Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Les équipes de The International 2019 : Keen Gaming

25 juillet 2019 à 19:00 | Par Darwyn | 127 commentaires

Les articles présentant les équipes qui s'affronteront pour plus de 30 millions de dollars d'ici quelques semaines continuent : nous terminons avec Keen Gaming les équipes qualifiées via le circuit DPC.


La dernière équipe qualifiée via le circuit DPC est chinoise, mais son profil est très différent de PSG.LGD et plus encore de Vici Gaming. Ce n'est pas peu dire que cette line-up ne part pas en position de favori dans le tournoi. Pour évaluer son potentiel en vue de TI9, Ap0c et Polomino de la FroggedTV partageront leurs lumières.

Retrouvez les articles précédents :

  1. Virtus Pro, vers un nouveau top 6 ? (invités : Llewela et Hugo)
  2. Team Secret, les archi-favoris (invités : Guiguioh et Renard)
  3. Vici Gaming, la jeune génération chinoise en force (invités : YouYou et Whyll)
  4. Team Liquid, en route pour un deuxième Aegis ? (invités : Hugo et Namax)
  5. Evil Geniuses, probable médaille de bronze (invités : Luciqno et Profchen)
  6. PSG.LGD, le désir de revanche (invités : v0ja et Ap0c)
  7. Fnatic, le pari de la dernière chance (invités : YouYou et SalteaJR)
  8. TNC Predator, Philippins inconstants (invités : Hugo et Guiguioh)
  9. Ninjas in Pyjamas, une équipe épuisée (invités : Namax et Elektik)
  10. OG, en route pour un deuxième Aegis ? (écrit par Hellenouille ; invités : Manorot et Socks)
  11. Alliance de retour à The International (invités : YouYou et v0ja)

 

Une qualification in extremis

Keen Gaming est une structure assez récente dans le paysage compétitif chinois, qui ne se sépare qu'en septembre 2017 de sa maison-mère EHOME (elle existait depuis quelques années sous le nom EHOME.Keen). L'équipe de septembre 2017 fait un début prometteur à l'ESL One Hambourg, malheureusement sans suite. Cela entraîne des recompositions à répétition entre janvier et avril 2018, le tout sans que les résultats ne s'améliorent significativement. Keen Gaming ne parvient pas jusqu'à The International.

Keen 2019 logoAprès une saison si compliquée, le changement va de soi. En septembre 2018, seuls deux joueurs de la line-up sont maintenus : dark, qui change cependant de poste pour garder sa casquette de capitaine, et , le midlaner. Ils sont rejoints au fil des semaines par trois membres plus expérimentés, qui ont des habitudes ensemble et qui ont tous des liens forts avec la structure EHOME : old chicken (passé éphémèrement chez Keen début 2018) et eLeVeN, inactifs au sein de l'équipe EHOME, et Kaka, parti de Newbee après TI8. Ces trois joueurs ont évolué ensemble chez EHOME en 2015-2016.

A la différence de la line-up constituée après TI7, celle-ci reste stable tout au long de l'année, et ce malgré des débuts compliqués : Keen ne parvient pas à se qualifier pour le Kuala Lumpur, ni pour le Chongqing Major. Le Minor de Bucarest n'est pas un franc succès - EHOME y obtient sa place pour le Major de Chongqing.

L'horizon se dégage à partir du mois de février 2019 : Keen Gaming parvient à se qualifier pour la DreamLeague, troisième Major, puis pour le Major MDL Disneyland. A la DreamLeague, Keen profite de la faiblesse momentanée de Team Liquid pour rejoindre l'Upper Bracket, et bat Evil Geniuses dans le plus gros upset du Main Event. Le parcours s'achève sur un top 6 qui paraît être de bon augure. Un mois plus tard, Keen Gaming remporte l'ESL One Mumbai, un tournoi secondaire hors DPC - une victoire néanmoins.

Les attentes sont donc plutôt importantes lorsque s'ouvre le MDL Disneyland Paris Major... Elles sont vite déçues. Face à Virtus Pro et Team Liquid, Keen ne parvient pas à réitérer son exploit du Major précédent. Elle est ensuite rapidement éliminée par Vici Gaming et sort dans le top 12. La semaine suivante, l'effondrement se poursuit : Keen Gaming échoue à se qualifier pour l'Epicenter puis pour le dernier Minor de la saison. L'ESL One Birmingham s'inscrit dans la même veine - en mai, Keen Gaming fait clairement figure d'équipe en perte de vitesse.

Tout cela hypothèque grandement la perspective d'une qualification via le circuit DPC pour The International : un top 6 en Major et quelques centaines de points grappillés sont insuffisants. Selon le déroulement de l'Epicenter, Keen Gaming peut se retrouver éjectée des douze premières places au classement DPC. Son destin dépend donc entièrement des équipes en mesure de lui passer devant, une position pour le moins inconfortable. Les piètres performances de ses concurrents directs (Gambit Esports ou Royal Never Give Up surtout) lui permettent de conserver sa douzième place et d'être, à ce titre, la dernière équipe qualifiée à TI9 via le circuit DPC.

 

Keen 2019 visuel

 

Les joueurs de Keen Gaming

old chicken

Keen 2019 vieux pouletold chicken fait une timide incursion dans le monde compétitif en 2014, mais c'est à partir du printemps 2015 qu'il intègre sa première équipe semi-professionnelle, Energy Pacemaker. Lors du reshuffle qui suit TI5, il rejoint EHOME, une structure qu'il n'a plus jamais quittée. Même aujourd'hui, il est techniquement toujours rattaché à EHOME - et rappelons que Keen Gaming est originellement une équipe secondaire de ce club. En 2018, il commence à alterner entre EHOME et Keen, passant pour de bon dans la line-up Keen Gaming après TI8.

  • The International 2016 : EHOME, 5-6ème

old chicken s'est fait connaître comme solo mid mais il a entamé une transition en carry l'an passé, pour devenir un position 1 de safelane affirmé cette saison. Son expérience au mid lui permet de prendre des héros qui n'appartiennent pas au pool habituel des positions 1 : il est capable de jouer des choses très différentes selon les besoins. Généralement très solide dans les teamfights, il meurt peu.

A surveiller : Phantom Assassin, Leshrac

 

Keen 2019 --Ce joueur, dont le pseudo se lit "yi" et signifie "un", est un des derniers arrivés sur la scène compétitive chinoise, début 2017 seulement. Il fait ses classes au sein de EHOME.Keen et alterne entre EHOME et Keen Gaming durant un peu plus d'un an, prenant temporairement la place de old chicken chez EHOME tandis que celui-ci intègre Keen. 一 revient chez Keen Gaming en avril 2018 et n'en bouge plus.

  • Première apparition à The International

Ce solo mid est un joueur de la même trempe que les mid chinois qui ont émergé ces dernières années, tels old chicken ou Sccc : il est capable de jouer beaucoup de choses différentes (on peut même le voir sur Dazzle mid) et d'assumer la réelle position 1 si nécessaire. Il est d'ailleurs intéressant de noter que plusieurs héros qu'il prend ces derniers mois sont aussi joués par old chicken sur la même période. Les deux joueurs s'échangent volontiers les personnages, ce qui ouvre des possibilités intéressantes durant les drafts.

A surveiller : Ember Spirit, Arc Warden

 

eLeVeN

Keen 2019 eleveneLeVeN, anciennement old eleven, met du temps à percer. Sa carrière démarre fin 2013 mais il lui faut attendre le printemps 2015 pour intégrer l'écurie EHOME.K, future EHOME.Keen. Il passe ensuite dans l'équipe principale durant plus d'un an, et joue à cette époque avec old chicken (il prend d'ailleurs à ce moment le pseudonyme "old eleven"). Comme ce dernier, il reste lié à la structure EHOME à laquelle il est techniquement rattaché depuis 2015, même s'il joue chez LGD puis chez Vici Gaming tout au long de 2017 et en 2018. En septembre 2018, il retrouve son vieux poulet de compère chez Keen Gaming.

  • The International 2016 : EHOME, 5-6ème
  • The International 2017 : LGD, 4ème
  • The International 2018 : Vici Gaming, 9-12ème

eLeVeN est un offlaner de pure souche qui est apparu fin 2015-début 2016 comme l'un des joueurs les plus prometteurs à ce poste. On retrouve dans son panel de héros tous les grands classiques de l'offlane, avec une dominante pour les initiateurs et les héros utilitaires. Il est cependant plus diversifié que cela, avec notamment un Lone Druid dangereux. En revanche, on le voit rarement sur des héros vraiment atypiques. Le problème d'eLeVeN est une vraie inconstance - il est capable selon les périodes du meilleur mais aussi du pire et les performances de son équipe ont tendance à être corrélées à sa capacité à ne pas s'effondrer au cours d'un tournoi.

A surveiller : Nature's Prophet, Tidehunter

 

Kaka

Keen 2019 kakaAncienne pubstar en Chine, Kaka entame une carrière professionnelle au sein de HyperGlory Team en 2014. Il y reste un an et demi avant d'intégrer EHOME pendant six mois. Durant cette période, il côtoie old chicken et eLeVeN. Après un Major de Shanghai raté, le roster change et il se retrouve envoyé chez Newbee, avec laquelle il passe près de deux ans et demi. Il joue un rôle majeur de leadership au sein de la line-up qui accède à la finale de TI7. La longue chute de Newbee en 2018 et la catastrophe de TI8 le conduisent à retourner vers ses anciens coéquipiers au sein de Keen Gaming en septembre.

  • The International 2016 : Newbee, 9-12ème
  • The International 2017 : Newbee, 2ème
  • The International 2018 : Newbee, 13-16ème

Support position 4, Kaka excellait à l'époque où ce rôle consistait à roam en début de partie. Il a eu plus de mal à opérer sa transition vers les dual lanes mais un certain nombre de ses héros de prédilection s'y prêtent. D'ailleurs, la manière de jouer de Keen ne le conduit pas forcément en dual. Tous ses héros ne sont pas adaptés à l'heure actuelle (comme son emblématique Phoenix), ce qui a tendance à le limiter dans ses options dernièrement, malgré quelques efforts pour élargir son horizon de choix. Dans un contexte où le position 4 a un rôle majeur à assumer, ce n'est pas forcément de bon augure.

A surveiller : Io, Rubick

 

dark

Keen 2019 darkdark appartient à la même génération de joueurs que 一. Il est d'ailleurs son coéquipier de longue date, puisque tous deux ont démarré chez EHOME.Keen en janvier 2017. Il y a pourtant une différence majeure entre eux : dark n'a jamais quitté Keen. Lorsque la structure se sépare plus ou moins nettement d'EHOME en septembre 2017, il intègre Keen Gaming dont il est le capitaine depuis lors.

  • Première apparition à The International

Offlaner durant la saison précédente, dark bascule à la position 5 en septembre 2018, après le recrutement d'eLeVeN. Cette transition ne lui enlève pas le rôle de capitaine. Il n'a de ce fait pas le panel de héros le plus diversifié de l'équipe, mais dispose pourtant d'options assez variées, allant des héros les plus prisés traditionnellement comme position 5 en Chine (Disruptor ou Lich par exemple) à des choses plus étranges à ce poste, comme Brewmaster ou Tusk - même avec des héros qui ont tendance à avoir besoin d'or et d'expérience, il se concentre sur les consommables et décharge au maximum Kaka.

A surveiller : Chen, Tusk

 

Fyms

Keen 2019 fymsLe coach de Keen Gaming est aussi le manager de l'équipe. Cet ancien joueur n'a pas eu la carrière la plus brillante qui soit : il débute au sein de la petite équipe IMG fin 2014, puis intègre EHOME.K et EHOME.Keen pour quelques mois par-ci par là, parfois comme simple remplaçant. Il devient le coach de l'équipe Keen à la fin de l'année 2015 et conserve cette fonction au sein de Keen Gaming. Lorsqu'un joueur n'est pas présent, il fait aussi office de remplaçant, comme en octobre 2018. Il n'est pas aisé de savoir ce qu'il peut apporter à son équipe en vue de The International.

 

Les mots de la fin

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Keen Gaming n'a pas derrière elle une saison époustouflante. Cette équipe, intéressante à certains égards, n'a pu jouer que deux Majors sur cinq et doit sa qualification à The International 2019 à plusieurs concours de circonstances, à la DreamLeague puis à l'Epicenter (tournoi où elle ne jouait pas). De ce fait, que peut-on vraiment attendre de Keen Gaming à TI9 ? Fera-t-elle de la figuration ou a-t-elle quelque chose à montrer ? Ap0c et Polomino ne partagent pas la même approche...

Ap0c : Keen Gaming est une équipe composée de joueurs qui ont du potentiel. Après un début de saison timide, elle a su montrer des choses plus intéressantes ensuite. Les joueurs sont loin d'être de parfaits inconnus et je pense que jouer TI à domicile peut galvaniser les Chinois, les pousser vers les sommets. Il faudra surveiller eLeVeN, l'un des meilleurs offlaners chinois : il a un impact important sur les performances de chacune de ses teams. S'il est en grande forme, Keen pourra en surprendre plus d'un.

Polomino : Keen Gaming est l'une des équipes qualifiées directement qui n'a rien prouvé cette année. Leur parcours se résume plus ou moins à un Bo3 gagné contre EG. L'équipe n'a jamais brillé, elle ne fait pas rêver et j'ai du mal à imaginer qu'on puisse croire qu'elle réussira son TI. De plus on connaît le talent d'eLeVeN pour throw plus souvent qu'il ne gagne seul les parties... Cette équipe reflète la décadence de la scène chinoise : à part des exceptions comme VG ou LGD, les équipes ne percutent plus et ne font plus grand chose. Pour moi, ce sont de bons prétendants au top 16.