Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

TI5, dernier jour de l'évènement principal

08 août 2015 à 20:03 | Par Darwyn | 156 commentaires

Tout au long de la soirée, suivez l'avancée des deux derniers matchs de The International 2015. 22h30 : LGD éliminée, début de la finale à minuit. 4h15 : EG remporte TI5.


Il ne reste plus que trois équipes désormais, largement (re)présentées dans le bilan de la soirée d'hier. Deux matchs sont au programme ce soir, en commençant par la finale du Lower Bracket, entre Evil Geniuses (USA) et LGD (Chine). Le vainqueur aura ensuite l'occasion de disputer la Grande Finale contre CDEC (Chine), en sachant que LGD comme EG ont perdu 2 à 0 contre elle au cours des tours précédents. La Grande Finale sera jouée en trois manches gagnantes (Bo5) évidemment.

A regarder par exemple sur :

Finale du Lower Bracket

C'est la première fois du tournoi que EG et LGD s'affrontent. Ces deux équipes n'ont joué qu'une seule fois l'une contre l'autre depuis la refonte post-DAC, à The Summit 3 ; EG avait alors gagné, mais LGD n'avait pas entamé son ascension. Voilà donc un match qui promet énormément, avec en particulier un énorme combat sur la ligne du milieu entre les deux stars SumaiL et Maybe.

Partie 1

EG (Dire) : Lina, Dazzle, Enigma, Phantom Lancer, Tusk

Bans : Leshrac, Bounty Hunter, Templar Assassin, Rubick, Winter Wyvern

LGD (Radiant) : Gyrocopter, Clockwerk, Storm Spirit, Earthshaker, Silencer

Bans : Techies, Naga Siren, Broodmother, Antimage, Sand King

Le Techies en premier ban est devenu un classique pour les équipes chinoises contre EG. Le pick Enigma en troisième position est très surprenant en revanche de la part d'EG ; il n'est pas immédiatement contré par LGD qui prend tout de même Silencer en dernier pick après avoir laissé à EG l'opportunité de le ban. Comme hier, xiao8 est passé en hardlane sur Clockwerk, échangeant son poste avec Yao pour ce héros particulier. EG envoie son Enigma en forêt, un gambit qui peut rendre la phase de laning difficile.

A la guerre psychologique imposée par la présence de l'Enigma, LGD choisit de répondre à partie de la douzième minute par l'attaque afin de ne pas se retrouver paralysée par la crainte d'un Blackhole. Deux ultimes utilisés minute 18 sans résultat par LGD permettent à EG de s'emparer de deux tours et d'accroître leur contrôle sur la carte. Quelques minutes plus tard, un engagement douteux d'EG sur la T2 bot adverse se conclut finalement par une nette victoire.

A la trentième minute, le score est très serré (12 à 14 en faveur d'EG) et les courbes ne sont pas énormément éloignées, mais on sent que le tempo est donné par EG, LGD devant désormais réagir. EG punit chaque utilisation d'un sort ou objet à long cooldown par la prise d'un objectif ou d'un combat favorable, ce qui rend difficile pour LGD la prise d'initiatives. Mais pendant la période suivante, LGD réussit à bloquer EG pendant les temps morts, en attaquant le Dazzle de ppd principalement. Cela permet au Silencer d'obtenir minute 36 son Refresher Orb (bien que support, il avait acheté une Hand of midas).

Mais la première utilisation de ce Refresher sur Roshan la minute suivante ne donne rien : EG gagne un combat (dans lequel Maybe passe à un doigt de perdre sa Bloodstone), prend l'Aegis et attaque la base ennemie, défendue par LGD uniquement grâce au rachat du Storm. La partie demeure très incertaine. EG n'a pris que la T3 mid, sans parvenir à détruire de baraquements. Dans ces conditions, aucune équipe ne veut faire l'erreur fatale et les deux équipes se tournent autour, cherchant la faille dans le dispositif ennemi. Les engagements sont donc rares et limités, l'équipe en mauvaise posture se contentant de sacrifier un ou deux héros.

A la faveur d'un nouvel Aegis, EG reprend le siège de la base (en bas cette fois) et pousse Maybe à la faute (minute 54) en traînant à dessein jusqu'à l'expiration de l'Aegis. LGD perd deux lignes de baraquements et doit racheter ses deux core héros pour éviter de perdre davantage. La contre-attaque n'est pas poussée au-delà de la T3 adverse, LGD ne pouvait pas prendre le risque de voir Storm ou Gyrocopter mourir. Le combat final est forcé par EG minute 57, LGD abandonne. Malgré un score de 29 à 31, EG est clairement sortie vainqueur d'une véritable partie d'échecs.

1 - 0

Partie 2

EG (Radiant) : Leshrac, Earthshaker, Visage, Clinkz, Winter Wyvern

Bans : Bounty Hunter, Dark Seer, Antimage, Lina, Broodmother

LGD (Dire) : Gyrocopter, Clockwerk, Rubick, Shadow Fiend, Tusk

Bans : Techies, Naga Siren, Enigma, Phantom Lancer, Dazzle

ppd pousse cette fois LGD à laisser Leshrac ou Naga Siren et peut donc récupérer immédiatement Leshrac pour SumaiL dans le draft. Mais LGD montre rapidement pourquoi avoir accepté de laisser ce Leshrac : SumaiL encaisse deux morts très douloureuses dans les deux premières minutes, les supports de LGD étant constamment vers le milieu de la carte pour punir toute tentative d'agression.

La réponse d'EG est de faire bouger très vite le Clinkz pour récupérer des kills tout en laissant le Visage d'Aui avec une ligne complète. Ne voyant pas Clinkz sur la carte, LGD se retrouve sous la menace constante de ses ganks, même s'il reste surtout dans sa propre forêt : EG réitère un schéma déjà employé à de nombreuses reprises (y compris avec Techies) et exerce une forte pression grâce à un danger potentiel.

EG cherche davantage à séparer les ennemis qu'à trouver des engagements massifs dans lesquels les ultimes de LGD seraient supérieurs. La stratégie fonctionne globalement bien et permet d'engranger des objectifs importants, même s'il y a clairement du répondant côté LGD. Une magnifique contre-initiation de MMY sur Rubick minute 26 aboutit à un combat désastreux pour EG, qui anéantit presque entièrement l'avantage construit patiemment. Quelques minutes plus tard, LGD peut alors s'emparer de l'Aegis : l'initiative a clairement changé de mains en une courte période, entraînant un gel certain de la partie.

Et puis, à la minute 42, l'impensable se produit : alors que LGD tue tranquillement Roshan, EG saute sur les supports cachés à l'arrière et massacre finalement toute l'équipe adverse (malgré l'Aegis sur Shadow Fiend !), concluant cette longue séquence de combats par la prise des baraquements du milieu. EG en une action a repris complètement la partie en main. La partie est remportée quelques minutes plus tard.

2 - 0

EG prendra donc sa revanche en finale contre CDEC, suite à ces deux très convaincantes victoires. LGD pour sa part termine à la troisième place et récupère environ 2,2 millions de dollars.

 

La Grande Finale (initialement prévue à 23h30)

EG contre CDEC : un petit air de déjà vu, puisqu'il s'agit de l'affiche de la finale de l'Upper Bracket jouée hier. CDEC avait alors gagné 2 à 0, surclassant complètement EG. Cependant il est évident que le niveau montré par EG sur le plan stratégique contre LGD est clairement au-dessus de celui que l'équipe avait hier : le cerveau de ppd a tourné à plein régime et, manifestement, les Nord-Américains ont de nouvelles cordes à leur arc.

Rien n'est donc joué et tout se met en place pour donner une finale spectaculaire qui devrait théoriquement effacer le souvenir de celle, un peu décevante, qui avait conclu TI4.

0 - 0 

Partie 1

CDEC (Radiant) : Leshrac, Phantom Lancer, Winter Wyvern, Spirit Breaker, Queen of Pain

Bans : Naga Siren, Techies, Lina, Ember Spirit, Visage

EG (Dire) : Gyrocopter, Clockwerk, Crystal Maiden, Storm Spirit, Skywrath Mage

Bans : Dark Seer, Bounty Hunter, Tusk, Dazzle, Undying

La phase initiale s'est déroulée très vite, chaque équipe se débarrassant de ce qu'elle ne voulait surtout pas laisser (Techies/Naga pour CDEC, le BH qui avait tant fait mal à EG). Leshrac ressort pour la deuxième fois de la soirée, cette fois laissé par EG, qui fait un choix de duo support assez inhabituel. Leshrac est finalement joué en support (en réponse au Skywrath Mage ?) tandis que Gyrocopter n'a pas été joué par EG jusqu'à la finale depuis le début de l'évènement principal. Les deux équipes s'adaptent donc très vite l'une à l'autre.

Le début de partie est très animé, CDEC portant l'agression sur la ligne mid très vite avec succès (trois morts pour SumaiL). Mais EG est prête à répondre à cela : lorsque CDEC tente d'attaquer le top, le retour de bâton est violent. CDEC implique Agressif dans les mouvements suivants, à nouveau contrés par EG avec brio : SumaiL a complètement récupéré et Fear est également très bien. A la minute 15, le score est de 4 à 9 en faveur d'EG.

Vers la minute 20, l'avantage en or et en expérience est très net pour EG. CDEC ne désarme pas et cherche toujours à s'opposer à EG, refusant d'abandonner la carte à l'adversaire : clairement il ne s'agit pas de jouer sur la défensive. Las pour l'équipe chinoise, cela ne paie pas. A la minute 25, le score est de 7 à 19, avec plus de 10 000 or et expérience d'avance pour EG, ainsi qu'un Aegis.

EG attend calmement les derniers objets nécessaires en prenant le contrôle de la forêt Radiant et la dernière tour extérieure, puis détruit le bas de la base de CDEC minute 32. Un bain de sang plus tard, CDEC abandonne la première partie.

0 - 1

Partie 2

CDEC (Radiant) : Leshrac, Tusk, Visage, Queen of Pain, Broodmother

Bans : Naga Siren, Techies, Ember Spirit, Storm Spirit, Lina

EG (Dire) : Gyrocopter, Clockwerk, Crystal Maiden, Winter Wyvern, Windranger

Bans : Bounty Hunter, Dark Seer, Undying, Phantom Lancer, Dragon Knight

Le draft reprend exactement à l'identique (jusqu'au huitième héros) et, pour la deuxième fois du match, CDEC joue Radiant alors que cette équipe est connue pour sa capacité à gagner Dire. La stratégie de CDEC est tout à fait différente, avec une Broodmother mid et un Leshrac carry.

En plus de surprendre EG avec un laning inattendu, CDEC attaque sur tous les fronts : Visage et Tusk bougent sur chaque ligne pour tuer le core adverse. Malgré les bonnes réactions d'EG, CDEC rythme les quinze premières minutes de la partie : le score est de 11 à 7 avec 5000 or d'avance à la minute 15 en faveur de CDEC. L'arrivée des premiers objets importants permet à l'équipe chinoise de se regrouper et de passer vraiment à l'offensive.

Plusieurs tours tombent rapidement et CDEC contrôle complètement la forêt Dire. EG choisit de répondre de manière inattendue en attaquant Roshan - et réussit. Par la suite, EG parvient à stabiliser un peu les choses : à la minute 30, le score est de 17 à 17, l'écart en expérience est nul et CDEC n'a pas accru son avance en or. Mais la différence se fait dans le contrôle de la carte : CDEC a encore quatre tours extérieures, EG les a toutes perdues bien plus tôt.

Un combat initié par le Clockwerk d'Universe tourne au désastre minute 32 ; un autre, engagé de la même manière, intervient minute 37 avec le même résultat. EG cherchait une ouverture pour contester la domination de CDEC, elle n'a pas réussi à la trouver et doit abandonner minute 39, sa base saccagée sans espoir de défendre plus loin.

1 - 1

Partie 3

CDEC (Radiant) : Leshrac, Visage, Lion, Dark Seer, Slark

Bans : Naga Siren, Techies, Storm Spirit, Lina, Dazzle

EG (Dire) : Clockwerk, Gyrocopter, Ember Spirit, Undying, Skywrath Mage

Bans : Bounty Hunter, Tusk, Broodmother, Witch Doctor, Antimage

Cette fois, EG laisse passer le Dark Seer et, à nouveau, le Leshrac (finalement joué mid pour la première fois du match), pour ouvrir le draft avec les deux mêmes héros. La suite part dans une direction tout à fait différente et CDEC conclut par un Slark assez peu vu dans cet International (en dehors de MVP Phoenix).

Le début de partie est clairement à l'avantage d'EG qui se retrouve avec des lignes plus fortes et qui parvient à neutraliser les rotations du Lion. Toutefois CDEC parvient à contrer les tentatives d'attaque d'EG et à les retourner en sa faveur : le score est de 7 à 5 minute 12, avec un léger avantage en or et expérience et une nette avance de Leshrac sur les autres héros.

La partie ralentit ensuite, EG désirant récupérer après les échecs précédents tandis que CDEC tire profit de ce temps pour s'équiper (Slark ayant fait une Midas) : le score est à peine de 9 à 10 minute 27 et les tentatives de CDEC pour aller secouer EG échouent. Mais du coup, plus la partie avance et plus l'impact d'une éventuellement erreur devient important, et les deux équipes tentent d'éviter de prendre un mauvais combat. Cela rend l'issue de la manche très complexe à anticiper, alors que le score est de 15 à 15 minute 42.

Les combats n'aboutissent pas à grand chose tant l'équipe en difficulté a de moyens pour faire s'échapper ses héros principaux. A la minute 54, EG réussit à tuer les deux core de CDEC (puis à prendre une T3, la première de la manche) mais perd les siens immédiatement après les rachats. La percée décisive n'est toujours pas réalisée : il faut attendre le teamwipe réalisé par EG minute 58, sans possibilité de se racheter pour CDEC, pour que l'issue de la partie soit enfin décidée.

1 - 2

Partie 4

CDEC (Dire) : Clockwerk, Lina, Winter Wyvern, Phantom Lancer, Dragon Knight

Bans : Leshrac, Techies, Dark Seer, Shadow Fiend, Crystal Maiden

EG (Radiant) : Gyrocopter, Naga Siren, Storm Spirit, Earthshaker, Ancient Apparition

Bans : Bounty Hunter, Tusk, Ember Spirit, Visage, Dazzle

Pour cette quatrième et potentiellement décisive manche, CDEC récupère son côté fétiche de la carte mais doit du coup laisser passer Naga pour bloquer Leshrac. CDEC laisse aussi le Storm à SumaiL. Le début de la partie est assez lent mais EG prend l'ascendant ensuite. Les bons combats à partir de la 26ème minute permettent de décoller et de s'emparer progressivement des tours restantes. La partie n'est gagnée définitivement que minute 39 par EG.

1 - 3

 

Cette victoire 3 à 1 permet à Evil Geniuses de remporter l'Aegis of the Champions 2015. L'équipe nord-américaine repart aussi avec 6,6 millions de dollars, tandis que CDEC se contente de "seulement" 2,8 millions. Bien que largement dominée dans cette finale, CDEC n'en a pas moins réalisé un parcours incroyable tout au long de la compétition.