Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

ESL One de Francfort : jour 1

28 juin 2014 à 15:48 | Par Darwyn | 137 commentaires

Le dernier grand tournoi avant The International se déroule ce week-end. Suivez l'avancée du premier jour sur le site JoL-Dota 2. (Mis à jour à 22h30.)


Huit équipes sont actuellement à Francfort pour le premier tournoi Dota 2 organisé par l'ESL, l'E-Sport League allemande. Elles font toutes partie des meilleures équipes mondiales et seront toutes présentes à Seattle d'ici dix jours. L'ESL One prend donc des allures de "petit International", même si le prix total n'est "que" de 200 000 $.

Exceptionnellement, il se joue en élimination directe : une équipe qui perd un match en trois manches est éliminée de la compétition. Il n'y a donc pas de Loser Bracket comme dans la plupart des tournois Dota 2. Cette menace qui pèse sur les équipes rend chaque partie cruciale pour avancer.

Pour ce premier jour, quatre matchs sont prévus. Suivez tout au long de la journée les résultats de ces matchs sur cette actualité, qui sera mise à jour régulièrement !

Match 1 : Invictus Gaming contre Mousesports

Le premier match oppose l'une des trois meilleures équipes chinoises actuelles (et championne du monde en 2012) à la récemment formée Mousesports, d'abord connue comme Team Dog, qui enregistre de très bonnes performances depuis trois mois. C'est la première fois que ces deux équipes s'affrontent (la seule avant leur rencontre à TI4).

Pour la première partie, iG opte pour une stratégie push avec Lycan (laissé assez étrangement par mouz, alors qu'iG est côté Dire), Shadow Shaman et Pugna. Mouz choisit de s'orienter vers des combats, groupés (teamfights) ou isolés (pick of), avec un Brewmaster et un Bounty Hunter. L'équipe allemande n'a pas de réel potentiel de carry avec un Axe comme personnage principal. La partie tourne très vite en faveur des Chinois qui étouffe totalement l'équipe adverse, prenant tour après tour et ne laissant aucun espace pour farm ; iG ne se précipite pas cependant pour gagner, préférant sécuriser un dernier Roshan et ne pas throw la partie.

1 - 0

La deuxième partie demeure dans le même esprit : iG s'oriente plutôt vers du push avec Death Prophet, Razor et Shadow Shaman, tout en disposant d'un potentiel de teamfight énorme (Void et Lich). Mouz mise tout sur l'agression en début de partie (Mirana + Bane + Ancient Apparition en trilane offensive), avec un fort potentiel en combat dû au Tidehunter. Dès les premières minutes, les supports de mouz font pencher la balance en tuant les héros clefs d'iG. La boucherie se poursuit encore et encore, avec un déficit de plus en plus pesant pour les Chinois qui sont dans l'incapacité de trouver le combat qui peut retourner la tendance. Mouz égalise donc avec cette deuxième partie.

1 - 1

La partie décisive ressemble étrangement à la première dans son esprit et dans la line-up d'iG, qui ressort Lycan et Pugna, encore une fois côté Dire (une fois de plus, le Lycan est offert part mouz). Les Occidentaux misent à nouveau sur du gros teamfight (Brewmaster et Tidehunter), en faisant le pari de l'Ember Spirit pour carry la partie. Mais cette fois, c'est iG qui donne le tempo, prenant les tours les unes après les autres ; les Chinois parviennent à imposer des échanges très favorables à quatre contre cinq pendant que Lycan attaque des tours ou farm de l'autre côté de la carte. L'Ember Spirit joué par FATA ne trouve pas le moindre espace tandis que le Pugna de YYF est absolument dévastateur.

2 - 1

iG est donc la première équipe à accéder aux demi-finales jouées demain, tandis que mouz est d'ores et déjà éliminée malgré un parti pris flagrant du public en sa faveur. La stratégie d'agression rapide, caractéristique de mouz, n'a réussi que dans la deuxième manche.

 

Match 2 : http://jolstatic.fr/www/captures/1402/0/90660.png Vici Gaming contre Fnatic

Les deux équipes se sont peu affrontées jusqu'à présent, mais elles se croisent pour la deuxième fois ce mois-ci : à The Summit, Fnatic avait écrasé VG avec un Meepo carry totalement hors de contrôle. VG est sans doute à la 4-5ème place sur la scène chinoise actuelle, tandis que Fnatic reste une très bonne équipe européenne malgré les soucis de roster actuels (le problème Era / Excalibur).

Les bans de la partie 1 montrent que chacune des équipes veut enlever ses plus grandes forces à l'adversaire : Meepo et Tinker sont ôtés à Excalibur tandis que Fnatic écarte Lycan et Void. Le début de partie se passe extrêmement bien pour Fnatic, qui mise sur un duo Io (N0tail ou BigDaddy) -Tiny (H4nn1) absolument dévastateur à ce moment. Fnatic conserve ensuite son avance, mais Vici Gaming parvient à ralentir le rythme de la partie et à maintenir un certain statu quo. Le tournant intervient avec une mort du duo Io-Tiny, qui ouvre un Roshan à VG ; mais un engagement magnifique de Fnatic et un buyback suivi d'un relocate renverse totalement la partie en faveur des Européens qui remportent deux minutes plus tard la partie.

0 - 1

Dans la partie 2, Fnatic retrouve le même duo mais laisse Lycan à VG, qui choisit aussi un duo de supports très offensif en début de partie (Shadow Demon et Mirana). Cependant VG ne parvient pas à prendre l'avantage à ce moment. La partie est très tendue, avec un Tiny qui devient très menaçant et un Ember Spirit en face tout aussi redoutable. C'est finalement la capacité à engager un combat favorable avec le Tidehunter qui fait la différence et qui permet à VG de démolir l'équipe puis la base adverse. Dans l'ensemble, le Slark joué par Excalibur n'a eu aucun impact sur la partie.

1 - 1

Dans la manche décisive, Fnatic reprend une fois de plus Io et Tiny, mais leur adjoint cette fois des personnages à gros potentiel de teamfight (Lich, Venomancer et Brewmaster). VG réplique avec un Pugna et un Bristleback afin de faire face dans des engagements de longue durée. La partie commence assez mollement mais s'accélère à l'avantage de Fnatic dès la douzième minute, avec des combats en 5v5 qui s'enchaînent. Les Européens contrôlent alors nettement la carte et prennent les tours les unes après les autres. Malgré une résistance acharnée dans leur base, les joueurs de Vici Gaming ne peuvent pas arrêter indéfiniment Fnatic qui remporte la partie peu avant la barre des 30 minutes.

1 - 2

Fnatic accède donc aux demi-finales. L'équipe européenne a pu gagner sans qu'Excalibur ait accès à l'un de ses deux héros favoris - alors qu'il a de nettement moins bons résultats sur les autres. L'erreur de VG a sans doute été de se concentrer uniquement sur Excalibur sans avoir de réponse réelle au duo Io et Tiny.

 

Match 3 : Alliance contre http://jolstatic.fr/www/captures/1402/3/90673.png Cloud 9

Les champions du monde 2013 affrontent l'une des meilleures équipes occidentales de l'année 2014 : une sorte de match retour par rapport à la finale de la DreamLeague deux semaines plus tôt, qui s'était soldée par une victoire 3 à 2 pour Alliance.

Dans la première manche, Alliance adopte une stratégie bien maîtrisée, avec des héros extrêmement mobiles (Storm Spirit, Io + Chaos Knight, Clockwerk) afin de contrer le Tinker adverse, qui est à peu près le seul héros capable de passer en late game pour Cloud 9. Le début de partie se passe bien pour Alliance, qui prive Tinker de son farm avec une ligne agressive. Les mouvements des supports sont particulièrement précoces et l'agression de milieu de partie (portée notamment par un Clockwerk hors de contrôle) tourne largement à l'avantage d'Alliance. CK devient inarrêtable et Alliance remporte la première manche.

1 - 0

Pour la deuxième manche, Alliance conserve une stratégie mobile (Io, Nature's Prophet pour Bulldog et Puck). Cloud 9 choisit de partir avec trois héros qui ont besoin de farm (Ember Spirit, Mirana et Void) plus un Enigma en forêt ; cela les conduit à sacrifier une ligne face à une trilane offensive très agressive. Finalement, seul le Void trouve l'or désiré en début de partie et Cloud 9 doit abandonner quelques tours et éviter les combats avant d'être en mesure de se battre.

Ce moment arrive vers la vingtième minute, et Cloud 9 tourne alors à son avantage les tentatives d'agression des joueurs d'Alliance, en s'appuyant sur la Chronosphere et le Black Hole. Alliance change alors de stratégie et temporise le temps d'obtenir les objets nécessaires (deux Scythes of Vyse notamment) : ganks ciblés, pas de combat d'ampleur et contrôle de la carte. Cependant Alliance ne parvient pas à pénétrer dans la base de Cloud 9, ni à creuser l'écart. L'équipe suédoise doit se contenter pendant de longues minutes d'un siège très lent. Une erreur de positionnement de Void (joué par bone7) offre à Alliance ses premiers bâtiments, mais les dégâts sont in fine limités.

Les deux équipes se retrouvent en position périlleuse : Cloud 9 domine largement les combats mais Alliance cherche à les éviter pour pouvoir détruire les baraquements (mais réalise de magnifiques actions ciblées, en particulier s4 et AdmiralBulldog). Des morts sans possibilité de se racheter peuvent entraîner la fin de l'un ou l'autre camp. Le rythme de la partie se ralentit considérablement, suivant la disponibilité ou non des buybacks. Alliance tente autant que possible de prendre les derniers baraquements, pratiquant au maximum le rat doto qui leur réussit si souvent, sans grand succès. A la minute 79, Cloud 9 semble gagner le combat décisif mais perd en réalité encore un baraquement et ne parvient pas à détruire assez vite la base d'Alliance : quatre minutes plus tard, Alliance parvient à tuer tous les héros de Cloud 9 et termine la partie. Ainsi s'achève la rencontre la plus tendue jusque là de cet ESL One.

2 - 0

Alliance passe donc en demi-finale, essentiellement grâce à l'action d'AdmiralBulldog sur Nature's Prophet dans la deuxième partie.

La dernière rencontre, EG contre Na`Vi, n'aura pas lieu ce soir : elle est reportée à 10 heures demain matin.