Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Les équipes de TI8 : Evil Geniuses

12 juillet 2018 à 09:32 | Par Darwyn | 493 commentaires

Les articles présentant les concurrents de The International 2018 approchent de la fin : le quatorzième est consacré à l'équipe nord-américaine EG.


Une année encore, Evil Geniuses défendra ses couleurs à The International. Toutefois la line-up a été bien renouvelée par rapport aux éditions antérieures, puisque l'on ne retrouve que SumaiL de l'équipe victorieuse en 2015. Après de nombreux déboires, EG est parvenue à se qualifier, et deux fans, Manorot et Luciqno, complèteront cette présentation par des aperçus plus personnels.

Retrouvez aussi les articles précédents :

  1. Team Liquid, les vainqueurs de 2017 (écrit par Llewela ; invités : Kaoru et Ze_HailD)
  2. Virtus Pro, favoris trop tôt ? (invités : Profchen et YouYou)
  3. PSG.LGD, le nouveau rêve chinois (invités : Xavyeahz et Profchen)
  4. Team Secret, enfin la bonne année ? (écrit par Guiguioh ; invités v0ja et Namax)
  5. Mineski, entre originalité et inconstance (invités : Llewela et v0ja)
  6. Newbee, ombre d'elle-même (invités : Ze_HailD et Shiba)
  7. Vici Gaming, une EG à la chinoise ? (invités : El Ap0c et Hugo)
  8. VGJ.Thunder, invités par défaut (invités : YouYou et Shiba)
  9. VGJ.Storm, les Digital Chaos de 2018 ? (invités : YouYou et Hugo)
  10. Winstrike Team, les nouveaux CIS Rejects (invités Namax et Profchen)
  11. Fnatic, la plus fantasque de toutes (invités : Llewela et YouYou)
  12. Team Serenity, l'inconnue (invités : Profchen et Manorot)
  13. OG, trahie, blessée, debout pourtant (invités : Xavyeahz et Kaoru)

 

Un nom prestigieux

Peu d'équipes peuvent se targuer d'un passé aussi glorieux qu'Evil Geniuses. Cette structure nord-américaine a pourtant mis du temps avant d'émerger, puisqu'il faut attendre le début de l'année 2014. La première grande line-up impliquait Fear et Universe, les deux piliers, le capitaine ppd, zai et Arteezy. Ces cinq joueurs ont dès lors gravité autour d'EG, partant, revenant.

Avec cette base de joueurs (à laquelle il faut ajouter SumaiL, jeune addition début 2015 en remplacement d'Arteezy), EG a accumulé les excellents résultats : top 3 à TI4, victoires au DAC 2015 puis à TI5, top 3 encore à TI6... Tout cela n'est pas allé sans difficulté, dans la mesure où EG a souvent défrayé la chronique par ses dramas (départs et retours d'Arteezy presque chaque année, exclusion d'Aui_2000 après la victoire à TI5...), mais EG a tout au long de ces années su garder son rang dans le petit groupe des meilleures équipes au monde.

Vainqueurs à TI5

De la line-up de The International 2015, seul SumaiL (qui brandit l'Aegis) demeure.

La line-up montée après TI6 ressemble fort aux précédentes : on y retrouve Arteezy, SumaiL, Universe, zai et un nouveau dans l'équipe, le Danois Cr1t-, également promu capitaine. C'est la deuxième fois qu'EG tente de faire fonctionner le duo de cores Arteezy / SumaiL, après l'échec de la saison précédente. Fear reste en position de coach tandis que ppd, désormais en retrait de la compétition, bascule dans l'administration d'EG. Cette version post-TI6 fonctionne bien, très bien même : EG accumule les titres et les places en finale sur l'ensemble de la saison ; elle décroche aussi deux top 4 dans les deux Majors de Boston et de Kiev.

The International 2017 s'inscrit en rupture dans ce parcours : après un bon départ, l'équipe américaine perd en Winner Bracket face à Newbee (à contre-courant de la saison) puis se fait éliminer par Team Empire - un véritable upset qui renvoie EG sur un misérable top 12. Cet échec entraîne des changements importants, même si le début est modeste : Fear reprend du service comme position 4 à la place de zai.

 

Une saison en demi-teinte

Les premiers mois de la saison actuelle sont plutôt encourageants : EG se qualifie pour les Majors d'automne (et se hisse à la troisième place de la DreamLeague saison 8) et grappille quelques DPC supplémentaires dans des Minors. Cela vaut à l'équipe une bonne place au classement DPC, ce qui entraîne diverses invitations pour les tournois suivants (dont une pour le SuperMajor du mois de juin 2018 !).

Cependant l'équipe peine à se transcender, ce qui provoque le deuxième grand changement, en décembre 2017 : Universe quitte Evil Geniuses. Aucun offlaner n'est recruté pour le remplacer. A la place, c'est un support qui entre, Misery (qui avait fait le début de saison chez OpTic Gaming, une line-up montée par ppd ! le NA Dota est incestueux). Par effet de dominos, les positions d'autres joueurs évoluent : Fear repasse en core tandis que SumaiL quitte le mid pour la première fois pour passer offlaner. Par ailleurs Cr1t- cède le poste de capitaine (où il avait été souvent critiqué par son incapacité à s'imposer) à Misery, vétéran ultra expérimenté. Dernier changement : buLba revient chez EG en tant que coach.

Le moins que l'on puisse dire est que cette nouvelle EG n'a rien donné. SumaiL en offlane n'a en particulier pas convaincu. En dehors d'une victoire dans le Minor GESC : Indonésie en mars, EG n'a plus approché les premières places. Au classement DPC, l'équipe nord-américaine a été rattrapée puis distancée par d'autres. L'objectif d'une invitation à TI8 s'est éloigné, alors que sur la scène nord-américaine de nouvelles forces émergeaient : OpTic Gaming puis VGJ.Storm.

Palmarès de la saison

  • PGL Open Bucarest : 3-4ème
  • DreamLeague saison 8 : 3ème
  • ESL One Genting 2018 : 3-4ème
  • GESC : Indonesia Minor : 1er
  • Total DPC : 1335 (11ème)


Tout cela explique la décision du mois de mai 2018 : Evil Geniuses se débarrasse de deux de ses joueurs (Misery et Fear, les deux ancêtres) et annonce le recrutement de deux joueurs débauchés chez OG, s4 et Fly ! A moins d'un mois des Open Qualifiers pour TI8, c'est à la fois un pari risqué et un coup bas porté à OG, qui doit annuler précipitamment sa présence au SuperMajor et recruter en catastrophe. Evil Geniuses s'y rend pour sa part, n'y montre pas grand chose et finit top 12 grâce à un throw de Team Spirit. Mais pouvait-on attendre mieux après une semaine à peine ?

La nouvelle EG : Arteezy, Cr1t-, s4, Fly et SumaiL

La barre est redressée avec la qualification à TI8. EG survole le premier Open Qualifier, en battant VGJ.Storm en Bo3. Le round Robin n'est pas spécialement réussi avec un score de 4-3, derrière VGJ.Storm, OpTic Gaming et Complexity toutes trois à 6-1 : Evil Geniuses a perdu contre les trois. En revanche, dans les Playoffs, EG bat proprement coL puis Immortals 2-0, assurant la deuxième place aux qualifications NA.

Fan de cette équipe, Manorot explique les ressorts de cet attrait :

En trois mots, comment définirais-tu le jeu d'EG ?
Dissocié, intrusif, couillu.

Quel est leur principal point fort ?
Le skill individuel de chaque joueur sur sa position.

Et leur principal point faible ?
Le duo SumaiL - Arteezy et le manque de teamplay.

Dans quelle phase sont-ils les plus forts ?
S'ils gagnent la phase de ligne, ils emballent la partie en midgame et finissent en 25 minutes.

Si tu devais citer trois héros emblématiques ?
Le Phantom Lancer d'Arteezy, l'Elter Titan de Cr1t- et bien entendu le Storm Spirit de SumaiL.

Qui est le joueur clef ?
Avec cette nouvelle line-up, je pense que c'est à nouveau Arteezy : les autres vont lui créer l'espace nécessaire pour farm, ce qui lui permettra de tuer tout le monde quand il entrera dans la partie.

Comment as-tu ressenti les derniers changements chez EG ?
On connaît le tempérament particulier de Misery, c'est un très bon joueur mais pas un très bon ami, et les équipes qui marchent sont les plus soudées. Pour Fear, je pense qu'il fait une sorte de crise de la trentaine.
Fly et s4 font partie des meilleurs joueurs à leur poste. Ils devront s'adapter à un style de jeu très différent de celui d'OG.

Pour toi, l'équipe actuelle est-elle plus ou moins forte qu'avant ?
Sur le papier, ils ont l'étoffe pour être la meilleure équipe du monde. Mais il y a un monde entre pouvoir être et être.

Pour quelle raison es-tu fan d'EG ?
Je me suis intéressé à la compétition Dota 2 un peu avant TI4. Dans ce tournoi, EG m'a fait rêver avec leur style si différent des autres. Puis la séquence DAC 2015 - TI5 m'a fait rêver à nouveau. C'est une équipe de légende pour moi.

Remporter TI8, ce serait...
La fin de la RTZ curse, déjà. Mais il leur faudra d'abord améliorer leur teamplay.

 

Les joueurs

Arteezy

Joueur canadien, Arteezy a été révélé fin 2013 à la MLG Colombus. Considéré à l'époque comme un jeune prodige, il a intégré Evil Geniuses début 2014. Depuis lors, il a oscillé entre deux équipes : EG et Team Secret. Il a quitté la première pour la seconde en janvier 2015, a joué TI5 avec Team Secret, est revenu après chez EG pour repasser chez Secret en mars 2016. Depuis septembre 2016, il s'est fixé chez Evil Geniuses. La rumeur voudrait qu'Arteezy ait reçu une malédiction empêchant son équipe d'obtenir de bons résultats à The International.

  • The International 2014 : Evil Geniuses, 3ème
  • The International 2015 : Team Secret, 7-8ème
  • The International 2016 : Team Secret, 13-16ème
  • The International 2017 : Evil Geniuses, 9-12ème

Carry position 1 depuis un bon moment désormais, Arteezy est en général en safelane. Réputé pour sa capacité à farm, il prend actuellement plutôt des héros agressifs en milieu de partie, qui chassent ou qui cherchent la bagarre de façon continue. Il a tendance à délaisser les héros qui ont besoin de 25-30 minutes de calme avant d'entrer dans la partie, moins adaptés il est vrai à une méta qui oppose à une dual lane.

A surveiller : Monkey King, Phantom Assassin

 

SumaiL

Jeune joueur à son arrivée dans le monde compétitif, SumaiL avait été recruté par Evil Geniuses directement pour remplacer Arteezy, parti en janvier 2015 chez Team Secret. Il s'était immédiatement imposé comme l'étoile montante avec la victoire au DAC puis à TI5. Il est le seul joueur rescapé de cette line-up qui est allée au sommet de la scène Dota 2, et n'a jamais mis les pieds hors d'Evil Geniuses.

  • The International 2015 : Evil Geniuses, 1er
  • The International 2016 : Evil Geniuses, 3ème
  • The International 2017 : Evil Geniuses, 9-12ème

SumaiL a changé de poste à deux reprises au cours de la saison. Il a commencé au mid puis a passé une partie de la saison comme offlaner, ce qui était moins que convaincant. Il est revenu au mid avec l'arrivée de s4, dans une nouvelle tentative de faire fonctionner le duo de cores avec Arteezy. Il joue dernièrement des héros avec lesquels il est très à l'aise, des midlaners à gros potentiel de snowball comme Queen of Pain, Templar Assassin ou son emblématique Storm Spirit - ce qui d'ailleurs en fait une exception dans la méta actuelle. Arteezy étant davantage sur des héros agressifs, SumaiL capte davantage de farm.

A surveiller : Alchemist, Leshrac

 

s4

Joueur suédois, s4 est avant tout connu pour avoir été le capitaine d'Alliance en 2013 : il est donc l'autre champion que comporte EG. Il a longtemps accompagné cette équipe, qu'il a quittée après TI4 pour passer une saison chez Team Secret, puis retrouvée l'année suivante. Après la dissolution définitive du vieux roster d'Alliance suite à TI5, il intègre OG, où il retrouve ses compères de Team Secret Fly et n0tail. Il est resté dans cette équipe jusqu'à la fin du mois de mai 2017, où il décide de partir avec Fly chez EG.

  • The International 2013 : Alliance, 1er
  • The International 2014 : Alliance, 11-12ème
  • The International 2015 : Secret, 7-8ème
  • The International 2016 : Alliance, 9-12ème
  • The International 2017 : OG, 7-8ème

Tandis que, chez Alliance, s4 était le joueur mid, il a récupéré l'offlane chez OG puis désormais chez Evil Geniuses. Lui qui avait tendance à être un playmaker (créateur de situations), un initiateur, a évolué sur la dernière année vers un jeu plus personnel, plus axé sur son farm que sur son équipe. Dans le Qualifier NA, il semble cependant être revenu vers un rôle plus utilitaire, avec beaucoup de Magnus.

A surveiller : Enigma, Omniknight

 

Cr1t-

Ce Danois a fait ses premiers pas en compétition en 2012, mais il a mis longtemps avant d'être reconnu comme un excellent joueur. Il a en effet tourné longtemps dans des équipes européennes de second rang, avant d'intégrer Monkey Business, devenue OG, en août 2015. Il a passé chez OG toute la saison 2015-2016, puis a été recruté par Evil Geniuses qui en a fait son capitaine. Il semble avoir eu du mal à s'imposer face aux fortes individualités composant l'équipe, d'où son remplacement comme capitaine par Misery et, désormais, par Fly.

  • The International 2016 : OG, 9-12ème
  • The International 2017 : Evil Geniuses, 9-12ème

Cr1t- a toujours joué support, position 4 ou 5 selon son binôme. Avec Fly, il retrouve ses habitudes de position 4 de l'époque OG, mais avec des héros qui ne sont pas forcément récurrents chez lui : du Skywrath Mage, du Chen... A l'inverse de l'an dernier, il faut se méfier de son panel de héros, car il peut prendre à peu près n'importe quoi, y compris des héros que l'on ne voit normalement pas comme des supports.

A surveiller : Io, Nature's Prophet

 

Fly

Joueur israélien, Fly a passé l'essentiel de sa carrière en compagnie de n0tail : ils étaient ensemble chez Fnatic sur HoN, puis chez Fnatic sur Dota 2. Ils sont passés ensemble chez Team Secret après TI4 (dans la première line-up, qui comportait s4) puis ont fondé ensemble Monkey Business / OG après TI5. Ils ont remporté ensemble quatre Majors entre 2015 et 2017. C'est donc peu dire que le départ impromptu de la fin du mois de mai vers Evil Geniuses a résonné comme un coup de tonnerre.

  • The International 2013 : Fnatic, 7-8ème
  • The International 2014 : Fnatic, 13-14ème
  • The International 2015 : Complexity Gaming, 9-12ème
  • The International 2016 : OG, 9-12ème
  • The International 2017 : OG, 7-8ème

Fly récupère chez EG les deux casquettes qu'il connaît bien : support de ligne position 5 et capitaine. Il est connu pour ses héros très défensifs, en particulier Dazzle - mais il joue quasiment tous les héros qui soignent. Il a en particulier décrassé le Phoenix dans le Qualifier NA. Il peut piocher sans difficulté dans une quinzaine de héros.

A surveiller : Shadow Shaman, Oracle

 

Conclusion

Pour la première fois depuis de nombreuses années, Evil Geniuses n'aborde pas The International en étant clairement la meilleure équipe nord-américaine, moins encore l'une des meilleures du monde. La saison écoulée a été la moins réussie depuis l'émergence de 2014, ce qui a causé le départ des deux joueurs qui incarnaient le plus EG, Fear et UNiVeRsE. Malgré de multiples invitations à divers tournois tout au long de l'année, l'équipe n'est parvenue dans des top 4 qu'à quatre reprises, dont une seule fois en Major, et n'a disputé qu'une finale, bien loin des succès précédents.

Le recrutement agressif opéré à la fin du mois de mai de s4 et Fly aura probablement des effets durables sur l'image de la structure. Il a en tous cas permis de sécuriser l'aller à Vancouver. Il implique aussi qu'EG retente le duo de cores Arteezy / SumaiL, pour la troisième fois (et la deuxième cette année) : cela n'avait pas fonctionné en 2016, ni en 2017, 2018 sera peut-être la bonne.

Après une année médiocre et avec un changement brutal à moins de trois mois de The International, Evil Geniuses peut-elle espérer aller loin dans le tournoi ? Les joueurs actuels vont-ils trouver la bonne recette pour faire fonctionner une line-up qui ressemble à une équipe all stars occidentale ? Ces questions ont été adressées au plus grand fan français d'EG et figure de la FroggedTV, Luciqno :

Si on regarde juste la line-up de loin, EG a tout pour accrocher un top 3 : individuellement, ils sont tous très forts, assez intelligents, avec une bonne connaissance du jeu. Par contre soyons honnêtes, SumaiL est loin d'être le King, il a beaucoup de travail à faire pour être le meilleur joueur du monde, il a beaucoup à prouver aujourd'hui. On verra si la méta donne à SumaiL des héros sur lesquels il peut briller, pour l'instant c'est pas le plus gros playmaker de la planète et la méta ne le sert pas spécialement.

Est-ce que ce regroupement de fortes individualités va fonctionner ? Par exemple le duo SumaiL Arteezy ne peut à mon avis pas tourner, car Arteezy ne sait pas jouer utilitaire et SumaiL encore moins. Ca n'est pas une équipe qui se crée entre potes mais un rassemblement juste pour aller loin à TI. Bref, ce sont des mercenaires. Du coup, s'ils font top 8, ils pourront être contents... Les changements sont positifs par rapport à la line-up avec Misery, mais ce n'est pas ce que j'attendais.