Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

RoadToTI7 : le casse-tête des invitations à The International

13 juin 2017 à 18:20 | Par Darwyn | 113 commentaires

Edito. L'annonce des invitations directes et des invitations aux qualifications devrait intervenir d'ici une semaine : à quoi peut-on s'attendre ?


The International est, depuis 2011, LE rendez-vous incontournable de l'année, LE tournoi où il FAUT être. Au-delà des prix de plus en plus énormes qui y sont distribués (plus de 20 millions de dollars l'an passé), il est également le tournoi le plus prestigieux d'une année. En être, que ce soit via une des invitations distribuées par Valve (de plus en plus rares) ou par des qualifications, est l'objectif principal de toutes les équipes, en particulier à cette époque de l'année. De ce fait, à quoi peut-on s'attendre de la part de Valve ?

Combien d'invitations ?

Tout d'abord, beaucoup de choses dépendront du nombre d'invitations envoyées par Valve. Rappelons en effet que ce nombre se réduit d'année en année : il n'y avait plus que six invités en 2016, contre dix en 2015 et onze en 2014, alors que le nombre de participants est resté stable (seize). Autrement dit, les qualifications régionales permettent de sélectionner un nombre grandissant d'équipes. Par ailleurs, pour les deux Majors de cette saison, Valve a invité à chaque fois huit équipes.

Combien d'invitations, donc ? Il serait étonnant que Valve choisisse d'augmenter le nombre d'invités par rapport à TI6. En effet, cela reviendrait sur la tendance lourde (et justifiée) de l'accroissement de l'importance des Qualifiers. En outre, Valve a dissocié les qualifications européennes et CIS, nord- et sud-américaines pour le Major de Kiev, et il serait étrange que ces divisions ne soient pas reconduites pour TI7. Compte tenu du fait qu'il y aura une fois de plus au moins un participant via le Wildcard Tournament, cela ne laisse guère de place pour davantage d'invitations qu'en 2016.

Les invitations aux tournois Valve : une tendance à la baisse

Quelle logique pour les invitations ?

Qui sont les potentiels invités ? Avant d'oser quelques propositions, rappelons que les invitations de Valve suivent certains schémas d'année en année. Tout d'abord, elles valorisent les résultats sur le dernier gros tournois de Valve. Depuis la mise en place des Majors, les équipes qui ont le mieux réussi dans le tournoi précédent sont systématiquement invitées, en dépit de résultats éventuellement peu brillants par la suite. Cela a été le cas d'Ad Finem pour le Major de Kiev, par exemple. On peut cependant relever que Valve n'invite plus automatiquement le top 4 : Fnatic n'a pas été invitée au Major de Boston (en revanche le top 4 de Boston a été invité à Kiev).

Valve cherche en outre à valoriser les tournois les plus importants organisés en dehors de son circuit des Majors. Les équipes qui n'ont pas brillé dans le Major récent mais qui ont remporté une compétition majeure reçoivent en général une invitation. Cela a été par exemple le cas de Liquid pour Kiev après une victoire dans les SL i-League StarSeries 3. Mais il faut faire attention, Valve valorise les résultats finaux, pas les bons résultats dans des phases de groupe ou dans des Qualifiers ; de même, les tournois online sont peu récompensés par rapport aux LANs. Dans une période très chargée comme l'est ce printemps 2017, il est probable que Valve ne distingue que deux ou trois tournois.

L'EPICENTER vaudra sans doute une invitations à ses vainqueurs...

Enfin, une troisième règle tacite est de parvenir à un équilibrage relatif des différentes régions compétitives, ce qui relève sans doute à la fois de la volonté de faire s'affronter les meilleures équipes du monde entier et de considérations commerciales - permettre à toutes les communautés de se retrouver derrière une ou deux équipes régionales. Cependant, on peut noter que pour le Major de Kiev il n'y a eu aucune invitation accordée à la scène SEA, puisque, de manière objective, aucune équipe de la zone n'en méritait une. De ce fait Valve a choisi d'attribuer deux places via le Qualifier SEA, pour compenser l'absence d'invitation.

Autrement dit la volonté d'équilibrer les places à The International peut passer désormais par une répartition différenciée des places pour les qualifications, là où, pour TI6, chaque région avait deux places pour le Qualifier et une place potentielle supplémentaire via le Wildcard Tournament. Rien n'empêche Valve d'attribuer cette année deux voire trois places pour telle région et une seule pour telle autre, surtout que l'ajout de deux régions change automatiquement la donne.

 

Quelles invitations ?

Quelles équipes seront vraisemblablement invitées ? Il est certain que les vainqueurs de TI6 ne seront pas invités, puisque l'équipe a disparu. De ce fait, observons les cas des équipes du top 4 du Major de Kiev :

  • La place d'OG est assurée. Vainqueur de deux Majors cette saison, deuxième au DAC, il est impensable qu'OG ne reçoive pas son invitation.
  • Virtus Pro a fini deuxième au Major de Kiev. Les résultats suivants ont été assez décevants, mais jusqu'à présent les finalistes d'un Major ont toujours été invités au tournoi suivant. Il n'y a a priori pas de raison pour que cela change.
  • Evil Geniuses, demi-finaliste dans les deux Majors saisonniers, top 3 à TI6, a en plus remporté les Manila Masters fin mai. Son invitation semble assurée.
  • Invictus Gaming est dans une position plus incertaine. Sa demi-finale intervient après une belle victoire au DAC 2017, mais ce tournoi a été joué avant le Major de Kiev. Depuis, iG n'a aucun bon résultat à valoriser. Elle sera invitée si Valve veut inviter le top 4 du Major, mais il n'y a rien d'acquis à ce stade.

Victoire d'OG au Major de Kiev après celui de Boston : si OG n'est pas invitée à TI7, personne ne l'est.

Pour les autres invités potentiels, le foisonnement des tournois actuels rend délicat tout exercice de prédiction. Observons toutefois deux cas :

  • Liquid sera invitée avec 99 % de certitude. Deux victoires dans des tournois majeurs depuis le Major de Kiev sécurisent une place pour TI7, sauf retournement de situation incroyable.
  • NewBee a remporté les ZOTAC Cup Masters et a fini deuxième des Manila Masters. Une première place dans ce dernier tournoi aurait assuré une invitation, mais il est très probable que NewBee soit de toute façon invitée, puisqu'il paraît difficile pour Valve de ne pas inviter une ou deux équipes chinoises.

Selon toute vraisemblance, ces six équipes sont à ce stade les plus susceptibles d'être invitées directement à The International 2017. Cela ferait deux équipes européennes, une équipe nord-américaine, une équipe CIS et deux équipes chinoises, soit une répartition acceptable.

Les résultats du DOTA Summit sont cependant en mesure de faire pencher la balance différemment ; ainsi, si une équipe chinoise remportait ce tournoi, elle pourrait potentiellement être invitée à la place d'Invictus Gaming. Il paraît en revanche difficile de croire qu'un autre résultat puisse peser sur les invitations : inviter une troisième équipe européenne (comme Secret, très attendue par ses fans, mais qui n'a pas atteint la place nécessaire à l'EPICENTER), une deuxième équipe CIS ou nord-américaine, se ferait au détriment d'une autre, et donc vraisemblablement d'Invictus Gaming - mais il n'y aurait alors qu'une seule équipe chinoise invitée, ce qui présenterait certainement un problème.

Les Galaxy Battles qui se tiennent en Chine parallèlement au DOTA Summit risquent d'avoir une influence encore plus limitée, dans la mesure où il y a moins de prétendants sérieux à l'invitation, du moins si le nombre d'invitations est réduit. Ce tournoi peut conforter l'invitation de NewBee, seule équipe des six principales présente. Si Valve devait inviter plus de six équipes, une victoire de TnC ou de Planet Odd pourrait éventuellement jouer en leur faveur.

DOTA Summit 7 a-t-il une importance suffisante pour justifier l'envoi d'une invitation directe à l'équipe qui le remportera ?

Aucune équipe SEA n'a réalisé de résultats justifiant dernièrement une invitation directe. TnC a obtenu un top 2 dans le StarLadder i-League Invitational 2, mais cela ne semble pas justifier une invitation (pourquoi ne pas inviter NP pour sa deuxième place dans les ZOTAC Cup Masters, à ce compte-là ?). Enfin, il est évident qu'aucune équipe d'Amérique du Sud ne sera invitée, puisqu'il n'y a aucun résultat à valoriser dans un tournoi international.

 

Différents scénarios

Bref, s'il y a six invités, il s'agira certainement de : OG (Europe), Virtus Pro (Russie), Evil Geniuses (USA), NewBee (Chine), Liquid (Europe) et Invictus Gaming (Chine), potentiellement remplacée par une autre équipe chinoise (VG.J ayant de meilleurs arguments que LGD, en cas de victoire au DOTA Summit 7).

Le problème réside dans l'incertitude que nous avons du nombre d'invités. Si Valve distribue davantage d'invitations, beaucoup de choses sont possibles : une invitation pour une équipe SEA (TnC ou Faceless), une autre invitation pour la scène NA (Planet Odd ?), pour l'Europe (Secret) ou pour la Chine (probablement selon les résultats du DOTA Summit 7). Certains, comme l'analyste nord-américain Nahaz, évoquent ainsi un scénario à neuf invitations (plus une place pour chaque Qualifier régional et une place pour le Wildcard Tournament).

Un tel scénario apparaît peu probable (et peu souhaitable) à l'auteur de ces lignes : la tendance depuis des années est à la réduction des invitations directes, leur augmentation constituerait donc un retournement de politique que rien sur cette saison ne permet d'anticiper (là où les douze invitations au Major de Manille l'an dernier pouvait laisser planer un doute).

En revanche, si Valve invitait moins d'équipes encore que l'an passé, les choses deviennent compliquées. Les places les plus sûres semblent alors être celles d'OG (incontestable quoiqu'il advienne), d'EG et de Liquid. Une équipe chinoise sera certainement invitée dans tous les cas, sans doute NewBee, et la place de Virtus Pro paraît garantie surtout s'il y a au moins cinq invitations.

Invitations et répartition des qualifications

Et donc, quelle répartition régionale à la fin ? S'il y a six invitations directes, il y a donc dix places à attribuer pour six régions et le Wildcard Tournament. Ce dernier distinguera probablement deux équipes, comme en 2016. La répartition des places pour les qualifications serait alors certainement identique à celle du Major de Kiev : deux places pour la zone SEA et la Chine (permettant d'avoir de six à huit équipes asiatiques à TI7), une place pour chacune des autres régions.

Si le nombre d'invitations s'avérait plus important, les régions recevant les invitations supplémentaires verraient leurs places pour les qualifications réduites - c'est pourquoi les invités 7 et 8 seraient très certainement de la zone SEA et de Chine - afin de maintenir un équilibre régional. Si, au contraire, Valve invitait moins de six équipes, les Qualifiers des régions lésées recevraient probablement une place de plus (deux places pour la zone CIS, trois places pour la Chine, par exemple).

 

Conclusion

Concluons donc par un pronostic périlleux :

  • Six équipes invitées, huit équipes qualifiées, deux équipes issues du Wilcard Tournament.
  • Six invitées : OG, EG, VP, NewBee, Liquid et une équipe chinoise (iG ou VG.J en cas de victoire au DOTA Summit 7).
  • Deux places pour le Qualifier SEA, deux places pour le Qualifier chinois, une place pour les autres Qualifiers (Europe, CIS, Amérique du Nord, Amérique du Sud).

Il est évidemment parfaitement possible que Valve fasse des annonces inattendues : disparition du Qualifier sud-américain, Wildcard Tournament à quatre équipes au lieu de six (avec deux régions sans représentant) ou n'importe quoi d'autre. Les certitudes sont peu nombreuses, car les voies de Gaben sont, on le sait, impénétrables.