Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Chronique e-sportive (11) : Virtus Pro écrase l'ESL One Hambourg

30 octobre 2017 à 10:13 | Par Darwyn | Pas de commentaires

Alors que la prochaine version se profile, le récapitulatif de l'actualité compétitive revient sur le premier Major qui s'est conclu hier et sur les tournois à venir.


L'ESL One Hambourg

Premier des onze (!) Majors organisés cette saison, l'ESL One présentait un format resserré - un peu court sans doute, avec des Bo1 dans les premiers tours des phases de groupe et une finale en Bo3 - dû aux contraintes du stade.

Le groupe A a vu sans surprise Fnatic se faire éliminer immédiatement. Evil Geniuses a suivi après sa défaite contre une Newbee pourtant peu convaincante, tandis que Team Secret a pu accéder sans heurts aux demi-finales. Dans le groupe B, Virtus Pro s'est imposée devant Team Liquid. Comme attendu, SG e-sports et Keen Gaming ont quitté le tournoi à ce stade (mais la jeune équipe chinoise n'a pas été ridicule pour autant).

Le dernier jour, Virtus Pro a battu Newbee, décidément loin de son niveau de la saison précédente pour l'instant, tandis que Team Secret a battu Team Liquid, pourtant l'équipe reine de cette méta. Aucun des finalistes de TI7 n'a donc disputé la finale de ce Major. Las pour Secret, cette victoire n'a pas suffi à assurer un élan suffisant pour surpasser l'agressivité forcenée de Virtus Pro, qui a remporté le match 2 à 0 sans coup férir. Cette victoire vaut à VP 500 000 $ et 750 points par joueur au classement général.

Namax de la FroggedTV nous fait part de son point de vue sur ce tournoi :

Cet ESL One avait beaucoup à montrer et à prouver en tant que premier Major. Je l'ai personnellement trouvé décevant sur le plan de l'organisation (Bo1 au premier tour, finale en Bo3), je n'ai pas trouvé l'ambiance et la hype attendue d'un Major. Mais bon, ça sera je le pense corrigé pour les prochains.

Les équipes étaient présentes pour assurer le spectacle. Enfin Secret fonctionne hors qualification ! Virtus Pro était plus en forme que jamais. Enfin, c'était un plaisir de retrouver Liquid.

 

Autres nouvelles

Pas de répit pour les braves ! Le Minor suivant, quatrième étape du circuit compétitif majeur de cette saison 2017-2018, débute jeudi. Il s'agit de la Dota Pit League, qui se tient en Croatie. On y retrouvera plusieurs équipes de l'ESL One, dont Team Liquid, Virtus Pro et Newbee. Parmi les autres concurrents, il faut signaler OG qui fera sa première apparition de la saison dans une LAN. Mineski devait représenter la région SEA : ce ne sera pas le cas, l'équipe s'étant retirée du tournoi ; l'équipe remplaçante n'est pas encore connue.

En mars 2018 auront lieu les World Electronic Sports Games, qui se veut un championnat du monde par nationalité. Les qualifications s'opèrent en deux temps : par pays/sous-région, puis par région. Elles ont déjà bien commencé. Pour l'Europe, la plupart des participants sont connus (avec des équipes russes et ukrainiennes, entre autres, toujours aussi effrayantes) ; l'équipe française dans le tournoi européen sera Excellent!, avec Cry, Link et Hugo pour mentionner les noms les plus connus.

Vent de changement chez Digital Chaos : l'équipe nord-américaine n'a pas réussi à s'imposer dans un seul Qualifier durant ces deux premiers mois, ce qui lui ferme la porte des Minors et Majors pour un bon moment. En conséquence de cette série d'échec, le joueur mid philippin Abed a annoncé son départ de cette équipe dont il faisait partie depuis le mois d'avril.

 

Le focus de la semaine : OG

Il y a environ deux ans est née en Europe l'équipe OG, bâtie autour de n0tail et Fly, deux anciens de Fnatic. Cette team a été au centre des deux dernières saisons car elle a remporté quatre des cinq Majors organisés par Valve : Francfort, Manille, Boston et Kiev. Grande favorite à deux reprises pour The International, elle n'y a malheureusement pas brillé - top 12 en 2016, top 8 en 2017.

Depuis plus de deux ans, le noyau n0tail - Fly reste soudé. Après TI6, les trois autres joueurs avaient été remplacés, dont la star Miracle- passée chez Team Liquid. s4, ancien d'Alliance et de Team Secret (où il avait notamment joué avec n0tail et Fly dans la première version, après TI4), est venu occuper le poste d'offlaner en rupture avec son passé de mid. JerAx a pris la place du position 4. Un jeune joueur australien, Ana, nouveau venu sur la scène, a complété ce roster en prenant le mid.

En 2016-2017, OG a remporté les deux Majors, ce qui est impressionnant, mais aucun autre titre important. The International, surtout, est une nouvelle déception importante après trois tournois ratés entre mai et juillet. OG a toutefois fait le choix d'une importante stabilité après TI : seul Ana est écarté de l'équipe, pour faire de la place à la star ukrainienne Resolut1on, vu comme l'artisan principal du top 8 inespéré de Team Empire à Seattle.

Sur le papier, l'équipe promet énormément. Plus qu'aucune autre équipe européenne issue du shuffle de l'été 2017, si l'on excepte Team Liquid qui n'a pas changé. Resolut1on a le style de jeu parfait pour coller avec l'équipe : c'est un carry qui a besoin d'espace et du soutien de son équipe, un joueur versatile capable d'échanger les positions avec n0tail, talentueux individuellement et disposant d'une plus que solide expérience et d'un panel de héros étendus.

Pourtant les premiers résultats sont loin d'être à la hauteur de ces promesses : OG a été éclipsée des trois premiers Qualifiers pour le StarLadder, le PGL Open puis l'ESL One. Une place en Minor a été récupérée in extremis pour la Dota Pit League qui arrive cette semaine, avec difficulté face à Hellraisers en finale, et en l'absence de Team Secret qui n'a pas souhaité participer.

OG en plein bootcamp

Le dernier match d'OG date du 5 octobre : la Dota Pit League constituera donc à la fois la première chance pour l'équipe européenne de récupérer des points pour TI8 et une occasion de voir si la période de vacance de ces dernières semaines a été mise à profit... ou si, au contraire, OG n'a toujours pas réussi à trouver son élan. Un échec à Split serait probablement difficile à surmonter.

 

Le classement pour TI8

L'ESL One a évidemment bouleversé le classement provisoire, puisque les gains de points dans un Major sont largement supérieurs aux gains dans un Minor.

  1. Virtus Pro (2250)
  2. Team Secret (1440)
  3. Team Liquid (900)
  4. Mineski (720)
  5. Newbee (450)
  6. LGD (202.5)
  7. Complexity Gaming (90)
  8. Evil Geniuses (90)
  9. Immortals (90)