Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Introduction à The International 2015

Publié le | Dernière mise à jour le
Sommaire
  • 1. Introduction à The International 2015

Comme l'an passé, ce dossier centralise(ra) toutes les informations relatives à The International.

En cas d'interrogation sur un aspect non couvert sur notre site, n'hésitez pas à poser vos questions sur le forum.

 

The International, c'est quoi ?

The International (appelé couramment TI) est un tournoi organisé chaque année en été par Valve, l'entreprise qui développe Dota 2 et l'exploite en Occident. Ce tournoi en est à sa cinquième édition. La première, en 2011, a permis de lancer le jeu et de le faire découvrir au public.

The International est toujours un évènement, pour plusieurs raisons : ce tournoi est le seul organisé par Valve (du moins jusqu'au changement des règles de la compétition qui interviendra pour la saison prochaine), il marque la fin de la saison compétitive et correspond à un véritable championnat du monde.

Mais ce pourquoi The International possède une telle importance est, avant tout, le montant des prix distribués à la fin. En 2011 et 2012, TI a, pour la première fois dans l'histoire de l'e-sport, atteint et dépassé la barre du million de dollars pour une compétition unique (certains ont cru à un canular en 2011 tant le montant annoncé semblait irréaliste !). Avec l'arrivée du crowdfunding en 2013, la communauté a ajouté plus d'un million. En 2014, le record précédent a été pulvérisé avec plus de 10 millions de dollars au total pour le tournoi !

The International franchit chaque année de nouveaux paliers, attirant l'attention sur le jeu et, plus généralement, sur la compétition vidéoludique - en 2014, la finale a été retransmise sur une chaîne sportive aux Etats-unis. Ce tournoi est le temps fort de l'année pour Dota 2, c'est aussi la grand-messe pour Valve et le plus gros évènement e-sportif au monde.

Retrouvez les compte-rendus des précédents Internationaux sur notre site JoL-Dota 2 :

The International 2011, ou les débuts de Dota 2

The International 2012, l'année de la Chine

The International 2013, le tournoi de la maturité

The International 2014, démesure et frustrations

 

Ce qu'il faut savoir sur la cinquième édition

Les participants sont à découvrir dans la partie réservée de notre grand dossier The International 2015.

Dates et lieu

Comme tous les Internationaux à l'exception du premier, TI5 se déroule à Seattle. Il suit le modèle de ses prédécesseurs avec une semaine à l'écart du public, dans les locaux de Valve (d'où le choix de la ville d'accueil), puis quelques jours en présence du public. En 2012 et 2013, The International s'est tenu au Benaroya Hall (4 000 places environ) ; en 2014, il s'est transporté au stade de Seattle, le Key Arena (17 000 places). C'est à nouveau dans ce stade que la cinquième édition se déroule.

Le KeyArena à TI4

Contrairement à ce qui s'est produit l'an passé, Valve s'est assuré de disposer suffisamment longtemps le Key Arena : la deuxième partie du tournoi n'est donc pas tronquée et se joue sur six jours complets, du 3 au 8 août 2015 (l'an dernier, le Key Arena n'avait pu être réservé que pour quatre jours, Valve n'ayant pas réservé suffisamment à l'avance). C'est donc la première fois que la finale est jouée un samedi soir (dans la nuit de samedi à dimanche pour les Européens), ce qui arrange tous ceux qui travaillent le lundi matin.

La première partie du tournoi se joue la dernière semaine de juillet - avec un début le 26 juillet - afin de laisser quelques jours de repos aux équipes avant les phases finales.

 

Format

Le format a été fixé pour de bon au mois de juin par Valve. Selon les canons des Internationaux, TI5 a connu trois grandes phases : une première, à la charnière mai-juin, qui a permis aux équipes non invitées de se qualifier ; une deuxième dans les locaux de Valve du 26 au 30 juillet pour préparer les phases finales ; une troisième et dernière, en présence du public, qui conclut le tournoi (du 3 au 8 août).

Les qualifications

Comme l'an dernier, les qualifications pour The International se sont déroulées par région, le globe étant découpé en quatre. Elles se sont déroulées online, sauf pour celles correspondant à la région Chine, dans laquelle l'exploitant du jeu, Perfect World, a préféré mettre en place une LAN.

Ces qualifications obtiennent d'année en année plus d'importance : elles ont concerné six places en 2015, contre cinq en 2014, trois en 2013 et deux en 2012. L'année 2014 a vu le passage de deux tournois régionaux (Est/Ouest) à quatre (Europe/Amérique/Asie/Chine).

Les phases préliminaires

Les modalités d'organisation de cette partie du tournoi sont restées floues longtemps. En effet, de 2011 à 2013, Valve a opté pour une division des seize participants en deux groupes de huit, chaque équipe rencontrant tous les autres membres du groupe. Le classement à l'intérieur des groupes déterminait ensuite le placement pour les phases finales.

En 2014, Valve a transformé ce format, passant à un tournoi en round Robin joué en Bo1 entre les seize équipes, ce qui signifie que chaque équipe a affronté les quinze autres dans une série de matchs en une manche unique. Ce premier tournoi a ensuite donné lieu à une série d'affrontements entre les équipes non éliminées pour déterminer le placement lors des phases finales.

Le format de TI4 a été assez critiqué : les équipes arrivées en tête du tournoi en round Robin s'assuraient en effet dès le départ une excellente place au classement final, ce qui réduisait considérablement le suspense que l'on pouvait attendre. De plus les matchs en Bo1 (Best of One) ne laissent aucune place à l'erreur. Il était donc permis de penser que Valve ne poursuivrait pas dans la voie ouverte l'an passé et largement conditionnée par les contraintes de temps, sans pour autant pouvoir dire quelle forme ces phases préliminaires adopteront (relevons que le DAC début 2015 a repris le principe du tournoi en round Robin).

Finalement, Valve a opté pour un retour au format de TI2 et TI3, avec quelques adaptations. Les seize équipes concernées (les deux dernières qualifiées étant passées par le Wildcard Tournament du 26 juillet) ont été séparées en deux groupes de huit équipes. A l'intérieur de ces groupes, chaque équipe s'est battue contre les sept autres dans le cadre de matchs en deux manches. Une défaite ne rapportait aucun point au classement du groupe, un match nul, un point pour chaque équipe et une victoire, trois points. Les quatre équipes les mieux classées à l'issue de cette phase accèdent à l'évènement principal en Ubber Bracket, les quatre les moins bien classées en Lower Bracket.

Les phases finales

Le déroulement des phases finales semble quant à lui plus simple à anticiper : il s'agira certainement, comme chaque année, d'une arborescence à double élimination (c'est-à-dire avec un Ubber/Winner et un Lower/Loser Bracket, l'élimination n'intervenant qu'en cas de défaite dans le Lower Bracket).

L'arbre des matchs de l'évènement principal

L'arbre initial des phases finales de TI4

Comme cela a été le cas de 2011 à 2013, tous les participants initiaux atteignent ces phases finales, même si les équipes moins bien classées débutent en Lower Bracket, ce qui rend leur parcours dans la compétition bien plus incertain. En 2014, huit équipes avaient été éliminées à l'issue des phases préliminaires en raison de la contraction du calendrier. Cela avait été critiqué et cela ne se reproduit sans doute pas cette année.

Quant au format des matchs, il s'agissait habituellement de Bo1 pour les premiers tours du Lower Bracket, de Bo3 (match en trois manches) pour les tours suivants et pour l'ensemble de l'Upper Bracket, la Grande Finale étant jouée en Bo5 (cinq manches). Ce format n'évolue guère, même si les Bo1 ne concernent cette année que le premier tour du Lower Bracket.

 

Prix et répartition

Traditionnellement, Valve dote The International de 1 600 000 $. Cela représentait un montant considérable en 2011 et 2012, TI1 et TI2 constituant alors les plus gros prix distribués dans une compétition e-sportive. En 2013, Valve a innové en mettant en vente le premier Compendium : les joueurs de Dota 2 pouvaient acheter cet objet sur le magasin Steam pour avoir accès à des fonctionnalités annexes et, parallèlement, augmenter légèrement le total des sommes allouées à TI3. Cette année-là, le prix d'origine a presque atteint les trois millions de dollars.

L'inflation du prix de The International s'est poursuivie l'année suivante. Au principe du Compendium expérimenté en 2013, Valve a ajouté tout un système d'expérience pour faire progresser ledit Compendium et pour inciter le public à dépenser davantage d'argent. Là encore, une partie des sommes investies étaient réinjectées dans le prix de TI4 : il n'a cessé d'augmenter, dans des proportions sans commune mesure avec 2013. En une semaine à peine, la communauté l'avait fait passer de 1,6 à plus de 5 millions de dollars ! Il a finalement frôlé les 11 millions de dollars.

L'évolution comparée des prix de TI3 et TI4 (source : prize tracker de Cyborgmatt)
L'évolution comparée des prix de TI3 et TI4 (source : prize tracker de Cyborgmatt)

Pour The International 2015, il n'y a pas eu de changement : Valve a mis 1 600 000 $ dans le pot de départ et le Compendium permet de faire augmenter le prix. La progression a été plus rapide que l'an dernier - les 6 millions ont été atteints en cinq jours contre onze en 2014 -, pour parvenir à un total de près de 18 millions.

 

La répartition du prix entre les équipes s'inscrit dans la continuité des éditions précédentes. En 2011 et 2012, près des deux tiers du total allaient à l'équipe victorieuse (un million de dollars pile). A partir du moment où le montant s'est accru, le pourcentage attribué aux vainqueurs a diminué tandis que les gains ont été ventilés à davantage de participants. Ainsi, en 2014, les vainqueurs sont repartis avec "seulement" 46 % du total, soit un peu plus de 5 millions quand même, tandis que seuls les deux dernières équipes n'ont rien obtenu à l'issu du tournoi.

Valve n'est pas revenue sur la tendance à une meilleure répartition des gains qui a l'avantage de soutenir des équipes moins riches que les plus fortes (même 0,01 % du total représente une somme non négligeable pour certaines). La firme de Seattle a d'ailleurs choisi de laisser un peu d'argent aux seize équipes (l'inverse n'aurait guère eu de sens dans la mesure où être à The International est déjà une petite victoire en soi).

Place Gains (en % du total) Gains approximatifs (en dollars)
1 36 6 400 000
2 15,5 2 770 000
3 12 2 145 000
4 8,5 1 510 000
5-6 6,5 1 162 000
7-8 4,5 800 000
9-12 1,2 210 000
13-16 0,3 53 000

Six équipes gagneront donc davantage lors de ce TI5 que Na`Vi ou iG en 2011 et 2012 : le cap du million de dollars n'en est plus vraiment un (l'an dernier, seuls les deux finalistes avaient empoché plus qu'un million).

 

Organisation

L'organisation a été, les années précédentes, déléguée au GD Studio dirigé par James "2GD". Un groupe d'analystes - commentateurs, statisticiens, figures de la communauté... - se réunit et occupe le temps d'antenne sur les streams officiels entre les matchs, faisant le point sur le tournoi, revenant sur les parties jouées, présentant les équipes et le tournoi, etc.

Le panel d'analystes

Le panel d'analystes de TI4 variait suivant les jours
(ici, de gauche à droite : Bruno - Merlini - 7ckingMad - Sheever - 2GD)

Dans le même temps, tout un ensemble de commentateurs invités par Valve se partagent les matchs, par groupes de deux ou trois, avec les commentateurs les plus prestigieux affectés aux matchs les plus importants afin de procurer du grand spectacle. Les commentaires officiellement sont généralement diffusés en anglais, en russe et en chinois. En 2014, des commentaires en coréen ont été ajoutés ainsi qu'une seconde chaîne anglaise à destination des novices. En parallèle existe tout un ensemble de streams non officiels, dans toutes les langues.

En 2013 et 2014, Valve a fait appel à une journaliste de la télé locale, Kati Aitchison (Kaici), pour animer et professionnaliser les temps morts entre les matchs. Elle réalisait notamment des interviews, de joueurs comme de spectateurs, et apportait une perspective rafraîchissante - elle-même n'est pas une joueuse de Dota 2.

En 2015, les évolutions sont sensibles, le GD studio n'étant plus l'organisateur. Valve à la place recruté diverses personnalités dont la principale est Chobra, employé de l'ESL qui s'était déjà chargé de l'ESL One de Francfort 2015 et de diverses compétitions sur Starcraft II, League of Legends ou Hearthstone, mais aussi ReDeYe, également vétéran de l'ESL. Kaici est de retour pour remplir le même rôle qu'auparavant.

De nombreux analystes ont été invités, en revanche les commentateurs (anglophones) sont moins nombreux que l'an passé sans doute car il y a eu moins de matchs en simultané, le round Robin ayant cédé la place à des phases de groupe.

1|2
Rédigé par Darwyn