans avoir besoin de beaucoup d’objets et les supports qui peuvent se battre et apporter du sustain (= capacité à maintenir en vie leur équipe) pour enchaîner sur des objectifs (tours, Roshan) après avoir gagné un combat.

Les héros les mieux placés pour ça sont ceux qui ont de gros dégâts magiques rapides (on parle de fort burst magique). En effet, vers 15-20 minutes, peu de BKB sont sortis mais les niveaux sont là pour avoir ses nukes (= sorts de dégâts) au maximum. Queen of Pain, Lina et Storm sont donc des héros favorisés. D’autant plus pour les deux premiers qu’ils gardent leur efficacité par la suite avec l’apparition récente des dégâts purs sur leur ultime, ce qui leur permet de rester efficaces même après l’achat de BKB par les adversaires, ce qui n’était pas le cas auparavant.

 

Pour gagner ces combats de milieu de partie, le héro mid est devenu le vrai carry pour énormément d'équipes, sur le modèle de la position qu’Arteezy avait l'an dernier chez EG. Les supports sont constamment au mid pour assurer le farm et pour stack la forêt afin de faire sortir l’objet clé (selon les cas Aghanim, Eul's Scepter, Mekansm...) qui permet ensuite de chercher les combats favorables avant l'adversaire. Le carry safelane est devenu le numéro 2, disponible pour bouger à tout moment et pour participer à des combats si nécessaire.

On voit donc des équipes avec QoP safelane et Lina mid. Les rares héros agilité choisis sont ceux qui ont du burst magique et peuvent être agressifs très tôt pour aller chercher des kills. D’où le règne de Gyrocopter et la résurgence de picks comme Razor ou Clinkz, voire Ember Spirit. Ces héros peuvent farm facilement sans requérir les supports, ont du burst magique et ont simplement besoin de bottes améliorées, d'un Aquila et de Drums pour être efficaces. Bloodseeker va aussi dans ce sens.

On cherche également des héros avec des mécanismes pour accélérer le farm, ce qui passe souvent par des AoE (sorts à aire d'effet). Comme dit précédemment, une fois l’avantage pris, utiliser ses stacks ou ceux de l’adversaire et exploiter les deux forêts au maximum sont des aspects cruciaux permettant d'asphyxier l’ennemi et de sortir l'objet qui fait la différence pour attaquer la base. Etre trop passif ou farm trop lentement dans ces situations permet potentiellement à l’ennemi de stabiliser son désavantage et on s’expose alors à des retournements de situation possibles avec des kills qui coutent très cher, héritage des changements de la 6.82. Le moindre trade (= échange de kills) conduit à des grosses variations sur les courbes d'or et d'expérience.

 

Les drafts usuels de ce TI5 autorisent peu à jouer avec un désavantage. Ne pas avoir une phase de laning parfaite n'est pas vraiment un problème car les objets pas chers et les niveaux seront tout de même obtenus. Mais perdre un ou deux combats clés et se retrouver derrière l'équipe adverse en milieu de partie est souvent critique. On se retrouve donc avec des carrys laissés seuls sur leur ligne qui se déplacent très tôt sur l’offlane pour récupérer des kills et des objectifs, dans la perspective ensuite de se regrouper avec leur équipe pour pousser l’avantage.

Les équipes qui ont depuis longtemps adopté ce style de jeu s’en sortent donc logiquement très bien et surprennent. C’est le cas de coL et CDEC, partisans de longue date de ces mouvements à cinq très tôt dans la partie puis qui prennent moins de risques par la suite. Au contraire, Na’Vi est l'une des équipes qui concède le plus de morts et qui est souvent dispersée : de ce fait, elle perd souvent une avance prise dans le début de la partie ou croule rapidement sous la pression ennemie. La prise de décision est donc cruciale et à ce jeu, des équipes bien organisées comme LGD et Secret s’en sortent très bien, exploitant au maximum chaque erreur adverse.

Peu de risques donc de voir de gros hard carry, ou des items comme Hallberd qui servent à les contrer. Mais Eul's, Medaillon of Courage et Glimmer Cape sont indispensables. Des héros comme Crystal Maiden sortent leur épingle du jeu en apportant de façon situationnelle quelque chose de différent, en l’occurrence du sustain en mana, très utile avec ces héros intelligence à courts CD (QoP avec Aghanim, Lina...) et ce bonus de mana leur permet de continuer à se battre sans s'arrêter. On voit ainsi les CM monter en premier l’aura. De même, un petit mot sur Leshrac, parfaitement adapté à cette méta et trop puissant pour ne pas être ban.

Dernière note du côté de l’offlane où l’on cherche des héros avec de l’initiation et qui ne dépendent pas du tout de leur or, ce qui laisse tout l’espace disponible au mid et au carry. Les niveaux sont la clé de ce côté, d’où la présence de dual lanes (être à deux sur la ligne) pour empêcher d’être repoussé hors de portée d'expérience et pour pouvoir bouger aisément. C'est pourquoi des héros comme Clockwerk, Tusk, Undying, Dark Seer ou Spirit Breaker sont privilégiés.

 

Wynter Wyvern

A l’heure où j’écris ces lignes, le héro se traine un taux de victoire de 29,17 % pour 24 parties jouées. C’est le plus bas winrate des héros joués plus de 20 fois. Je me suis mis à la jouer un peu ces derniers temps en parties classées, avec succès, donc je voulais revenir sur les raisons de ce désastre.

http://wiki.teamliquid.net/dota2/images/c/c7/Winter Wyvern Large.png

Pourquoi Wyvern est un mauvais héros sur cette phase de groupe alors que les équipes lors des jours 1 et 2 notamment l’ont choisie relativement souvent ? Tout d’abord, comme l’a bien analysé Draskyl lors d’un match (je ne me souviens plus lequel), elle (oui, c’est une femme) souffre de la comparaison avec un autre support que les équipes ont beaucoup favorisé, Dazzle (53 picks, 52,83 % de victoires). Ce sont tous deux des supports purement défensifs et leur panel de sorts est très semblable. Comparons : Un DoT (damage over time) qui ralentit, un soin, un sort pour sauver un allié (Cold Embrace/Grave), un moyen de voir à distance (ultime Dazzle, Artic Burn) et un ultime utilitaire en combat. Wyvern possède un peu plus de contrôle et de dégâts directs, Dazzle a l’avantage sur le plan du sustain.

Alors, pourquoi cette différence d’efficacité ? Il faut revenir sur la méta de ce TI analysée plus haut pour comprendre l’erreur d’utilisation de Wyvern par les équipes. Elles se groupent très tôt et les dégâts magiques sont largement favorisés. On voit par exemple régulièrement des QoP safelane. Et des carry comme Shadow Fiend et Gyrocopter comptent énormément sur leurs dégâts magiques durant les 20/25 premières minutes. Et du coup cela rend le meilleur sort du héros pratiquement inutile ou en tous cas beaucoup plus situationnel. En effet, Cold Embrace bloque les dégâts physiques mais non ceux magiques. Contrairement à la Grave, vous vous retrouvez figé sur place pour 4 secondes, à la merci de sorts comme Scream (QoP), Laguna Blade (Lina), Ball Lightning (Storm), Raze (SF), Rocket Barrage (Gyrocopter), etc. Il faut donc comprendre que le sort dans cette méta ne peut pas s’utiliser comme une Grave pour sauver un allié mais quasi-uniquement hors des combats pour se régénérer, ce qui limite considérablement son intérêt et ce que, à mon avis, les équipes n’avaient pas pris en compte. Grave est dans ce sens simplement meilleure, surtout qu’Axe (qui la contre directement) est rarement choisi.

 

Autre problème important que les équipes semblent négliger, son ultime : 110/100/90 secondes de cd, ce qui est raisonnable, et un sort qui passe à travers BKBpour une durée de 2.5/3/3.5 secondes. Mais surtout, depuis la 6.84, les dégâts encaissés par les héros provoqués (qui tapent la cible du sort) sont réduits de 70 %. 70 % ! Donc même si le petit radius de 400 range est correct, cette résistance empêche dans les faits tout wombo combo autour de l’ultime. La pire erreur que vous pouvez faire est donc de balancer vos AoE lors de l’ultime, ce qui est complètement contre-intuitif : vous êtes avec Gyro, vous voyez un bel ulti de votre Wyvern, vous avez envie d'utiliser Flak Cannon et votre ulti pour tuer tout le monde. Sauf que l'équipe ennemie ne va prendre que peu de dégâts. Vous vous retrouvez donc avec une sous version de Roar (Beasmaster) qui peut rapidement se retourner contre vous.

Le second problème de cet ultime est sa portée, 800. Pourquoi si peu ? Bonne question. Vous avez donc un support en mousse, fait pour rester bien planqué en combat loin de la mêlée et qui a les outils pour ça : Artic Burn vous permets de ralentir à très longue distance, Splinter Blast a 1200 de portée et 500 de rayon, Cold Embrace 1000. Et après vous avez un ultime à courte portée. Ce qui oblige souvent à acheter une Blink Dagger, ce que vous ne pouvez pas vous permettre en tant que support en position 5, ceci pour placer un ultime qui va ensuite vous mettre en danger.

 

Quel intérêt alors de choisir le héros à l’heure actuelle ? Malheureusement, il est plutôt limité. Wyvern reste excellente pour des tuer des héros isolés, notamment si elle n'est pas le premier initiateur. L’ultime sur une cible seule reste un très bon disable (= sort incapacitant) qui passe à travers l'immunité magique. Il est donc idéal pour interrompre les téléportations, avec un cd assez court pour ne pas avoir peur de l’utiliser. Contre les héros sans moyen de s'échapper, le Splinter Blast et Artic Bburn empêchent n’importe qui de partir entre les ralentissements et la portée.

L'intérêt principal du héros selon moi reste son pouvoir de siège. Avec des draft orientés sur le combat, on voit les équipes souffrir pour monter le high ground (NdlR, la base est située en hauteur) et parfois la partie se retourne en cas d’échec. Wyvern permet d'assiéger patiemment en toute sécurité : envoyez votre carry taper la tour, il recule à mi-vie, une Cold Embrace sur lui, un Splinter Blast sur la vague de monstres, bis repetita.

 

Mes prédictions

Pour ceux qui sont intéressés par la suite du tournoi, voilà mon avis personnel (rip mon top 6 Compendium irréalisable). N'hésitez pas à partager les vôtres!

undefined