Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Présentation des concurrents de TI5 : Team Malaysia

Publié le | Dernière mise à jour le
Sommaire

La Team Malaysia n'a pas vraiment d'histoire en tant que telle, puisqu'elle date à peine du mois de mars 2015. Cependant il est nécessaire de revenir deux ans en arrière pour comprendre sa genèse. En 2013, Orange Esports est la meilleure équipe qui écume l'Asie du Sud-Est. Elle a participé à quelques gros tournois en dehors de cette zone, mais les tournois globaux étaient alors beaucoup moins fréquents que de nos jours et elle n'en a jamais remporté.

Invitée à The International 2013, elle crée l'évènement lors du tournoi en réalisant un parcours magnifique en Loser Bracket, éliminant les équipes les unes après les autres. En finale du Loser Bracket, elle échoue d'un rien contre Na`Vi (une sombre histoire d'Aegis détruit) et rate d'un cheveu la Grande Finale. Malgré tout, Orange a clairement imprimé sa marque dans les souvenirs de The International 2013, épique à plus d'un titre.

Après le tournoi, le capitaine d'Orange, Mushi, est recruté par DK pour participer à la grande équipe all-stars. Il quitte la Malaisie et joue toute la saison en Chine, comme capitaine et joueur mid de l'équipe qui a dominé quasiment toute l'année (avant de faiblir à deux mois de The International 2014). Pendant ce temps, les quatre autres joueurs d'Orange ont quitté la structure et ont fondé Titan, qui reste la meilleure équipe de la zone SEA sur toute la saison. A TI4, Titan termine à une 9-10ème place un peu décevante.

  2015  
Mai 3e i-league saison 3

Palmarès de la saison : Team Malaysia

Après The International, DK se dissout et la rumeur du retour de Mushi en Malaisie se fait entendre. De manière persistante. Finalement, début octobre 2014, Titan annonce la fin de son équipe tandis que Mushi et ses anciens camarades d'Orange se retrouvent tous les cinq dans une nouvelle équipe, la Team Malaysia. Dès ce moment-là, la domination est totale sur les autres équipes de la scène et les fans d'Orange voient revivre leur équipe de coeur.

Las, la première Team Malaysia ne dure pas : un premier joueur la quitte début novembre, suivi de Mushi puis de tous les autres. L'équipe a manifestement achoppé sur l'écueil des personnalités - l'année passée en Chine a changé Mushi, de son propre aveu, et il exigeait trop de ses anciens camarades d'Orange. Mushi repart en Chine en emportant avec lui Ohaiyo, les trois autres joueurs rejoignent des équipes de la zone SEA.

Mushi et Ohaiyo participent à la résurrection d'une équipe EHOME en Chine, en janvier 2015. L'équipe ne dure pourtant pas : EHOME met son équipe en sommeil après un DAC assez décevant (9-12ème place) et décide de lancer une nouvelle équipe en Malaisie, avec Mushi et Ohaiyo. EHOME.my est formée le 1er mars, mais la structure la lâche le 26. Les cinq joueurs décident alors de rester ensemble et de reformer la Team Malaysia, dans laquelle jouent trois joueurs d'Orange 2013.

La Team Malaysia en mai 2015 : kYxY, Kecik Imba, Mushi, JoHnNy, Ohaiyo

Statistiques sur la saison 2014-2015 (du 26 mars au 29 mai 2015) :

  • nombre de matchs joués : 64
  • taux de victoires : 68,7 %
  • taux de victoires en 6.84 :  52,4 %
  • nombre de changements de joueurs : 0
  • total des gains remportés :  72 580 $ (7ème)

L'une des grandes forces de la Team Malaysia, comme toujours dans les équipes dirigées par Mushi, est l'extrême diversité des drafts : contrairement à la plupart des équipes, celle-ci ne se polarise pas sur une poignée de héros très forts, mais adopte des styles différents suivant les parties. Cela s'est senti notamment en version 6.83 où l'équipe n'a pas enchaîné les Troll/Sniper/Juggernaut à un moment où ces héros étaient partout (en 6.84, pour l'instant, il y a en revanche beaucoup de Shadow Fiend).

La variété se sent aussi beaucoup dans les dispositions choisies par l'équipe : le schéma classique de la trilane (ou sa variante avec un héros en forêt) est choisi environ une fois sur six à peine. La moitié du temps, la Team Malaysia opte pour des dual lanes ; et pour le reste, il y a davantage de supports qui roam en laissant leur carry en solo que de trilanes.

Bref, le laning est presque systématiquement choisi de manière agressive, ce qui explique pourquoi les héros d'ultra fin de partie sont peu ou pas joués au profit de carrys actifs rapidement dans la partie. Le style de jeu de la Team Malaysia ressemble assez à celui d'une équipe d'Europe de l'Est, la diversité en plus.

Statistiques diverses :

  • Nombre de héros différents joués sur la version 6.83 : 60
  • Nombre de héros joués au moins 10 fois sur la version 6.83 : 1
  • Nombre de héros différents joués sur la version 6.84 : 47
  • Nombre de héros joués au moins 6 fois sur la version 6.84 : 2

 

Les joueurs de la Team Malaysia

kYxY

Titan - kYxYkYxY est un ancien joueur de MUFC, d'Orange puis de Titan. Il est sur Dota 2 depuis les débuts et a toujours ou presque évolué dans la meilleure équipe malaisienne du moment. Lors de cette saison, il a retrouvé Mushi dans la Team Malaysia à deux reprises, à l'automne puis au printemps ; entretemps, il a fait un bref tour chez G Guard.

Traditionnellement, kYxY partage avec Mushi le poste de carry et de mid. Chez Malaysia, il est plutôt carry. Ses héros signatures sont Lone Druid et Invoker, qu'il a peu joués dans la Team Malaysia, même s'ils pourraient revenir à la mode en 6.84.

The International 2011, MUFC, 9-12ème place
The International 2013, Orange, 3ème place
The International 2014, Titan, 9-10ème place

Mushi

DK - MushiMushi est incontestablement une superstar de la zone SEA. Il a commencé la compétition en 2010 sur DotA et a fréquenté les grandes équipes de Malaisie voire de Chine avant de passer sur Dota 2, chez Orange. Il y demeure jusqu'à TI3 puis est recruté par DK en septembre 2013. Il a dirigé cette équipe "all-stars" toute la saison précédente. Son parcours a été hésitant cette saison, oscillant entre Malaisie et Chine ; il s'est fixé dans son pays d'origine en mars seulement.

Mushi est un joueur extrêmement polyvalent, capable de jouer presque tous les héros et à presque toutes les positions. Dans la Team Malaysia, il a d'abord joué comme support mais, ces derniers temps, il a retrouvé le rôle qui lui convient le mieux, celui de joueur mid. Il joue beaucoup Shadow Fiend - l'un de ses héros de prédilection - depuis qu'il n'est plus un support. Il n'y a qu'un héros que Mushi ne joue jamais, Invoker ; la situation n'a pas changé depuis l'an dernier.

The International 2012, Orange, 7-8ème place
The International 2013, Orange, 3ème place
The International 2014, DK, 4ème place
Dota 2 Asia Championship, EHOME, 9-12ème place

Ohaiyo

Titan - OhaiyoOhaiyo a débuté la compétition sur Dota 2 fin 2012. Il intègre d'abord MUFC avant d'être débauché par Orange, avec laquelle il participe brillamment à TI3. Après le départ de Mushi pour la Chine, il part chez Titan avec ses coéquipiers. Une fois Mushi revenu, il intègre la première Team Malaysia, qui échoue : Ohaiyo part alors pour la Chine (EHOME) avec Mushi, puis revient avec lui pour former EHOME.my, devenue la Team Malaysia.

Ohaiyo joue au poste de hardlaner, pas forcément seul dans la Team Malaysia. C'est un gros joueur de Nature's Prophet, Batrider et Dark Seer (un tiers de ses parties a été effectué sur l'un de ces trois-là). Il leur a ajouté ces derniers temps Bristleback, Beastmaster ou Clockwerk. Dans l'ensemble, Ohaiyo se concentre sur des héros initiateurs ou qui opèrent en première ligne.

The International 2013, Orange, 3ème place
The International 2014, Titan, 7-8ème place
Dota 2 Asia Championship, EHOME, 9-12ème place

Kecik Imba

Kecik Imba est sans doute le moins connu et le moins expérimenté des joueurs de la Team Malaysia. Il a commencé son parcours dans le Dota compétitif au début de l'année 2013, directement chez Orange. Cependant, il ne faisait pas partie de la line-up qui a participé à The International 2013 et faisait plutôt office de remplaçant. Après la disparition de l'équipe Orange et une pause de quelques mois, il intègre Invasion eSports. Il rejoint EHOME.my devenue la Team Malaysia en mars 2015 (il n'était pas dans la première Team Malaysia).

Kecik Imba jouait au poste de mid/carry (avec une prédilection pour les héros carry type Shadow Fiend) jusqu'à ces dernières semaines. Il semble qu'il ait désormais endossé la casquette de support, mais il est difficile de savoir si ce changement sera permanent.

Aucune participation à un International ou tournoi équivalent.

JoHnNy

JoHnNy est un joueur de la nouvelle génération malaisienne. Il est entré sérieusement en compétition en septembre 2013 au sein de l'équipe chinoise RaTtLeSnAkE, puis est passé chez Arrow Gaming pour terminer la saison, en étant support et capitaine. Arrow a réussi à se qualifier pour TI4 mais s'est écrasée dans le tournoi, finissant à la dernière place. Cet échec a entraîné le départ de JoHnNy, qui a tenté plusieurs équipes de la zone SEA avant d'être recruté par EHOME.my.

Chez Malaysia, JoHnNy conserve sa place de support. Il a un panel de héros varié, avec toutefois une prédilection pour les héros à micro-gestion et/ou qui débutent en forêt (Chen, Enchantress, Sand King, Visage...). Il les joue toutefois peu au sein de cette équipe, Mushi lui confiant plus souvent des héros qui fonctionne en dual hardlane comme Phoenix ou Undying.

The International 2014, Arrow Gaming, 16ème place

 

Bien que la Team Malaysia ait peu d'ancienneté et que le parcours de ses joueurs ait parfois été erratique durant la saison, Valve a préféré l'inviter à The International 2015 plutôt que d'autres équipes de la zone SEA, certes plus stables mais moins brillantes. Les Malaisiens ont l'expérience, ils disposent du capitaine le plus fort de la scène, et bénéficient aussi de la renommée de leurs membres.

Le palmarès est toutefois bien maigre jusque-là : une paire de tournois mineurs en Asie, un seul podium important. La Team Malaysia aura plusieurs occasions en juin de montrer ce qu'elle sait faire. Etre la meilleure en Asie du Sud-Est est une chose, être capable de tenir tête aux grandes équipes mondiales en est une autre ; Orange puis Titan y sont globalement parvenues les années précédentes, il n'y a aucune raison que la Team Malaysia échoue.

1|2|3|4|5|6|7|8|9|10|11|12|13|14|15|16
Réagissez à cet article Rédigé par Darwyn