Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Chronique e-sportive (44) : dix équipes qualifiées pour The International

26 juin 2018 à 07:19 | Par Darwyn | 493 commentaires

Le résumé de l'actualité compétitive de la semaine - avec un peu de retard, histoire de prendre en compte le résultat des derniers Qualifiers pour TI8.


Le prix total de The International 2018 marque le pas : sa progression est désormais nettement plus lente que celle des deux années précédentes. Il s'élève actuellement à un peu moins de 15,5 millions de dollars, contre plus de 16 millions à ce stade en 2016 et 2017.

En attendant, les différents Qualifiers régionaux sont bouclés et l'on connaît désormais l'identité de l'ensemble des équipes de TI8.

 

Amérique du Nord

Il y avait trois places pour cette région (qui n'avait aucune équipe dans le top 8 DPC). La première était dévolue aux premiers du round Robin. C'est VGJ.Storm qui l'a emportée avec un score de 6-1... et une victoire dans un tiebreak à trois avec OpTic Gaming et compLexity Gaming !

Pour la suite, OpTic et coL ont retrouvé Evil Geniuses et Immortals dans les Playoffs. Evil Geniuses a repris du poil de la bête en récupérant la deuxième place - non sans mal, avec une partie de 81 minutes face à coL, le match décisif contre Immortals s'avérant plus simple. La dernière place est revenue à OpTic Gaming qui a battu 2 à 0 (mais pas si facilement) coL et Immortals.

 

Chine

En Chine, la surprise a été de mise ! En effet, la première des deux places a été récupérée par une équipe de joueurs quasiment inconnus hors de la scène nationale, Team Serenity. Cette équipe avait remporté le premier Open Qualifier et a battu à deux reprises dans le Qualifier les favoris, LFY et iG.

Invictus Gaming a par la suite récupéré le deuxième ticket pour Vancouver en battant une équipe LFY aussi transparente qu'elle l'a été tout au long de la saison. iG.Vitality a fait pire encore en ne parvenant même pas dans les Playoffs.

 

Asie du Sud-Est

L'autre région disposant de deux slots pour les qualifiés à TI8 n'a pas réservé de gros rebondissements. Après avoir réalisé un round Robin assez moyen, Fnatic a proprement écrasé les deux équipes TnC pour sécuriser la première place.

Ces deux équipes soeurs, TnC dite Predator et TnC Tigers, ont ensuite eu à s'affronter pour déterminer laquelle des deux irait à Vancouver. Au terme d'un match difficile pour les deux équipes, c'est finalement la line-up principale qui l'a emporté.

 

Zone CIS

Chez les Russes et affidés, le round Robin a été particulièrement court : les jeux étaient faits à deux tours de la fin, les derniers matchs ont par conséquents été annulés. Team Empire et Vega Squadron ont fait particulièrement pâle figure, tandis que FlyToMoon a surclassé ses adversaires, suivie par Team Spirit. Les deux dernières équipes qui ont accédé aux Playoffs étaient moins attendues : Double Dimension et Espada.

Dans les Playoffs, Espada a chèrement défendu son bout de gras mais s'est inclinée (à deux reprises) face à FlyToMoon, passée au cours du Qualifier sous la bannière Winstrike Team. L'équipe favorite du Qualifier n'a donc pas démérité.

 

Europe

De l'autre côté du continent européen, OG a écrasé le round Robin avec un score de 7-0 (seule équipe à avoir réalisé ce parcours, tous Qualifiers confondus). On relèvera l'effondrement total de The Final Tribe (1-5 à peine), tandis que les places dans les Playoffs ont été récupérées par Wind and Rain, un stack composé largement de joueurs nord-américains, BlinkPool et Team Kinguin.

OG a été clairement dominante dans les Playoffs, ne concédant qu'une manche à chaque fois face à Wind and Rain. OG aura donc sa chance de se venger d'EG à TI8.

 

Amérique du Sud

La place de l'Amérique du Sud a fait couler de l'encre virtuelle. En effet, l'une des équipes qualifiées pour les Playoffs a été disqualifiée en cours de route : Thunder Predator, équipe péruvienne, avait vaincu paiN Gaming en Upper Bracket, mais s'est retrouvée éliminée le lendemain pour utilisation de macros (pour abus d'Armlet et auto-Poof sur Meepo).

De ce fait, la place s'est jouée entre les deux grands favoris du Qualifier, Torus Gaming faisant de la figuration. Les équipes brésiliennes SG e-sports et paiN Gaming en ont décousu à trois reprises dans ce Qualifier : victoire de SG en round Robin, victoires de paiN en Upper Bracket puis en grande finale au terme d'un match intense en cinq manches. L'équipe de w33, paiN Gaming, prendra donc la route du Canada cet été.

 

Les dix-huit de The International 2018

En définitive, les équipes les plus en vue l'ont emporté dans toutes les régions, avec une seule exception : la victoire de Team Serenity en Chine qui bloque l'accès à LFY. Une équipe à suivre ?

 

Les anciens à TI8

Comme l'an dernier, dix-huit équipes joueront The International. Seules deux équipes qui ont fait top 8 en 2017 n'accèdent pas au tournoi en 2018 : LFY pour la Chine et Team Empire pour la zone CIS.

Parmi les quatre-vingt-dix joueurs, on retrouve finalement assez peu d'anciens vainqueurs de The International qui concourront pour décrocher un deuxième Aegis - une performance inédite pour le moment :

  • les cinq joueurs de Team Liquid, vainqueurs en 2017
  • Puppey chez Team Secret, vainqueur en 2011 avec Na`Vi
  • Universe chez Fnatic, SumaiL chez EG et ppd chez OpTic Gaming, vainqueurs en 2015 avec EG
  • Faith chez Newbee, vainqueur en 2012 chez iG
  • s4 chez EG, vainqueur en 2013 avec Alliance
Aucun vainqueur de 2014 ou de 2016 ne sera en revanche dans l'arène. Quelques coachs sont également d'anciens vainqueurs : c'est le cas d'Artstyle chez VP (Na`Vi 2011), de Sansheng chez Newbee (Newbee 2014) ou d'Aui_2000 pour Fnatic (EG 2015).

Il y a par ailleurs de nombreux anciens finalistes de The International, à commencer par l'équipe Newbee, plusieurs anciens CDEC de 2015, d'anciens Digital Chaos de 2016 ou d'anciens Vici Gaming 2014.

Par contre, on notera que les trois joueurs qui avaient joué tous les Internationaux l'an passé sont toujours présents : Kuroky chez Team Liquid, Puppey chez Team Secret et ddc chez VGJ.Thunder.

 

Et maintenant ?

La saison compétitive n'est pas entièrement achevée, mais le rythme va sérieusement ralentir d'ici août. Les tournois se raréfient : on sait cependant que Beyond The Summit a prévu de tenir la neuvième édition de son Dota Summit au mois de juillet, sans plus de précisions. Pour la plupart des équipes qualifiées débute l'entraînement intensif en bootcamp afin d'être prêt le jour J.

Pour les autres, en revanche, les vacances débutent... et le shuffle avec. La scène chinoise a déjà enregistré ses premières annonces de départ ou de "retraite" (rarement définitive) : côté LFY, grande perdante des qualifications chinoises, Yao a indiqué se retirer de la compétition (il est l'un des derniers grands anciens de la scène encore en activité) et Super quitte l'équipe.

L'ancien vainqueur de TI6 iceice, qui a passé la saison au sein de Sun Gaming, a également annoncé son retrait du Dota compétitif. D'autres annonces de ce type devraient intervenir au cours des semaines à venir. Pour les recompositions d'équipe, en revanche, il faudra sans doute attendre l'après-TI8.