Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dossier The International 2015

Les équipes de The International 2019 : Infamous

07 août 2019 à 08:56 | Par Darwyn | 127 commentaires

Les présentations des équipes qui disputeront dans quelques semaines The International se terminent avec l'évocation des vainqueurs du Qualifier sud-américain.


La scène sud-américaine est assez difficile à suivre : Infamous en est le parfait exemple, puisque l'équipe qui s'est qualifiée sous ce nom à The International 2019 portait un nom différent deux semaines avant, tandis que cinq joueurs différents portaient le tag Infamous. Essayons donc de nous y retrouver, avec des éclairages sur les chances de cette line-up à TI9 fournis aimablement par Renard et Polomino.

Retrouvez les articles précédents :

  1. Virtus Pro, vers un nouveau top 6 ? (invités : Llewela et Hugo)
  2. Team Secret, les archi-favoris (invités : Guiguioh et Renard)
  3. Vici Gaming, la jeune génération chinoise en force (invités : YouYou et Whyll)
  4. Team Liquid, en route pour un deuxième Aegis ? (invités : Hugo et Namax)
  5. Evil Geniuses, probable médaille de bronze (invités : Luciqno et Profchen)
  6. PSG.LGD, le désir de revanche (invités : v0ja et Ap0c)
  7. Fnatic, le pari de la dernière chance (invités : YouYou et SalteaJR)
  8. TNC Predator, Philippins inconstants (invités : Hugo et Guiguioh)
  9. Ninjas in Pyjamas, une équipe épuisée (invités : Namax et Elektik)
  10. OG, en route pour un deuxième Aegis ? (écrit par Hellenouille ; invités : Manorot et Socks)
  11. Alliance de retour à The International (invités : YouYou et v0ja)
  12. Keen Gaming, rescapé du Dota Pro Circuit (invités : Ap0c et Polomino)
  13. Newbee alias Forward Gaming (invités : Pyrobolser et Whyll)
  14. Mineski, l'équipe du shuffle permanent (invités : Hugo et Guiguioh)
  15. Royal Never Give Up, des promesses encore peu tenues (invités : Ap0c et YouYou)
  16. Chaos Esports Club, les European Rejects (invités : Guiguioh et Manorot)
  17. Na`Vi, de retour... à The International (invités : Profchen et Namax)

 

Qualification surprise

Ceux qui aiment les histoires à rebondissement ont entendu parler d'Infamous cette saison. Avec l'intégration de joueurs extérieurs à la scène tout au long de la saison, des réorganisations à n'en plus finir et des résultats assez mauvais, Infamous revient régulièrement dans les actualités. Le roster péruvien est devenu à l'automne un mix improbable panaméricain avec EternaLEnvy et Sneyking, vite partis.

Infamous 2019 logoDes échecs à répétition dans les différents Qualifiers mènent à un recentrage sur le Pérou en janvier 2019, mais les joueurs vont et viennent - ne restant souvent que quelques semaines. Au printemps, après un top 12 pourtant assez prometteur dans le premier Major atteint, la DreamLeague, se produit un changement radical avec l'arrivée de deux, puis trois, puis quatre joueurs européens, manifestement expatriés sur une scène sud-américaine jugée très faible - donc terre d'opportunités pour des joueurs à la carrière en berne, provenant d'une scène totalement bouchée, écrasée par une poignée de monstres.

Dans un premier temps, ce calcul paraît bon. Infamous manque de peu se qualifier à la MDL Disneyland Paris puis parvient à se placer à l'Epicenter. Las, ce tournoi est un désastre : Infamous joue cinq parties dans l'ensemble du tournoi, débouchant sur cinq défaites. Cela conduit le roster "européen" à éclater. A dix jours de l'ouverture du Qualifier pour TI9, quatre des cinq joueurs quittent Infamous pour fonder la Team Ham ; le dernier, Black^, reste sur le carreau, ce qui est assez habituel.

 

Infamous 2019 visuel

 

Le 27 juin 2019, il n'y a plus d'équipe Infamous. Quelques jours plus tard, la structure recrute la Team Anvorgesa (ou presque, puisque le support Scotflied prend la place de Jericho), constituée en mai 2019. On y trouve plusieurs anciens d'Infamous : Stinger qui avait fait toute la saison 2017-2018 sous le tag Infamous, Scofield et Wisper qui sont restés pour un moment assez bref à l'automne 2018. Trois membres de la Team Anvorgesa évoluent ensemble depuis plusieurs mois au sein de Pacific eSports, créée en février, puis de Majestic Esports. Cette équipe Anvorgesa a à son actif une victoire dans le Qualifier SA pour le Minor StarLadder ImbaTV, et une quatrième place dans ledit tournoi.

Lorsque le Qualifier pour TI9 débute, la scène sud-américaine dans son ensemble est dans le même état qu'Infamous : aucune équipe n'est stable, les joueurs vont et viennent, la plupart des concurrents ont changé une partie de leurs membres dans les deux semaines précédant le tournoi. Bref, Infamous ne détonne pas dans le paysage.

L'équipe péruvienne domine la phase de groupe (6-1), bat à deux reprises EgoBoys (où l'on trouve des noms plus ou moins connus comme Timado, Benjaz, Matthew...) et finit par vaincre paiN Gaming. Bref, Infamous sera à The International en août. Une équipe qui n'a pas grand chose à voir avec les versions précédentes et les rosters que l'on a pu voir au cours des tournois du printemps 2019 portant ce nom.

Manifestement sans coach, cette équipe souffre de plusieurs faiblesses : le manque d'expérience dans des compétitions internationales de haut niveau, le manque de résultats hors de la scène sud-américaine. Par ailleurs, les drafts sont souvent un peu contraints par des panels de héros limités et par les angles morts chez les joueurs qui, en se recoupant, peuvent sérieusement handicaper. Par exemple, Infamous n'a pas vraiment de core capable de prendre en main Arc Warden, et les swaps de positions ne semblent pas vraiment envisageables. La période d'entraînement peut, peut-être, permettre d'élargir le champ des possibles. Peut-être pas.

 

Les joueurs d'Infamous

K1

Infamous 2019 k1Jeune joueur de dix-huit ans, K1 entame son parcours au sein de Gorillaz-Pride. Il est le carry de cette équipe Tier 2 péruvienne durant toute la saison 2017-2018. Il la quitte en septembre 2018. Après quelques mois en dehors des compétitions, il participe à la création de Pacific eSports qui devient vite Majestic Esports, au début du printemps 2019. Il forme ensuite la Team Anvorgesa avec deux de ses teammates.

  • Première apparition à The International

Joueur de carry, K1 a une expérience limitée dans les tournois et son panel de héros est réduit. Quelques picks reviennent régulièrement, notamment Lifestealer avec lequel il enregistre généralement de bons résultats, ou Sven. Le héros dont il faut cependant le plus se méfier avec lui est Huskar - ce n'est pas un hasard si ce héros est très souvent ban contre lui.

 

Chris Brown

Infamous 2019 chris brownChris Brown a un profil assez similaire, puisque lui aussi fait partie de Gorillaz-Pride au départ. Il y reste une année environ, de mars 2018 à mars 2019, et joue donc quelques temps avec K1. Il retrouve cet ancien coéquipier chez Pacific eSports puis Majestic Esports, et intègre aussi la Team Anvorgesa.

  • Première apparition à The International

Chris Brown est un midlaner à 100 %. Il prend essentiellement les grands classiques (TA, SF, QoP) puis, secondairement, les héros que l'on s'attend plus ou moins à retrouver au mid. On note chez lui des tentatives pour surprendre - de temps à autre du Sniper, quelques Meepos... Rien de très notable toutefois, et pas forcément de quoi obliger les adversaires à se poser beaucoup de questions durant les drafts.

 

Wisper

Infamous 2019 wisperVenu de Bolivie, Wisper est le seul joueur non-péruvien de la line-up actuelle. Il intègre Infamous Young au cours de l'été 2018 puis rejoint l'équipe principale pendant l'automne. Il participe avec cette équipe à deux Minors. Au mois de mars, il se retrouve dans l'aventure Pacific/Majestic avec K1 et Chris Brown. Deux mois plus tard, il intègre la Team Anvorgesa. Avec quatre Minors sur cinq disputés cette saison, tous conclus par un top 4, il est celui qui a le plus participé à des compétitions internationales cette année...

  • Première apparition à The International

Généralement offlaner et position 3 de son équipe, Wisper ne se cantonne pas à des héros initiateurs et utilitaires comme on le voit parfois - même si ce type de héros occupe une place centrale dans ses picks, entre Dark Seer, Brewmaster et autres Doom. On le retrouve aussi sur des personnages à fort potentiel de carry comme Silencer, Leshrac ou Enchantress. Cette capacité à occuper des rôles plutôt variés semble être le meilleur atout des drafts d'Infamous.

 

Scofield

Infamous 2019 scofieldDepuis septembre 2015, Scofield écume les équipes péruviennes, changeant sans arrêt de structure. En quatre ans, il est passé par Not Today (à deux reprises), par Infamous (à trois reprises) et à des équipes affiliées (à trois reprises), par Thunder Predator (deux fois) et par bien d'autres équipes. C'est au cours des six mois qu'il a passés chez Infamous l'an dernier, de septembre 2017 à mars 2018, qu'il a obtenu ses plus grands succès avec la participation à deux Majors, dont un top 8 dans la saison 8 de la DreamLeague - un des meilleurs résultats obtenus par une équipe sud-américaine sur Dota 2. Il fait partie de Thunder Predator au mois de juin 2019, et non de la Team Anvorgesa. Il intègre pourtant le roster nouveau d'Infamous.

  • Première apparition à The International

Scofield est avant tout un support, même s'il a parfois joué core dans l'une de ses très nombreuses équipes (notamment juste avant d'intégrer Infamous). Il se trouve en position 4, la plupart du temps avec des héros force qui ont un stun, type Nyx Assassin ou Sand King.

 

Stinger

Infamous 2019 stingerLui aussi gravite autour des principales équipes péruviennes depuis des années, parfois d'ailleurs en compagnie de Scofield. Depuis 2015, il a fait plusieurs passages chez Not Today, Infamous ou Elite Wolves. Il reste chez Infamous tout au long de la saison 2017-2018 et participe à ce titre à pas moins de quatre Majors sur onze, dont la DreamLeague saison 8 et le SuperMajor. Après TI8, il erre de team en team et intègre la Team Anvorgesa en mai, puis rejoint Infamous.

  • Première apparition à The International

Offlaner, position 4, position 5, un peu de carry... Stinger a lui aussi beaucoup changé de rôle au fil des années. Il joue maintenant support position 5, même si la répartition des rôles avec Scofield n'est pas nécessairement gravée dans le marbre. Sa palette de choix est plus étendue que pour certains de ses coéquipiers et il peut manifestement s'adapter assez bien aux besoins de la team.

 

Les mots de la fin

Depuis deux ans, les équipes sud-américaines se voient attribuer des places dans les tournois du circuit pro. Le résultat oscille en général entre peu convaincant et désastreux. Cette équipe formée un peu de bric et de broc à la fin du printemps a-t-elle les capacités pour déstabiliser ses adversaires et avancer dans le tournoi, ou est-elle la meilleure candidate possible pour le top 18 ? Renard et Polomino approchent différemment cette question :

Renard : Le trio principal à la base d'Infamous n'a pas réussi à participer à un Major mais a fini deux fois d'affilée dans le top 4 d'un Minor. Avec seulement quelques ajustements, l'équipe a réussi à se qualifier pour TI en devenant numéro 1 de sa région. Pour moi, ils sont prêts à affronter les meilleurs ! L'agressivité de cette équipe n'a d'égal que le talent de leur offlaner, Wisper, que je considère comme un des meilleurs à ce poste dans le monde. Il faudra le regarder jouer Sand King ! Pour moi, Infamous a toutes ses chances d'avancer jusqu'à une très bonne position.

Polomino : Cette équipe reflète très bien le plus gros problème de sa zone, à savoir un manque monstrueux d'expérience et de vétéran pour mener la marche. On parle d'une line-up qui n'a jamais participé à un Major et dont seulement deux joueurs ont déjà vu le niveau des équipes qui dominent la scène internationale. Quand on se souvient que la manager de l'équipe à l'époque Anvorgesa racontait qu'ils n'avaient même pas practice avant le Minor et comment elle décrivait l'attitude de l'équipe, il me semble impossible de les considérer comme matures et aptes à défier les plus grands sur la scène d'un TI.