Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Présentation des concurrents de TI7 : Newbee

30 juin 2017 à 17:49 | Par Darwyn | 100 commentaires

Les articles présentant les équipes de The International 2017 se poursuivent, avec la dernière invitation directe lancée par Valve : l'équipe chinoise Newbee


Newbee est une équipe connue avant tout pour avoir remporté The International en 2014. Depuis, tous les joueurs ont changé. Comme l'an dernier à la même époque, Newbee fait figure de prétendant solide à l'Aegis, mais de grandes questions demeurent.

Retrouvez les articles précédents :

  1. OG, une nouvelle fois favoris
  2. Invictus Gaming, la dernière chance de BurNIng ?
  3. Virtus Pro, le nouvel espoir d'une victoire CIS
  4. Evil Geniuses, deux fois champions ?
  5. Liquid, can they do it ?

 

Un grand nom de la scène chinoise

Si Newbee est une structure relativement récente par rapport aux plus anciennes de Chine (comme DK ou EHOME), elle n'en demeure pas moins l'un des précédents vainqueurs de The International. C'est en 2014, quelques mois à peine après la formation de cette équipe autour de xiao8. Les joueurs ont cependant entièrement changé depuis cette époque : xiao8 est parti après TI4, Mu a fini par se retirer de la compétition après TI6, Hao est parti chez Vici Gaming, revenu chez Newbee et reparti chez VG (où il joue encore), quant aux deux supports de 2014, Banana coache LFY tandis que SanSheng coache... Newbee. Il est en somme le dernier lien entre les différentes versions de l'équipe.

En 2015, Newbee a fait face à la perte de joueurs et à des résultats de plus en plus mauvais : TI5 a été une humiliation pour les vainqueurs de l'année précédente, pas assez entraînés et pas suffisamment motivés. Il a fallu du temps pour reconstruire une line-up efficace, capable de reprendre le flambeau. Des joueurs ont été recrutés, congédiés. Le shuffle 2016 a fini par accoucher d'un groupe efficace, autour du noyau formé par Mu et Hao (revenu après TI5). L'ancien joueur d'iG, ChuaN, était déjà arrivé en décembre 2015, tandis que deux joueurs étaient recrutés chez EHOME, KaKa et l'Australien kpii.

Ce shuffle a rapidement porté ses fruits et Newbee peut légitimement être considérée comme l'une des trois meilleures équipes du printemps 2016, avec OG et Liquid (elles ont d'ailleurs trusté les podiums à cette période, notamment à l'EPICENTER puis au Major de Manille). Aussi Newbee a-t-elle été invitée à Seattle, où elle est arrivée avec une image d'équipe favorite, comme les deux autres. Et comme les deux autres, elle est passée à côté du tournoi : sa défaite en Winner Bracket contre EG a signé son arrêt de mort et Liquid l'a éliminée (avant de disparaître à son tour). Un top 12 pour Newbee, à égalité avec OG : TI6 a été un véritable chemin de croix pour les pressentis.

Un tel échec dans The International ne reste jamais sans conséquences. Pour Newbee, les changements ont été majeurs : Hao et Mu se sont retirés, entraînant la disparition des derniers vestiges de 2014, tandis que ChuaN est également parti. Le recrutement a été assez surprenant, rompant avec l'habitude de s'appuyer sur plusieurs vétérans. En effet, seul Faith (ancien vainqueur de The International 2012 avec Invictus Gaming) correspond à ce profil. Les deux autres recrues, Sccc et uuu9 (désormais appelé Moogy), viennent d'équipes semi-professionnelles et sont issus d'une nouvelle génération – comme KaKa ou kpii sur la saison précédente.

Newbee version 2017 : kpii, Faith, Sccc, Moogy, KaKa

Les turbulences de la saison actuelle

La nouvelle line-up s'est très vite imposée comme l'une des meilleures équipes sur la scène chinoise, en entamant d'ailleurs sa saison par une deuxième place plus que prometteuse face à EG dans la MDL Autumn. Si, en octobre, elle a concédé un certain nombre de défaites, le mois de novembre a été faste : Newbee a écrasé la concurrence en Chine (dans un environnement dont Wings Gaming était cependant absente). Logiquement invitée au Major de Boston, elle réalise une phase de groupe honorable, ne perdant que face à Virtus Pro (l'un des favoris du tournoi). Elle tombe cependant, dès le premier tour, contre les Grecs d'Ad Finem qui entament le meilleur tournoi de leur carrière – et le Major de Boston se conclut sur un simple top 16.

L'équipe chinoise s'est toutefois vite remis de sa défaite : du mois de décembre à avril 2017, elle a continué à dominer la scène interne en remportant deux saisons successives de la Dota 2 Professional League. Dans les tournois internationaux, elle fait plus que bonne figure, avec deux finales (China Top 2016 puis ESL One Genting 2017). Le Dota 2 Asia Championship montre qu'il ne faut clairement pas la sous-estimer – mais, comme lors du Major de Boston, elle trouve sur sa route l'équipe qui réalise son meilleur tournoi de la saison, Invictus Gaming, et Newbee reste aux portes de la grande finale.

Le Kiev Major arrive sur ces entrefaites. Le round suisse est très moyen (Newbee s'incline face aux équipes nord-américaines). Dans les Playoffs, clairement dominants au début de leur match contre Liquid, les joueurs chinois s'effondrent sur eux-mêmes au beau milieu de la deuxième manche et sortent, pour le deuxième tournoi Valve de la saison, par la petite porte : à nouveau un simple top 16.

Le palmarès de la saison - le retour de Cloud 9 ?

  • Octobre 2016 : MarsTV Dota 2 League, 2ème
  • Décembre 2016 : Major de Boston, 9-16ème
  • Décembre 2016 : China Top 2016, 2ème
  • Janvier 2017 : ESL One Genting 2017 : 2ème
  • Avril 2017 : Major de Kiev, 9-16ème
  • Mai 2017 : Manila Masters, 2ème
  • Juin 2017 : ZOTAC Cup Masters, 1er
  • Juin 2017 : Galaxy Battles, 1er

Il a fallu cette fois quelques semaines pour se remettre après cette grosse déception. Newbee ne brille pas dans les qualifications suivantes (pour l'EPICENTER et le DOTA Summit 7). Dans le StarLadder i-League Invitational, elle perd contre TnC, en grande forme ce jour-là. Mais déjà le coup de mou est derrière : Newbee écrase les équipes occidentales dans les Manila Masters... avant de trébucher contre EG en grande finale. C'est en juin que les premières victoires dans des tournois majeurs sont trouvées, aux ZOTAC Cup Masters de Taïwan puis dans les Galaxy Battles de Shenzhen.

Si l'on s'en tient aux seuls tournois que Liquipedia recense comme « Premier Tournaments », Newbee est l'équipe qui est le plus souvent parvenue en finale – six fois, contre cinq pour Evil Geniuses ou OG, trois pour Liquid et Virtus Pro. Mieux encore, elle est la seule équipe chinoise qui soit parvenue en finale d'un tournoi majeur plus d'une fois au cours de la saison ! Cependant, elle a échoué dramatiquement dans les deux Majors et il a fallu attendre le mois de juin pour qu'elle parvienne à remporter son premier titre international de l'année...

Victoire dans les Galaxy Battles - juin 2017

Forces et fragilités

Comment expliquer le paradoxe d'une équipe qui pouvait apparaître forte au point d'être inaccessible avant les gros tournois ou durant les phases préliminaires, avant de perdre systématiquement les matchs décisifs dans les tournois les plus importants ? Cela tient probablement à quelques faiblesses mais aussi (et cela n'est pas absurde, même si cela sonne tel quel) à ses forces.

Newbee a un style très particulier, qui la distingue par rapport à toutes les autres grandes équipes de la saison. Elle ne se presse pas, ne se précipite jamais. Elle ne cherche pas à prendre un ascendant décisif en début de partie, là où d'autres emballent le rythme très vite. Au contraire, Newbee adopte un jeu très défensif dans les premières phases de jeu et cherche avant tout à protéger ses joueurs de position 1 et 2 – en n'hésitant pas à faire se téléporter l'équipe entière ou presque pour venir à la rescousse de l'un d'entre eux en cas d'attaque.

Cette équipe chinoise déploie un jeu très méthodique et très stratégique : elle attend que les adversaires commettent une erreur qu'elle pourra punir dans une violente contre-attaque. Cela présente des avantages, mais peut aussi se retourner contre elle si l'adversaire ne prête pas son flanc à une telle riposte, et Newbee peut alors perdre le contrôle de la partie, surtout si elle cherche à provoquer des erreurs... en commettant de ce fait elle-même de grosses fautes.

De manière générale, de toute façon, ces joueurs très disciplinés attendent d'avoir atteint leur pic de puissance, leur timing, pour passer à l'attaque. Ils appliquent le principe énoncé par La Fontaine il y a trois siècles et demi, « Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. » Ils savent dès le départ à quel moment de la partie exactement ils seront en mesure de gagner et attendent patiemment d'avoir rempli les conditions nécessaires et suffisantes pour ce faire (des niveaux et des objets précis). Une fois qu'ils peuvent gagner, ils se transforment en une sorte de rouleau compresseur. Il n'est pas rare de les voir conclure une partie en deux ou trois minutes une fois qu'ils sont passés à l'action.

Cela donne évidemment un jeu peu excitant. Le public peut facilement avoir l'impression d'assister à des parties mornes et qui se prolongent inutilement. Il s'agit simplement pour Newbee de ne pas se précipiter et de ne pas risquer de tout perdre pour gagner quelques minutes. Cette manière d'envisager la partie, très stratégique, explique pourquoi Newbee ne baisse jamais les bras et se défend jusqu'au bout dans les situations a priori désespérées. Depuis le printemps dernier, l'équipe s'est fait une réputation de défenseurs de leur propre base : les maîtres du high groud défendent les baraquements jusqu'à épuisement, y compris lorsqu'il paraît évident dès la fin de l'early game que la situation est sans espoir... et ils parviennent régulièrement à renverser le cours des choses.

Newbee a une vision à long terme, dès le draft, et suit un plan tout tracé vers la victoire. C'est à la fois une grande force et une source de fragilité dramatique : quand la partie reste dans le cadre prévu, tout baigne. Quand l'équipe adverse brise les codes et n'agit plus comme elle est censée le faire, rien ne va plus – l'élimination lors du Major de Kiev est intervenue dans une telle situation. Et lorsqu'un grain de sable a fait dérailler la machine implacable, la mécanique se grippe invariablement et la solidité de l'équipe se brise irrémédiablement. Newbee est sans conteste une équipe stable, forte et solide, et pourtant elle peut s'effondrer, sur le plan mental, en quelques instants.

 

Depuis la 7.0...

  • 137 parties jouées, 59 % de victoires
  • 75 parties côté Radiant, 62 côté Dire
  • Durée moyenne des victoires : 39 min 04
  • Score final moyen : 26 – 22
  • 944 last hits par partie en moyenne (deuxième derrière Evil Geniuses)

  Moogy Sccc kpii KaKa Faith
Nombre de héros joués 22 26 22 24 17

 

Les joueurs

Moogy

Ce joueur, connu jusqu'en mai sous le pseudonyme uuu9, est entré dans le monde compétitif de manière progressive, en intégrant fin 2013 TongFu.WanZhou, une équipe amateur. Il a intégré ensuite l'équipe principale TongFu (semi-professionnelle) au printemps 2015 et y passe un peu plus d'une année, durant laquelle il se fait remarquer. Newbee, qu'il rejoint après TI6, est donc sa première véritable équipe professionnelle.

  • Première participation à The International

Moogy occupe le poste de carry. Ses héros ont tendance à être plutôt forts dans la phase de ligne dans une configuration 1v1, ce qui libère grandement les supports. Ils ont aussi un pic de puissance autour des minutes 25 à 40 – guère plus tôt, rarement plus tard. Il sort cependant rarement de ses héros de confort : depuis la version 7.0, il n'a ajouté véritablement qu'une corde à son arc, l'Ursa. Cela peut être considéré comme une faiblesse, compensée cependant par le fait que Sccc est souvent le véritable position 1.

Héros-signatures : Juggernaut, Lifestealer, Sven
A surveiller : Ursa

Un pool réduit

En une saison chez Newbee, Moogy a joué près de 60 % de ses 330 matchs sur cinq héros seulement, toutes versions confondus. En d'autres termes, son pool a très peu évolué en fonction des patchs majeurs. Il a une grosse réussite avec ces cinq héros, en revanche il brille nettement moins avec la plupart des autres.

 

Sccc

Sccc est un joueur à très haut MMR, le deuxième à avoir atteint les 9k en Chine. Il a intégré la structure Newbee en avril 2015, via l'écurie de nouveaux joueurs Newbee.Young. Il a fini par basculer dans l'équipe principale en septembre 2016, alors qu'il est déjà réputé en Chine pour être l'un des meilleurs joueurs mid du moment. Très populaire, il est la figure de proue médiatique de Newbee. Il fait également office de co-capitaine.

  • Première participation à The International

Sccc occupe le poste de solo mid avec brio. Il est extrêmement solide en 1v1 et réussit aisément à prendre l'avantage si le mid adverse est livré à lui-même. Le contenir en début de partie nécessite donc un fort investissement de l'équipe adverse ; il s'agit également d'une nécessité, tant il peut devenir problématique si on lui donne carte blanche. Il bouge assez peu de sa ligne (mais récupère de nombreux kills avec son Invoker, dont il est l'un des meilleurs joueurs actuels) hormis pour accélérer son farm en forêt, jusqu'à ce qu'il ait atteint les objectifs fixés. Il se mue alors en force dévastatrice et peut apporter à lui seul la victoire à son équipe.

Héros-signatures : Invoker, Queen of Pain, Shadow Fiend
A surveiller : Lina

Reine de la douleur

Queen of Pain est le meilleur héros de Sccc depuis la version 7.0. Il l'a jouée plus que tout autre héros (19 fois), avec un KDA moyen supérieur à 10 et environ trois victoires pour quatre parties. Il l'a également jouée davantage que n'importe quel autre joueur sur cette période – le suivant, Kuku de TnC, n'est qu'à 14 parties.

 

kpii

kpii, auparavant connu sous le nom kphoenii, est un Australien expatrié. Il a débuté son parcours en 2014 chez Can't Say Wips, la seule véritable équipe australienne, puis est parti en Corée du Sud chez MVP Phoenix et participe avec elle à son premier International. Il est ensuite recruté par la structure chinoise EHOME pour son « équipe de développement », avant de passer chez Newbee en mars 2016. Il est donc l'un des plus anciens de la line-up.

  • The International 2015 : MVP Phoenix, 7-8ème
  • The International 2016 : Newbee, 9-12ème

kpii est l'offlaner chez Newbee, sauf dans un cas : lorsque Faith pick Naga Siren, ce qui est rare. Il passe alors position 1, puisqu'il est l'un des meilleurs joueurs de Naga de la scène asiatique (c'était d'ailleurs la même chose l'an dernier). kpii joue beaucoup d'initiateurs de type force, en adaptant ses héros aux versions. Ainsi, il a beaucoup joué Centaur Warrunner ou Legion Commander ces derniers mois, des héros à peu près nouveaux dans son parcours compétitif.

Héros-signatures : Naga Siren, Slardar, Tidehunter
A surveiller : Abaddon

Le chant des sirènes

kpii est un joueur réputé de Naga Siren. Depuis les débuts de Dota 2, il l'a jouée 37 fois en match professionnel, ce qui le place en septième position. Il a une moyenne extrêmement élevée de 504 last hits par partie et un GPM que peu surpassent (684 or par minute), mais un KDA plutôt faible par rapport aux autres gros joueurs du héros. Il a gagné deux parties sur trois avec elle.

 

KaKa

KaKa est lui aussi un joueur d'une nouvelle génération, puisqu'il a commencé sa carrière au début 2014. Il a débuté chez HGT, puis a intégré EHOME après TI5. Il a participé avec cette équipe à deux Majors, avant d'être recruté en mars 2016 par Newbee. Il n'a pas quitté cette équipe depuis et en est donc l'un des deux plus anciens membres. Il a été le capitaine de mars à août 2016, puis a cédé sa place à Faith.

  • The International 2016 : Newbee, 9-12ème

KaKa est le support position 4, de manière plus affirmée cette saison qu'au printemps dernier où il pouvait échanger davantage de rôle avec ChuaN. Il commence finalement assez peu avec son carry : il est plutôt roamer ou soutien pour les deux autres lignes. Ses héros ont nettement évolué par rapport à l'an dernier, son Phoenix emblématique a notamment presque disparu. Il joue beaucoup dernièrement des supports de type force (Sand King avant tout).

Héros-signatures : Io, Phoenix, Earth Spirit
A surveiller : Pudge

Le support des sables

KaKa est de loin le joueur qui joue le plus Sand King dernièrement, avec 34 parties depuis la 7.0, soit un quart des matchs de Newbee. Il est intéressant de noter que le support position 4 qui joue le plus Sand King ensuite est @dogf1ghts avec seulement 11 SK sur la même période et que les autres joueurs de Sand King ont tendance à être des offlaners.

 

Faith

Faith est le seul véritable vétéran que comporte l'équipe Newbee actuellement (en dehors du coach SanSheng). Il est le seul à avoir commencé sa carrière sur DotA et a participé à presque tous les TI (à l'exception de l'édition 2016). Il a passé plusieurs années chez Invictus Gaming, une équipe avec laquelle il a remporté TI2, en ne la quittant que quelques mois après TI4, pour y revenir début 2015. Après The International 2015, la rupture a été consommée. Il a passé la saison suivante dans une équipe semi-professionnelle, TongFu, où il croise uuu9. L'équipe finit en dernière place des qualifications chinoises pour TI6 : le retour de Faith sur le devant de la scène date donc de son arrivée chez Newbee en septembre 2016.

  • The International 2011 : TyLoo, 9-12ème
  • The International 2012 : Invictus Gaming, 1er
  • The International 2013 : Invictus Gaming, 5-6ème
  • The International 2014 : Invictus Gaming, 7-8ème
  • The International 2015 : Invictus Gaming, 9-12ème

Chez Newbee, Faith apporte avant tout son expérience ; c'est donc naturellement qu'il est devenu le capitaine de l'équipe, portant la responsabilité des drafts. Il est également le support position 5, un poste qu'il a occupé à maintes reprises au long de sa carrière, chez iG notamment (il était en revanche offlaner chez TongFu en 2015-2016). Il est spécialisé dans les supports de ligne, épaulant son carry, mais possède un éventail de héros extrêmement diversifié : il est capable de jouer à peu près n'importe quoi, selon les exigences de la méta du moment. Par contre il varie assez peu sur une même version.

Héros-signatures : Rubick, Ancient Apparition, Shadow Demon
A surveiller : Visage

Maître mot : adaptation

Les cinq héros les plus joués par Faith représentent 22,5 % de l'ensemble de ses parties compétitives sur Dota 2. Il s'agit d'un taux extrêmement faible : lors de The International 2016, sur 90 joueurs, ce taux n'était plus bas que pour trois joueurs à peine (dont Fear, l'un des joueurs les plus polyvalents de tous les temps).

 

 

Conclusion

Sur le plan individuel comme sur le plan collectif, Newbee est l'une des meilleures équipes de la saison. Le nombre de finales de tournois majeurs disputées (sinon de victoires) suffit seul à le prouver. Elle dispose d'atouts formidables à valoriser à TI7 et devrait donc, logiquement, être considérée comme l'un des prétendants majeurs au titre. Ce n'est pourtant pas le cas car – osons le cliché – elle est pour l'instant son pire ennemi.

Dans un tournoi majeur, les mécaniques de jeu, les stratégies, les talents individuels ont évidemment énormément d'importance, et sur ces points Newbee a tout ce qu'il faut. Mais tout cela n'est pas suffisant pour gagner, et c'est d'autant plus vrai à The International. Il faut aussi et surtout une grande résistance à la pression, un moral d'acier et une réelle capacité à capitaliser sur des victoires pour créer une dynamique inarrêtable. Or ce sont ces aspects cruciaux qui ont fait pour l'instant défaut à Newbee, tout au long de la saison écoulée : arrive toujours un moment où l'équipe « choke », entraînant son élimination.

Si la préparation à TI7 permet de corriger ces carences gravissimes, tous les espoirs sont permis et Faith pourrait bien devenir le premier joueur à remporter deux fois The International. Le coach SanSheng, lui-même ancien vainqueur à TI4, peut-il aider sur ce plan-là son équipe ? Voilà en tous cas un an qu'il encadre les joueurs, sans que le résultat paraisse probant. Si la préparation se concentrait sur des aspects techniques, sur les mécaniques ou sur l'approfondissement des stratégies, elle manquerait certainement sa cible et conduirait alors à un nouvel échec.

Concluons de manière absolument personnelle, car Newbee est une équipe en laquelle l'auteur de ces lignes veut croire depuis longtemps, au point d'avoir pronostiqué régulièrement leur victoire dans les tournois Valve depuis plus d'un an. A chaque fois, évidemment, sans le moindre succès. Il ne fait guère de doutes que je parierai une fois de plus sur la victoire de Newbee : après tout, plus ça rate et plus on a de chances que ça marche, nous apprend la logique shadok. Mais pas forcément avec l'intime conviction que Newbee va gagner...

En attendant l'avis de Luciqno de la FroggedTV (il sera intégré ultérieurement), Llewela partage son expertise :

L'arrivée de Moogy, Sccc et Faith a offert un coup de nouveau à Newbee pour cette saison 2016-2017. Et, comme la saison précédente, ils ont dominé la scène chinoise, s'offrant podiums et titres dans divers tournois. Cependant leur blocage dans les compétitions internationale ne semble toujours pas résolu. Leur performance aux deux Majors de valve (9-16ème) sont décevantes. Le système sans loser bracket ne semble pas leur réussir.
Mon avis reste mitigé mais ils sont à mon sens capable de décrocher un top 6.