Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Chronique e-sportive (10) : Mineski prend la tête du classement

23 octobre 2017 à 11:26 | Par Darwyn | 200 commentaires

Juste après le deuxième Minor, le premier Major de la saison ne se fait pas attendre : toute l'actualité compétitive Dota 2 résumée - et un focus sur Virtus Pro.


Le PGL Open Bucarest

Deuxième Minor de cette saison compétitive extrêmement dense (rappelons qu'il y aura en tout onze Minors et onze Majors, tous ces tournois s'inscrivant dans le circuit pour TI8), ce premier grand tournoi Dota 2 organisé en Roumanie s'est distingué par une scène d'une esthétique douteuse et par un cleanfeed proposé aux streamers (ce qui a tranché avec la gestion d'un autre âge du StarLadder la semaine passée).

Dans le groupe A, les deux équipes asiatiques LGD (Chine) et Immortals (Corée/USA) ont dominé l'opposition, Team Secret échouant à s'imposer en demi-finale face à l'agression coréenne. Pour le groupe B, dans lequel les matchs ont été souvent serrés, Mineski est sortie en première place, suivie par Evil Geniuses qui a proprement écrasé VG.J.

Les phases finales ont vu les deux équipes évoluant sur la scène nord-américaine se faire éliminer en demi-finale, pour aboutir à une finale Chine / SEA dans laquelle Mineski a aisément triomphé de son adversaire LGD - qui jouait, il faut le mentionner, avec son coach à la place de Victoria, resté en Chine pour des raisons de santé. La finale s'est conclue rapidement vers 18h sur un 2-0, car la PGL avait choisi de ne pas la jouer en Bo5, un choix discutable.

 

L'ESL One Hambourg

Le premier Major de la saison arrive sous peu, puisqu'il débute dès ce jeudi. Les équipes seront d'abord divisées en deux groupes, avec un format GSL qui s'impose comme la norme de ce début de saison. Les deux équipes en tête de chaque groupe iront en demi-finale, avec des Bo à élimination directe. A la clef se trouvent 1 000 000 $ (dont la moitié pour les vainqueurs) et 1500 points de qualification pour TI8.

On retrouve dans le groupe A quatre équipes dont le début de saison est loin de ce que l'on pouvait attendre, avec des affrontements serrés en perspective :

  • Newbee (Chine) : les finalistes de TI7 n'ont pas brillé du tout dans le premier Minor de la saison, avec une élimination dans la phase de groupe.
  • Team Secret (Europe) : l'équipe menée par Puppey ne confirme pas vraiment pour l'instant son bon début de saison sur la scène européenne, avec un simple top 4 et une élimination en groupe dans les deux premiers Minors.
  • Evil Geniuses (USA) : les Nord-Américains ont fait une rentrée plutôt convaincante dans le PGL Open Bucarest, mais il faudra encore du temps avant d'effacer l'échec de TI7.
  • Fnatic (SEA) : le mix européen et asiatique doit sa présence dans ce tournoi au forfait de HappyFeet, qui n'a pas obtenu ses visas. Cette équipe n'a encore rien fait de marquant cette saison et elle peut être vue a priori comme la plus faible du groupe.

Le groupe B apparaît comme nettement plus stratifié :

  • Team Liquid (Europe) : le grand favori du tournoi. Les vainqueurs de TI7 ont aussi récupéré haut la main le titre du StarLadder i-League Invitation saison 3. Ils restent loin devant la concurrence.
  • Virtus Pro (Russie) : c'est la véritable rentrée compétitive pour une équipe qui a fait top 6 à TI7 et qui a pris les mois de septembre-octobre sans pression. En toute logique, VP se qualifiera pour les demi-finales.
  • Keen Gaming (Chine) : ancienne EHOME.Keen, c'est la surprise du Qualifier chinois. L'équipe joue ensemble depuis janvier 2017 et ne cesse de progresser sur la scène chinoise. Cette LAN sera son baptême du feu.
  • SG e-sports (Brésil) : quasiment entièrement refondue après TI7, la meilleure équipe brésilienne n'a pas fait d'étincelles dans le premier Minor de la saison. L'enjeu sera d'éviter la dernière place du groupe B.

La grande question qui se pose pour ce Major est de savoir si, à ce moment de l'année, une équipe est en mesure de s'opposer à Team Liquid.

 

Autres informations

La version 7.06 a déjà plus de cinq mois. Version particulièrement équilibrée, elle souffre cependant du syndrome post-TI, que l'on retrouve chaque année : les stratégies en compétition se renouvellent peu, les pubgames sont envahies par les héros qui ont marqué The International, le metagame tourne en rond. La version 7.07 était donc très attendue, d'autant plus qu'elle va de pair avec l'update Dueling Fates annoncée lors de TI7, qui introduira deux héros inédits.

Après de nombreux jours de spam par la communauté sur les réseaux sociaux et Reddit, Valve a fait une entorse à la règle en indiquant à l'avance la date de sortie de Dueling Fates : ce sera le 1er novembre. Pour l'instant, il y a encore du flou sur le déroulement (la Pit League, Minor joué juste après, restera-t-elle sur la 7.06f ?) et le patchnote n'est pas connu.

Un tournoi secondaire était joué en parallèle du PGL Open : The Major League, en Malaisie. Il n'impliquait que des équipes asiatiques (dont trois chinoises), la plupart ayant été invitées, et était doté d'environ 67 000 $. Le tournoi a été remporté par Execration (Philippines) contre EHOME (Chine) et devant Fnatic (Malaisie).

 

Le focus de la semaine : Virtus Pro

Il n'y a guère d'information nouvelle à donner sur Virtus Pro : ce roster russe et ukrainien n'a pas bougé depuis plus d'un an. Cette version de l'équipe faisait table rase du passé et soldait notamment l'ère fng, le capitaine qui avait jusque-là mené VP à de réels succès. La nouvelle équipe mélangeait des joueurs expérimentés comme Lil et Solo et des joueurs plus récemment arrivés sur le devant de la scène, dont le jeune carry RAMZES666.

La saison 2016-2017 a été globalement très réussie, en dépit de quelques échecs. Virtus Pro a été une année durant la force écrasante sur la scène CIS, qui a éclipsé tout le reste. L'équipe russe a remporté des tournois de manière éclatante, en particulier les deux éditions de The Summit de la saison, et a disputé une finale endiablée face à OG lors du Major de Kiev. Un top 6 plus qu'honorable à TI7 (avec une élimination signée Team Liquid) est venu conclure ce beau parcours.

Virtus Pro a donc choisi de ne pas changer une équipe qui gagne - VP a fait partie des quelques équipes qui n'ont pas modifié leur roster après TI7. Le début de saison a été un peu lent pour Virtus Pro, qui n'a pas cherché à participer au premier Minor et qui ne s'est pas qualifiée pour le deuxième. Dans le Manila Invitational, une petite LAN jouée le week-end dernier à quatre équipes, VP est sortie au premier tour face à iG.Vitality. Tout l'enjeu de cet ESL One sera donc de montrer que l'équipe n'a pas dit son dernier mot et de prouver que le choix de rester ensemble était le bon.

 

Le classement pour TI8

Rappelons que les équipes remportent des points (par joueur) lorsqu'elles arrivent dans le top 4 des Minors et des Majors. Les huit équipes les mieux classées à la fin de la saison seront invitées automatiquement à The International 2018. Après deux Minors, le classement s'établit comme tel :

  1. Mineski (SEA) - 720 points
  2. Team Liquid (Europe) - 450 points
  3. LGD (Chine) - 202.5 points
  4. Complexity Gaming (USA) - 90 points
  5. Evil Geniuses (USA) - 90 points
  6. Immortals (Corée/USA) - 90 points)
  7. Team Secret (Europe) - 90 points