Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Guide avancé pour support (2) : comprendre la carte et la partie

Publié le | Dernière mise à jour le
Sommaire

La map awareness est, tout simplement, la capacité à obtenir les informations concernant la disposition de la partie et ensuite à utiliser à bon escient ces capacités. Avoir une bonne map awareness, c’est être capable de savoir ce qu’il se passe sur la carte et utiliser ces informations pour être au bon endroit, au bon moment.

Comment obtenir l’information ?

Obtenir l’information se fait par le biais de la minimap, en bas à gauche de l’écran. Réussir à avoir une bonne vision de la minimap tout en parvenant à faire correctement son boulot de support n’est pas aussi aisé que cela en a l’air : il ne faut pas négliger le rôle de base, tout en regardant suffisamment sa carte. Donc il ne faut accorder d’attention exclusive ni à l’environnement immédiat du héros, ni à la minimap.

Pour obtenir les informations, l’utilisation des Observer wards  est essentielle. Au fur et à mesure de la partie, d’autres façons d’obtenir de la vision peuvent être disponibles (creeps charmés, illusions, invocations diverses, héros invisibles qui scout…), mais les Observer wards restent le moyen élémentaire d’augmenter notablement la surface vue sur la carte.

Comment améliore-t-on sa capacité à savoir ce qui se passe sur la carte ? Il n’y a pas de recette miracle, entraînez-vous encore et encore. Prenez l’habitude de regarder régulièrement votre minimap. Par ailleurs, ne partez jamais du principe que vos alliés ont une map awareness équivalente ou supérieure à la vôtre : si vous voyez un danger proche ou une cible potentielle, indiquez-le (ping ping ping).

Disposer de l’information est absolument crucial. C’est pourquoi les supports doivent disposer leurs Observer wards de la manière la plus utile pour leur équipe au cours de la partie (voir la partie concernant le warding).

C’est également la raison pour laquelle il est important de chercher à réduire la vision ennemie, ce qui se fait de deux façons : en détruisant leurs Observer wards (et là, savoir où ces wards ont été posées grâce à une bonne vision de la carte est essentiel) et en détruisant les tours les plus avancées. En effet, ces tours ne servent pas seulement à sécuriser un bout d’une lane, elles contrôlent aussi des voies d’accès à la forêt ennemie. Toute l’équipe a donc intérêt à détruire rapidement les premières tours, notamment mid, car cela réduit grandement la capacité des adversaires à contrôler efficacement la carte.

(Cliquez pour agrandir)

Les cercles figurent la vision accordée par les tours.
Les points bleu et rouge sont les emplacements les plus courants pour des Observer wards.
Les points bleu clair et rose sont des emplacements alternatifs.
Les cadres ne nous intéressent pas ici (zones qui bloquent le pop sur un camp neutre).

Comment utiliser les informations obtenues ?

Il ne suffit pas de voir ce qu’il se passe sur la carte, encore faut-il le comprendre (première étape) et prendre les bonnes décisions pour les futures actions (seconde étape, qui sera détaillée dans la partie suivante).

La première chose à faire avec l’information, c’est la relayer. Tous les membres de l’équipe sont censés avoir une bonne map awareness, mais le mid, le hardlane ou le carry ont parfois le nez dans le guidon. C’est donc avant tout aux supports de se faire des relais d’informations (les autres y participent tant qu’ils peuvent). Il est crucial pour l’équipe de savoir que tel héros a disparu de la carte (miss) ; que plusieurs héros semblaient se diriger dans telle direction ; qu’une rune a été prise ou est apparue à tel endroit ; qu’un héros adverse vient d’acquérir un objet essentiel (comme une Blink Dagger sur un initateur, un BKB sur un carry…) ou de l’anti-invisibilité ; qu’un emplacement est sans doute ward ; etc. Les supports, dans la mesure du possible, ont à garder un œil sur tout, à surveiller les mouvements adverses sur toute la carte et à relayer ce qu’ils ont vu.

Une fois l’information obtenue et relayée, que devez-vous en faire ? Il faut à ce stade être capable de prendre de bonnes décisions. Si un gank ennemi se prépare sur votre mid, est-il utile que vous alliez lui prêter main forte ou vaut-il mieux qu’il recule tandis que vous restez avec votre carry ? Si le gank vise votre ligne, êtes-vous en mesure de rester, éventuellement en vous cachant, ou devez-vous fuir ? Le mouvement suspect des ennemis traduit-il une réalité (ils ne savent pas qu’ils sont observés) ou est-il une feinte (ils se doutent qu’ils sont observés) ? Chaque décision doit être pensée, pesée : un mauvais choix stratégique peut être lourd de conséquences.

Une décision importante à prendre, en trilane, est le choix du moment où vous pouvez laisser votre carry seul pour aider sur d’autres lanes. Si votre décision est prématurée, votre carry ne va plus être en mesure de farm correctement et l’ennemi va en profiter ; c’est une mauvaise décision stratégique, sauf si vous en profitez pour écraser les deux autres lanes en prenant deux tours en quelques minutes, tout en tuant le carry adverse au passage. Si vous quittez au bon moment le carry, il faut être encore être en mesure de revenir rapidement (donc ne pas oublier le TP ), car il peut avoir un besoin urgent de vous. (Précisons à ce sujet qu’un carry peut communiquer : s’il n’est pas foutu d’indiquer à ses supports ce dont il a besoin, il y a un moment où il ne s’en prendra qu’à lui-même s’il n’a pas ce qu’il veut.)

Les supports doivent prendre de nombreuses autres décisions stratégiques, en fonction de paramètres variés. L’une d’elles est où placer les Observer wards . Ce qui nous intéresse ici n'est pas la carte des emplacements habituels, c’est le lien entre stratégie et emplacement des wards. Avant de poser ses Obervers, le support doit évaluer les besoins actuels (où a-t-on besoin immédiatement de vision ? une rune ? une lane en particulier ?) et futurs (à quoi faut-il s’attendre de la part de l’ennemi ? va-t-il attaquer sous peu ? est-ce que certains alliés vont avoir besoin de vision offensive ?), mais aussi la vision adverse : poser une ward à un endroit que l'ennemi voit, c'est s'exposer à un counter rapide. Une bonne appréhension des forces et des faiblesses de chaque équipe est un plus pour ward de façon optimale.

Un risque est cependant que la logique qui précède votre warding ne soit pas comprise par vos alliés : expliquez-leur pourquoi vous avez ward tel emplacement. Cela évitera de voir un carry dont vous avez totalement sécurisé la zone de farm partir dans une autre zone, ou un ganker ne pas bouger alors que vous lui aviez donné la vision agressive qui lui permettait de tuer des héros isolés.

 

C’est parce que les supports ont moins d’attention à prêter à leur farm et à leur adversaire direct qu’ils ont souvent une vision plus globale de la carte que leurs coéquipiers. C’est l’une des raisons pour laquelle, à très haut niveau, celui qui dirige les actions au sein d’une équipe est très souvent un support – bien qu’il y ait des exceptions.

1|2|3|4|5
26 commentaires Rédigé par Darwyn