Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

RoadToTI7 : Kainaabz explique la scène sud-américaine

17 juin 2017 à 13:52 | Par Darwyn | 138 commentaires

Le dernier volet des entretiens réalisés avant que Valve n'annonce ses plans pour The International 2017 nous emmène sur les terres méconnues de l'Amérique du sud.


Pour aborder cette scène lointaine rarement mise sous les feux des projecteurs, Kainaabz, administrateurs de tournois e-sportifs depuis des années (et actif notamment sur les tournois FroggedTV), a répondu à quelques questions.

Kainaabz (à droite) et deux guignols en arrière-plan

Quelles sont les caractéristiques majeures de la scène sud-américaine à l'heure actuelle ?

Avant tout, je dirais que c’est la scène la moins connue sur Dota. Au-delà de ça, c’est une scène qui souffre d’une mauvaise réputation. Le peu que l’on en connaisse est lié aux réseaux sociaux avec un prisme déformant qui nous fait passer les joueurs péruviens pour l’équivalent des Russes sur les serveurs de l’Europe de l’Est. Si tout cela n’était pas assez, le peu que l’on connaisse de leurs pros est lié à une affaire de matchfixing qui a valu un ban à vie de la part de Valve pour trois joueurs dont l’iconique SmAsH.

En terme de niveau il y a deux zones géographiques qui sortent du lot : le Pérou et le Brésil. Les Péruviens sont connus grâce à quelques équipes « fer de lance » que sont Not Today et Infamous ou encore Elite Wolves que l’on a pu voir avec à quelques événements organisés par Beyond the Summit. On a aussi eu une brève apparition de Unknown.xiu qui s’était hissée jusqu’au Main Event du Major de Francfort où elle avait éliminé Newbee en Loser Bracket.

Pour les Brésiliens c’est un peu plus compliqué, c’est une scène qui est vraiment centrée sur elle-même pour des raisons culturelles mais aussi techniques (il y a d’ailleurs une crainte que l’état de leurs serveurs puisse impacter leur qualification à TI7). Mais de l’aperçu que l’on a pu en voir à Kiev la scène est capable du meilleur (sortir Secret et accrocher sérieusement EG) tout comme du pire (finir dernier du Group Stage).

Si on devait résumer, la scène SA est une scène très peu connue, à mauvaise réputation. On donne évidemment à leurs équipes le rôle de challenger et d’underdog dans les compétitions de type Major et consorts mais elles sont capables de réaliser de petites performances qui comptent beaucoup pour une scène en pleine ascension.

 

Selon toi, est-ce que Valve va perpétuer pour TI7 le Qualifier SA expérimenté pour le Major de Kiev ? Est-ce une bonne chose ?

Évidemment que Valve va perpétuer son Qualifier SA ! Tout d’abord parce que SG.Esports a réalisé l’inimaginable à Kiev et que rien que pour ça on doit donner un vrai crédit à cette scène et d’autre part, plus pragmatiquement, parce que cela a été annoncé par Valve il y a quelques temps déjà.

C’est clairement une bonne chose, ça permet de donner une véritable motivation à cette scène qui n’est que trop peu connue au niveau esport en général (si l’on enlève la riche scène CS brésilienne). Cela permet aussi de créer un contrepouvoir face à l’ordre établi des régions dites fortes à Dota, ça renverse la table et ça crée de belles storylines.

En faisant le parallèle avec la scène SEA on avait déjà vu ça avec TnC dans une certaine mesure l’année dernière qui avait surpris beaucoup de monde par sa prestation à TI6, aujourd’hui c’est une équipe que l’on ne prend pas à la légère. A voir si le conte de fées pourra se retranscrire cette année encore !

 

Quelles équipes ont le plus de chance de se qualifier pour TI7 ?

Assez difficile à prédire tant il est difficile de connaître la scène sans la vivre de l’intérieur. Si l’on se réfère aux résultats récents, je dirais que Infamous a vraiment une vraie avance sur les autres équipes de la scène. J’aimerais aussi revoir SG.Esports pour voir des joueurs spammer les taunts en jeu et un peu contraster avec le côté lisse qu’ont les joueurs en pleine game. Au-delà de ça tout est possible, je mets tout de même une petite pièce sur Infamous.

A voir si cette scène jeune et en déficit d’expérience pourra tenir le choc physique et mental qu’est le marathon d’une qualification.

 

Que pourraient-elles espérer faire lors du tournoi en août ?

Ce serait mentir que de les intégrer à un résultat autre que 9-16 (même si l’on ne connait pas le format du Main Event de TI7) leur niveau de jeu est vraiment aléatoire et la motivation des équipes visant l’Aegis est à son paroxysme. Ils pourront sûrement prendre un BO face à des équipes qui les sous estiment mais leur destin se jouera rapidement en Loser Bracket.