Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Les équipes de TI8 : OpTic Gaming

25 juillet 2018 à 17:40 | Par Darwyn | 493 commentaires

Last but not least : voici le dix-huitième et dernier article consacré aux équipes qui s'affronteront dans quelques semaines à Vancouver lors de The International 2018.


OpTic Gaming a échoué à obtenir le nombre de DPC nécessaire pour obtenir une place directe à TI8. Elle est pourtant parvenue à se qualifier pour le tournoi en se plaçant à la troisième place du Qualifier nord-américain. Pour aborder cette équipe apparue en début de saison, Llewela et Imre partagent avec nous leur point de vue.

Vous pouvez également retrouver les dix-sept articles antérieurs :

  1. Team Liquid, les vainqueurs de 2017 (écrit par Llewela ; invités : Kaoru et Ze_HailD)
  2. Virtus Pro, favoris trop tôt ? (invités : Profchen et YouYou)
  3. PSG.LGD, le nouveau rêve chinois (invités : Xavyeahz et Profchen)
  4. Team Secret, enfin la bonne année ? (écrit par Guiguioh ; invités v0ja et Namax)
  5. Mineski, entre originalité et inconstance (invités : Llewela et v0ja)
  6. Newbee, ombre d'elle-même (invités : Ze_HailD et Shiba)
  7. Vici Gaming, une EG à la chinoise ? (invités : El Ap0c et Hugo)
  8. VGJ.Thunder, invités par défaut (invités : YouYou et Shiba)
  9. VGJ.Storm, les Digital Chaos de 2018 ? (invités : YouYou et Hugo)
  10. Winstrike Team, les nouveaux CIS Rejects (invités Namax et Profchen)
  11. Fnatic, la plus fantasque de toutes (invités : Llewela et YouYou)
  12. Team Serenity, l'inconnue (invités : Profchen et Manorot)
  13. OG, trahie, blessée, debout pourtant (invités : Xavyeahz et Kaoru)
  14. Evil Geniuses, qui ne laisse personne indifférent (invités : Manorot et Luciqno)
  15. TNC Predator, imprévisible, inconstante (invités : Hugo et v0ja)
  16. paiN Gaming, outsider sud-américain (invités : El Ap0c et Manorot)
  17. Invictus Gaming, rescapée du Qualifier chinois (invités : Shiba et Profchen)

 

Un nouveau concurrent

En septembre 2017 apparaît une nouvelle équipe, The Dire. Dirigée par l'ancien capitaine d'EG ppd, elle réunit des joueurs d'horizons variés : zai (ancien EG), Misery (ancien Digital Chaos/Planet Odd), Pajkatt (ancien Na`Vi). Les premiers résultats sont encourageants, ce qui conduit la structure OpTic Gaming, spécialisée dans la scène Call of Duty, à la recruter.

L'automne 2017 est assez poussif : OpTic semble certes être l'une des meilleures équipes nord-américaines, mais jamais vraiment la meilleure. Pendant plusieurs mois, elle ne parvient pas à se qualifier pour une LAN du circuit pro. Cela conduit à l'éviction de Misery à la fin du mois de novembre ; il est remplacé temporairement par Saksa (son ancien binôme en support chez Digital Chaos). Un mois plus tard, l'équipe trouve sa composition définitive avec le passage de zai de l'offlane au poste de support et le recrutement de 33 comme offlaner.

De gauche à droite : Pajkatt, CC&C, ppd, 33 et zai

C'est à partir de janvier 2018 qu'OpTic s'impose clairement dans le trio de tête des équipes NA. La nouvelle line-up décroche pas moins de trois qualifications dans des Majors. Le premier, l'ESL One Katowice, se conclut sur une élimination très rapide. Dans le deuxième, le Major Bucarest, OpTic voit ses espoirs brisés après un début prometteur par Virtus Pro. Au DAC 2018, les premiers matchs sont réussis mais les Playoffs se concluent sur une double défaite face à des équipes SEA.

Début avril, OpTic cumule le nombre impressionnant de 0 DPC. Son capitaine, ppd, a critiqué à plusieurs reprises certains mécanismes de la saison, notamment les invitations directes par les organisateurs des tournois de certaines équipes - ses détracteurs ont alors beau jeu de l'accuser d'être "salé". La victoire dans le Minor SLi Invitational 5 en avril met du baume au coeur d'une équipe qui peine à trouver sa place.

 

Palmarès de la saison

  • StarLadder ImbaTV Invitational 5 : 1er
  • ESL One Birmingham : 2ème
  • Total DPC : 1800 (9ème)

 

L'espoir d'une invitation directe à TI8 reste cependant vivace jusqu'au bout. A l'ESL One Birmingham, OpTic Gaming tire profit de son groupe assez faible et d'un format de tournoi assez particulier pour parvenir en finale. Virtus Pro l'écrase assez proprement (même si OpTic se bat âprement dans la deuxième des trois manches), mais les DPC acquis sont loin d'être négligeables.

OpTic n'a plus de tournoi accessible ensuite... et pourtant l'affaire EG/OG lui profite par ricochet : OG, réduite à trois joueurs, doit abandonner sa place au SuperMajor. Les organisateurs du tournoi invitent alors OpTic Gaming à sa place, trois jours avant la compétition. Un bon résultat pourrait permettre à OpTic d'accéder au top 8 DPC, puisqu'elle n'est qu'à une centaine de points de VGJ.Thunder. Las, elle croise une fois de plus la route de Virtus Pro qui la cantonne aux places 5-6.

Adieu, invitation directe : place à la qualification pour TI8. OpTic est l'une des rares équipes qui n'a pas à passer par un Open Qualifier, en raison de sa stabilité. Très attendue dans le Qualifier NA, elle ne démérite pas dans le round Robin et finit deuxième sur huit - seule VGJ.Storm la surclasse, à deux reprises. Les Playoffs sont en revanche un peu plus difficiles, avec une défaite initiale face à Immortals. OpTic Gaming se qualifie tout de même, mais seulement en troisième position.

Imre, ancien commentateur SC2 sur Ogaming et invité de TI7FR l'an passé, a accepté de partager ses analyses au sujet de cette équipe :

Comment définirais-tu le jeu d'OpTic Gaming en trois mots ?
Mieux que EG.

Quel est leur principal point fort ?
Leur capacité à exécuter leurs drafts.

Et leur principal point faible ?
Le skill individuel.

Qui est le joueur clef de la line-up selon toi et pourquoi ?
CC&C, qui est passé d'un mec qui tilt en pubgame à un joueur solide, il n'a pas cessé de progresser.

Si tu devais citer trois héros emblématiques, lesquels serait-ce ?
Le Dragon Knight et le Huskar de CC&C, le Visage de 33. Mais il n'y a pas trop de héros signatures.

Remporter TI8, ce serait...
Prouver que ppd est le meilleur joueur de tous les temps et que le deuxième meilleur Pakistanais (NdR : SumaiL) n'était rien sans lui.

 

Les joueurs

Pajkatt

Pajkatt est là depuis toujours ou presque. Ce Suédois a débuté sur DotA il y a neuf ans et a disputé le premier International en 2011 avec OK.Nirvana.int, l'équipe dirigée par Fear. Il rejoint ensuite la nouvelle Evil Geniuses, sans y rester longtemps. Sa plus longue expérience a été LGD.International sur la saison 2012-2013. Il participe aux premiers TIs chaque fois sous des couleurs différentes, mais sa carrière de joueur semble marquer le pas à partir de 2015 : il passe une grande partie de la saison chez Alliance, une équipe qui échoue à se qualifier pour TI5. L'année suivante, c'est en coach de Digital Chaos qu'il va à TI6. Il passe la plus grande partie de la saison 2016-2017 chez Natus Vincere comme carry, mais ses performances y sont très critiquées et son équipe ne passe pas le Qualifier CIS. Recruté par The Dire/OpTic Gaming en septembre 2017, peu croyaient en lui, mais il a su montrer que l'expérience n'est pas un fardeau pour faire son grand retour sur la scène international.

  • The International 2011 : OK.Nirvana.int, 7-8ème
  • The International 2012 : Counter Logic Gaming, 9-12ème
  • The International 2013 : LGD.int, 9-12ème
  • The International 2014 : mousesports, 11-12ème

Pajkatt a surtout joué core dans sa carrière, alternant entre position 1 et 2. Il est carry de safelane chez OpTic, comme chez Na`Vi l'an dernier - mais il est nettement plus convaincant en 2018... Il peut prendre des héros diversifiés allant du gros hard carry de fin de partie à des héros orientés midgame, grâce à sa longue expérience, et échange régulièrement de position avec les deux autres cores. Il faut se méfier de ses picks atypiques pour l'époque, comme Night Stalker ou Queen of Pain.

 

CC&C

CC&C (pour "Cool, Calm and Collected") est un joueur états-unien connu pour son très haut MMR et sa personnalité ni cool, ni calme, ni posée. Son expérience compétitive est plutôt maigre, puisqu'elle remonte au printemps 2016. CC&C a surtout joué au sein d'équipes secondaires de la scène NA, la plus marquante étant la Team Freedom qui a terminé à la troisième place du Qualifier NA pour TI7. En septembre 2017, il a été recruté par ppd, laissant présager la naissance d'une équipe où les bonnes manières n'auraient pas cours.

  • Première participation à The International

Joueur mid, CC&C se concentre dernièrement sur des héros qui sont forts dès la sortie de la phase de ligne et qui s'appuient là-dessus pour entraîner leur équipe au cours de la phase suivante, en laissant à Pajkatt le soin de s'équiper pendant ce temps. Il a tourné dernièrement sur une dizaine de héros, tous capables d'emballer le tempo de la partie vers la minute 15.

 

33

Arrivé sur la scène compétitive fin 2015, ce joueur israélien a longtemps évolué dans de petites équipes européennes, notamment Kaipi et ProDota Gaming. Avec trois autres membres de cette dernière équipe, il part fonder Planet Dog en juin 2017 en vue des qualifications pour TI7... et décroche sa place dans le tournoi, qui sera à la fois un échec cuisant (1 victoire, 15 défaites, sous le signe HellRaisers) et un baptême du feu. Il est resté chez HellRaisers jusqu'à ce que la structure lâche son équipe, puis a été recruté par OpTic Gaming fin décembre 2017.

  • The International 2017 : HellRaisers, 17-18ème

Devenu l'offlaner d'OpTic Gaming après le retour de zai comme support, 33 est spécialisé dans les initiateurs ; cependant, ces derniers mois, c'est finalement assez peu ce type de héros qu'il joue. On le voit davantage sur des héros utilitaires à la Beastmaster ou Dark Seer, et plus encore sur des carrys axés sur le teamfight et/ou le rat (Lycan et Visage en particulier), avec lesquels il a une priorité de farm très élevée. Les tentatives pour diversifier son panel de héros au printemps n'ont pas été toujours très convaincantes : s'il n'a pas plus d'options à TI, cela pourrait être une épine dans le pied de son équipe.

 

zai

Ce joueur suédois a débuté très jeune sur HoN. Il est passé sur Dota 2 en 2013, en compagnie notamment de ppd. Début 2014 il intègre avec lui SADBOYS, l'équipe qui devient ensuite la première version marquante d'Evil Geniuses. Il quitte cette équipe un an plus tard pour rejoindre Team Secret (qui lui offre l'opportunité de passer offlaner), et se retire après un TI5 décevant de la compétition pour se concentrer sur ses études. Il ne fait son retour qu'à la fin du printemps suivant pour venir sauver une EG en perdition. Il est resté ensuite chez EG jusqu'à la fin de TI7, et a rejoint son compère ppd chez The Dire.

  • The International 2014 : Evil Geniuses, 3ème
  • The International 2015 : Team Secret, 7-8ème
  • The International 2016 : Evil Geniuses, 3ème
  • The International 2017 : Evil Geniuses, 9-12ème

zai a alterné entre deux postes au cours de sa carrière : support position 4 (notamment chez EG en duo avec ppd pendant longtemps) et offlaner. Joueur de grand talent, il a impressionné dans les deux cas. Chez OpTic, il a commencé comme offlaner mais a finalement reconstitué son duo avec ppd. Il se concentre sur des héros de dual lane agressive, avec du très classique pour l'heure actuelle (Leshrac, Clockwerk, Chen, Sand King...), mais conserve de nombreuses cartes dans ses manches. On l'a par exemple croisé dernièrement sur Enigma, l'un de ses héros signatures à l'époque, ou sur Pudge. Sa capacité à se diversifier est un atout majeur, que peut utiliser au mieux le drafteur ppd, qui le connaît parfaitement.

 

ppd

ppd "peterpandam" a débuté sa carrière sur HoN et a basculé sur Dota 2 avec son coéquipier zai. Avec lui, il a fait partie de SADBOYS puis d'Evil Geniuses. Il n'a en revanche à peu près jamais quitté cette équipe, qu'il a dirigée pendant trois années exceptionnelles et qu'il a emmenée jusqu'à la victoire à TI5. Après TI6, il bascule vers un rôle de management au sein de la structure EG, jusqu'à devenir CEO de l'équipe, un rôle qu'il abandonne après TI7. En dehors d'une brève tentative avec une équipe WanteD qu'il a montée de toutes pièces, il n'a quasiment pas joué lors de la saison précédente. Il a fondé The Dire après avoir coupé les ponts avec EG.

  • The International 2014 : Evil Geniuses, 3ème
  • The International 2015 : Evil Geniuses, 1er
  • The International 2016 : Evil Geniuses, 3ème

ppd est un pur position 5 : c'est le seul poste auquel on l'a vu sur Dota 2. On l'a d'ailleurs parfois qualifié de position 6, ce type de support qui se sacrifie entièrement pour son équipe, qui ne s'équipe absolument pas et dépense tout son argent en consommables (un peu comme Solo l'an dernier). C'est moins vrai aujourd'hui, les supports disposant de davantage de ressources. Il joue d'habitude des héros très défensifs de safelane, moins de nos jours où la méta des dual lanes a tendance à favoriser des héros davantage offensifs. ppd pu par le passé être raillé pour son skill individuel : il n'est pas le plus impressionnant des positions 5 et encaisse parfois des morts qui n'ont pas lieu d'être. Cependant sa réelle force réside dans ses qualités exceptionnelles de drafteur (il est l'un des meilleurs de la scène mondiale, sinon le meilleur) et de capitaine : tout au long des années, il est parvenu à faire fonctionner des regroupements d'individualités a priori peu compatibles ou peu prometteuses.

 

Conclusion

Faisant figure d'équipe montante à partir du mois d'avril, à égalité sans doute avec VGJ.Storm, OpTic Gaming a espéré un temps obtenir un top 8 DPC. Les aléas des compétitions en ont décidé autrement et quelques errements ont condamné cette équipe à ne se qualifier qu'en dernière position pour The International 2018.

Faut-il en rester à ce constat, qui peut largement être interprété comme un constat d'échec ? Il y a incontestablement une certaine inconstance de la part de cette équipe, mais a-t-elle montré son véritable potentiel ? OpTic Gaming sera-t-elle la surprise de ce TI8 ? Llewela nous livre son opinion à son sujet :

Optic se rend à Vancouver pour prouver certaines choses :
- Non, Evil Geniuses n'est pas la seule équipe de la zone NA. Messieurs les organisateurs de tournois à DPC, vous avez donc le droit d'inviter d'autres équipes que les BluesBoys en direct invite de la zone nord américaine (surtout qu'ils n'ont pas brillé de par leurs résultats tout au long de la saison).
- Zai ne chokera pas cet été.
- PPD est encore un masterbrain du draft.

Je les pense capable de toucher un top 8 voire un top 6, mais j'espère surtout que nous aurons le droit à des matchs saignants entre les différentes équipes américaines pour encore plus de drame sur Twitter et Reddit - avec du popcorn !