Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

The International 2015 : douze équipes restent dans la course

04 août 2015 à 13:09 | Par Darwyn | 656 commentaires

Les phases finales du plus important tournoi Dota 2 de l'année ont débuté hier : que s'est-il passé ?


Mentionnons pour commencer les problèmes techniques et d'organisation : la soirée n'a cessé de prendre du retard, entre les délais à rallonge entre les parties (avec notamment un panel beaucoup trop bavard, souvent à vide : fallait-il meubler à ce point ?) et les coupures d'internet au KeyArena. Le point culminant a été la pause forcée d'environ 40 minutes lors de la partie 2 du match Cloud 9 contre CDEC, qui a d'ailleurs permis à GamingLive/FroggedTV de battre son record d'audience (les commentateurs se sont mis à chanter, par exemple l'hymne national russe, et le stream français a connu une brève popularité mondiale).

Du coup, avec deux heures de retard sur le planning initial dès la fin des Bo3, la première "journée" de cet évènement principal s'est terminée à 8 h du matin. Rajoutons le saut du stream officiel peu après le lancement de l'introduction et l'absence de son dans le client DotaTV (on n'entendait pas les commentateurs officiels anglophones) dans la première partie et, pour résumer, il y a une marge de progression certaine pour l'organisation.

Presque toutes les parties ont été racontées dans l'actualité en direct d'hier.

 

L'Upper Bracket

Les deux matchs de l'Upper Bracket qui ont ouvert la soirée ont vu la victoire des équipes chinoises sur les équipes occidentales. Face à Empire, LGD n'a cependant pas semblé inaccessible : des erreurs d'Empire (de Silent surtout) coûtent une première partie virtuellement gagnée, tandis que les Russes ont vaincu la stratégie de push rapide de LGD dans la deuxième manche. LGD gagne finalement 2 à 1 mais s'est toutefois montrée plus fragile hier qu'au cours de la phase de groupe.

Contre CDEC, Cloud 9 a été largement surclassée. La première partie s'apparentait à un pubstomp en règle et les Occidentaux, contrairement à leur habitude, ont abandonné alors même que leur base demeurait intacte et qu'ils avaient du potentiel de splitpush - c'est dire à quel point ils subissaient. Pour la deuxième, Cloud 9 avait un avantage certain et une composition bien connue des joueurs. Les hésitations et la peur de rater ont conduit l'équipe occidentale à ne pas concrétiser cet avantage et ont permis à CDEC de retourner totalement la partie. Cloud 9 descend donc en Lower Bracket sur une défaite 0 à 2.

En gagnant ces matchs, LGD et CDEC s'assurent une présence dans le top 6 du tournoi. Elles sécurisent aussi un gain minimal de 1 million de dollars. Par ailleurs, il est probable que 99,9 % des prédictions du top 6 via le Compendium soient d'ores et déjà invalides, CDEC n'étant guère attendue à cette place.

 

Le Lower Bracket

Seize équipes s'en allèrent jouer.
Quatre se prirent une poutre,
et il n'en resta plus que douze

Les quatre autres matchs de la soirée opposaient les équipes arrivées directement en Lower Bracket après les phases de groupe. Ces matchs étaient en une manche unique (c'est le seul tour du tournoi sur ce principe) et étaient directement éliminatoires.

Quelques surprises sont intervenues dans les résultats. Les champions de l'an dernier, NewBee, ont été battus par MVP Phoenix au cours d'une partie pleines d'erreurs de part et d'autre, avec des combats finalement assez brouillons.

Contre une équipe VG pas au meilleur de sa forme, Na`Vi aurait pu créer la surprise avec un Antimage de XBOCT franchement effrayant mais, là encore, les erreurs parfois dramatiques (ArtStyle sur son Dazzle surtout) coûtent la partie.

Les derniers anciens champions de TI dans la course, Invictus Gaming, ont quant à eux battu MVP Hot6ix dans une partie particulièrement peu animée et totalement à sens unique : presque toute l'action s'est déroulée du côté Dire de la carte (zone de MVP Hot6ix) et iG n'a pas été réellement mise en difficulté.

Après un départ très calme, la partie Fnatic contre Virtus Pro s'est nettement accélérée à partir de la dixième minute, avec des combats massifs qui se sont enchaînés presque sans discontinuer, souvent à l'initiative de Fnatic qui cherchait à inverser à tout prix le cours de la partie. Peu de temps morts mais une nette domination de VP qui n'a cessé de s'accentuer.

NewBee, Na`Vi, MVP Hot6ix et Fnatic terminent donc 13-16èmes du tournoi et repartent avec un peu plus de 50 000 $. Les quatre autres équipes accèdent au deuxième tour du Lower Bracket, qui commence partiellement ce soir. C'est la première fois que Na`Vi n'accède pas au top 8 d'un International. C'est aussi un gros échec pour l'équipe malaisienne Fnatic, qui espérait revivre le parcours d'Orange à TI3.

 

Les parties à voir

Dans l'ensemble, les parties d'hier n'étaient pas spécialement mémorables et plutôt en-dessous de ce que l'on a pu voir dans les phases de groupe. Quelques suggestions peuvent être faites, en gardant à l'esprit qu'il y a mieux à voir dans les premiers jours du tournoi, si vous ne l'avez pas encore fait.

Upper Bracket, tour 1, LGD contre Empire, parties 1 et 2 : Dans les deux cas, une équipe adopte une stratégie au timing très précis. Dans les deux cas, cette stratégie est mise à exécution de manière précise. Et dans les deux cas, elle finit par échouer, l'équipe d'en face faisant ce qu'il fallait : ne pas se laisser déborder et attendre les erreurs pour LGD, miser sur Antimage et la défense pour Empire. Ce sont deux beaux exemples de l'échec de stratégies (différentes par ailleurs) misant sur une victoire rapide.

Lower Bracket, tour 1, Fnatic contre Virtus Pro : Comme pour toutes ses défaites de cet International, Fnatic s'est battue jusqu'au bout, a tenté d'inverser la tendance constamment, en cherchant inlassablement des combats qui tourneraient en sa faveur. Ca n'a pas fonctionné mais enfin, les Malaisiens se sont montrés très combatifs.

Si l'on veut voir un Bounty Hunter support particulièrement efficace, on peut regarder Cloud 9 contre CDEC (Upper Bracket, tour 1), deuxième manche.