Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Présentation des concurrents de TI7 : Digital Chaos

20 juillet 2017 à 17:53 | Par Darwyn | 138 commentaires

Les articles présentant les concurrents de The International 2017, compétition e-sportive au plus haut prix de l'histoire de l'e-sport, se poursuivent avec un mix américano-asiatique.


Digital Chaos est un nom qui résonne forcément aux oreilles de qui a suivi The International l'année dernière : cette équipe était parvenue en finale, en outsider sorti de nulle part. Attention cependant, DC en 2017 n'a plus rien à voir avec l'équipe de 2016 : tous les joueurs ont changé et même les personnes derrière la structure. Mais il y a des points communs. Digital Chaos est toujours basée en Amérique du Nord tout en recrutant des joueurs d'autres régions. Et comme l'an dernier, personne ne s'attend à un tournoi fantastique de DC...

Retrouvez les articles précédents :

  1. OG, une nouvelle fois favoris
  2. Invictus Gaming, la dernière chance de BurNIng ?
  3. Virtus Pro, le nouvel espoir d'une victoire CIS
  4. Evil Geniuses, deux fois champions ?
  5. Liquid, can they do it ? (par Llewela)
  6. Newbee, les chokers chinois
  7. TnC Pro Team ou la promesse pinoy
  8. Team NP, le retour de Cloud 9 (par Llewela)
  9. iG.Vitality, un destin à la CDEC ? (par Ze_HailD)
  10. Team Secret, l'équipe eurasiatique (par Guiguioh)
  11. Fnatic, sans Mushi
  12. Empire, jeunes espoirs CIS
  13. Infamous - les premiers Péruviens à TI
  14. LFY, une émergence tardive

 

Succès et difficultés

Digital Chaos est une structure apparue après The International 2015 en Amérique du Nord, fondée par SUNSfan de DotaCinema. Elle n'a pas vraiment fonctionné pendant la première moitié de la saison 2015-2016, ce qui a conduit à une réorganisation complète en février-mars 2016 autour de l'Ukrainien récemment expatrié Resolut1on. A alors émergé une équipe paradoxale constituée essentiellement de joueurs européens éjectés ou partis de leurs équipes d'origine et évoluant désormais sur la scène nord-américaine.

Digital Chaos s'est alors mise à évoluer à un autre niveau, s'imposant comme l'équipe numéro 2 en Amérique du Nord (derrière Evil Geniuses). Au printemps, elle s'est qualifiée pour de nombreux tournois majeurs, dont le Major de Manille. Elle n'a brillé dans aucun mais a engrangé de l'expérience. Enfin, elle a décroché sa place pour The International, juste derrière EG.

The International 2016 est le grand moment de Digital Chaos. Peu croient en elle au début de la compétition, dans laquelle elle commence très fort avec 11 points en première phase, ce qui la propulse à la deuxième place de son groupe derrière EHOME. Elle perd cependant au premier tour du Winner Bracket contre Wings et entame alors une longue et improbable remontée du Loser Bracket. Elle élimine des équipes plus en vue, en ayant peut-être la chance d'éviter les grandes favorites du tournoi, et parvient ainsi en finale - où Wings l'abat une fois de plus.

Ce top 2, incroyable performance sans rapport avec les mois précédents, explique pourquoi Digital Chaos n'a quasiment pas changé après The International. Seul l'offlaner a été changé. DC a logiquement récupéré des invitations dans la plupart des grosses compétitions, dont le Major de Boston, et y a fait figure plus qu'honorable. Elle ne remporte cependant qu'un seul titre, celui de l'ESL One Genting en janvier 2017.

Les performances marquent ensuite le pas. Digital Chaos joue très peu et tend à se faire concurrencer, sur la scène nord-américaine, par de nouvelles forces comme la Team NP. Avril 2017 constitue une rupture majeure : SUNSfan, co-fondateur de la structure, annonce son départ. Quelques jours plus tard, les joueurs et une partie du staff d'encadrement quittent également Digital Chaos, pour fonder Thunderbirds (une équipe passée ensuite sous la bannière Planet Odd).

La line-up qualifiée : Abed, DuBu, mason, Forev, BuLba

Un nouveau départ

En dehors du nom, Digital Chaos aujourd'hui n'a donc plus rien à voir avec l'équipe de TI6. Après le départ du roster quasi-originel, la structure a recruté les membres de la Team Onyx, une équipe montée en Amérique du Nord en janvier 2017 avec des joueurs venant d'horizons très différents dont le point commun est de ne pas avoir trouvé leur place dans les grosses équipes de leurs régions. Il n'y a que des noms célèbres pourtant, mais avec des joueurs qui n'ont pas forcément la côte : mason, BuLba et DeMoN viennent d'Amérique du Nord, tandis que deux joueurs viennent d'Asie, le prodige Abed et le capitaine de MVP Phoenix DuBu.

Team Onyx avait obtenu quelques succès sur la scène nord-américaine et faisait partie en avril des équipes montantes, notamment avec une qualification pour le Major de Kiev. Ce tournoi est assez décevant, tout comme les tournois suivants auxquels Digital Chaos participe. Kiev entraine d'ailleurs une réorganisation interne avec le passage de BuLba en support à la place de DeMoN, tandis que le Coréen Forev arrive et prend l'offlane. Comme en 2016, Digital Chaos devient une équipe nord-américaine dans laquelle les joueurs nord-américains sont minoritaires.

Au printemps, rien de désastreux, mais rien d'exceptionnel. En dépit de performances moyennes, DC est regardée comme l'une des équipes favorites pour le Qualifier, avec Team NP et Planet Odd. Le round Robin est pourtant assez compliqué, DC se retrouve dans le milieu de tableau et risque l'élimination au cours de matchs de départage à trois équipes. La suite n'est guère plus aisée : elle perd contre Team Freedom en Winner Bracket, avant de prendre une revanche éclatante en grande finale et de récupérer sa place à Seattle.

Depuis la 7.0...

  • 109 parties jouées avec 58,7 % de victoire
  • 49 parties côté Radiant, 60 côté Dire
  • Score moyen des parties : 23-22
  • Durée moyenne des victoires : 39 min 54

 

Les joueurs

mason

mason est avant tout connu pour sa participation à The International 2014 avec Evil Geniuses, lorsqu'il remplaçait Fear (pour des raisons de santé, ce dernier avait dû se mettre en retrait). Sitôt TI4 achevé, mason a été expulsé sans beaucoup d'égards et s'est retrouvé isolé sur la scène nord-américaine. Il a ensuite alterné les périodes sans équipe et les passages brefs chez des équipes secondaires. Il faut attendre janvier 2017 et la création de la Team Onyx pour qu'il fasse un vrai retour sur la scène compétitive. TI7 sera peut-être pour lui le moment de prendre sa revanche sur EG ?

  • The International 2014 : Evil Geniuses, 3ème

mason est un joueur de carry façon Fear (ce n'est pas un hasard s'il a pu le remplacer à TI4) : il n'est pas le centre de son équipe, il n'est pas particulièrement chouchouté par ses supports qui s'occupent davantage de la ligne mid. Il peut être livré à lui-même sans grand risque, car il est très solide. Il est également capable de jouer des héros variés et très différents.

Héros-signatures : Weaver, Mirana, Storm Spirit
A surveiller : Sven

 

Abed

Abed est un joueur philippin qui illustre à merveille l'émergence, ces deux dernières années, de jeunes prodiges venus des pubgames et qui exercent souvent leur talent au mid. Il a fait partie de quelques équipes philippines peu notables en 2015 puis a intégré Execration début 2016. Il a failli participer à TI6, mais Execration chute dans le match décisif contre Escape Gaming lors du Wildcard Tournament. Il est resté avec son équipe quasiment un an, puis a rejoint en janvier 2017 la Team Onyx. Il est le premier joueur à avoir franchi (pendant les qualifications pour TI7) la barre des 10 000 de matchmaking ranking, ce qui n'en fait pas pour autant le meilleur joueur du monde - attention aux raccourcis.

  • Première participation à The International

Abed est un pur solo mid connu avant tout pour son Meepo, qui est ban quasiment systématiquement par les équipes adverses depuis deux ans, en général dès la première phase. On comprend rapidement pourquoi lorsque Meepo n'est pas banni... C'est un joueur qui brille énormément sur des héros de snowball et il profite donc bien du regain d'intérêt pour ce type de personnages dans la méta actuelle.

Héros-signatures : Meepo, Invoker, Shadow Fiend
A surveiller : Ember Spirit

 

Forev

Ce joueur coréen a réalisé l'essentiel de sa carrière au sein de la structure MVP. Il faisait partie de la première line-up MVP Phoenix en novembre 2013, puis a basculé en février 2015 dans l'équipe MVP Hot6ix. Il est repassé chez Phoenix en décembre 2015. Après TI6, il est recruté par Team Secret et devient l'un des premiers joueurs asiatiques à s'exporter en Occident. L'expérience n'est guère concluante et il repart chez MVP Phoenix en novembre, jusqu'à la dissolution de l'équipe fin décembre, consécutive à un Major de Boston raté. Il est alors reparti un temps en Europe, chez B)ears, puis a été recruté par Digital Chaos lors de la réorganisation du mois de mai 2017.

  • The International 2015 : MVP Hot6ix, 13-16ème
  • The International 2016 : MVP Phoenix, 5-6ème

Forev est un offlaner de longue date, et un talentueux. Il peut jouer des choses assez variées et des héros qui ne correspondent pas forcément au pool habituel des versions (on peut voir son Axe à des moments lui seul le joue). On le retrouve beaucoup, ces derniers temps, sur des initiateurs ou sur des contre-initiateurs (Void, Enigma), mais pas seulement.

Héros-signatures : Axe, Nature's Prophet, Tidehunter
A surveiller : Enigma

 

BuLba

Originaire des USA, BuLba fait l'objet de nombreuses moqueries au sein de la communauté car il est souvent apparu comme le maillon faible d'équipes à fortes ambitions et il a fait office de patate chaude en 2016. Il a énormément tourné au sein des grandes équipes nord-américaines depuis 2011 et a notamment été un des piliers de Team Liquid en 2012-2014. Depuis TI5, il est passé par les plus grandes équipes occidentales (sauf OG) : Digital Chaos, Evil Geniuses, Team Secret et Team Liquid. Il a fait figure de porte-poisse à chaque fois, son départ aboutissant toujours à une amélioration des résultats de ses différentes équipes... Bref, lorsque la Team Onyx a été annoncée avec lui comme capitaine, peu de monde pouvait y croire. Il l'a pourtant conduite à TI7.

  • The International 2012 : Evil Geniuses, 9-12ème
  • The International 2013 : Team Liquid, 7-8ème
  • The International 2014 : Team Liquid, 9-10ème
  • The International 2016 : Team Secret, 13-16ème

Au gré des saisons et des équipes, BuLba a joué à des rôles très variés (mid, offlane, support), ce qui se reflète dans ses héros-signatures. Depuis l'arrivée de Forev, il est passé support position 4 et joue surtout des roamers de type force, capable de débloquer des kills en début de partie ou de créer des duos en offlane menaçants : Night Stalker et Sand King avant tout. On peut noter qu'il peut jouer actuellement deux de ses héros-signatures.

Héros-signatures : Clockwerk, Tinker, Elder Titan
A surveiller : Monkey King

 

DuBu

Deuxième Coréen de la line-up, DuBu a, comme Forev, passé l'essentiel de sa carrière (débutée début 2014) chez MVP. Lui aussi a alterné entre MVP Phoenix et MVP Hot6ix, avec des discontinuités : il ne jouait notamment pas à l'époque de TI5. Il réintègre MVP juste après, d'abord chez Hot6ix puis, à partir de décembre 2015, chez Phoenix. Il devient le capitaine de l'équipe 1 de MVP après le départ de March, en mars 2016, et le reste jusqu'à la disparition de MVP Phoenix en décembre 2016. Il s'est alors expatrié pour former la Team Onyx.

  • The International 2016 : MVP Phoenix, 5-6ème

DuBu est un joueur de support de la première heure. Il est avant tout un position 5 qui aide son carry en ligne, mais il lui est arrivé de changer de rôle et d'être plus agressif avec certains héros (Earth Spirit ou Bounty Hunter). C'est cependant rarement le cas depuis que BuLba est le position 4, sauf dans de rares parties où mason joue sans support sur sa ligne.

Héros-signatures : Witch Doctor, Earth Spirit, Disruptor
A surveiller : Oracle

 

Conclusion

A l'orée de TI7, Digital Chaos n'est plus l'équipe de TI6, pourtant il y a de fortes similitudes : une équipe nord-américaine contenant de nombreux joueurs étrangers, talents venus d'ailleurs parce qu'ils n'ont pas eu les bonnes opportunités chez eux ; des joueurs rejetés des grosses équipes, sous-estimés ou sous-estimables ; des performances pas extraordinaires dans les LAN du printemps et du début de l'été ; une position claire d'outsider.

Du coup, peut-on s'attendre, à un an d'intervalle et avec cinq joueurs différents, à ce que Digital Chaos soit la comète de cet International, dans une sorte de réitération de l'année dernière ? YouYou, commentateur de la FroggedTV, a été invité à donner son avis sur cette équipe :

Digital Chaos, j'ai envie de dire que c'est mon équipe de coeur NA... enfin non, c'est Team NP. C'est l'équipe sur laquelle on mettrait bien une pièce, tout en se disant que c'est la jeter en l'air. J'ai envie de croire en elle, mais la composition fait qu'en fait peu misent dessus. C'est un pari risqué, mais j'ai envie de parier sur elle.

Cette squad a deux joueurs de la Korean Revenge : même si MVP Phoenix a disparu, tous les anciens seront à TI7. Elle dispose DU joueur le plus haut MMR dans le monde, même si c'est finalement peu parlant pour moi, en terme d'image ça a son importance. Et il y a mason : la béquille de la zone NA, qui a fait un top 3 TI4 comme remplaçant pour EG au pied levé, éjecté juste après TI avec le retour de Fear. Pour ce joueur, qui n'est pas le plus brillant du monde, c'est une revanche incroyable qu'il prend sur sa carrière e-sport après avoir passé l'essentiel du temps sur le banc de touche, il a fait office longtemps de roue de secours. Il est à la fois North American Reject et North American Revenge.

Il y a le tag de la structure DC, ils doivent avoir les épaules pour être à la hauteur de l'ancienne équipe qui n'a rien à voir, mais qui a fait top 2 l'an dernière. Et ils vont être comparés quoiqu'il arrive. Enfin, il y a Brax, qui a fait plusieurs scènes, comme Pajkatt qui coachait DC l'an dernier. Ca aide pour analyser les équipes d'ailleurs, ça permet de mieux les comprendre. C'est un atout à ne pas sous-estimer (l'an dernier, on n'a peut-être pas assez reconnu l'importance de Pajkatt dans le succès de DC à TI6).

Faire un pronostic, c'est dur. Je pense pas qu'on pourra les voir dans le top 8, qu'ils vont être à la limite d'entrer dans ce groupe d'équipes qui ont le mental.