Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Présentation des concurrents de TI5 : Virtus Pro

Publié le | Dernière mise à jour le
Sommaire

Virtus Pro est une équipe ancienne de la scène russe, présente déjà à l'époque de DotA - avec des joueurs phares, elle a été à certains moments l'égale des plus grandes équipes. La structure Virtus Pro a débarqué sur Dota 2 au début 2012 avec des joueurs de talent (Kuroky, NS...) mais ne parvient pas à se qualifier pour The International 2012. En 2013, VP perd au premier tour des Playoffs et, en 2014, elle échoue dans le Wildcard Match.

Ces échecs répétés de Virtus Pro à The International s'expliquent par des résultats inconstants engendrés par (et engendrant) une instabilité chronique du roster. Au cours des diverses saisons traversées, il est rare que VP ait conservé les mêmes joueurs quatre mois d'affilée. Les mauvais résultats à The International - ou leur absence - ont toujours entraîné la dissolution et la recomposition quasi-complète de l'équipe.

Si l'équipe Virtus Pro n'a pas vraiment réussi à percer tout au long de ces années, il faut la distinguer de la structure. Celle-ci, en revanche, s'est bien établie dans la zone CIS et co-organise avec Natus Vincere la Dota 2 Champions League depuis la fin 2013.

 

Date Tournoi Localisation Prix
 Décembre 2014 Battle of Central Europe 3  Online 21 000 $
 Novembre 2014 MSI Beat IT Global Taïwan 29 000 $
 Mars 2013 The Defense 3 Online 10 000 $

Les victoires de Virtus Pro
(pour la saison actuelle, le tableau mélange VP et VP.Polar)

Au début de la saison actuelle, Virtus Pro a presque entièrement remonté son équipe, 100 % russe, avec l'intention manifeste de stabiliser ses joueurs, davantage qu'auparavant. En parallèle, la structure a lancé une deuxième line-up, Virtus Pro Polar, aussi appelée VP.Polar, qui existait depuis un mois sous le nom de NVMI. Cette deuxième équipe, composée de joueurs russes et ukrainiens, s'est en fait rapidement imposée face à la première, avec des performances globalement meilleures : dans les LAN importantes, c'était VP.Polar qui était présente plutôt que VP.

Cette situation a logiquement conduit à la disparition en mars 2015 de la première équipe, qui ne donnait pas les résultats escomptés. VP.Polar, qui avait été renommée ASUS.Polar en janvier, a finalement repris le nom de Virtus Pro en avril. C'est cette équipe qui a été invitée à The International début mai 2015 - et c'est donc les évolutions de cette équipe qui seront évoquées ensuite.

Dès le mois d'octobre 2014, VP.Polar a changé de capitaine, Goblak rejoignant Na`Vi ; il a été remplacé par le Biélorusse fng, éphémère capitaine de l'équipe ukrainienne. Ce changement a été bénéfique pour Polar, nettement moins pour Na`Vi, et la deuxième line-up Virtus Pro a décollé à partir de ce moment.

En novembre, VP.Polar s'est séparée de son joueur mid, Scandal, et a opéré une rotation des rôles pour intégrer l'ancien offlaner d'Empire, Mag. Il a quitté l'équipe en mars 2015, au moment où Polar entrait dans une période d'incertitudes avec le départ de DKPhobos chez Na`Vi. Après quelques semaines troubles, ce dernier est finalement revenu. Dans la foulée, l'équipe VP initiale a été dissoute et Polar a intégré deux de ses joueurs.

La saison a donc été assez compliquée pour Virtus Pro qui, in fine, a trouvé son roster. Les performances globales ont été dans l'ensemble satisfaisantes, même si aucun tournoi majeur n'a été remporté. VP a peu joué depuis sa réorganisation, mais plutôt avec succès ; toutefois, il faut relever l'absence de l'équipe dans les LAN importantes de ces derniers mois, qui ne permet pas de se faire une idée claire du niveau actuel de la line-up.

http://jolstatic.fr/www/captures/1402/7/106037.jpgLil - Illidan - fng - DKPhobos - Mag (qui a quitté l'équipe depuis, remplacé par God)

Statistiques sur la saison 2014-2015 (du 15 août 2014 au 4 mai 2015) :

  • nombre de matchs joués : 300
  • taux de victoires : 59,3 %
  • taux de victoires en 6.83 : 60 %
  • nombre de changements de joueurs : 3
  • total des gains remportés :  103 105 $ (13ème)

Virtus Pro déploie un style relativement classique pour la zone CIS : agressif et très basé sur le milieu de partie. Les trilanes défensives sont employées moins de la moitié du temps, au profit de dual lanes ou de la présence d'un support qui bouge constamment entre les lignes (roaming).

Si la phase de départ (laning) est parfois un peu fragile, l'équipe compense généralement le retard pris par un jeu très rentre-dedans avec des héros qui atteignent leur pic de puissance rapidement. Virtus Pro est donc rarement attentiste : elle choisit plutôt de construire des drafts hargneux qui reposent sur un effet boule de neige que des drafts lents autour de gros carrys qui entrent en jeu passée la barre des 30 minutes.

Statistiques diverses :

  • Nombre de héros différents joués sur la saison : 96
  • Nombre de héros joués au moins 20 fois cette saison : 31
  • Nombre de héros différents joués sur la version 6.83 : 85
  • Nombre de héros joués au moins 10 fois sur la version 6.83 : 23
  2015  
Janvier 2e Star Ladder XI
Janvier 2e Dota 2 League V
  2014  
Décembre 1er Battle of Central Europe 3
Décembre 2e Dota 2 Pit League 2
Septembre 3e Excellent Moscow Cup 2

Palmarès de la saison (VP.Polar)

 

Les joueurs de Virtus Pro

Illidan

Illidan est un joueur russe présent dans le circuit compétitif Dota 2 depuis l'automne 2012. Il a presque toujours évolué au sein de la structure Virtus Pro, hormis deux brèves coupures après TI3 et TI4. Au début de la saison actuelle, il a rejoint la nouvelle équipe NVMI, intégrée dès septembre au sein de Virtus Pro. Il ne l'a pas quittée.

Illidan est un pur joueur de carry, marqué par les mêmes traits que ses pairs de la zone CIS : il peut être excellent sur certaines parties et atroce sur d'autres. C'est un joueur assez peu diversifié, puisque la moitié de ses parties compétitives s'est effectuée sur une demi-douzaine de héros, Lifestealer et Gyrocopter en tête. Cette saison, il s'est mis à jouer très souvent Slark. Il est intéressant de noter que ses héros de prédilection sont considérés comme bons sur la version 6.84.

The International 2013, Virtus Pro, 13-16ème place

God

God est un joueur russe depuis longtemps dans la compétition, qu'il a commencé sérieusement en 2010 sur DotA. C'est lui qui a le plus d'expérience de l'équipe, avec trois participations à The International. Il a quitté la zone CIS lors de la saison 2012-2013 pour jouer en Chine au sein de LGD.int, puis est revenu en Europe et a intégré Virtus Pro, où il a passé un an et demi. Il est passé chez Polar en avril.

God joue comme solo mid. Il est polyvalent et a un panel de héros plutôt varié - il n'a jamais joué un héros 40 fois dans ses environ 700 parties compétitives sur Dota 2. Il n'a donc aucun héros emblématique, bien que Death Prophet soit celui qu'il a le plus joué tout au long de la saison (mais plus en 6.83). Il s'adapte au métagame puisque ces derniers mois il a surtout eu en main Shadow Fiend, Lina ou Sniper.

The International 2011, Moskow Five, 5-6ème place
The International 2012, Darer, 9-12ème place
The International 2013, LGD.int, 9-12ème place

DKPhobos

DKPhobos est un joueur ukrainien très ancien de la scène CIS : il était actif sur DotA à la fin des années 2000. Sur Dota 2, il n'a en revanche pas joué en compétition jusqu'en 2014, lorsqu'il rejoint l'équipe nouvelle NVMI. Entretemps, il a travaillé dans la structure Natus Vincere, comme programmeur Web. Il a fait presque toute la saison chez Polar/VP, mais est parti un mois au début du printemps pour rejoindre Na`Vi. Il est finalement retourné chez Virtus Pro lorsque Funn1k et Artstyle sont redevenus Na`Vi.

DKPhobos a joué cette saison comme solo hardlaner et a parfois été considéré comme le meilleur joueur à ce poste de la zone CIS cette année. Il occupe en général le rôle d'initiateur, comme en témoignent les deux héros qu'il a le plus joués, Puck et Brewmaster (un peu plus de 40 % de ses parties). Ces derniers temps, il a adapté son jeu aux évolutions générales et a pris en main Earthshaker ou Clockwerk.

Aucune participation à un International ou tournoi équivalent

fng

Ce joueur biélorusse s'est fait connaître au cours de la saison précédente comme capitaine de Power Rangers, une équipe qui s'est imposée à ce moment-là comme l'une des plus aptes à assurer la relève en Europe (depuis son départ, l'équipe n'est plus au même niveau). En août 2014, il est acquis par Na`Vi pour remplacer Puppey, mais cela ne donne pas les résultats escomptés et il est échangé en décembre à VP.Polar contre Goblak. L'opération a été bien meilleure pour Polar que pour Na`Vi, et fng a mené l'équipe plus loin - DKPhobos estimait fin janvier que son arrivée avait sauvé l'équipe, en perte de vitesse.

Pur joueur de support, fng est un joueur plutôt polyvalent, spécialisé dans les supports de ligne, assez défensifs. Il joue assez rarement des héros à micro-gestion ou en forêt. Ces derniers mois, il a beaucoup joué Vengeful Spirit (une partie sur cinq), mais aussi Treant Protector et Io.

Aucune participation à un International ou tournoi équivalent

Lil

Second joueur ukrainien de l'équipe, Lil est aussi celui qui a le moins d'expérience en compétition : il a débuté seulement en août 2014, en étant intégré à NVMI par Goblak et DKPhobos qui l'ont rencontré dans des parties publiques. Il a suivi ses coéquipiers chez VP.Polar puis chez VP.

Second support chez Virtus Pro, Lil est nettement moins polyvalent que fng, la différence d'expérience jouant certainement. Environ 40 % de ses parties ont été effectuées sur trois héros : Skywrath Mage, Visage et Vengeful Spirit. Hormis les deux premiers, les héros qu'il joue le plus sont assez proches de ceux de fng : on n'observe pas chez VP la répartition classique support de ligne / support roamer ou en forêt.

Aucune participation à un International ou tournoi équivalent


Sur la saison, l'équipe Virtus Pro (sous le nom Polar puis VP) est sans aucun doute, avec Empire, l'équipe de la zone CIS qui a réalisé les meilleures performances. Cependant une certaine incertitude pèse sur sa capacité à gagner contre les grandes équipes (chinoises ou occidentales) qui se retrouveront à The International 2015, comme elles se retrouvent dans la plupart des finales des compétitions majeures.

Virtus Pro a-t-elle le potentiel pour faire un bon International ? Un top 8 est peut-être envisageable à ce jour, mais cela ne sera pas une partie de plaisir. Les LAN du mois de juin (MLG joinDOTA Pro League et surtout l'ESL One de Francfort) permettront à VP d'aborder The International avec un peu plus de visibilité après avoir affronté des équipes peu vues ces derniers temps.

1|2|3|4|5|6|7|8|9|10|11|12|13|14|15|16
1 commentaire Rédigé par Darwyn