Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Présentation des concurrents de TI7 : LGD.Forever Young

18 juillet 2017 à 13:04 | Par Darwyn | 138 commentaires

Le nouvel épisode des articles présentant une à une les dix-huit équipes de la plus grosse compétition e-sportive annuelle vient de sortir ! Ne le ratez pas !


LGD.Forever Young, LFY de son petit nom, a réussi à se qualifier en deuxième position pour la Chine à The International 2017. Un beau développement pour une jeune équipe qui a beaucoup évolué depuis sa création.

Retrouvez les articles précédents :

  1. OG, une nouvelle fois favoris
  2. Invictus Gaming, la dernière chance de BurNIng ?
  3. Virtus Pro, le nouvel espoir d'une victoire CIS
  4. Evil Geniuses, deux fois champions ?
  5. Liquid, can they do it ? (par Llewela)
  6. Newbee, les chokers chinois
  7. TnC Pro Team ou la promesse pinoy
  8. Team NP, le retour de Cloud 9 (par Llewela)
  9. iG.Vitality, un destin à la CDEC ? (par Ze_HailD)
  10. Team Secret, l'équipe eurasiatique (par Guiguioh)
  11. Fnatic, sans Mushi
  12. Empire, jeunes espoirs CIS
  13. Infamous - les premiers Péruviens à TI

 

Faire du neuf avec du vieux

Forever Young ? L'annonce le 17 septembre 2016 de la création d'une nouvelle line-up chapeautée par la structure LGD mettait plutôt l'accent sur l'ancien que sur la jeunesse. Dirigée par l'un des plus grands capitaines chinois, xiao8, retraité perpétuellement sur le retour, elle recyclait des vétérans de la scène : le coéquipier de longue date Yao, l'ancien mid de Vici Gaming (et encore avant, de DK) Super. Toujours jeunes, même s'ils étaient vus et revus. Avec eux, deux petits nouveaux, Lpc passé par TongFu (devenue une équipe semi-pro/amateur depuis 2014) et Monet, un jeunot qui venait de fêter ses dix-sept ans. En tout, une moyenne d'âge de 24 ans, mais la jeunesse est avant tout un état d'esprit.

Les résultats ont été rapidement encourageants : qualifications pour la MDL Autumn et surtout pour le Major de Boston. Dans ces deux tournois, LFY a tout perdu dans les phases initiales et a réussi à remporter un match dans un arbre à élimination directe contre une équipe chinoise pour perdre immédiatement ensuite contre une équipe européenne. En somme, rien de folichon dans les quelques LAN internationales de haut niveau auxquelles l'équipe a pu participer, même si le résultat à Boston a été tiré vers le bas par l'obligation de recourir à deux standins à cause de problèmes de visas.

Sur la scène nationale, les résultats se sont tassés à la fin de l'année 2016. 2017 a donc commencé avec des changements : début janvier, xiao8 et Yao sont partis - dans des directions différentes. Pour les remplacer, la structure a fait appel à deux joueurs nettement moins expérimentés, White et Jixing. LGD.Forever Young devenait de plus en plus LGD.Young, tout simplement.

Le moins que l'on puisse dire est que cela n'a pas vraiment fonctionné. Certes LFY est parvenue à se qualifier pour le DAC 2017 (à la troisième place), mais pas pour d'autres tournois - en particulier, pas au Major de Kiev. Le DAC a été un nouvel échec. Cette fois, LFY n'a pas été ridicule dans la phase de groupe mais a été éliminée au premier tour en Bo1 par iG.Vitality. La suite du mois d'avril a été dans la même veine, en dépit du remplacement de White par ddc, un vétéran.

LGD.Forever Young à l'EPICENTER (juin 2017) : Ahfu, Monet, ddc, Inflame et Super

En mai 2017 est donc intervenue une nouvelle réorganisation. Jixing et Lpc ont été poussés vers la sortie. LGD.FY s'est alors ouverte sur l'extérieur en recrutant un talent malaisien, Ahfu, venu de chez Warriors Gaming.Unity. Elle a également intégré Inflame, qui faisait partie des espoirs de la scène chinoise en 2014-2015 sans parvenir à percer vraiment.

Cette ultime transformation a permis enfin de relancer la machine après six mois de stagnation. LGD Forever Young est parvenue à se qualifier à l'EPICENTER (et à la MDL 2017), pour y réaliser un bon résultat : LFY a survolé son groupe (8-1, en battant Secret, OG et Liquid, excusez du peu) mais a ensuite perdu en demi-finale contre Liquid. Elle a ensuite réussi à se qualifier pour The International, dans une compétition très serrée. Enfin, la MDL 2017 a été tout à fait réussie, puisque LFY est parvenue jusqu'en finale pour perdre contre LGD dans une lutte fratricide.

Depuis la 7.0...

  • 137 parties jouées, 54 % de victoire
  • 66 parties côté Radiant, 71 côté Dire
  • Score moyen : 25-23
  • Durée moyenne des victoires : 39 min 59
  Monet Super Inflame Ahfu ddc
Nombre de héros différents joués (chez LFY) 30 28 18 9 14

 

Les joueurs

Monet

Monet est un joueur de la dernière génération chinoise. Il n'a entamé les compétitions qu'en décembre 2015, chez FTD Club C, une équipe de débutants en la matière. Il y est resté quelques mois puis est passé chez CDEC Avenger, l'équipe secondaire de CDEC, pour remplacer Nono. Après TI6, il est allé chez LFY, dès la formation de la line-up.

  • Première participation à The International

Monet a joué selon les moments solo mid ou carry. C'est ce dernier rôle qu'il tient chez LFY, puisque Super occupe solidement la midlane. Monet a un éventail de héros vaste et diversifié, allant de héros de deathball (à la Terrorblade) jusqu'à des héros de fin de partie. Même si ce n'est pas la norme il lui arrive d'être en safelane des héros que l'on a l'habitude de voir au mid, avec par exemple quelques Ember Spirit sur la dernière année.

Héros-signatures : Juggernaut, Gyrocopter, Ursa
A suivre : Chaos Knight

 

Super

Après ddc, Super est le deuxième joueur le plus expérimenté de la line-up. Il est également un joueur stable, qui change rarement d'équipe. Il faisait déjà des compétitions à l'époque de DotA, chez DK notamment (ce qui explique pourquoi il n'a pas disputé The International 2011), une structure qu'il ne quitte qu'en septembre 2013. Il est alors passé chez Vici Gaming pour deux ans et demi. Sous les bannières de DK et VG, il s'est hissé dans le top 6 de quatre Internationaux, une performance rare. En mars 2016, il est allé chez CDEC, mais l'équipe n'est pas parvenue jusqu'à TI6. Après ce tournoi, il a rejoint LFY et n'en a pas bougé.

  • The International 2012 : DK, 4ème
  • The International 2013 : DK, 5-6ème
  • The International 2014 : Vici Gaming, 2ème
  • The International 2015 : Vici Gaming, 4ème

Au fil de sa longue carrière, Super a presque toujours occupé le poste de solo mid. Il n'est pas le plus impressionnant joueur de ce type, réalise peu de performances qui lui valent l'admiration de tous et, de ce fait, a tendance à être sous-estimé. Il est en fait un joueur extrêmement solide, peu "flashy", capable de jouer à peu près n'importe quoi au mid. Il est notamment le spécialiste des héros résilients, piliers de deathball (Viper, Dragon Knight, Death Prophet...).

Héros-signatures : Alchemist, Dragon Knight, Shadow Fiend
A suivre : Death Prophet

 

Inflame

Inflame a fait ses premiers pas dans le monde compétitif il y a plus de trois ans, en février 2014, mais il a mis longtemps à percer. Il lui a fallu attendre un an pour intégrer véritablement une grosse équipe, EHOME, qui l'a relégué en position de remplaçant après trois mois - ce qui lui a fermé les portes de TI5. Il est retourné en septembre 2015 dans une équipe secondaire, CDEC.Youth, et y est demeuré toute la saison. Il a passé les premiers mois de 2017 dans l'équipe CDEC principale, dont les beaux jours sont passés depuis longtemps, et n'a été recruté qu'en mai 2017 par LFY. Cette équipe lui donne - enfin - l'occasion de briller.

  • Première participation à The International

Inflame a occupé diverses positions au fil des années (il a alterné ces derniers mois entre à peu près chacune des cinq positions !). Chez LFY, il est à l'offlane. De par sa versatilité, on chercherait en vain en Inflame un offlaner typique de nos temps : il ne joue que rarement d'initiateurs massifs de type force. Dernièrement, ses trois héros les plus joués sont Batrider, Puck et... Zeus.

Héros-signatures : Invoker, Shadow Fiend, Batrider
A suivre : Zeus

 

Ahfu

Ahfu se distingue dans cette équipe par son origine malaisienne. Depuis son entrée en compétition au printemps 2014, il a fait partie de plusieurs équipes SEA. Après ses débuts, il a fait une pause pendant presque toute l'année 2015. Il a intégré l'équipe malaisienne WarriorsGaming.Unity en mars 2016 et y est resté jusqu'en mai 2017 (la parenthèse Team Bazaar en mars 2017 correspond en fait à un changement éphémère de structure pour le même groupe de joueurs). Il a participé avec cette équipe au Major de Boston. Il a été recruté par LFY en mai 2017 seulement.

  • Première participation à The International

Afhu est un support position 4 qui reste rarement dans les parages de son carry Raven. En début de partie, il roam ou il épaule Sam_H sur l'offlane. En dehors de son Earth Spirit, il joue beaucoup des héros force capables de créer du mouvement rapidement, comme Sand King, Earth Spirit ou Kunkka.

Héros-signatures : Earth Spirit, Elder Titan, Vengeful Spirit
A suivre : Night Stalker

 

ddc

Originaire de Macao, ddc est l'un des derniers grands vétérans de la scène compétitive encore en activité. Il a fait ses armes sur DotA et a participé dès 2011 à The International. Il est d'ailleurs, avec Puppey et Kuroky, l'un des trois joueurs de TI7 qui ont participé à chaque édition de ce tournoi. Il fait partie de LGD pendant trois ans, avant d'en partir peu après TI4. Ces trois dernières années, il a pas mal bourlingué dans diverses équipes chinoises, au rythme de deux par saison (de septembre à mars, puis de mars à août). Ainsi, après TI6, il a fait partie de Vici Gaming, puis a basculé chez LFY en avril 2017.

  • The International 2011 : Invictus Gaming, 5-6ème
  • The International 2012 : LGD, 3ème
  • The International 2013 : LGD, 9-12ème
  • The International 2014 : LGD, 5-6ème
  • The International 2015 : EHOME, 5-6ème
  • The International 2016 : Vici Gaming Reborn, 13-16ème

ddc est un support de ligne qui reste presque toujours avec son carry en début de partie, l'aidant à gérer l'offlaner adverse. Il est capable de jouer la plupart des héros correspondant à ce rôle, avec un tropisme pour quelques héros un peu spéciaux (Ancient Apparition, Visage) au-delà des modes dues aux versions. Pur position 5 à l'ancienne, il n'est pas rare qu'il remporte une partie avec un inventaire à peu près vide rappelant la dure vie des supports il y a des années de cela.

Héros-signatures : Rubick, Visage, Disruptor
A suivre : Oracle

 

Conclusion

LGD.Forever Young a suscité de grandes attentes en début de saison. Après un départ intéressant, les résultats ont commencé à stagner, ce qui a conduit à plusieurs réorganisations au fil de la saison. Il a finalement fallu attendre le mois de mai pour que cette équipe, qui ne ressemble plus guère à celle de septembre, parvienne à percer. Elle a de ce fait souvent déçu ceux qui avaient cru en elle à sa création.

En arrivant à The International 2017, que peut-on espérer de LGD.Forever Young ? Elle n'est vraisemblablement pas la numéro 1 en Chine, et n'est peut-être pas vraiment dans le top 3 chinois, et elle s'est rarement mesurée aux équipes non chinoises du tournoi. L'EPICENTER a prouvé qu'elle avait des capacités, encore va-t-il falloir trouver les ressources pour les transformer en ingrédients de réussite... Namax de la FroggedTV partage avec nous son analyse :

Comme beaucoup d'équipes chinoises, je pense que LDG.fy est sous-estimée pour The International, c'est une équipe chinoise en forme et pour moi celle qui risque de faire la plus grosse performance lors de TI7. Des dual lanes très agressives leur permettent souvent de dominer l'early game et de jouer sur un effet boule de neige suite à cela.

Après il faut faire attention à cette équipe qui joue beaucoup sur cet effet de snowball que ça soit sur le jeu ou moralement, une bonne phase de groupe risque de les porter sans souci pendant le main event mais des résultats de groupstage mauvais ou en dents de scie risquent de miner le moral de cette équipe.

Cette équipe chinoise assez classique dans sa composition, de très jeunes prodiges du dota chinois encadrés par des joueurs d'expériences tels que ddc, risque d'étonner pas mal de monde même si elle est encore un peu fragile pour se frotter aux favoris du tournoi. Personnellement je les vois bien terminer entre la 4ème et 6ème place.