Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Présentation des concurrents de TI7 : Execration

22 juillet 2017 à 15:17 | Par Darwyn | 138 commentaires

Les articles présentant les équipes de The International 2017 approchent de la fin, puisque voici le seizième d'entre eux, sur dix-huit.


Execration est une équipe toute faite de paradoxes. Elle n'est plus l'équipe pinoy qui a su faire rêver le public le temps du Wildcard Tournament de The International 2016, pourtant trois des cinq membres en font toujours partie. La saison a été compliquée, cependant elle s'est qualifiée pour TI7.

Retrouvez les articles précédents :

  1. OG, une nouvelle fois favoris
  2. Invictus Gaming, la dernière chance de BurNIng ?
  3. Virtus Pro, le nouvel espoir d'une victoire CIS
  4. Evil Geniuses, deux fois champions ?
  5. Liquid, can they do it ? (par Llewela)
  6. Newbee, les chokers chinois
  7. TnC Pro Team ou la promesse pinoy
  8. Team NP, le retour de Cloud 9 (par Llewela)
  9. iG.Vitality, un destin à la CDEC ? (par Ze_HailD)
  10. Team Secret, l'équipe eurasiatique (par Guiguioh)
  11. Fnatic, sans Mushi
  12. Empire, jeunes espoirs CIS
  13. Infamous - les premiers Péruviens à TI
  14. LFY, une émergence tardive
  15. Digital Chaos, le mix américano-asiatique

 

Succès et difficultés

Execration est passée en pleine lumière hors de la seule scène SEA à l'occasion des qualifications pour The International 2016 : elle a alors impressionné par son jeu singulier et par l'explosion de son petit prodige Abed au mid. Execration ne s'est pas qualifiée (Fnatic et TnC étaient devant) mais a pu participer au Wildcard Tournament, qui pouvait permettre l'accès au tournoi. Las, les Philippins ont trébuché à la fin contre Escape Gaming, une équipe bien moins enthousiasmante à tous points de vue, et n'ont pas joué The International.

Deux joueurs ont été sortis de l'équipe fin août, un troisième est parti. Seuls Kim0, le capitaine historique d'Execration, et le mid Abed sont donc demeurés après le shuffle. Pour remplacer les pertes, Execration a pioché dans différentes équipes, notamment chez Fnatic (DJ et 343, deux mois plus tard). Sur le papier, la nouvelle version avait ce qu'il fallait pour réussir. En effet, dans les tournois régionaux, les résultats ont été tout à fait convenables.

Cependant Execration s'est vite trouvée confrontée à un écueil insurmontable : la difficulté à se qualifier pour les grosses LAN internationales, les places étant trustées par Team Faceless, TnC ou, plus tard, par Clutch Gamers. Les rares tournois auxquels Execration a pu accéder ont d'ailleurs été très décevants.

Cela explique une forte instabilité du roster : en novembre, 343 (ex-Fnatic) remplace Rapy, pour partir lui-même fin décembre en même temps qu'Abed. Dans les arrivées notables, il faut relever Nando, le carry du printemps 2016, qui retrouve son poste. En mars, après l'échec dans les qualifications pour le Major de Kiev, trois autres joueurs sont changés avec le départ de Gabby, de DJ et d'Owa. Autrement dit, dès ce moment, il ne reste plus rien du roster qui a été construit après TI6, sinon le capitaine Kim0. Les trois joueurs recrutés fin mars ne durent que quelques semaines et Execration fait appel ensuite à des standins.

L'équipe philippine sort complètement des radars à cette époque et enchaîne les résultats piteux. Finalement, le jour précédant les Open Qualifiers pour TI7, une nouvelle line-up est annoncée (qui officialise deux standins utilisés pendant un mois et qui voit le retour de Bimbo, un autre ancien de 2016). Execration arrache sa place dans le Qualifier et finit à la troisième place dans ce tournoi, un résultat inattendu permis par l'effondrement de la Team Faceless (qu'Execration a éliminée dans un match de départage pour la dernière place dans les Playoffs) et par le tassement des succès de Clutch Gamers, dont la bonne forme du printemps s'est arrêtée le premier jour de l'été.

L'un des avantages que possède Execration est l'interchangeabilité des trois cores, tous capables de jouer position 1, 2 voire 3 et qui ont des hero pools en partie communes. Cela permet une grande adaptabilité des drafts tandis que l'adversaire ne peut jamais être certain de ce à quoi il doit s'attendre (pour qui est le Puck ? la Queen of Pain ? impossible de le savoir, les trois peuvent les prendre...).

En 7.06... (au 11 juillet)

  • Trente-et-une parties jouées, 58 % de victoires
  • 21 parties côté Radiant, 10 côté Dire (déséquilibre plus marqué encore dans les qualifications pour TI7 : 14 contre 3)
  • Score moyen dans les qualifications pour TI7 : 27-25
  • Durée moyenne des victoires : 39 minutes 57
  Nando Cartman Bimbo RR Kim0
Nombre de héros différents joués 12 12 16 13 13

 

Les joueurs

Nando

Nando a joué pour plusieurs équipes philippines comme standin en 2014-2015 avant d'être recruté pour de bon par Execration, qui a été sa première véritable équipe. Il y est resté jusqu'au grand shuffle qui a suivi TI6 - il a alors été éjecté d'Execration. Il est resté quelques mois dans une équipe secondaire très peu connue, S1 Lykos, puis a réintégré Execration en janvier 2017.

  • The International 2016 : Execration, Wildcard Tournament

Nando est un joueur de core capable aussi bien d'aller au mid qu'en carry. C'est ce dernier rôle qu'il remplit en général chez Xctn. Il a de fait une grande panoplie de héros à sa disposition et joue de temps à autre des héros typés "midlane" en safelane (mais il peut tout aussi bien passer mid avec). Il évolue le plus souvent sur des héros forts en milieu de partie avec un gros potentiel d'agression.

Héros-signatures : Juggernaut, Puck, Queen of Pain
A surveiller : Tidehunter

 

CartMaN

CartMaN est un nouveau venu sur la scène compétitive philippine (ce qui explique pourquoi il n'a pas de photo !). Il a vaguement standin en début de saison pour de petites équipes, puis en avril et en mai 2017 pour Execration. Il a officiellement intégré l'équipe avant l'Open Qualifier TI7. Il n'a jamais participé à une LAN internationale.

  • Première participation à The International

CartMaN est un solo mid qui a très peu de parties compétitives au compteur. Il semble être en mesure de jouer les héros les plus courants de la version actuelle, mais il faut s'attendre à voir ressortir des héros-signatures qu'il a un peu délaissés, comme Death Prophet. Il lui arrive d'échanger la place avec Nando.

Héros-signatures : Puck, Lina, Death Prophet
A surveiller : Legion Commander

 

Bimbo

Bimbo, aussi connu comme la patate en colère, est un ancien de la scène philippine. Il est actif en effet depuis l'époque de DotA et jouait aux débuts de Dota 2 chez Mineski. Il a fait partie de cette équipe de manière quasi ininterrompue entre 2011 et mai 2017, une longévité rare (avec une coupure de trois mois en 2014 où il est passé chez Execration). Il a participé à deux Majors la saison dernière, mais c'est son premier International.

  • Première participation à The International

Selon les périodes, Bimbo a joué au mid ou en offlane, voire carry. Chez Execration, il est l'offlaner. Il est donc capable de jouer beaucoup de choses différentes, dont des héros que l'on s'attendrait à voir ailleurs qu'en offlane - on a récemment vu du Troll Warlord, par exemple. Il joue en revanche moins d'initiateurs que ses équivalents d'autres équipes de TI7. On notera qu'il a joué Meepo dans les qualifications pour TI7 (une fois, une défaite). Tout cela explique pourquoi sa moyenne de GPM est particulièrement élevée pour un offlaner.

Héros-signatures : Ember Spirit, Queen of Pain, Shadow Fiend
A surveiller : Nature's prophet

 

RR

RR est un autre vétéran de la scène pinoy. Il a débuté en compétition sur Dota 2 vers le début de 2012 et a beaucoup tourné entre Mineski, Execration (dont il était l'un des membres fondateurs) et MSI.evoGT, en se fixant rarement plus de quelques mois. L'an dernier, il faisait partie d'Execration au printemps et à l'été, puis est reparti chez Mineski après TI6. Il a passé en mars avril deux mois chez HappyFeet avant de revenir chez Execration.

  • The International 2016 : Execration, Wildcard Tournament

RR a beaucoup alterné entre le rôle d'offlaner et celui de support - qui est le poste qu'il occupe actuellement chez Execration, contrairement à la saison dernière. Il joue essentiellement des supports de ligne, souvent assez défensifs, en restant à proximité de Nando, mais peut également se retrouver en jungle avec des héros un peu particuliers.

Héros-signatures : Slardar, Nyx Assassin, Batrider
A surveiller : Oracle

 

Kim0

Kim0 a joué en 2012-2013 chez MSI-Evolution. Il a rejoint Execration dès la création, en juin 2014, et reste longtemps le capitaine de l'équipe. Après l'échec à la qualification pour TI4, il a fait une pause de quelques mois (il a joué chez Inter Active Philippines entretemps), puis est revenu diriger Execration. L'an dernier, il avait laissé le capitanat à Abed mais l'a repris désormais.

  • The International 2016 : Execration, Wildcard Tournament

Kim0 est l'autre support du groupe. Il joue habituellement des supports de ligne assez défensifs mais, depuis le retour de RR, il a changé ses habitudes et a évolué vers du roaming plus accentué, ou vers de la dual lane en offlane : plus de la moitié de ses parties, pendant tout le processus des qualifications, ont été jouées sur Tusk ou Sand King. En dépit de cela, il reste le position 5 : il ne lui est pas accordé une priorité de farm particulière par rapport à RR, comme cela peut se voir dans d'autres équipes.

Héros-signatures : Witch Doctor, Vengeful Spirit, Skywrath Mage
A surveiller : Tusk

 

Conclusion

Ce n'est pas peu dire qu'Execration ne faisait guère partie des équipes de la zone SEA que l'on attendait à TI7 : saison qui a oscillé entre médiocre et désastre, perte des meilleurs talents et renaissance in extremis d'une line-up uniquement philippine ressemblant à une Execration 2016 sans Abed. Rien de très excitant a priori. Execration a profité du contexte pour s'imposer au forceps dans la plus grande compétition de l'année.

Faut-il alors la considérer comme l'une des équipes les plus faibles du tournoi ? Les Philippines s'imposent depuis un an comme un pôle majeur du Dota compétitif et il faudrait prendre garde à ne pas l'enterrer trop vite. Peu connue, peu expérimentée, Execration sera peu étudiée et peut-être peu crainte. Pourra-t-elle en faire sa force ? Hugo et v0ja de la FroggedTV nous font part de leur point de vue :

Hugo : Execration va représenter les Phillipines à TI. Quand on connait TnC, on sait qu'il ne faut jamais sous-estimer une équipe de ce pays. Leur style de jeu sanguin et leur agressivité devrait leur assurer une ou deux victoires inattendues. Je les vois faire une phase de poule médiocre mais potentiellement créer la surprise au main event. On peut rêver d'un top 8 mais les voir faire plus relèverait du miracle.

v0ja : Execration arrive dans la famille des underdogs à cet International. Ils possèdent évidemment des joueurs de qualité présents sur la scène depuis longtemps mais leur inexpérience lors d'évènements de cette magnitude peut être pénalisante.
Quoi qu'il en soit, Dota nous a prouvé que l'underdog peut être roi. Je vois bien Xctn faire honneur à cette presque vérité et, à l'image d'un WGU a Boston ou d'un SG à Kiev, faire parler d'eux et venir briser les probabilités !